Coucou…Fais-moi peur!

Laisser un commentaire

ibiAttaque en Syrie : « En réalité, l’usage d’armes chimiques perdure depuis le début du conflit »

Avec un bilan qui atteint plusieurs dizaines de morts, le raid à l’arme chimique mené contre village de Khan Cheikhoun est l’un des plus meurtriers du conflit syrien. Mais d’après les humanitaires et les experts, Damas utilise très régulièrement des armes toxiques, comme les barils de chlore.

Un panneau signale une zone potentiellement contaminée à Khan Cheikhoun, en Syrie, le mercredi 5 avril.
Un panneau signale une zone potentiellement contaminée à Khan Cheikhoun, en Syrie, le mercredi 5 avril. (ABDUSSAMED DAGUL / ANADOLU AGENCY)
avatarKocila MakdecheFrance Télévisions
image il y a 19 minutes

VIDEO. Frappe en Syrie : la « réponse » américaine « doit être poursuivie au niveau international », affirme Hollande

Un « crime de guerre ». François Hollande n’a pas pris de pincettes pour qualifier l’attaque chimique qui a fait au moins 72 morts, dont 20 enfants, dans le village syrien de Khan Cheikhoun, mardi 4 avril, selon un bilan diffusé mercredi par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Après un raid aérien visant cette zone à forte présence rebelle dans la région d’Idlib, des civils ont été retrouvés morts, dans la rue ou à leur domicile, à la suite de convulsions. Selon les experts, ces symptômes trahissent l’usage de gaz sarin, un neurotoxique incolore et inodore, particulièrement meurtrier.

Dès lors, l’habituel ballet diplomatique s’est mis en place. Washington, Paris et Londres ont dénoncé la « responsabilité » de Damas et ont présenté un projet de résolution condamnant le bombardement et appelant à une enquête des Nations unies. Mais Bachar Al-Assad a nié tout usage d’armes chimiques et la Russie, son principal allié, a qualifié d’« inacceptable » le projet de résolution. D’après la version de Moscou, l’aviation syrienne n’a pas utilisé d’agent chimique, mais a frappé un « entrepôt » rebelle contenant des « substances toxiques ». Deux versions, qui enferment une nouvelle fois la région dans un statu quo.

L’usage massif de bombe au chlore

« Cette attaque a attiré l’attention de la communauté internationale à cause du nombre de victimes très important, mais en réalité, l’usage d’armes chimiques en Syrie perdure depuis le début du conflit », explique à franceinfo Frédéric Baud, référent toxicologue auprès de Médecin sans frontières (MSF), qui suit la situation syrienne de près.

Les attaques au chlore, par exemple, sont très régulières. Elles ont lieu plusieurs fois par mois, voire plusieurs fois par semaine.

Frédéric Baud, référent toxicologue auprès de MSF

à franceinfo

Contrairement au gaz sarin, dont les effets sont plus meurtriers, mais aussi plus difficiles à diagnostiquer, les symptômes dus aux attaques au chlore sont souvent constatés par les humanitaires. « Les deux gaz provoquent de graves irritations oculaires et respiratoires, explique le toxicologue. Mais, contrairement au sarin, le chlore a une odeur très évocatrice et les victimes restent conscientes avec des signes très marqués de brûlures de l’appareil respiratoire. »

Des centaines de bombardements recensés

Plusieurs vidéos ont montré ces bombardements à l’arme chimique. Chaque fois, des barils en métal contenant plusieurs dizaines de litres de chlore liquide sont largués depuis des hélicoptères. Dotés d’un cerclage d’explosifs et d’un détonateur, ils libèrent le chlore sous la forme d’un gaz vert jaunâtre au moment de l’impact.

En 2014, un rapport de la Syrian American Medical Society (en anglais) avait déjà comptabilisé plus d’une centaine de bombardements de ce type, responsables de la mort de dizaines de personnes. « La communauté internationale nous envoie des antidotes, parce qu’elle sait que des armes chimiques seront utilisées encore et encore contre nous, affirmait dans ce document le docteur Mohamed Tennari, un médecin de la région d’Idlib. Ce dont nous avons besoin, ce n’est pas d’antidotes, mais de protection pour empêcher qu’une nouvelle famille ne suffoque après avoir été gazée dans sa maison. »

Depuis, les ONG ont dû adapter les stocks de matériel humanitaire qu’ils envoient sur le terrain. « Nous avons beaucoup réfléchi à tout ça et nous avons décidé d’envoyer sur place des masques à gaz avec des cartouches, mais aussi des masques de fuite, qui s’enfilent très rapidement, explique le toxicologue de Médecins sans frontières. Initialement, le but était d’envoyer ce matériel pour les équipes de MSF sur place, mais nous nous sommes rapidement aperçus qu’il fallait surtout équiper les structures syriennes sur place, car elles accueillent les victimes les premières. » Sur Twitter, un médecin de la région d’Idlib a récemment publié une photo d’un masque à gaz que lui a envoyé MSF.

« La ligne rouge, ça fait bien lontemps qu’elle est dépassée »

Médecin sans frontières et les autres ONG qui œuvrent sur le terrain syrien n’ont de cesse de dénoncer ces pratiques proscrites par la Convention sur l’interdiction des armes chimiques. Pourtant, la Syrie compte parmi les signataires de ce traité et en 2013, une résolution de l’ONU avait obligé Bachar Al-Assad à livrer ses armes chimiques à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

Les Nations unies sont-elles impuissantes dans le dossier syrien ? « Cette résolution a été très largement respectée. Une très grande partie de l’arsenal chimique syrien a été démantelée, assure à franceinfo Olivier Lepick, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique et spécialiste des armes chimiques. Néanmoins, la plupart des experts n’écartent pas la possibilité que le régime ait dissimulé quelques tonnes, quelques centaines de kilos d’agents chimiques militaires. »

Cette résolution avait été adoptée après un terrible bombardement au gaz sarin, qui avait coûté la vie à 1 400 personnes où commence la plaine de la Ghouta, dans la banlieue de Damas, en août 2013. François Hollande s’était dit prêt à se lancer dans une opération militaire contre Damas, pour « punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents ». 

Mais la France a finalement reculé, suivant la décision des Etats-Unis qui ont refusé d’intervenir. A l’époque, l’administration Obama avait pourtant affirmé que l’emploi d’armes chimiques constituait une « ligne rouge » que Bachar Al-Assad ne devait pas franchir, sous peine de représailles. « Quatre ans plus tard, nous nous retrouvons à nouveau dans la même situation, regrette Frédéric Baud. Si l’usage d’arme chimique avait un jour constitué une ligne rouge, ça fait bien longtemps qu’elle est dépassée. »

