Essence d’un rêve

2 commentaires

Passion cette émotion violente et
sensible de l’esprit à
l’apparition d’un bien ou d’un mal, ou d’un objet, qui, par suite de la
constitution primitive de nos facultés, est propre à exciter un appétit

L’émotion agit comme une eau qui rompt la digue ; la passion
comme un
courant qui creuse toujours plus profondément son lit

La passion est comme un poison avalé ou une infirmité
contractée ; elle a besoin
d’un médecin qui soigne l’âme de l’intérieur ou de l’extérieur, qui
sache pourtant prescrire le plus souvent des médicaments
palliatifs.

Ne pas trépasser, ne pas se
lasser, sans espérer, mais en
rêver.

Le monde est ma maison.La terre
est ma vie.Je suis et ne suis pas.
La vie est la cruauté de la mort.Je languis et pourtant je sais que ton absence te rend
parfaite
. J’aimerais tant être tout ce que
je ne suis pas.

Et malgré tout……. On s en
fout…..le blasphème d aimer vaut mieux
que la pénitence de ne l avoir jamais fait.
Les mots sont le miroir de
l’âme…

C’est vrai que l’amour peut nous combler de bonheur
ou nous briser le
coeur. C’est un risque à prendre comme tu dis. Mais aimer c’est vivre.

Réflexions à moi-même IX

Laisser un commentaire

Un mot tôt,   puis un mot tard
les mots , penser mes mots
les mots pour panser les maux
les mots , l’émail, l’e-mail
un mot doux , un mal douloureux
peser les mots, dire les mots
fermer la page, oublier, continuer
pas simple les mots
grouper les mots et dire des phrases
dire , penser, regarder      et survivre
bientôt un nouveau départ pour une année de plus
rien ne change
une année de plus      factice  
pour faire quoi?      se battre chaque jour
bosser comme un malade jusqu’à l’épuisement 
malade oui   totalement   et grandement asocial    
au bout du compte …rien   vraiment rien    ni matériel, ni familial , ni affectif
la vie est une tumeur du néant
…"débarrassé de ses biens matériels, le pèlerin élève son âme"…
dernier combat avant la fin de ma vie "active" (rires)  : faire rentrer un syndicat dans cette boite
de nazes, pour les emm…er   jusqu’à la moelle  tous ces bâtards sans humanité qui se croient
au-dessus de tout et viennent jusque dans nos vies pour nous délocaliser
J’ai une pensée fraternelle pour mes collègues qui seront chômeur bientôt!!
A qui le tour…..(et je sais de quoi je parle)      ou faudra-t-il aller bosser en Pologne, en Roumanie ou en Chine?
Deux ans pour se donner l’illusion de vivre pour un petit bout d’utilité

et je partirai  
Rien ne me retient, ni envie de rester, ni personne
partir à nouveau    chercher un ailleurs
peut-être ma vie avant qu’elle ne me sème
Quitte à crever , je préfère emmener la saloperie qui me bouffe à nouveau
ailleurs , vivre dignement, loin des rumeurs de la ville et du superficiel
si je n’y vis pas mieux  je n’y vivrai pas moins bien
j’en ai assez de ces faux-semblant, de cette vie à donner, de ces valeurs que je n’ai pas
Du vrai, du beau, de la vie, des sourires, de la chaleur
je sais où j’irai …………retrouver l’humilité

J’espère que vous comprenez l’anglais

Laisser un commentaire

 Someone dial 911, I’m being mauled by
a troll!’

‘I
swear a Big Doberman busted in and just tore the place up….’


 

How to tell when its time to make your kids sleep in
their own bed….


‘Ahhh,
the fresh, relaxing aroma of feet…….’ ???


Harlem  Globetrotters here I come’


 

Par-tay, Par-tay, Par-tay!


 

‘Uh, cat? What cat?’

There’s
no explaining Love.


‘HELLOOOO’ CAN YOU HEAR ME NOW??

Peace
Brother!!!

