Un mot tôt,   puis un mot tard
les mots , penser mes mots
les mots pour panser les maux
les mots , l’émail, l’e-mail
un mot doux , un mal douloureux
peser les mots, dire les mots
fermer la page, oublier, continuer
pas simple les mots
grouper les mots et dire des phrases
dire , penser, regarder      et survivre
bientôt un nouveau départ pour une année de plus
rien ne change
une année de plus      factice  
pour faire quoi?      se battre chaque jour
bosser comme un malade jusqu’à l’épuisement 
malade oui   totalement   et grandement asocial    
au bout du compte …rien   vraiment rien    ni matériel, ni familial , ni affectif
la vie est une tumeur du néant
…"débarrassé de ses biens matériels, le pèlerin élève son âme"…
dernier combat avant la fin de ma vie "active" (rires)  : faire rentrer un syndicat dans cette boite
de nazes, pour les emm…er   jusqu’à la moelle  tous ces bâtards sans humanité qui se croient
au-dessus de tout et viennent jusque dans nos vies pour nous délocaliser
J’ai une pensée fraternelle pour mes collègues qui seront chômeur bientôt!!
A qui le tour…..(et je sais de quoi je parle)      ou faudra-t-il aller bosser en Pologne, en Roumanie ou en Chine?
Deux ans pour se donner l’illusion de vivre pour un petit bout d’utilité

et je partirai  
Rien ne me retient, ni envie de rester, ni personne
partir à nouveau    chercher un ailleurs
peut-être ma vie avant qu’elle ne me sème
Quitte à crever , je préfère emmener la saloperie qui me bouffe à nouveau
ailleurs , vivre dignement, loin des rumeurs de la ville et du superficiel
si je n’y vis pas mieux  je n’y vivrai pas moins bien
j’en ai assez de ces faux-semblant, de cette vie à donner, de ces valeurs que je n’ai pas
Du vrai, du beau, de la vie, des sourires, de la chaleur
je sais où j’irai …………retrouver l’humilité