Syrie : les États-Unis frappent une base militaire en représaille de l’attaque chimique de Khan CheikhounUn navire destroyer de la marine américaine lance un missile tomahawk contre une base militaire du régime Assad en Syrie, le 7 avril 2017. © Ford Williams/AP/SIPAEn réponse à l’attaque chimique qui a fait 86 morts dans le nord-ouest du pays, les États-Unis ont bombardé dans la nuit de jeudi à vendredi une base aérienne du régime de Bachar al-Assad en Syrie. Une première depuis le début du conflit, il y a plus de six ans.La base aérienne de al-Chaayrate, dans la province centrale de Homs, a été frappée vendredi 6 avril, vers 00h40 (GMT) par 59 missiles de croisière tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross qui se trouvent en Méditerranée orientale.Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, quatre soldats syriens ont été tués et la base est presque totalement détruite.Cette base, d’après le Pentagone, avait été le point de départ des avions qui ont mené l’attaque chimique en début de semaine contre la localité de Khan Cheikhoun (nord-ouest), faisant 86 morts, dont 20 enfants, et près de 160 blessés.Une réponse « proportionnée »Les missiles Tomahawk visaient notamment « des hangars aériens renforcés », des stockages de pétrole, de munitions, des défenses anti-aériennes, des radars.Selon le général H.R McMaster, conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, les Américains avaient évité de frapper un endroit « où [ils pensaient] qu’il y a du gaz sarin stocké ». « Nous ne voulions pas créer un danger pour des civils ou pour quiconque », a-t-il déclaré.La frappe « n’était pas faite pour viser des gens », a déclaré de son côté le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone.Selon lui, les Russes ont été prévenus à l’avance de la frappe via la ligne de communication spéciale mise en place par les militaires américains et russes depuis l’automne 2015 pour éviter tout incident aérien entre leurs avions respectifs dans le ciel syrien.Le porte-parole américain a laissé entendre que la frappe n’avait pas vocation à être répétée. « Il s’agissait d’une réponse proportionnée » à l’attaque de Khan Cheikhoun, destinée à « dissuader le régime d’utiliser des armes chimiques à nouveau ».Une « agression » pour le Kremlin« Le président Poutine considère les frappes américaines contre la Syrie comme une agression contre un État souverain en violation des normes du droit international, (se fondant) sur des prétextes inventés », a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russe.L’Iran a également fermement condamné les frappes. « De telles mesures vont renforcer le terrorisme en Syrie et vont compliquer la situation en Syrie et dans la région », a déclaré un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, cité par l’agence de presse ISNA.Réactions internationalesDepuis les frappes, les réactions internationales se succèdent. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a estimé que l’action américaine constituait une forme de « condamnation » du « régime criminel » de Bachar al-Assad. « Les Russes et les Iraniens doivent comprendre que soutenir Assad n’a pas de sens, nous ne souhaitons aucune confrontation avec eux », a-t-il déclaré, ajoutant  qu’ « un signal avait été donné », c’est un « avertissement ».Le gouvernement britannique a exprimé son soutien total à l’action américaine, qu’il considère comme « une réponse appropriée à l’attaque barbare à l’arme chimique par le régime syrien et qui a pour but de dissuader de nouvelle attaques », selon un porte-parole.Israël, grand allié des États-Unis, et l’Arabie Saoudite ont également apporté leur soutien total aux frappes américaines. Le royaume wahhabite a salué « la décision courageuse » de Donald Trump.L’ « intérêt vital » des États-Unis en jeu, selon TrumpDans une adresse solennelle à la télévision faite après avoir ordonné cette frappe punitive, Donald Trump, le visage et le ton très grave, a affirmé qu’ « il est dans l’intérêt vital de la sécurité nationale des États-Unis de prévenir et d’empêcher la prolifération et l’usage d’armes chimiques », soulignant « que des années de tentatives de faire changer Assad ont échoué, et échoué dramatiquement ».Le président américain s’exprimait depuis sa villa à Mar-a-Lago, en Floride, où il recevait le président chinois Xi Jinping. Il a accusé Bachar al-Assad d’avoir lancé « une horrible attaque avec des armes chimiques contre des civils innocents en utilisant un agent neurotoxique mortel ».Son secrétaire d’État, Rex Tillerson, a renchéri, soulignant que la frappe montre la volonté du président américain d’agir quand des pays « franchissent la ligne ».Depuis mercredi, les négociations entre les pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU  sur un projet de résolution condamnant le régime syrien, proposé par les Occidentaux, étaient dans l’impasse. Le texte avait été jugé inacceptable en l’état par la Russie, qui dispose d’un droit de veto.Deuxième attaque la plus meurtrièreSelon l’OSDH, il s’agit de la deuxième « attaque chimique » la plus meurtrière de la guerre après celle au gaz sarin qui avait fait plus de 1 400 morts près de Damas en août 2013.Cette attaque avait failli déclencher une intervention militaire américaine et française, au titre de la fameuse « ligne rouge » de Barack Obama. Mais l’ex-président américain avait à l’époque renoncé au dernier moment, préférant sceller un accord avec Moscou de démantèlement de l’arsenal chimique syrien.À lire aussiAttaque chimique en Syrie : le bilan s’alourdit à 86 morts tandis que les négociations à l’ONU se poursuiventAttaque chimique en Syrie : Washington n’exclut pas une action unilatérale en cas d’impasse à l’ONUSyrie : Donald Trump met ses menaces à exécutionfigaro.fr/ FORD WILLIAMS/AFPVIDÉOS – Signe d’une intensification soudaine de l’action des États-Unis en Syrie, après l’attaque présumée chimique de mardi, 59 missiles ont été tirés sur une base aérienne du gouvernorat d’Homs. Donald Trump affirme avoir agi dans «l’intérêt de la sécurité nationale».Donald Trump a déclenché jeudi des frappes contre la Syrie en riposte à une attaque chimique présumée imputée au «dictateur Bachar el-Assad», le président américain exhortant les «nations civilisées» à faire cesser le carnage dans ce pays en guerre. Ces frappes, première opération militaire des États-Unis contre le régime syrien, ont été menées avec «59 missiles» de croisière Tomahawk, a annoncé la Maison Blanche, précisant qu’elles avaient visé la base aérienne de Shayrat «associée au programme» d’armes chimiques de Damas et «directement liée» aux événements «horribles» de mardi. Ce jour-là, un raid imputé à l’armée syrienne contre la localité de Khan Cheikhoun dans le nord-ouest de la Syrie a fait au moins 86 morts, dont 27 enfants, et provoqué une indignation internationale.» À lire: EN DIRECT – Les dernières infos sur les frappes américaines en Syrie Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), quatre soldats syriens ont été tués dans ces frappes. «On a la confirmation de la mort de quatre militaires dont un général de brigade de l’armée de l’air. L’aéroport a été presque totalement détruit: le tarmac, le dépôt de fuel et le bâtiment de la défense aérienne ont été pulvérisés», a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.Dans une adresse solennelle à la télévision depuis sa résidence en Floride, Donald Trump a affirmé que ces opérations étaient «dans l’intérêt vital de la sécurité nationale» des États-Unis. Le visage grave, le président républicain a affirmé que l’Amérique était «synonyme de justice», appelant les «nations civilisées» à mettre fin au bain de sang en Syrie, ravagée par une guerre qui a fait 320.000 morts depuis mars 2011, jeté des millions de réfugiés sur les routes et provoqué la pire crise humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale. Donald Trump a encore accusé «le dictateur syrien Bachar el-Assad (d’avoir) lancé une horrible attaque avec des armes chimiques contre des civils innocents en utilisant un agent neurotoxique mortel».http://players.brightcove.net/610043537001/4k4QmRz5g_default/index.html?videoId=5389024064001Une «agression» selon la télévision syrienneAlors que le président américain menaçait depuis mercredi de passer à l’action pour cette attaque «odieuse», le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson, lui aussi en Floride, a justifié cette intervention lorsque des pays «franchissent la ligne», accusant la Russie, alliée de la Syrie, d’avoir manqué à ses responsabilités. D’après le Pentagone, Washington a prévenu Moscou à l’avance de ces frappes. Mais juste avant celles-ci, la Russie avait mis en garde les États-Unis. À l’issue d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU qui débattait depuis deux jours d’une résolution de condamnation de l’attaque, l’ambassadeur russe Vladimir Safronkov avait en effet averti des «conséquences négatives» en cas d’intervention militaire.Après les frappes, Moscou va demander la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué le chef de la commission de défense de la Chambre haute du Parlement russe. «Ceci (l’attaque) pourrait être vu comme un acte d’agression des États-Unis contre un pays de l’Onu», a déclaré Victor Ozerov, selon l’agence RIA. Il a également estimé que ces frappes de missile risquent d’affaiblir les efforts menés pour combattre le terrorisme.Avec cette frappe, Donald Trump a pris la mesure militaire américaine la plus directe depuis le début de la guerre en Syrie il y a six ans. Une décision qui accroît le risque d’une confrontation avec la Russie et l’Iran, les deux principaux alliés de Bachar el-Assad.La télévision syrienne a qualifié ces frappes d’«agression», une source militaire syrienne évoquant des «pertes». Le gouverneur de Homs, la province où les frappes ont eu lieu, a pour sa part annoncé des «morts». «Il y a des martyrs, mais nous n’avons pas encore de bilan ni pour les martyrs ni pour les blessés», a affirmé Talal Barazi au téléphone à l’AFP. La coalition de l’opposition politique syrienne, au contraire, s’en est félicitée de l’action de l’administration américaine.Aux États-Unis, l’intervention a été bien accueillie par nombre d’élus républicains et démocrates, mais beaucoup ont pressé le président de consulter le Congrès et de clarifier sa stratégie. Perçu comme un isolationniste et hostile à l’interventionnisme de l’Amérique au Moyen-Orient, Donald Trump avait reconnu mercredi que l’attaque chimique avait eu «un énorme impact» sur lui et que son «attitude vis-à-vis de la Syrie et d’Assad avait nettement changé».Indignation internationaleL’indignation internationale a pris de l’ampleur après des images d’enfants pris de convulsions sous leur masque à oxygène, de personnes gisant dans les rues et saisies de spasmes, de la mousse sortant de la bouche. Le caractère chimique de l’attaque semblait se préciser, même si les circonstances restent controversées. La Turquie, où de nombreux blessés ont été évacués, a évoqué une exposition des victimes à un «agent chimique». Des médecins et des ONG comme Médecins sans frontières (MSF) ont également parlé d’«agents neurotoxiques», en particulier le gaz sarin. Ce gaz est inodore et invisible. Même s’il n’est pas inhalé, son simple contact avec la peau bloque la transmission de l’influx nerveux et entraîne la mort par arrêt cardio-respiratoire.Le régime syrien a été accusé d’avoir utilisé du gaz sarin le 21 août 2013 dans l’attaque de localités aux mains des rebelles en périphérie de Damas, qui avait fait au moins 1429 morts, dont 426 enfants, selon les États-Unis. Mais le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem a réaffirmé que l’armée de son pays «n’a pas utilisé et n’utilisera jamais» d’armes chimiques contre son peuple, «pas même contre les terroristes», expression du régime pour désigner rebelles et djihadistes. D’après lui, l’aviation a frappé mardi «un entrepôt de munitions appartenant» à des djihadistes et «contenant des substances chimiques». Une explication déjà avancée par l’armée russe mais jugée «fantaisiste» par des experts militaires.Syrie: l’accord russo-américain sur la prévention d’incidents aériens suspenduLe président russe Vladimir Poutine, le 5 avril 2017 au Kremlin, à Moscou Pavel Golovkin  /  POOL/AFPLa Russie a annoncé vendredi la suspension de l’accord avec Washington sur la prévention des incidents aériens en Syrie et demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU après les frappes américaines contre une base des forces syriennes. »La partie russe suspend le memorandum avec les Etats-Unis sur la prévention des incidents et la sécurité des vols lors des opérations en Syrie » menées par les aviations russe et américaine, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, dans un communiqué.La Russie et les Etats-Unis avaient signé ce protocole d’accord, contenant des règles et et restrictions visant à empêcher les incidents entre les avions des deux pays dans le ciel syrien, en octobre 2015 quelques semaines après le début de l’intervention russe en soutien au régime de Damas.Les aviations russe et américaine effectuent notamment des frappes aériennes contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.Le document insistait sur le professionnalisme dont doivent faire preuve les pilotes, conseillait l’utilisation de certaines fréquences radio communes et préconisait la création d’une ligne de communication secondaire au sol.La base de al-Chaayrate, dans la province de Homs (centre), a été frappée vers 00h40 GMT par 59 missiles Tomahawk tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui se trouvaient en Méditerranée.Ces frappes interviennent après une attaque chimique présumée sur la localité de Khan Cheikhoun, dans la province d’Idleb, imputée au régime syrien par Washington, ce que dément Damas. »Nous appelons le Conseil de sécurité de l’ONU à tenir une réunion d’urgence pour discuter de la situation », a souligné Maria Zakharova, en dénonçant une « approche irréfléchie » de Washington dans le conflit syrien. »Il est évident que les frappes de missiles ont été préparées d’avance (…) et la décision sur ces frappes a été prise à Washington bien avant les événements à Idleb, qui n’ont servi que de prétexte pour une démonstration de la force », a-t-elle affirmé.© 2017 AFP

rebroussepoils–                                            Espérons que le message envoyé soit bien compris par les personnes concernées ! (surprenant M Trump                                         Poutine qui parle d »état souverain alors qu’il a envahi une partie de l’Ukraine… C’est une blague ?

