FRANCE: ton état fout le camp!!

Laisser un commentaire

INTERVIEW – Un documentaire, diffusé ce lundi sur France 3, dresse une nouvelle cartographie sociale du pays. Le géographe Christophe Guilluy l’a détaillée pour «20 Minutes»…

Comment vivent les Français? A Paris, Saint-Dizier (Haute-Marne) ou en Seine-Saint-Denis, quelle est leur réalité dans ces différents territoires? Pour mieux la cerner, le documentaire La France en face, diffusé sur France 3 ce lundi, dresse une nouvelle carte de France. Celle d’un pays coupé en deux, avec d’un côté les métropoles porteuses d’emplois et, de l’autre, des territoires en marge du développement et du progrès. Le géographe Christophe Guilluy, dont le travail a nourri le documentaire, détaille pour 20 Minutes cette nouvelle géographie sociale.

 

Comment avez-vous réalisé cette nouvelle carte de France?

Avec mon collègue Christophe Noyé, nous avons listé les 36.000 communes françaises et nous leur avons attribué une note. Pour cela, nous avons combiné plusieurs critères, comme le taux de chômage, le travail à temps partiel, le pourcentage de propriétaires précaires… Les villes avec une note au-dessus de la moyenne y apparaissent en blanc. Celles en dessous, en bleu, sont considérées comme «socialement fragiles». C’est un boulot de longue haleine, qui pose une nouvelle photographie de la réalité du pays.

Et alors, que dit-elle sur l’état du pays?

Il faut d’abord comprendre qu’il y deux France. L’une, métropolitaine, concentre 40% de la population et produit les deux tiers du PIB du pays. Et puis, autour de ces zones, il y a une France périphérique, qui regroupe 60% de la population.

Comment se composent les populations de ces deux France?

Les 25 métropoles du territoire ont une population embourgeoisée, gentrifiée et connectée au monde. C’est là que se font les créations d’emplois. 80% des cadres y travaillent et, paradoxalement, ces territoires rassemblent également 80% des immigrés du pays. Quant à la France périphérique, elle se compose de retraités, de jeunes et de catégories populaires qui ont dû quitter ces métropoles.

Quel problème est-ce que cela pose? Notamment pour cette France périphérique?

Le problème, c’est que l’on ne prend plus en compte le malaise de cette catégorie de Français. Ce sont pourtant quelque 60% de gens qui se retrouvent à côté du progrès. En fait, ces employés et ouvriers ne vivent plus là où se créent les richesses, comme ils pouvaient le faire auparavant. Et cela ne se résume pas aux banlieues, puisque le souci est le même en marge des grandes métropoles comme Nantes, Rennes, Lille
La France en face: Plongée dans l’ouest précaire par 20Minutes

C’est-à-dire?

En fait, il n’y a pas de modèle social pour cette France. Ces classes populaires vivent sur des territoires qui ne créent plus d’emplois. Ils ont donc le sentiment de ne plus faire partie du projet. Regardez ce qui se passe en Bretagne ces jours-ci… Ajoutez à cela une mobilité résidentielle très difficile et on comprend que les gens soient désespérés. C’est d’ailleurs intéressant d’avoir cela à l’esprit, lorsqu’on analyse le vote FN.

Justement, que peut faire le politique face à cette solution?

Tout cela est le fruit de choix politiques successifs depuis vingt ans. Le souci, c’est que les politiques ne savent pas comment gérer ce problème, même s’ils commencent à comprendre le souci. Ici, la logique n’est plus gauche ou droite et, avec une telle situation, le FN n’a plus qu’à ramasser les voix. Mais l’idée de ce travail est aussi d’aider les élites à changer leur vision du territoire. Et je pense qu’elle est en train d’évoluer. Alors, peut-être que ça va changer, mais cela prendra du temps.

Et la situation peut-elle évoluer positivement?

En ce moment, on assiste à une cristallisation de cette nouvelle géographie sociale, qui s’est mise en place sur une trentaine d’années. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas de retour en arrière. Les ouvriers ne reviendront pas dans les villes. Je suis donc assez pessimiste concernant l’avenir proche. Mais dans le même temps, les politiciens commencent à se pencher sur cette réalité et à percevoir que les choix libéraux qui y ont conduit ne sont pas pertinents. Donc je suis convaincu qu’à la fin on va gagner. Cela se jouera sur un temps long, mais un système qui n’intègre pas les catégories populaires doit être réformé.