‘Hi!
Will you be my friends?!’

Mad
Skills…..

If
you need assistance smiling, there’s always help!


Life is short!
Break the rules!


Forgive quickly!
Laugh
uncontrollably. .

And never regret anything
that made you smile

 

 

Réflexions à moi-même VIII

Laisser un commentaire

J’aurai voulu connaitre la paix , je n’ai vu que des guerres
j’aurai voulu changer ce monde, je m’y suis perdu
je vis seul
j’aurai voulu aimé, je m’y suis détruit
Pourtant aimer  aimer à perdre la raison
c’est bien ce que je viens de faire
Rien il n’y a plus rien
Plus rien qui soit à mon goût, ni lumière, ni raison, ni solution
La tête me tourne de ce manque total
du vide, une nouvelle déchirure profonde
Serait-ce si difficile de connaitre un peu de bonheur     5minutes de plus
Si tu savais     si tu savais comme je t’ai aimé   comme un fou  comme un damné
Et pourtant il  n’y a pas d’amour heureux
A chacun sa représentation du mot aimer
Chaque jour qui passe comme du sable entre les doigts
mais chaque jour comme une page vierge à écrire
je l’écris de ces bonheurs tout simples    la lumière de la vie   les oiseaux qui piaillent   les enfants qui crient
la liberté de bouger, dormir sous un toit, manger à sa faim, se mouvoir à sa guise
regarder les gens s’agiter, respirer
AIMER

Surement trop introverti, surement trop réservé, surement trop solitaire
s’assumer  et décider seul    toujours  seul
il y a tant de mots que je ne te dirai jamais  , tant de paysages que je ne te raconterai
tant de vies qui ont croisé la mienne
La misère humaine, la beauté de certains, la noirceur d’autres, la tolérance
et bien d’autres choses qui ont fait mes combats
se battre , j’aurai passé mon temps à me battre moi qui ait la paix chevillée à l’âme
je n’ai rien fait de plus que de vivre selon mes convictions, loin de tant de certitudes
Mourir tant de fois pour aimer encore plus
j’ai cru pour une fois arriver au sommet, la chute est vertigineuse
Mourir j’y ai songé, mais l’heure n’a pas sonné
il y a tant à faire encore, tant de rêves à réaliser
Debout, je suis encore debout  aujourd’hui et demain
tant que je pourrai cacher ma vérité, tant que je pourrai masquer mes défauts de santé
Voir encore si je sais encore déblayer mes ruines, reconstruire un ailleurs
tant que je pourrai je poursuivrai ma quête , l’inaccessible étoile
Oublier  non,  mais continuer
Marcher vers un ailleurs qui sera mien , loin de ce monde-ci
Que veux-tu que fasse un gars comme moi dans un monde que je ne comprends pas
Un monde meilleur   au moins le mien  le mien      le mien

Réflexions VIII à moi-même

2 commentaires

Voilà!……..le silence
Une question et le silence………….mais tu n’as pas dû recevoir mes 2 lignes
Ce silence éloquent et méprisant comme une injure
mais ô combien révélateur de vérité, cette vérité vraie qui fait jour
J’aurai voulu te dire que je ne sais pas vivre sans toi
que je me sens vide et inutile sans ta présence , sans tes rires, sans ta voix
Trop tard!!      il faut fermer le livre

Ni regrets, ni remords
Ni plus, ni moins
juste déçu de n’avoir pu relever le défi de notre incompatibilité
mais déjà un autre défi fait jour: se remettre debout
je ne suis pas le meilleur mais surement pas le pire
le temps presse et je n’ai plus beaucoup à perdre
et je n’ai que faire de cette suffisante condescendance
Vogue ma galère, la route est encore longue
Va, ne te retourne pas

ça peut servir..

Laisser un commentaire


Pour
une fois 2 trucs intelligents à faire suivre :
  
>
1° POUR LES
URGENCES

>  
Les ambulanciers
ont remarqué que très souvent lors d’accidents de la route, les blessés
ont un téléphone portable sur eux. Toutefois, lors des interventions,
on ne sait jamais qui contacter dans ces listes interminables de
contacts.