Isarn81                                                               Si les frappes américaines ne sont pas suivies d’autres, elles ne seront pas trop dangereuses. D’ailleurs, les Russes montrent bien qu’ils ne veulent pas tenter l’escalade diplomatique. Ils comptaient sur une entente avec Trump, c’est mal parti, mais comme ils en étaient les principaux bénéficiaires, ils ne veulent pas en perdre tout espoir par une attitude maximaliste. On savait sur le dos de qui cette entente aurait pu avoir lieu.
Ensuite, cette attitude de Trump appelle deux remarques.La première, c’est que ses électeurs et le reste du monde, qui avaient entendu « America First », doivent être déboussolés. Soit Trump a appris le métier et constaté que ce qu’il préconisait est absurde, soit il devient totalement imprévisible. Etre imprévisible n’est pas sans avantages, ça maintient la crainte, et en l’occurrence celle de la Russie. Mais ce genre de crainte est de l’ordre de la dissuasion du faible au fort, telle que ce que pratique la Corée du Nord. Quand c’est la principale puissance mondiale, c’est de nature à semer la confusion parmi ses propres alliés et d’être un facteur de déstabilisation lui aussi mondial.La seconde, c’est que nous avons une certaine expérience des frappes humanitaires. En particulier, je veux rappeler celles contre la Serbie en 1999, poursuivies contre toute raison pendant des semaines. Il y a eu un effet non désiré. La Russie a décidé que trop c’était trop. En août 1999, donc tout de suite après, on a appris qu’elle avait un nouveau premier ministre. Un de plus, et d’ailleurs il ne semblait pas bien impressionnant. Quelque temps après, on a compris que le FSB venait d’imposer sa volonté à Eltsine et, pour ainsi dire, de changer de régime. Les suites, vous les connaissez.

ivanovitch                                                      Ca me désole de voir tous les gogos qui approuvent le bombardement alors qu’ aucune enquête sérieuse n’ a été menée sur place, ni de résolution de l’ ONU
Poutine avait dit qu’ il s’ agissait d’ un bombardement d’ un dépôt d’ armes des islamistes:
Qu’ il y avait des armes chimiques il n’ étaient pas censé le savoir !
On aurait pu au moins laisser le bénéfice du doute et attendre le résultat d’ une enquête
Rappeler vous le coup des armes de destruction massives !
Les USA cherche un prétexte pour rafler le pétrole syrien
 LaurentLaurent                                         « précisant qu’elles avaient visé la base aérienne de Shayrat «associée au programme» d’armes chimiques de Damas et «directement liée» aux événements «horribles» de mardi. »
Ils ont bombardé l’endroit ou les supposées armes chimiques sont entreposées prenant le risque de disperser les gas toxiques dans toute la region.
Merica oh yeah
EricEric                                                  Poutine a prévenu les syriens de l’attaque des US ! les avions ont eu le temps de se mettre à l’abri ! Poutine le grand démocratique qui a attaqué la Crimée et l’Ukraine ! et c’est lui qui critique les US ! Poutine et le Pen ne sont pas d’accord sur l’intervention des US ! ils soutiennent tous deux le régime syrien, c’est un scandale ! j’espère que les français vont s’en souvenir lors des élections ! ils admettent la tuerie de dizaine d’enfants ! ça faut le faire quand même
François Arouet 1erFrançois Arouet 1er                            Syrie : Donald Trump met ses menaces à exécution et en toute illégalité …comme d’habitude avec le régime de Washington
  • Stéphane                                              569000€ le missile soit 33 millions
  • le cout de 59 missiles!!!!!!!!!!!!!!!
  • Qu’est-ce d’épargne??

    Laisser un commentaire

    7

    Présidentielle: François Fillon confie qu’il ne parvient pas à «mettre de l’argent de côté»

    EPARGNE « Moi ? Personnellement ? Non », a confié le candidat Les Républicains…

    François Fillon en 2014 sur TF1.
    François Fillon en 2014 sur TF1. – KENZO TRIBOUILLARD / AFP

    20 Minutes avec AFP

    Interrogé sur le plateau de BFMTV et RMC sur son aptitude à « mettre de l’argent de côté », le candidat LR à la présidentielle mis en examen notamment pour détournement de fonds publics a répondu : « Non », contrairement à 35 % des Français.

    >> A lire aussi : Tous les candidats à l’Elysée ont fait des promesses auprès de l’ONG Transparency (sauf Fillon)

    Contre la fin de l’immunité parlementaire

    Quant à ses propositions pour améliorer la transparence de la vie publique, François Fillon s’est dit opposé à la fin de l’immunité parlementaire ou à celle du président de la République, pour respecter le principe de la séparation des pouvoirs.

    >> A lire aussi : A Toulon, François Fillon annonce qu’il a encore «vingt jours pour casser la baraque»

    Souhaitant que « le premier président de la Cour des comptes, le vice-président du Conseil d’Etat et le procureur auprès de la cour de cassation fassent une série de propositions sur la transparence », il a évoqué notamment une « diminution du nombre de parlementaires » ou la fusion des frais de représentation dans le salaire des parlementaires, « soumis à impôt ».

    La transparence pour tout le monde

    « Et il faudrait aller au-delà, puisqu’on parle de transparence, il faut de la transparence pour tout le monde », a-t-il dit, citant « ceux qui, dans la presse, se sont érigés en procureur ».

    « A partir du moment où la presse désormais juge les hommes politiques, les condamne, sans d’ailleurs souvent leur donner la possibilité de se défendre, il faudrait parfois savoir les conditions dans lesquelles vivent ceux qui les condamnent », a-t-il précisé.

    François Fillon n’épargne pas : les Français réagissent

    Les confessions du candidat de la droite François Fillon, ce lundi matin sur BFMTV, ont fait beaucoup réagir sur la Toile. Morceaux choisis.Le candidat LR à la présidentielle, François Fillon. Photo AFPLe candidat LR à la présidentielle, François Fillon. Photo AFP

    Le candidat LR à la présidentielle, François Fillon, a affirmé ce lundi qu’il ne parvenait pas à « mettre de l’argent de côté ». Interrogé sur le plateau de BFMTV et RMC sur son aptitude à épargner, le candidat mis en examen notamment pour détournement de fonds publics a répondu : « non ».

    Ce qui a suscité de nombreuses réactions sur la Toile.

    François Fillon n’épargne pas : les Français réagissent

    Les confessions du candidat de la droite François Fillon, ce lundi matin sur BFMTV, ont fait beaucoup réagir sur la Toile. Morceaux choisis.

    Le candidat LR à la présidentielle, François Fillon. Photo AFP
    Le candidat LR à la présidentielle, François Fillon. Photo AFP

    Le candidat LR à la présidentielle, François Fillon, a affirmé ce lundi qu’il ne parvenait pas à « mettre de l’argent de côté ». Interrogé sur le plateau de BFMTV et RMC sur son aptitude à épargner, le candidat mis en examen notamment pour détournement de fonds publics a répondu : « non ».

    Ce qui a suscité de nombreuses réactions sur la Toile.

    François Fillon gagne 22.000 euros par mois… mais n’arrive pas à mettre de côté !

    – Capture d’écran BFMTV
    Il a osé le dire

    VIDEO – Quand François Fillon confie qu’il n’arrive pas à « mettre de l’argent de côté »

    François Fillon s’est vu poser la question dans « Bourdin Direct » ce lundi 3 avril sur BFMTV et RMC. Au passage, il a également remis en cause le principe du secret des sources dans la presse…

    Dur dur d’économiser quand on s’habille chez Arnys… François Fillon l’a admis ce lundi 3 avril, dans « Bourdin Direct » sur BFMTV et RMC. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur son aptitude à « mettre de l’argent de côté », le candidat Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle a simplement répondu : « Non ».

    Mis en examen notamment pour détournement de fonds publics, François Fillon a ensuite détaillé les mesures qu’il souhaitait sur la transparence de la vie publique. Souhaitant que « le premier président de la Cour des comptes, le vice-président du Conseil d’Etat et le procureur auprès de la cour de cassation fassent une série de propositions sur la transparence », il a évoqué notamment une « diminution du nombre de parlementaires » ou la fusion des frais de représentation dans le salaire des parlementaires, « soumis à impôt ».

    Mais le candidat LR n’a pas oublié qui est à l’origine de ses déboires avec la justice : la presse. « Il faudrait aller au-delà, puisqu’on parle de transparence, il faut de la transparence pour tout le monde », a-t-il ainsi pris soin d’ajouter, pointant « ceux qui, dans la presse, se sont érigés en procureur » : « A partir du moment où la presse désormais juge les hommes politiques, les condamne, sans d’ailleurs souvent leur donner la possibilité de se défendre, il faudrait parfois savoir les conditions dans lesquelles vivent ceux qui les condamnent ». Soit une remise en cause directe, mais non détaillée dans ses modalités, du principe du secret des sources qui protège la mission d’enquête des journalistes.

    L’avertissement est donc clair : si François Fillon est élu président, le Canard enchaîné et consorts auront des soucis à se faire…

    ======================

    Vos commentaires

     Patquet                                                                  Avec 19000 euros par mois (source du canard enchaîné indemnités et sa société) le cul bénit Fillon ne met pas un euro de côté, et bien le niveau de vie de ce monsieur est énorme obligé d’emprunter à sa fille pour payer ses impôts heureusement costumes et montres sont offertes si il est élu son indemnité il va demandé combien. Dans son programme il demande au français de se serrer la ceinture et pour lui…
    copain !                                                                moi non plus, et je suis même inquiète parce que je trouve que je tape de + en + plus souvent dans LE PEU que j’avais réussi à mettre de côté au cas où ! le cas où étant plutôt récurrent.

    awenne                                                 Si vous saviez l’océan d’argent et de larmes qui nous sépare, je crois que vous auriez la dignité de vous taire. Mais je crois que vous nous avez prouvé récemment que vous faites partie de ces gens que la dignité et l’honneur n’étouffe pas !

    albert billotet                                         j’ ai l ‘impression qu ‘on se moque de nous       réforme !!! oui mais pas lui     ce matin il a eu le culot de dire qu il avait augmenté les petites retraites sous son gvt oublie t il que sa réforme en 2003 a fait baisser les retraites entre – 15 a 20 % , qu’il a enlevé la 1/2 part fiscale aux veuves,  que lors des manifs il avait dit que ce n’est pas la rue qui gouverne  et que lui a pris sa retraite de fonctionnaire avant l’application de sa réforme en 2003 ! alors il est ou le menteur celui qui a dit aux français que ce sera de la sueur alors qu il profite sur son compte en banque de l’argent du contribuable .

    FSazerty –                                                 Ca devient risible

    En plus de tout le reste (qui suffit en soi à la disqualifier), il est médiocre sur tous les sujets, ce monsieur. On rajoute à son compteur :                                                                          1) Mauvais gestionnaire (d’ailleurs on comprend mieux pourquoi il nous bassinait avec « un pays en faillite », quand il en avait la charge).                                                                        2) Même sur son programme et sur les sujets les plus importants il patine piteusement. Cf sa lamentable interview aujourd’hui à « Sciences et Avenir ».

    northjean-paul@evc.net –                      banquier en faillite

    Macron a vidé les caisses de l’état en deux ans et puis a déserté aujourd’hui il veut revenir blanc comme neige et sans compétences

    Gustov53                                                 C’est qui ce bonhomme ??

    Il prétend connaitre les Français et veut être président de la République ?? Il n’arrive pas à mettre des sous de côté avec tout ce qu’il gagne en tant qu’ancien ministre et premier ministre ??