Publicités

pensée du jour58

Laisser un commentaire

Ne jamais faire d’une personne une priorité dans ta vie si dans la sienne, tu n’es qu’une option…

21Eme siècle???

Laisser un commentaire

Dordogne: Un père en garde à vue après la découverte d’un bébé dans le coffre d’une voiture

FAITS DIVERS – Les jours du bébé ne sont pas en danger…

Le père présumé d’un bébé d’un an, retrouvé déshydraté vendredi  dans  un coffre de voiture en Dordogne, a été placé en garde à vue à  son tour,  quelques heures après la mère, dans une affaire relevant a  priori d’une   absence chronique de soins, a-t-on appris samedi de source  judiciaire.

L’homme d’une quarantaine d’années a été interpellé,  fortement  alcoolisé, vendredi soir à son domicile de Brignac-la-Plaine  en  Corrèze, tout près de la Dordogne. Placé en dégrisement, il n’avait  pas   encore été entendu samedi matin par les gendarmes à Brive.

La petite fille d’un an avait été trouvée, déshydratée,  sale, l’air fiévreux mais sans trace de violence, dans un couffin dans  le coffre  d’une voiture que la mère avait amenée chez un garagiste de  Terrasson  (Dordogne) à 10km. Celui-ci, alerté par des gémissements  venant du  coffre, l’avait ouvert et avait prévenu les gendarmes.

La mère de 45 ans a été placée en garde à vue vendredi.

Tests ADN

Hospitalisée à Brive, le bébé ne présentait «pas de  risque  sanitaire, même si elle souffre manifestement d’un certain nombre  de  carences» de soins, a-t-on indiqué au parquet de Brive, saisi samedi   après celui de Périgueux initialement.

Des tests ADN devaient être diligentés pour s’assurer de  la  filiation, et les gardes à vue devraient être prolongées jusqu’à une   probable ouverture dimanche d’une information judiciaire pour violence  habituelle sur mineur de 15 ans, auquel pourrait s’adjoindre la   privation de soins par ascendant, selon la même source, qui relève de   «nombreuses vérifications à mener» sur le couple et son contexte.

Selon les premiers éléments, l’affaire mêlerait absence  chronique de   soins et dissimulation d’enfant sur fond de détresse  sociale, la mère   ayant indiqué qu’elle cachait le bébé au père depuis la  naissance, non  déclarée, a-t-on précisé de source proche de l’enquête.

Trois autres enfants âgés de 4 à 10 ans, qui vivaient  avec le  couple, ont été confiés aux services d’aide sociale du  département aux fins de placement provisoire, a ajouté le parquet.

Copie de vrais courriers reçus par le trésor public…

Laisser un commentaire

Cher Monsieur.

J’ai l’honneur d’accuser réception de votre lettre du 12 avril dernier par laquelle, pour la troisième fois, vous me réclamez le remboursement de l’argent que je vous dois. Sachez tout d’abord que je ne conteste pas cette dette et que j’ai l’intention de vous rembourser aussi tôt que possible. Mais d’autre part, je vous signale que j’ai encore beaucoup d’autres créanciers, tous aussi honorables que vous et que je souhaite rembourser aussi. C’est pourquoi, chaque mois, je mets tous les noms de mes créanciers dans un chapeau et en tire un au hasard que je m’empresse de rembourser.
J’ose espérer que votre nom sortira bientôt. Entre-temps, je vous prie d’agréer, monsieur. l’assurance de mes sentiments distingués.

P.S. : Votre dernière lettre étant rédigée de manière fort peu courtoise, j’ai le regret de vous faire savoir que vous ne participerez pas au prochain tirage.
==============================================================
Monsieur l’agent du Trésor Public,

Mon colis a pu vous étonner au départ. Alors voilà quelques explications. Je vous joins à cette lettre une photocopie de l’article du Nouvel Observateur intitulé « Les vraies dépenses de l’état » vous noterez que dans le quatrième paragraphe, il est précisé que l’Élysée a l’habitude de payer des brouettes 5200 euros, des escabeaux 2300 euros et des marteaux 550 euros pièce. Par ailleurs, un très intéressant article du Canard Enchaîné dont la bonne foi est bien connue (copie également jointe) rapporte que le prix des sièges WC du nouveau Ministère des Finances est de 3750
euros pièces. Vous devant la somme exacte de 13816 euros pour l’année fiscale qui s’achève, je vous adresse donc dans ce colis quatre sièges WC neufs et cinq marteaux, le tout représentant une valeur de 14000 euros.