> Les ambulanciers ont donc lancé
l’idée que chacun d’entre nous rentre dans son répertoire, la personne à
contacter en cas d’urgence sous le même pseudonyme. Le pseudonyme
international connu est « ICE »
  (= In Case of Emergency)
>
C’est sous ce nom qu’il faut entrer le numéro de la personne à
contacter, utilisable par les ambulanciers, la police, les pompiers ou
les premiers secours.

> Lorsque plusieurs personnes
doivent être contactées on peut utiliser ICE1, ICE2, ICE3, etc. Facile à
faire, ne coûte rien et peut apporter
 beaucoup. Si vous croyez en
l’utilité de cette convention, faites passer le message afin que cela
rentre dans les moeurs.
2° Accident Vasculaire Cérébral  (AVC)
>
Cela peut servir !
> Prenez
quelques minutes pour lire ceci et peut-être sauver une vie et
contribuer à faire connaître le danger que représentel’Accident
Vasculaire Cérébral.

> Lors d’un barbecue, Julie
trébuche et fait une chute. Elle
affirme aux autres invités qu’elle va bien et qu’elle s’est accroché
les pieds à cause de ses nouveaux souliers.

> Les
amis l’aident à s’asseoir et lui apportent une nouvelle assiette. Même
si elle a l’air un peu secouée, Julie profite joyeusement du reste de
l’après-midi…

> Plus tard le mari de Julie
téléphone à tous leurs amis pour dire que sa femme a été transportée à
l’hôpital… Julie meurt à 18h. Elle avait eu un Accident Vasculaire
Cérébral lors du barbecue. Si les personnes présentes avaient été en
mesure d’identifier les signes d’un tel accident, Julie aurait pu être
sauvée. Un neurologue dit que s’il peut atteindre une victime d’AVC dans
les trois heures, il peut renverser entièrement les effets de la crise.
Il affirme que le plus difficile est que l’AVC soit identifié,
diagnostiqué et que le patient soit vu en moins de trois heures par un
médecin.

> Reconnaître
les symptômes d’un AVC : Poser trois questions très simples à
 la personne en crise :
>
1. * Lui demander de SOURIRE.
>
2. * Lui demander de lever LES
DEUX BRAS.

> 3. * Lui demander de PRONONCER UNE PHRASE TRES
SIMPLE (ex. Le soleil est magnifique aujourd’hui).

>  

>
Si elle a de la difficulté à exécuter l’une de ces tâches,
appelez le 15 et décrivez les symptômes au répartiteur.

>
Selon un cardiologue, si tous ceux qui reçoivent cet e-mail
l’envoient à leur tour à 10 personnes, une vie au moins pourrait être
sauvée par jour.
Merci à toutes et à tous
ON FAIT BIEN SUIVRE DES
BLAGUES, DES PPS, ON PEUT BIEN FAIRE SUIVRE DES CHOSES UTILES, PENSEZ-Y !

Réflexions VI à moi-même

Un commentaire

Je hais les dimanches!!
je déteste cette période
Février était l’anniversaire de ma mère, Mars celui de mon père
Me manquent un peu tous les deux
Sale période  que cette fin d’hiver
Décidément reste pas grand-chose!!

Mais la roue tourne  parait-il!
Faut faire vite le temps presse
Cà doit bien exister quelqu’un qui t’aime VRAIMENT
et pour ce que tu es, pas pour ce qu’il peut en tirer et profiter
Un zeste de vérité, deux doigts de franche tendresse et une réelle envie
de construire , pas de se servir de toi comme un kleenex qu’on jette
En tout cas j’aurai toujours rien compris et çà continuera
car je ne vis qu’en étant moi-même quitte à paraitre pour ce que je ne suis certainement pas
La naiveté soit, mais mon grand mérite n’est pas de tomber mais de me relever ……………….   toujours!!

Older Entries