    Mais de qui se moque-t-il ce bonhomme ? Il n’a qu’à se faire embaucher dans une entreprise durant 6 mois être payé au SMIC sans toucher à ses fortunes et nous verrons s’il tient le coup !

    Et ça se permet de critiquer les autres candidats !!! Il est né avec une cuillere d’argent dans la bouche et il se plaint !!!

    C’est ici qu’on peut voir qu’il ne connait pas la France et les Français !!! On peut juste espérer que Mélenchon lui passe devant….

    Et dire qu’avec ses casseroles et cela maintenant il y a toute une ribambelle de retraités nantis qui se font conduire par bus entiers à tous ses meetings de par la France…. Il est rare qu’on y voit des jeunes !!

    Anonyme                                                   Il ne lui manque plus que le grognon aigri Dupont Aignan derrière lui…ca serait beau : Baroin Marquis +Dupont la joie Aignan…Avec tout ce beau monde ce serait la salsa du pognon .On pourrait ajouter deux beautés pleines de talent avec des petits cerveaux et des grandes poches : Le Pen et Boutin
    Anonyme –                                                   voleur menteur pue le pognon …si en plus il traine l’effemine titi Baroin lui il a le pognon du show bizz c’est encore un autre roublard
    Anonyme –                                                 Les petits bourgeois fillonatres se réveillent encore….!!!
    Anonyme –                                                  Pauvres gens qui pensent que les socialistes seraient des politiciens plus honnêtes que les autres? En France, nous avons eu depuis plusieurs d’années, la preuve de leur incompétence, de leur magouille, de leur arnaque, de leurs mensonges doublés de leur incompétence crasse. Marron c’est Hollande et c’est non
    Anonyme –                                                   Macron a prouvé son incompétence avec pépère Hollande. Il faut virer cette clique d’incapables !!! Leurs amis ne sont pas les « sans dents » mais les banques, le monde du show biz. Il est tellement ridicule de voir tous ces braves gens s’exciter pour des politiciens qui vous ont menti, et qui continueront car vous votez pour eux. A BON ENTENDEUR SALUT.
    • Aurelien54                                     Je me retenais depuis quelques semaines, mais là j’ai craqué. Quand j’ai lu cet article j’ai fondu en larme. En le voyant dans ses petits costumes à 6000€, 17 comptes à sa banque (vides je suppose), un modeste château de 17 chambres, sa femme que l’on voit de temps en temps éreintée par son travail à l’Assemblée certainement, je le plains de tant de misère.
      Je préférerais qu’il ne se présente pas aux élections car avec son manque flagrant d’argent il pourrait passer plus pour un clochard qu’un Président.

    • sixdetension                               Égalité Reelle, quand même ! Plus personne ici ne te crois !
      Commence déjà, comme je te l ai déjà dit, a faire sur toi un travail pour que la défaite soit moins amère, car au soir du premier tour, tu vas déchanter

    • @Format:                                     laisse tomber, tu te ridiculises. Ton François est indéfendable. On ne parle pas de Macron, Le Roux ou autre Cahuzac, on parle de ton poulain. Et dans se genre d affaire ce qui importe ce sont les faits ! Et la dessus Fillon est inexcusable

    • druidark                                   FF président¡¡¡¡¡ … du club des humoristes. C’est lui qui raconte les meilleurs blagues. Il est génial, quelle imagination, quelle créativité. Tout le monde peut les comprendre, c’est pas banal.

    • pi31416                                       C’est quand même un super client pour les médias,      1 interview = 1 bourde

      Et je vais même vous apprendre quelque chose, en fin de mois, je suis souvent charette.

      Et y a des mois où la fin de mois commence le 30.
      ..    En définitive, y a qu’au mois de février que j’arrive à m’en sortir.
      Et encore … Les années bissextiles peuvent aussi être compliqué

    • c’est sur c’est un miséreux !

      un manoir à 14 chambres, une épouse payée 14H mensuel 5000€ nets, une société qui passe subitement d’une valeur de 11 000 € à 95 000€ en trois mois,…. des costards, des montres, des vacances sans avoir à débourser une pépètes,… des retro commissions en famille, des maisons héritées de son père qui apparaissent subitement dans la déclaration de 2017 (hérité bien avant et non présentes dans sa déclaration de 2013) …
      ouais c’est sur !
      Cet individu bâtit ses ambitions sur le total mépris de l’intelligence des français !
      sa vraie misère à lui, c’est la misère de son âme

      • Attention! Vous risquez de vous faire « modérer » par une modération semi analphabète
      • Cela m’est déjà arrivé pour moins que cela !

        Entre le lexique tabou inscrit dans la base de données du robot filtrant-éliminant et les individus aux manettes, et à géométrie mentale et culturelle variable, on ne sait jamais ce qui peut arriver

    • Voilà donc un type qui depuis 35 ans vit grassement aux frais du contribuable avec, cerise sur le gâteau, moulte avantage du genre voiture, logement, moyens de communication et de transport de fonction, sans parler des nombreux et coûteux cadeaux et « prêts » de ses amis, sans parler du fait qu’il tape dans la caisse à l’envi, et d’où il découle donc que les rémunérations n’auront été que de l’argent de poche…

      Et ce type nous annonce doctement qu’il n’arrive pas à faire d’économies. Mais ça on s’en était déjà aperçu lorsqu’en 2012 il a laissé la France avec une dette supplémentaire de 600 milliards d’euros et 850000 chômeurs de plus.
      Ce type donc, non content d’avoir trahi les électeurs en 2007 et avoir menti de façon éhontée en début d’année, vient nous expliquer qu’il est l’homme de la situation pour redresser la France, en nous faisant suer sang et larmes bien sûr..

    • Il vient d’avouer qu’avec juste sa paie il n’y arrive pas! Trop de frais….J’espère pour lui que c’est chauffé à Fresnes😂
      • Mais en France… on paye trop d’impôts, de taxes…un record…Et le record d’ingratitude c’est où ?… 
    • ouais mais avant de répondre à la question, le Fifi, y demande d’abord si c’est bien à lui que Bourdin pose la question :  » moi, personnellement ? »

      c’est donc Pénélope qui cache tout le pogno

    • « Quand François Fillon confie qu’il n’arrive pas à « mettre de l’argent de côté » « 

      Ben non! Il le prend c’est plus fort que lui…!! Encore un aveu!!😂 

    • FILLUZAC le dit les yeux dans les yeux !
    • Ce qui est proprement hallucinant dans cette campagne c’est que ce type qui est manifestement un escroc se répande avec une telle complaisance dans les médias . Les journalistes sont ils à ce point serviles ?

      Et je trouve étonnant que personne n’ait encore évoqué sa situation fiscale . Car avec les dons en nature ou en argent, les enfants rétribués par l’assemblée qui restituent l’argent ( détournement manifeste de salaire ) la fille qui paie des impôts du papa je me dis qu’il doit avoir un expert comptable compétent pour gérer tout ça selon la loi . Ce qui a un coût . Il est donc logique de penser qu’il a aussi truandé le fisc. Ce serait intéressant d’avoir quelques informations sur ce sujet .

      Ce serait bon aussi de savoir comment la retraite de Mme est calculée . Et instructif . À mon avis on risque fort d’y trouver pas mal de magouilles . 

    • Un excellent gestionnaire ce Fillon, et un Père de famille exemplaire également ..
    • Est ce que cet individu (le fion) mérite un intérêt quelconque ?

      Il nous permettra de dénombrer le nombre d’enfoirés qui voteront pour lui, c’est à dire, des partisans le vol et la magouille mais sinon ? 

    • Évidemment entendre Fillon dire qu’il ne peut pas mettre de l’argent de côté peut nous apparaître selon notre humeur du moment, soit du plus grand comique, soit particulièrement révoltant.

      Mais ce qui chagrine tous les démocrates qui ne veulent plus de l’ultra libéralisme sauvage des LR et des PS c’est que chaque bourde ou provocation de Fillon profite
      à  » l’autre  » qui sur le plan idéologique ne vaut pas plus cher que lui, à savoir Macron le banquier.

      NB : Fillon est ce qu’il est, mais il ne faut pas lui faire dire ce qu’il ne dit pas ( il dit assez de bêtises comme ça, inutile d’en rajouter ).

      Quand il déclare : « A partir du moment où la presse désormais juge les hommes politiques, les condamne, sans d’ailleurs souvent leur donner la possibilité de se défendre, il faudrait parfois savoir les conditions dans lesquelles vivent ceux qui les condamnent », il ne parle pas des sources.

      Il parle de leur train de vie.

      Et là, le cas de Fillon mis à part, les citoyens aimeraient savoir combien gagnent nos stars de la désinformation, du public et du privé, notamment quand ils trouvent que le smic est trop élevé et que nous devons nous serrer la ceinture.

      • Ruquier toucherait 10 000€ par émission de ONPC.
        Ses animateurs 1 500.
        Roumanoff 3000 par apparition chez Druker.
        S Etienne 600 par numéro de QPUC…
        Le service public a parait-il des difficultés de trésorerie. 

      • Vous oubliez qu’en plus, ils cumulent plusieurs plateau télé ou émissions de radios tout en étant producteurs de leurs émissions. Emissions qu’ils facturent au service public qui paie benoîtement rubis sur l’ongle…Tandis que le patron de Radio France lui, réfléchit à ses jolies boiseries de luxe…En bref ça se goinfre à tous les étages en nous faisant la morale. 
    • OK je peux bien comprendre la comparaison (et les journalistes Tv, radios ou presse écrite ?) mais toutes ces personnes ne se présentent pas à une élection pour l’intérêt d’une nation et de ses citoyens !

      Ce sont des emplois « commerciaux », après, bien pas bien ?…autres débats…

      • C’est quand même, en partie, le même débat. Qu’est-ce qui justifie que des fonds publics soient employés à rémunérer un amuseur public dix fois plus qu’un député, en principe chargé de représenter la volonté du peuple? De tels différentiels ne contribuent-ils pas, aux yeux de certains, à légitimer de petits « écarts » avec la morale, comme ceux commis par Fillon? Nécessairement, les élus comparent leurs revenus avec ceux de ces bateleurs du secteur publique

       

    • Je répondais seulement, en partie, à une question de Jean Louis.

      Ce qui ne veut pas dire que je dédouane les élus qui  » ne savent pas s’ empêcher ».
      On le comprend puisqu’ il n’ y a aucun contrôle par exemple de l’ IRFM (5 770 euros bruts par mois pour chaque député exonérés d’ impôt sauf CSG et CRDS).
      Cela dit les échelles de salaires TV notamment dans le secteur public, comparés à celles de citoyens, même hautement diplômés, et dont l’ utilité sociale est bien plus importante, me laissent AUSSI rêveur, pour ne pas dire plus.