Je vous engage par ailleurs à conserver le trop perçu pour vos bonnes oeuvres ou bien à utiliser les 184 euros restants pour que notre Président de la République puisse compléter sa boite à outils.

Ce fut un plaisir de payer mes impôts cette année, n’hésitez pas, à l’avenir à me communiquer la liste des tarifs usuels pratiqués par les principaux fournisseurs de l’état.

Un contribuable heureux.

Ecoeurant …!!!!!

Laisser un commentaire

Heureusement qu’il y a les  médias étrangers pour nous informer.
> > > >
> > > >
> > > >
 Hollande à New York : Une  facture de 930.000 euros pour deux jours !!! La  crise, il ne connait  pas
> > > >
> > > >
> > > > > > >   
> > > >
> > > > INTERNATIONAL – le  président « normal » dépense encore plus que  Sarkozy qui fut pourtant si critiqué par les médias !!…
> > > > Toujours est-il que le  déplacement de Hollande, de la Trierweiller et de  toute son équipe (100% socialiste) à New  York aura coûté en tout  930.000 euros révèle Le  Parisien , soit 100.000 euros de plus que Sarkozy l’année dernière qui, lui, était resté quatre  jours… A Noter que notre président normal est resté 4 jours à New York avec toute sa « clique » pour ne s’exprimer que 8  minutes à l’ONU…
> > > >
Les 61 personnes de la  délégation ont également dépensé 216.000 euros  pour la réception des 1500 Français de New  York dans la prestigieuse salle de Broadway, le  Roseland Ballroom.
> > > > Pour le précédent  locataire de l’Elysée, la facture de la même  réception s’était élevée à 180.000  euros et les médias français avaient hurlé !
> > > > Le clan  Hollande, qui prétend depuis le 6 mai réduire les  dépenses liées au train de vie de l’Etat, s’est encore illustré en  la matière !…
> > > > Hollande a occupé la  plus luxueuse suite de l’hôtel Setai sur la  Cinquième avenue .
> > > > Certes, on lui avait  négocié le prix: 10.000 dollars la nuit, contre  les 30.000 ordinairement  facturés…
> > > > Cette facture de 930.000  euros (détails danse Parisien)  laisse un goût amer chez beaucoup de Français…
> > > > Pour information  :
> > > > Ce petit voyage de 2  jours du président normal coûte quand même 760  années du salaire d’un travailleur Français qui  trime au SMIC…
> > > >
Encore  mieux !!!!!
> > > >
Eh bien  figurez-vous que les journalistes………….ne  le savaient même pas (mais bien-sûr!!)…
> > > > 

> > > > Vérifié sur le site du  Conseil Constitutionnel. Cette décision  existe bel et bien :
La baisse  des revenus de 30%, annoncée par Hollande pour lui-même et pour ses nombreux ministres a été  déclarée inconstitutionnelle et donc  annulée dans le plus grand silence !
> > > >
> > > >
> > > >
Vous avez dit  complicité ?
> > > > Par décision n°2012-654DC du 9 août  2012, le conseil  constitutionnel a déclaré non conforme à la  constitution l’article 40 de la loi de finance  rectificative qui prévoyait la baisse  de salaire de 30% du président, du premier  ministre et du gouvernement.
> > > >
Donc, maintenant, ils  sont beaucoup plus nombreux qu’avant… et payés  autant, en pleine crise et quand tout le peuple français se serré la ceinture et voit son pouvoir d’achat baisser de jour en jour…
> > > > Comme c’est curieux,  personne n’en parle, la presse, achetée par Hollande (qui leur octroie une belle niche fiscale) se tait, évidemment…
> > > > Cela faisait bien de faire des déclarations d
économies pour  montrer lexemple.
> > > > Ne s
étaient-ils pas renseignés avant depuis le temps quils étaient dans lopposition ?
> > > >
> > > >
A l’heure où Mario Monti  renonce à son salaire
> > > > et qu’on nous annonce  qu’en Russie il n’y a  qu’une centaine de  députés
,
> > > >
Ce mail mérite de faire  du bruit… libre à vous de faire tourner…  Moi, je fais tourner…
> > > > Je crois qu’il faut  faire exploser le web français avec ce message  plein de bon sens !
> > > >
peut-être  qu’ils finiront par comprendre  ???
> > > >
Quel homme  politique, de gauche comme de  droite, aura le courage de  l’admettre et surtout de se  battre pour faire cesser cette gabegie ???
> > > >
À  l’heure où la situation financière est telle que  l’on cherche en hauts lieux désespérément de  l’argent et que l’on va encore  s’acharner sur le peuple pour le faire payer et  en trouver, une réflexion s’impose  !

