J’aurai voulu connaitre la paix , je n’ai vu que des guerres
j’aurai voulu changer ce monde, je m’y suis perdu
je vis seul
j’aurai voulu aimé, je m’y suis détruit
Pourtant aimer  aimer à perdre la raison
c’est bien ce que je viens de faire
Rien il n’y a plus rien
Plus rien qui soit à mon goût, ni lumière, ni raison, ni solution
La tête me tourne de ce manque total
du vide, une nouvelle déchirure profonde
Serait-ce si difficile de connaitre un peu de bonheur     5minutes de plus
Si tu savais     si tu savais comme je t’ai aimé   comme un fou  comme un damné
Et pourtant il  n’y a pas d’amour heureux
A chacun sa représentation du mot aimer
Chaque jour qui passe comme du sable entre les doigts
mais chaque jour comme une page vierge à écrire
je l’écris de ces bonheurs tout simples    la lumière de la vie   les oiseaux qui piaillent   les enfants qui crient
la liberté de bouger, dormir sous un toit, manger à sa faim, se mouvoir à sa guise
regarder les gens s’agiter, respirer
AIMER

Surement trop introverti, surement trop réservé, surement trop solitaire
s’assumer  et décider seul    toujours  seul
il y a tant de mots que je ne te dirai jamais  , tant de paysages que je ne te raconterai
tant de vies qui ont croisé la mienne
La misère humaine, la beauté de certains, la noirceur d’autres, la tolérance
et bien d’autres choses qui ont fait mes combats
se battre , j’aurai passé mon temps à me battre moi qui ait la paix chevillée à l’âme
je n’ai rien fait de plus que de vivre selon mes convictions, loin de tant de certitudes
Mourir tant de fois pour aimer encore plus
j’ai cru pour une fois arriver au sommet, la chute est vertigineuse
Mourir j’y ai songé, mais l’heure n’a pas sonné
il y a tant à faire encore, tant de rêves à réaliser
Debout, je suis encore debout  aujourd’hui et demain
tant que je pourrai cacher ma vérité, tant que je pourrai masquer mes défauts de santé
Voir encore si je sais encore déblayer mes ruines, reconstruire un ailleurs
tant que je pourrai je poursuivrai ma quête , l’inaccessible étoile
Oublier  non,  mais continuer
Marcher vers un ailleurs qui sera mien , loin de ce monde-ci
Que veux-tu que fasse un gars comme moi dans un monde que je ne comprends pas
Un monde meilleur   au moins le mien  le mien      le mien