    • Pourquoi toujours le  » banquier  » comme s´il s´agissait dune honte ? Pompidou l’a été aussi chez Rothschild ….et Mr Chirac père et tant d’autres sans dou
      • C’est un grand classique de la propagande charpalienne, il ne faut pas y attacher d’importance.
    • Et Henri Emmanuelli , très à gauche au PS.
    • Les banquiers vivent très bien de l’argent des non banquiers. Et quand ils font des conne..es vers qui se tournent-ils
      • Vous confondez le banquier qui a créé par ex sa banque et l´employé , enfin celui qui travaille pour la banque
      • dans la banque il y a des « petits employés ou petites mains » faiblement rémunérés (KouduTravailTroPélevé) mais aussi de gros salaires (trés gros) pour des postes « importants » et je ne parle pas des traders et autres deal…s financiers !
    • vers les non banquiers (nous autres) ! trouvé gagné ! quoi ? …le droit de payer un chouia de plus d’impôts ou taxes…
    • il ne peut pas mettre l’argent de coté ? , c’est une obsession, il y pense jour et nuit …
    • on a surtout droit aux commentaires des Bourdin et Ruquier qui, tout en gagnant 4 fois plus qu’un député en ne servant à rien ou presque s’indignent du montant du salaire de député. alors qu’au passage le clown Ruquier sur F2 est payé en argent public d’une part et se permet de dézinguer les candidats à la présidentielle qu’il n’apprécie pas d’autre part. 
      • A la différence de Fillon qui soit dit en passant vit aussi grâce à l’argent public, Ruquier et Bourdin, n’aspirent pas à devenir Président de la République.
                                            Heureusement !…encore que
    • C’est pour cela qu’ils sont bien payés. Et apparemment on est content de leurs services.
    • Avec 24 000 euros de revenu mensuel moyen, ce père de famille sarthois n’arrive pas à faire des économies… Inquiétant non ?

      Quand tu rajoutes à cela qu’il ne paye pas ses costards, qu’il se fait reverser du black par ses gosses, que c’est maman qui fait le ménage, ouvre le courrier et répond au téléphone, qu’il roule en voiture de fonction et ramène probablement un « Tupperware » à la maison de chacun de ses meetings, ça interroge sur sa capacité à gérer la France…. ou ça confirme son aptitude à se foutre de la gueule du monde.. !
      Au cachot l’escroc

    • il a pourtant pas mal investi dans les casseroles,     l’indécence de ce type n’a aucune limite 
    • Les mendiants tendant leur sébile à la sortie de la messe peuvent toujours se gratter si ils espèrent que Fillon y laisse tomber quelques centimes d’euros. Il n’a jamais de sous dans ses poches.
    • Pénélope est trop dépensière?

      Plus sérieusement
      1) L’argent dédié au candidat LR à l’issue des primaires de la droite a été versé sur le compte du micro-parti de F. Fillon, « Force Républicaine » ainsi que tous les dons, cela représente plusieurs millions d’euros.
      2) Le remboursement des frais de campagne du candidat seront eux aussi versés sur ce compte.
      3) Juriquement F. Fillon n’est pas tenu de reverser cet argent à l’issue des présidentielles
      D’autre part, quand un candidat se déclare incapable de mettre de l’argent de côté et demande aux citoyens de se serrer la ceinture, c’est comment dire sans être hors charte…complètement formidable. Celles et ceux pour qui la fin du mois commence le 15 apprécieront. 

      • Les candidats peuvent payer leur campagne selon les modalités qu’ils souhaitent (dons, emprunts, budget personnel,….) Je suppose que ceux qui n’ont pas d’argent disponible font un emprunt bancaire sachant que:

        Les frais de campagne d’un candidat à l’élection présidentielle ne doivent pas dépasser un certain plafond, fixé et actualisé par décret, soit actuellement :
        16,85 millions d’euros pour les candidats qui ne sont présents qu’au premier tour ;
        22,51 millions pour chacun des deux candidats présents au second tour.
        Quel que soit leur mode de financement, les frais de campagne tels qu’ils sont communiqués sont intégralement remboursés par
        l’Etat, mais dans la limite d’un plafond qui dépend du score obtenu (en
        pourcentage) :
        47 % des plafonds ci-dessus pour les candidats ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés (soit environ 8 millions d’euros) ;
        4,7 % des plafonds ci-dessus pour les candidats ayant obtenu moins de 5% des suffrages exprimés (soit environ 800 000 euros).

    • ..ha ha ha ! Trop drôle !! ha ha ha ! Excellent !!.. François Fillon a un sacré sens de l’humour, vous ne trouvez pas ? Un véritable clown !!

      Et dire que ça veut renflouer la France en faillite.. 

    • Décidément impayable ce bonhomme !
    • « 35% des français y parviennent… »

      Et si ce sont les 35% des Français les plus riches, ce sont ceux qui gagnent plus de 3 250 euros par mois.

    • Au risque de me répéter…. Pourquoi saurait il mieux gérer les finances de la France que les siennes?

      J’ai failli pleurer et sortir mon chéquier…

    • « Soit une remise en cause directe, mais non détaillée dans ses modalités, du principe du secret des sources… »

      Ce qui aurait toutes les chances d’être contraire à un arrêt de 1996 de la Cour européenne des droits de l’homme sur le secret des sources… Mais comme Fillon est conséquent, il va proposer le Frexit.

    • Encore une interview fictive…
    • Si je croyais en Dieu je prierais pour que Fillon ne soit pas élu; je me contenterai du classique de faire un vœu en éternuant.

    L’œil (et plus!!..) de Moscou?

    Laisser un commentaire

    e-6315Elections présidentielles françaises: Le Sénat américain accuse la Russie d’ingérence

    Le chef de la puissante commission du Renseignement du Sénat américain, chargée d’enquêter sur l’ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine, a affirmé mercredi que Moscou était également “activement impliquée” dans la campagne électorale en France.

    La commission se penchera à partir de jeudi à Washington sur le rôle joué par la Russie dans l’élection présidentielle aux États-Unis en faveur du républicain Donald Trump.

    “L’audition de demain a spécifiquement cela en tête, mieux informer le public, non seulement dans notre pays mais à travers le monde sur ce que prépare la Russie”, a déclaré en conférence de presse le président de cette commission, le sénateur républicain Richard Burr.

    “Je pense qu’il est raisonnable de dire, d’après ce que tout le monde estime, que les Russes sont activement impliqués dans les élections françaises”, a-t-il poursuivi.

    “Nous estimons qu’il est de notre responsabilité de communiquer au reste du monde ce qu’il se passe, parce que nous sommes face désormais à la diffamation de candidats”.

    La candidate française d’extrême droite Marine Le Pen, qui devrait parvenir sans difficulté au deuxième tour de la présidentielle le 7 mai selon les sondages, a été reçue vendredi dernier par le président russe Vladimir Poutine. Il lui a assuré à cette occasion qu’il n’y avait pas d’ingérence russe dans la campagne électorale française.

    Présidentielle française – Moscou « activement impliquée » dans la présidentielle française

    Cà traine pas!

    Laisser un commentaire

    imHyperloop Transportation Technologies va créer un centre de recherche à Toulouse

    L’une des sociétés développant le transport terrestre ultra-rapide Hyperloop va installer un centre de recherche et une piste d’essais près de Toulouse.

    Hyperloop Transportation Technologies va créer un centre de recherche à Toulouse
    Hyperloop Transportation Technologies va créer un centre de recherche à Toulouse © Toulouse Tourisme – capture Twitter

    A lire aussi

    Oui, la SNCF a bien investi dans Hyperloop One (et elle n’est pas la seule)

    Oui, la SNCF a bien investi dans Hyperloop One (et elle n'est pas la seule)

    La France devient la base européenne du projet Hyperloop. Quelques mois après l’investissement de la SNCF dans la société américaine Hyperloop One, c’est une autre structure porteuse du projet, inspirée par le concept développé par Elon Musk,  qui annonce son installation en France. Hyperloop Transportation Technologies (HTT) va créer un centre de recherche près de Toulouse, sur la zone de Francazal, une ancienne base aérienne  devenue pépinière des transports du futur. On y trouve déjà le constructeur de véhicules autonomes Easymile.

    Un bâtiment de 3000 m² va être mis à disposition du projet « crowd-powered » dirigé par Dirk Ahlborn par Toulouse Metropole, avec un centre de R&D, un laboratoire et une « acédémie » Hyperloop. Une piste d’essais d’un kilomètre devrait également être créée. Le site devrait être en mesure de produire des premiers prototypes de capsules qui seront testées sur place. De quoi générer 50 emplois environ.

    HTT mise surtout sur les apports d’une communauté d’ingénieurs qui travaillent pour d’autres sociétés. Il va trouver à Toulouse un formidable réservoir d’ingénieurs de niveau mondial, notamment dans l’aéronautique, et d’étudiants, qui pourront mettre leurs talents au service de projet de transport. Ils peuvent contribuer bénévolement et obtenir en échange des actions de l’entreprise.

    En slovaquie, république tchèque et abu dhabi

    HTT multiplie les signatures de partenariats en Europe et aux Emirats. Le 18 janvier, il a signé un accord avec la ville de Brno, en République Tchèque, pour étudier la faisabilité d’une liaison ultra-rapide avec la ville de Bratislava, en Slovaquie. Un accord similaire a été conclu avec le gouvernement d’Abu Dhabi.

    Hyperloop, la capsule du futur élaborée à Toulouse

    La société californienne Hyperloop Transportation Technologies s’installe sur le site de Francazal pour élaborer une capsule du futur entre l’avion et le train  qui transporterait des passagers à 1200 km/h. La société a annoncé qu’elle avait choisi d’implanter à Toulouse son centre de recherche et sa piste d’essai.

    Le projet Hyperloop à pour but de révolutionner les modes de transports basé sur le système d’une capsule évoluant en lévitation à 1 200 km/h et qui permettrait ainsi d’avaler les kilomètres en quelques minutes seulement.

    Le centre de Francazal doit notamment comprendre des locaux de recherche et une piste d’essai d’environ 1 km . Les  premiers aménagements seront lancés dès 2017 avec la création de  50 emplois directs dans un premier temps .

    L’accord d’implantation  a été signé ce 24 janvier par Dirk Ahlborn et Bibop Gresta, les deux dirigeants de l’entreprise, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Carole Delga, présidente de la région Occitanie et Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie a indiqué Hyperloop TT dans un communiqué.

