«Tu vas mourir, toi et tes enfants.» «J’appelle tous les musulmans à te punir. Tu dois payer, toi, tes proches, tes enfants». Depuis plus de trois mois, le directeur de l’IUT de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) reçoit régulièrement des menaces de ce type, révèle ce lundi RTL

Au début, les lettres arrivaient à son travail. Elles sont désormais expédiées directement chez lui. Les dernières sont écrites en arabe. «Aujourd’hui, le directeur vit dans la peur et pense constamment à sa sécurité. (…) Il s’est rendu à 15 reprises, à chaque lettre, au commissariat de Saint-Denis pour porter plainte. Pour l’instant, l’enquête n’a pas abouti», détaille la station.

Ces menaces pourraient être liées au renvoi, en avril, de Rachid Zouhab, ancien chef du département Techniques commerciales. Il a en effet été destitué de ses fonctions pour dysfonctionnements majeurs et soupçons d’emplois fictifs.

Une pétition de soutien

Rachid Zouhab aurait signé des contrats avec des vacataires (juristes, comptables, etc.) qui n’auraient jamais donné de cours. «Au total, il aurait changé 60 des 120 vacataires habituels, certains remplacés par des proches. 4.800 heures seraient concernées, pour un coût de 200.000 euros. Tous les contrats ont été gelés et le conseil d’administration saisi avant que la destitution de Rachid Zouhad ne soit finalement prononcée par le tribunal administratif de Montreuil», écrit RTL.

Une autre affaire pourrait être à l’origine des menaces: le bras de fer que le directeur a engagé contre une association étudiante, qui aurait installé une salle de prière clandestine dans l’IUT.

RTL rapporte qu’en «février, la direction s’est heurté au refus de l’association de rendre le local associatif, le seul de l’établissement, pour qu’il soit partagé avec d’autres associations. Fait troublant, le jour où sa présidente devait rencontrer la direction, une fausse alerte à la bombe provoque l’évacuation totale de l’IUT et du quartier». En attendant l’évolution de l’enquête, les professeurs de l’IUT ont signé une pétition de soutien à leur directeur.

C.B.
  • Pocket45

    Et que disent, le CRAN, le CRIF ou le recteur de la grande mosquée de Paris ?
    Ha bah non, je suis bête… Pas dans ce sens la…

  • Abdoul92

    C’est comme même incroyable que de nos jours en France, des personnes n’ont toujours pas évolué et affiche un tel esprit aussi réducteur… Qualifier une personne en fonction de sa religion ou de son appartenance ethnique traduit simplement son niveau d’ignorance…
    Ce qui est fantastique dans certain propos, c’est que c’est toujours les mêmes réflexions…
    Naturellement, on passera de contre-balancer ces propos avec des affaires de grands banditismes avec des français bien de « chez-nous » ou de la belle classe politique de gauche comme de droite qui profite allègrement des institutions pour arrondir leur fin de mois… La c’est simplement « Islamiste » qui fait réagir… Comme l’indique le proverbe : « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt »

    • Chrysostome88

      L’appartenance ethnique est une chose, l’appartenance culturelle et religieuse, certaine, est quant à elle un minimum révélatrice d’un certain niveau de vie, d’un certain accès à l’éducation, d’un certain nombre de superstitions ou de pratiques. Il ne s’agit ici que de statistiques concrètes ou vécues et qui impriment un certain nombre de préjugés dans la culture ou le collectif de celles et ceux qui les expérimentent. Ci celles ci ont vocation à changer le préjuger met néanmoins plus de temps à disparaître. C’est humain. Pour ce qui est de l’islam à présent, il est difficile de ne pas se rendre compte que l’ensemble des principes nourris par cette religion est très défavorable à l’épanouissement de l’humanité, aux remises en questions, à l’esprit critique, à la créativité. Celui qui pointe la lune du doigt tandis qu’elle est visible par tous n’est pas un sage.

  • wanadur65400

    On est seulement en avance d’une dizaine d’annèes. Quand ils seront 20 % de la population, qu’ils auront le droit de vote, et que nos politicard auront le pantalon sur les chevilles, ce sera monnaie courante. Il nous reste moins de 4000 jours pour nous habituer.

  • 7troto

    C’est sûr, des combines pour détourner le fric de l’institution et une salle de prière.
    On est en plein dans l’éducation.

  • Lebigboss

    y’a encore des gens qui croient à la religion?

    ==============================================================

    Le facteur pédalait sans les mains

    Videos

    © MAXPPP

    Depuis un mois, une trentaine de familles ont reçu des lettres anonymes. Seize ont déjà porté plainte.

    Courriers et plaintes. Il a reçu la lettre le 9 avril dernier. Abderahouf A. fait partie de ceux qui ont reçu des courriers islamophobes depuis plusieurs semaines, à Sainte-Foy-lès-Lyon. Au total, ce sont une trentaine de familles de cette banlieue chic de Lyon qui ont reçu des lettres d’insultes et de menaces. Seize d’entre elles ont porté plainte.

    « Touche pas à mon cochon ». Dans une enveloppe pré-timbrée, une simple feuille A4, tapée à l’ordinateur. « Ils parlent de voile, de barbus… Il y a aussi des caricatures qui disent ‘touche pas à mon pinard, à mon église ou à mon cochon' », explique Abderahouf au micro d’Europe 1. Et le message du courrier est clair : « d’après eux, nous les Maghrébins, on est là pour gratter, profiter du système », poursuit le destinataire du courrier.

    « C’est démoralisant ». Mais la lettre ne s’arrête pas là. « Il y a aussi des menaces : ‘il faut rentrer dans votre pays’. C’est pire que dégueulasse. C’est démoralisant », poursuit, amer, ce conducteur de train de trois enfants, né en France.

    « Un grand traumatisme ». Une trentaine d’autres familles ont reçu le même courrier à Sainte-Foy. Point commun entre tous ces destinataires : un nom à consonance maghrébine. La maire UMP de Sainte-Foy condamne ces lettres. « Ça provoque certainement un grand traumatisme chez ces familles, de la peur, de la détresse », réagit-elle sur Europe 1.

    Le spectre des groupuscules d’extrême-droite. Une enquête a été ouverte après les dépôts de plaintes. Le parquet reconnaît que le vocabulaire utilisé dans les lettres fait immanquablement penser aux groupuscules d’extrême-droite.

    arwenn – Le 21/05/2014 à 09h22

     30 lettres c’est une « avalanche » ?
    astilla – Le 21/05/2014 à 09h10

    La France parle aux Français

    ursule34 – Le 21/05/2014 à 08h58

     Ou est le problème ? contrairement à l’Algérie, il n’y a pas de crime ; En Algérie, les musulmans envoyaient des lettres anonymes aux pieds noirs, ou des petits cercueils avec la menton :  » la valise ou le cercueil », mais pour nos bobos de gauche c’est normal. Je précise, je suis natif de Casablanca et je ne réclame rien au Maroc.
    monlinlin49 – Le 21/05/2014 à 08h48

     vous voyez ce que serait le fn au pouvoir ceci n’est qu’un aperçus !!!!!!! c’est bien triste

    shumi01 – Le 21/05/2014 à 08h38

    les églises saccagées, agressions anti chrétiens et menaces quotidiennes c’est moins intéressant pour les médias?

Publicités