Les bons français!

Laisser un commentaire

FISCALITE – Ils sont surtout partis pour les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne…

Plus de 35.000 foyers fiscaux ont quitté la France en 2011, un chiffre en forte augmentation par rapport à 2007, dont 40% ont moins de 30 ans, a indiqué ce mardi le sénateur UMP Philippe Marini citant un nouvel indicateur mis au point à sa demande par l’administration fiscale.

Cet indicateur porte sur l’impôt sur le revenu et non plus seulement, comme c’était le cas, sur l’impôt de solidarité sur la fortune, un échantillon beaucoup plus réduit.

Exactement 35.077 foyers fiscaux se sont expatriés en 2011, en majorité vers les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour les plus jeunes, vers la Belgique et la Suisse pour ceux bénéficiant d’un patrimoine confortable, a précisé le président de la Commission des Finances du Sénat.

Des revenus supérieurs de 70% à la moyenne

Ils étaient 21.646 en 2010 et 25.473 en 2007 à avoir quitté la France. Cet indicateur n’est pas un solde puisqu’il ne tient pas compte du nombre des retours qui doit aussi faire l’objet d’un travail statistique à venir. A venir également, les chiffres pour 2012 et pour 2013 qui permettront peut-être de constater un changement en lien avec la politique menée par les socialistes depuis leur arrivée au pouvoir.

Parmi ceux qui se sont expatriés en 2011, 2.024 ont des revenus annuels supérieurs à 100.000 euros (ils étaient 1.101 en 2007) et 251 supérieurs à 300.000 euros (137 en 2007), selon le document de la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Globalement, les partants ont des revenus supérieurs de 70% environ à la moyenne française, précise la DGFiP. Leur revenu fiscal de référence ne dépasse pas en moyenne 40.000 euros, ce qui signifie que les plus riches ne sont pas les seuls concernés par l’exil, qui peut aussi être professionnel.

«Ce sont surtout des raisons d’ambiance»

«Ces constats peuvent atténuer une analyse purement fiscale des départs de contribuables de France», a estimé Marini pour qui «il est clair que les motivations professionnelles jouent un grand rôle dans les migrations des contribuables de la population générale.»

«Ce sont surtout des raisons d’ambiance», a commenté le sénateur auprès de l’AFP. Pour lui, «la France est perçue comme un pays figé, qui a de la peine à faire ses réformes, qui n’incite pas au dynamisme, qui comporte des dispositifs d’assistanat très lourds donc des niveaux de charges publiques très lourds (et) qui, par conséquent, sera amené à solliciter des prélèvements obligatoires élevés».

«Je ne sais pas si chacun des partants fait tout ce raisonnement mais je pense que l’aspect du moral des jeunes actifs vis-à-vis du site-France compte», a-t-il poursuivi.

Quant aux contribuables plus fortunés, il a cité «toute une collection de causes» parmi lesquelles en 2011, la fin du bouclier fiscal et la perspective d’une alternance à gauche. «Les conseillers fiscaux le disent, en 2011, ils ont fait beaucoup de dossiers de transferts de résidence fiscale à l’étranger, ce n’est pas un mystère», a-t-il argumenté, tout en se disant «pas en mesure» de «distinguer les causes».

La gestion de ta ville ou de ton village‏

Laisser un commentaire

Cliques sur ton département, puis sur ta ville c’est super !
> > >
> > > http://www.proxiti.com

Older Entries