    Et si un train supersonique reliait Saint-Etienne à Lyon en huit minutes?

    Et si un train supersonique reliait Saint-Etienne à Lyon en huit minutes?
    TRANSPORTS – L’école des mines de Saint-Etienne a planché sur le projet Hyperloop, train du futur développé par deux start-up américaines…

    TRANSPORTS – L’école des mines de Saint-Etienne a planché sur le projet Hyperloop, train du futur développé par deux start-up américaines…

    Imaginez un train supersonique qui circulerait dans un tube sous basse pression. Un train contenant des capsules propulsées à l’aide de coussins d’air, qui voyagerait à 1.200 kilomètres/heure. Avouez, l’idée peut faire sourire. Pourtant ce scénario digne des films de science-fiction, est loin d’être utopique.

    >> A lire aussi : Hyperloop: A quoi ressemble le train du futur ?Plusieurs start-up américaines travaillent depuis quelques années sur le projet futuriste de train à grande vitesse baptisé «Hyperloop ». Une idée tout droit sortie de l’imagination d’

    Elon Musk, PDG de la société SpaceX, qui pourrait bien prendre corps entre Saint-Etienne et Lyon d’ici quelques années.

    Christian Brodhag, chercheur et directeur de l’école des Mines de Saint-Etienne suit de très près ce projet. Il y a déjà plus d’un an, il a demandé à des élèves de deuxième année de la section entreprenariat et innovation de plancher sur le sujet et de réaliser des études de faisabilité pour relier Saint-Etienne à la métropole voisine, via ce nouveau mode de transports.

    Saint-Etienne à huit minutes de Lyon

    « En ligne droite, le train peut rouler jusqu’à 1.200 kilomètres/heure. En raison des courbes existant sur le trajet, nous avons réduit la vitesse pour arriver à une moyenne de 400 km/h. Résultat : il faudrait seulement huit minutes pour assurer la liaison entre les deux villes », explique le chercheur, évaluant la réalisation du projet à 700 millions d’euro, « soit deux fois moins que l’A45 », la future autoroute qui doit relier les deux villes.

    >> A lire aussi : VIDEO. Hyperloop: Premier test du «train du futur» dans le désert du NevadaLe conseil de développement de la Métropole de Saint-Etienne s’est emparé de l’idée, établissant déjà plusieurs contacts avec des industriels de la région. « Nous avons les compétences sur l (…) Lire la suite sur 20minutes
    Avec Hyperloop, la SNCF se projette dans l’ère de l’après TGV
    Elon Musk veut creuser des tunnels pour éviter les embouteillages

    L’Europe va bientôt voir passer le train supersonique d’Hyperloop

    Le train supersonique Hyperloop Transportation Technologies va démarrer ses premiers tests européens entre la République tchèque et la Slovaquie. Le projet consiste à relier Brno à Bratislava (130 kilomètres) en 10 minutes.

     ===============
    • Yahoo Reader                  Gaffe à l’embranchement à bretigny, c’est tout pourri
        Safirion    Ouais enfin, j’espère qu’il y aura quand même une forte concurence sur ce domaine histoire d’avoir le plus de lignes possible
      Bonne chance à Hyperloop One en tout cas
      lebonga                         J’ai hâte de voir les premiers tests

      philippe                       Pour une distance de 150 km, une liaison type TGV qui réutilise les infrastructures existantes (gares et rails) des villes de départ et arrivée me semble, de loin, plus facile et moins cher à réaliser.

      mercure                          L’idée de l’hyperloop ne remonte pas à 2013, il y a plus de 50 ans que j’en entends parler. C’est un projet qui rencontre de nombreux problèmes techniques, peut être est-il arrivé à maturité ou faudra t il attendre encore 50 ans.

     

     

    Rouletabille enquête

    Laisser un commentaire

    5Politique: les proches de Fillon enquêtent sur le «cabinet noir» de l’Elysée

    media François Fillon en campagne électorale à Orléans le 7 mars 2017 REUTERS/Charles Platiau

    Ils sont déterminés à lancer une enquête judiciaire contre François Hollande. Selon Le Figaro, plusieurs cadres du parti Les Républicains s’apprêtent à envoyer une lettre au Parquet national financier (PNF) et au procureur de Paris dans laquelle ils détaillent les infractions qu’aurait commises le chef de l’Etat. Jeudi soir, dans l’émission politique de la chaîne publique France 2, François Fillon avait accusé le chef de l’Etat d’être à la tête d’un « cabinet noir » destiné à lui nuire. Une accusation qui avait fait réagir le chef de l’Etat, qui l’a jugée « en deçà » de la « dignité » et de la « responsabilité » d’une campagne présidentielle.

    François Fillon l’avait glissé à la presse dès samedi : « mes amis sont en train de relever toutes les infractions mentionnées dans le livre Bienvenue place Beauvau. Ils les rendront publics dans les prochains jours. »

    Le travail de dissection de l’ouvrage a été vite. La liste est prête. Et ce sont les poids lourds du parti qui signent ce courrier, histoire de bien montrer que les têtes d’affiche de la famille sont engagées derrière François Fillon dans cette offensive contre le chef de l’Etat. Parmi les signataires, on trouve sans surprise le fidèle Bruno Retailleau, le chef de file des sénateurs LR, mais aussi le sarkozyste Christian Jacob, l’ancienne juppéiste Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet et Luc Chatel, porte-parole du candidat Fillon.

    Les signataires invoquent l’article 40 du code de procédure pénale et dénoncent comme l’avait fait français Fillon l’existence d’un « cabinet noir » à L’Elysée mettant en cause directement François Hollande et l’ancien ministre de l’intérieur Manuel Valls, pour « non-dénonciation de crime ou délit » au moment de l’affaire Cahuzac.

    « Un certain nombre de faits d’une particulière gravité qui seraient susceptibles de revêtir différentes qualifications pénales ont été commis », écrivent-ils. Un tableau de synthèse est même fourni en annexe, répertoriant « les différentes qualifications pénales qui pourraient être soulevées à la lecture du livre », précise Le Figaro de ce lundi 27 mars, notamment des atteintes à la vie privée, la collecte frauduleuse de données ou encore la diffusion intentionnelle de données confidentielles.

    Dénoncer une justice aux ordres

    L’objectif est simple : mettre les juges, qui poursuivent déjà François Fillon, au pied du mur. Si François Molins, procureur de Paris et Eliane Houlette, patronne du PNF, ne lancent aucune procédure, le camp filloniste dénoncera une justice aux ordres, « deux poids, deux mesures ». Si des enquêtes sont ouvertes, ils auront la preuve que leur candidat est victime d’une « machination politique ».

    Ce dimanche, François Baroin, pressenti pour être le Premier ministre de François Fillon, a déjà demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire. Faute de pouvoir reprendre la main sur le projet, c’est sur le terrain des affaires que la droite tente de rebondir. Rappelons que Pénélope Fillon doit être entendue ce mardi par le Parquet national financier (PNF) en vue d’une éventuelle mise en examen dans l’affaire des emplois présumés fictifs de collaborateurs parlementaires.

    Une note de lecture que le garde des Sceaux qualifie de « fantaisiste ». « De tels comportements masquent mal le refus évident de rendre des comptes à la justice », déclare Jean-Jacques Urvoas. Dans un communiqué, le ministre de la Justice assure que depuis 2012, l’exécutif n’est intervenu « en aucune manière dans le cours des procédures judiciaires ».

    De leur côté, les auteurs de l’ouvrage voient dans cette note de lecture un raccourci. « François Fillon exploite ce bouquin et tire sa dernière cartouche », estime ainsi Olivia Recasens, co-auteure du livre.

    «Cabinet noir» : François Fillon nuance ses propos tenus sur France 2 et évoque «un faisceau d’indices de plus en plus convergents»

    François Fillon a accusé la gauche de vouloir « tuer Fillon », lors d’un meeting à Biarritz, après avoir accusé jeudi François Hollande d’être à la tête d’un « cabinet noir » orchestrant les affaires judiciaires contre lui.

    « Je connais la logique du système médiatique qui marche aux rumeurs et aux scandales. Mais je vois aussi les manigances politiques: mardi, de façon quasi ordonnée, Hollande, Macron et le PS ont réclamé mon retrait et donc la disparition de la droite et du centre de l’élection présidentielle. La seule façon de sauver la gauche, c’est de tuer Fillon », a lancé le candidat des Républicains devant une assistance d’environ 2.000 personnes relativement atone.

    La veille, sur France 2, M. Fillon avait dénoncé un « scandale d’Etat », accusant François Hollande d’organiser à la tête d’un « cabinet noir » les fuites dans la presse sur ses affaires judiciaires.

    Dans un entretien accordée à Ouest France , François Fillon a nuancé ces propos.

    Il a tout d’abord persisté, et a déclaré que «si les révélations s’avèrent exactes, elles sont un scandale d’État.»

    Avant d’estimer qu’«il doit y avoir une enquête.»

    Toutefois, dans cette interview, François Fillon se refuse à parler de complot,  et nuances ses propos tenus sur France 2 en évoquant «plutôt d’un faisceau d’indices de plus en plus convergents.»

    Valérie Pécresse a annoncé samedi son intention de porter plainte, après avoir découvert dans le livre « Bienvenue Place Beauveau » ne tentative de déstabilisation la concernant.

    L'interpellation du fils de Valérie Pécresse aurait été utilisé pour la déstabiliser, après qu'elle l'a emporté face au PS lors des dernières élections régionales
    L’interpellation du fils de Valérie Pécresse aurait été utilisé pour la déstabiliser, après qu’elle l’a emporté face au PS lors des dernières élections régionales © AFP / Geoffroy Van der Hasselt

    La présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse estime samedi, à la lecture du livre Bienvenue Place Beauvau, avoir été « victime d’une tentative de déstabilisation politique » après l’interpellation de son fils en septembre 2016 pour consommation de cannabis et entend porter plainte.

    Sur sa page Facebook, dans un message intitulé « La nausée », Mme Pécresse dit avoir demandé à son avocat Thibault de Montbrial « de saisir la justice et de porter plainte notamment pour atteinte à la vie privée, violation du secret de l’enquête et violation du secret professionnel ».

    « Le renseignement aura mis moins d’une heure à être exploité politiquement »

    Le 22 septembre, le fils de Valérie Pécresse avait été interpellé dans le XVe arrondissement de Paris avec quatre grammes de cannabis sur lui. Les auteurs du livre – Olivia Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé – affirment que cette information est très vite remontée au sommet de la hiérarchie policière et qu’un des collaborateurs du président de l’Assemblée Claude Bartolone (PS), battu par Valérie Pécresse aux régionales de décembre 2015, en a aussitôt informé « ses contacts journalistes ».

    « Le renseignement aura mis moins d’une heure à être exploité politiquement », écrivent-ils, alors que Mme Pécresse avait fait de la lutte contre la consommation de cannabis un de ses thèmes de campagne.

    Sur sa page Facebook, Mme Pécresse se dit « frappée de stupeur » à la lecture de ce livre « d’apprendre que j’aurais été victime d’une tentative de déstabilisation politique savamment orchestrée avec la complicité d’un directeur de la préfecture de police, proche de M. Valls, Premier ministre à l’époque, et d’un conseiller de M. Bartolone, président de l’Assemblée nationale ».

    « MM. Hollande, Valls, Bartolone et Cazeneuve doivent rendre des comptes sur les faits relatés dans ce livre qui, s’ils sont avérés, déshonorent la politique et abîment la démocratie », ajoute-t-elle.

    ► LIRE AUSSI | Cabinet noir à l’Élysée : ce que dit le livre « Bienvenue place Beauvau »

    Fillon sur le « cabinet noir » : « Je ne sais pas si c’est vrai »

    Fillon sur le "cabinet noir" : "Je ne sais pas si c'est vrai"
    François Fillon soupçonne un « scandale d’État ».@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

    Après sa charge contre François Hollande, François Fillon se réfugie derrière les « allégations » de journalistes… qui démentent avoir jamais affirmé que le président de la République dirigeait un « cabinet noir » contre ses opposants politiques.

    François Fillon maintient sa charge contre François Hollande. Mais le candidat LR à l’élection présidentielle tempère ses propos. « J’ai simplement dit que ce livre fait des révélations qui, si elles s’avèrent exactes, sont un scandale d’État », affirme-t-il vendredi dans un entretien publié par Ouest-France.fr au lendemain de sa « mise en cause » de François Hollande. « Je ne sais pas si c’est vrai ! Donc il doit y avoir une enquête. »

    « On cherchait un cabinet noir, on l’a trouvé, en tout cas, à travers ces allégations », accusait François Fillon jeudi soir, désignant la main du Président dans les révélations de la presse sur les procédures judiciaires le concernant. « L’exécutif n’est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire », avait rapidement démenti l’Élysée, avant que François Hollande s’en prenne au manque de « dignité » de François Fillon.

    Les auteurs du livre cité par François Fillon, Bienvenue Place Beauvau, se sont également détachés de l’interprétation du candidat mis en examen, notamment pour détournement de fonds publics. « La seule personne qui croit qu’il y a un cabinet noir à l’Elysée c’est François Fillon », a attaqué le journaliste Didier Hassoux, dénonçant une instrumentalisation de son livre.

    Présidentielle: Fillon et Le Pen mis sur écoute? Jean-Jacques Urvoas dénonce une «volonté de manipulation»

    REACTIONS Le Garde des Sceaux a souhaité répondre aux deux candidats à la présidentielle…

    Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas. Le 23 février 2017. / AFP PHOTO / Philippe LOPEZ
    Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas. Le 23 février 2017. / AFP PHOTO / Philippe LOPEZ – AFP

    Manon Aublanc avec AFP

    « Toute affirmation selon laquelle le candidat des Républicains ou celle du Front national ferait l’objet d’écoutes judiciaires relève au mieux de la pure spéculation et au pire d’une volonté de manipulation de la réalité », a déclaré le garde des Sceaux dans un communiqué.

    Aucune intervention de l’exécutif sur des procédures judiciaires depuis 2012

    Marine Le Pen, candidate Front national à la présidentielle, a dit ce lundi croire comme François Fillon à des « écoutes » du « pouvoir ». Le candidat des Républicains avait jugé samedi « probable » qu’il soit sur écoute.

    « De tels comportements masquent mal le refus évident de rendre des comptes à la justice », a-t-il asséné. Jean-Jacques Urvoas a souligné qu’en « matière judiciaire, les interceptions de communications sont des actes d’enquête dont la mise en œuvre relève de la seule décision des magistrats indépendants chargés de l’enquête ».

    Depuis 2012, l’exécutif n’est intervenu « en aucune manière dans le cours des procédures judiciaires », a-t-il ajouté, rappelant qu’une loi du 25 juillet 2013 interdisait dorénavant au garde des Sceaux de donner des instructions dans des affaires particulières.

    Le ministre de la Justice répond aux accusations de mises sur écoute

    Le ministre de la Justice ne mâche pas ses mots pour répondre aux accusations portées par François Fillon et Marine Le Pen. Les deux candidats à la présidentielle accusent l’Elysée de les avoir mis sur écoute.

    BByTmNu© afp.com/JEAN-SEBASTIEN EVRARD Le garde des Sceaux Jean-jacques Urvoas dénonce les déclarations fantaisistes de Marine Le Pen et François Fillon Jean-Jacques Urvoas n’a pas tardé à répondre aux accusations lancées par François Fillon et Marine Le Pen. Les deux candidats à l’élection présidentielle se disent écoutés par l’Elysée. Ferme, le ministre de la Justice dénonce dans un communiqué « des déclarations aussi fantaisistes que singulières ». Il rappelle les règles de la mise sur écoute: « Elles ne peuvent être diligentées, selon les cas, que par un juge d’instruction ou après accord du juge des libertés et de la détention. » Jean-Jacques Urvoas précise également que depuis 2012, « le gouvernement n’intervient en aucune manière dans le cours des procédures judiciaires. Pratique consacrée par la loi du 25 juillet 2013 interdisant toute instruction individuelle ou intervention dans les enquêtes ou les instructions ».

    Refus évident de rendre des comptes à la justice

    A l’occasion d’une interview donné samedi 25 mars au Figaro, François Fillon jugeait « probable » sa mise sur écoute suite à sa lecture du livre Bienvenue Place Beauvau. Dans la matinale d’Europe 1 lundi, c’était au tour de Marine Le Pen d’accuser l’Elysée d’éventuelles écoutes sans en apporter la preuve: « Depuis de très nombreuses décennies le pouvoir utilise ce genre de méthodes. Il faut qu’il cesse de le faire. » Jean-Jacques Urvoas juge que « dans ces conditions, toutes affirmation selon laquelle le candidat des Républicains ou celle du Front national ferait l’objet d’écoutes judiciaires relève au mieux de la pure spéculation et au pire d’une volonté de manipulation de la réalité. » Avant de s’en prendre durement aux deux prétendants à l’Elysée: « De tels comportements masquent mal le refus évident de rendre des comptes à la justice. »

    LA QUESTION DU JOUR – Croyez-vous à l’existence d’un « cabinet noir » à l’Élysée comme l’affirme François Fillon ?

    LA QUESTION DU JOUR – Croyez-vous à l’existence d’un « cabinet noir » à l’Élysée comme l’affirme François Fillon ?

    Europe 1

    BByQPKa

    LA QUESTION DU JOUR – Croyez-vous à l’existence d’un « cabinet noir » à l’Élysée comme l’affirme François Fillon ?

    Après avoir dénoncé jeudi soir l’existence d’un « cabinet noir » à l’Élysée, qui ferait fuiter dans la presse les affaires judiciaires engluant sa campagne depuis deux mois, François Fillon a jugé « probable » samedi d’avoir été placé sur écoute par l’exécutif. L’ancien Premier ministre dit s’appuyer sur un livre Bienvenue Place Beauvau, écrit par trois journalistes, dont deux du Canard enchaîné.

    Depuis, la polémique enfle. Six élus Les Républicains (LR) ont même écrit une lettre, rendue publique lundi, au procureur de Paris et à la procureure du Parquet national financier (PNF) pour leur demander l’ouverture d’une enquête sur les informations contenues dans le livre, notamment sur ce « cabinet noir » présumé.

    commentaires
    • herve1789                            Fillon devient pitoyable. Plus il se débat contre les évidences, plus il s’enfonce, entraînant son camp avec lui. Les pauvres électeurs de droite, montés malgré eux sur le Titanic, en sont réduits à faire flêche de tout bois. Déni de réalité, délires complotistes, fake news à gogo, tout y passe.
  • neobled                                       5 ans avec Sarko peuvent forger des certitudes , il sait de quoi il parle , la roue tourne mais pas dans le bon sens pour lui !
  • –                                                     Vous oui sans doute ? Vous le connaissez évidemment mieux que celui qui l’a co-écrit ?
  • Nootsi                                          Gonflé le monsieur, d’accuser un jour pour dire le lendemain; « je ne sais pas si c’est vrai ». S’il parvenait au pouvoir, traiterait il la diplomatie comme sa vie de candidat? Cela promet…
  • PIVI                                               Pathétique Mr Fillon ….
    • severin29                         Oui c’est vrai…
  • clairalain–                                    Des mots sortis de leur contexte. En substance, François Fillon dit qu’il ne peut pas en apporter la preuve matérielle… mais il sait très bien à quoi s’en tenir! Et ce que dit le livre est éloquent tout de même, non?
    • Nootsi–                            … à part que c’est démenti par un des auteurs… donc le livre n’est pas aussi éloquent que vous voulez bien le dire
    • deanu

      @Nootsi                             l’avez vous lu ?

    • Nootsi                              L’interview de l’auteur me paraît suffisant
    • Ouiouiundeplus

      @Nootsi.                           +1

  • JeanKlein–                                  Tout ceci est bien approximatif.
  • Jean-Patrick LOGUT              Son cas commence à relever de la psychatrie….
  • lamadeleine                             foncez MR FILLON on vous soutient, , plus malhonnête qu’HOLLANDE il y a du chemin lui ce sont ses maîtresses qui ont eu un emploi avec un secrétariat pour rien faire et l’autre qui lui soutire des subventions pour la culture sur l’oreiller alors ils sont à égalité nous ne sommes pas d’accord non plus pour engraisser et protéger ses amantes c’est à lui HOLLANDE deles entretenir , en plus la folle du POITOU qui nous coûté un max ça aussi c’est nous qui allons réglé la note est ce normal non alors taisez vous toues coupables
    • Nootsi–                           Qui ça « on »? Vous, peut-être, moi, sûrement pas !
  • zazie1922                              Le roquefort qui dit au camembert « tu pues ».
    • JeanKlein–                    «Je pense qu’on ne peut pas diriger la France si on n’est pas irréprochable». «Ça avait crée quelques émois parmi certains dans la classe politique. C’est pourtant une évidence».«Ça veut dire que les ministres, le président de la République a fortiori, ne doivent pas être mis en examen, doivent avoir une attitude exemplaire».«Je sais que ce n’est pas juste, qu’il y aura tout le temps des gens pour m’expliquer qu’il y a la présomption d’innocence. Mais l’expérience qui a été la mienne dans plusieurs gouvernements et dans celui que j’ai dirigé, me montre qu’on ne peut pas sereinement diriger un ministère quand on a sur le dos une suspicion qui a entraîné une instruction judiciaire». F.Fillon, propos repris dans Le Figaro, 25/11/2016.
  • yakavoire–                             Pas de « preuve » de l’existence d’un cabinet noir Mais Pas de « preuve » de l’existence d’un cabinet blanc blanc HOLLANDE EST CAPABLE DE TOUT. Nous aussi nos cabinets sont noir mais pour en avoir chier pendant 5 ans.
  • L’ennemi…c’est la finance!

    Laisser un commentaire

    ib

    Les banques européennes restent accro aux paradis fiscaux

    Les 20 premières banques européennes déclarent 25% de leurs bénéfices dans les paradis fiscaux. Selon rapport d’Oxfam 25 milliards d’euros échappaient ainsi à l’impôt en 2015.

    La lutte contre l’évasion fiscale en Europe est loin d’être achevée. Après les différents scandales d’évasions fiscales qui se sont enchainés ces dernières années en Europe, l’ONG Oxfam a publié un rapport pointant du doigt les  pratiques fiscales des principales banques européennes.

    En s’appuyant sur les données issues du « reporting pays par pays public », une obligation de transparence instaurée par l’Union européenne, l’ONG a passé au peigne fin l’activité des 20 premières banques européennes.

    >>Lire : Les banques françaises demeurent dans les paradis fiscaux

    Et le constat est accablant. Selon les données analysées par Oxfam, les 20 plus grandes banques européennes déclarent 26 % de leurs bénéfices dans les paradis fiscaux, mais seulement 12 % de leur chiffre d’affaires et 7 % de leurs employés.

    Ce décalage entre l’activité réelle (nombre de salariés et chiffre d’affaires) et les bénéfices déclarés est une preuve selon l’ONG que les grandes banques déplacent volontairement leurs profits dans ces territoires aux fiscalités plus avantageuses.

    « Les 20 banques européennes déclarent au global 628 millions d’euros dans des paradis fiscaux où elles n’ont pourtant aucun employé et 383 millions d’euros de bénéfices sur lesquels elles ne payent pas un seul euro d’impôts » souligne le rapport.

    carte_FR

    Activité réelle

    Le décalage entre l’activité réelle et les bénéfices peut parfois atteindre des sommets, comme aux îles Caïmans, « où pour 100 euros de chiffre d’affaires, ce sont 167 euros de bénéfices qui y sont en moyenne récoltés ».

    En déplaçant leurs bénéfices dans des juridictions fiscales attractives, dont certaines appliquent même un taux d’imposition zéro, certaines banques européennes sont parvenues à réduire leur taux d’imposition à peau de chagrin. C’est le cas de Barclays, la 5ème plus grande banque en Europe. Elle  a déclaré 557 millions d’euros de bénéfices au Luxembourg, qu’Oxfam classe dans la catégorie des paradis fiscaux, mais n’a versé qu’un million d’euros d’impôt.

    « Les résultats de ce rapport, qui dépassent parfois l’entendement, montrent l’étendue du problème et l’impunité totale qui entoure les pratiques des plus grandes banques européennes dans les paradis fiscaux. Les scandales ne cessent de se multiplier et les banques ne semblent toujours pas changer leurs pratiques » assure Manon Aubry, responsable de plaidoyer Justice fiscale et Inégalités à Oxfam France, et auteure de ce rapport.

    Des paradis fiscaux au cœur de l’Europe

    Le rapport met l’accent sur les paradis fiscaux européens, tels que le Luxembourg ou l’Irlande, où cinq banques (RBS, Société Générale, UniCrédit, Santander et BBVA) parviennent à dégager plus de bénéfices qu’elles ne font de chiffre d’affaires.

    La Société Générale déclare ainsi en Irlande des bénéfices quatre fois plus importants que son chiffre d’affaires (39 millions d’euros contre 9 millions d’euros). « Si des profits élevés dans un pays peuvent parfois s’expliquer, de tels résultats sont de nature à indiquer un potentiel transfert de bénéfices vers l’Irlande » affirme le rapport.

    Les calculs effectués par l’ONG se sont appuyés  sur les nouvelles règles du reporting public pays par pays, qui  oblige les banques à rendre publiques  un certain nombre de données concernant leur activité : le nom des implantations et la nature des activités, le chiffre d’affaires, les effectifs, les bénéfices ou pertes avant impôt, le montant des impôts payés et les subventions publiques perçues. Cette obligation de transparence a d’abord été introduite en France en 2013, puis a été rendue obligatoire au niveau européen.

    « Il aurait été impossible de faire la lumière sur les pratiques des banques européennes dans les paradis fiscaux sans ces nouvelles obligations de transparence qui s’imposent au secteur bancaire » explique Manon Aubry. Car jusqu’ici, les banques n’étaient pas tenues de rendre public ce degré de détail de leur activité.

    Avec ces nouvelles informations, il est devenu plus aisé de vérifier que les bénéfices sont déclarés là où se trouve l’activité réelle des banques, et pas là où l’impôt est le plus faible.

    Pour l’heure, la pratique du reporting public pays par pays n’est appliqué  qu’au banques, et peine à s’imposer à d’autres secteurs d’activité dans la législation européenne et française. Une directive est actuellement en négociation au Parlement européen pour étendre l’obligation de transparence à toutes les multinationales.

    >>Lire : Juncker envisage une transparence fiscale plus stricte pour les multinationales

    Mais en France, une tentative pour imposer le reporting pays par pays à l’ensemble des grandes entreprises s’était heurtée au Conseil constitutionnel. Les « Sages » avaient estimé que cette mesure de transparence constituait une atteinte à la liberté d’entreprendre et  l’avait censurée.

    http://www.euractiv.fr/section/euro-finances/news/lassemblee-cree-un-reporting-public-pour-les-multinationales/Paradis fiscaux

    Une liste de « paradis fiscaux » inexistante

    La définition d’un paradis fiscal n’est pas homogène selon les pays. En France, la liste des territoires non cooprétratif s’est réduite à peau de chagrin : 18 pays et territoires y  figuraient en 2011, contre 8 en 2016.

    Au niveau européen, la création d’une liste commune des paradis fiscaux est en discussion. Mais l’exercice s’annonce politiquement périlleux, puisqu’aucun État membre ne pourra figurer sur la liste. Ils sont pourtant nombreux à avoir des dispositions fiscales très avantageuses pour les grandes entreprises

    Résultat, l’étude d’Oxfam ne s’appuie pas sur une liste officielle des paradis fiscaux, mais compile les informations de différentes instances, donc l’OCDE ou le Parlement européen, et abouti à une liste de 31 pays.

    L’Europe adopte une définition restrictive des paradis fiscaux

    Les ministres des Finances ont affiné la définition des paradis fiscaux le 21 février. Mais sont restés prudents sur le taux d’imposition zéro, refusant d’en faire un critère suffisant pour inscrire un pays sur la future liste noire.

    Paradis fiscaux: les pratiques des banques européennes épinglées

    Les banques européennes ont déclaré 25 milliards d'euros de bénéfices dans des paradis fiscaux en 2015.

    Les 20 plus grandes banques du continent ont déclaré plus d’un quart de leurs bénéfices dans des paradis fiscaux en 2015, soit 25 milliards d’euros, rapporte l’ONG Oxfam ce lundi.

    Fillon: « Hollande veut me tuer avec son cabinet noir »

    Laisser un commentaire

    lC

    France: empêtré dans les affaires, Fillon accuse le pouvoir

    François Fillon sur France 2 dans « L’émission politique », le 23 mars 2017 à Paris

    Paris (AFP) – Empêtré dans les affaires judiciaires, le candidat de droite à la présidentielle française François Fillon a accusé jeudi le président socialiste François Hollande d’organiser des fuites vers la presse, ce dernier démentant en questionnant son « intégrité ».

    Vainqueur surprise de la primaire de la droite, ancien favori des sondages désormais distancé par la candidate d’extrême droite Marine Le Pen et l’ex-ministre centriste Emmanuel Macron, M. Fillon a vu sa candidature vaciller après des révélations fin janvier sur les emplois fictifs présumés de son épouse Penelope et de deux de ses enfants.

    Ces révélations ont abouti à son inculpation la semaine dernière – une première pour un candidat majeur à la présidentielle française – notamment pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux. Et la justice a élargi récemment son enquête à des soupçons d' »escroquerie aggravée, faux et usage de faux ».

    Son épouse est convoquée mardi par les juges en vue d’une éventuelle inculpation.

    Premier ministre sous l’ex-président de droite Nicolas Sarkozy (2007-2012), M. Fillon, 63 ans, actuellement éliminé au premier tour du 23 avril selon tous les sondages, a contre-attaqué avec virulence jeudi soir sur la chaîne publique France 2, accusant le président Hollande de diriger un « cabinet noir ».

    « Ca fait deux mois que la presse déverse sur moi des torrents de boue », s’est-il emporté face à un journaliste lui demandant s’il était « un homme d’argent ».

    « Il y a un livre qui sort ces jours-ci, dont j’ai pu lire les bonnes feuilles, qui a été écrit par des journalistes qui sont très loin d’être mes amis puisque deux d’entre eux sont des journalistes du Canard enchaîné », l’hebdomadaire d’investigation qui avait révélé les emplois fictifs présumés, a fait valoir M. Fillon.

    D’après l’ancien Premier ministre, ce livre, titré « Bienvenue place Beauvau », « explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l’intéressent à son bureau, ce qui est d’une illégalité totale ». « On cherchait un cabinet noir, on l’a trouvé (…) Ce soir, solennellement, je demande qu’il y ait une enquête d’ouverte sur les allégations qui sont portées dans ce livre, parce que c’est un scandale d’Etat ».

    – Candidat ‘aux abois’ –

    L’un des auteurs du livre, Didier Hassoux, a démenti les affirmations d’un candidat « aux abois » qui « essaye de faire un coup ».

    « On n’a jamais écrit ça », a-t-il lancé sur la radio FranceInfo. « La seule personne qui croit qu’il y a un cabinet noir à l’Elysée, c’est François Fillon. (…) Ce cabinet noir n’existe pas ».

    Quant au président Hollande, il a rapidement « condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères de François Fillon » dans un communiqué, dénonçant « un trouble insupportable » à la campagne présidentielle et assurant que depuis son élection en 2012, « l’exécutif n’est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire et a toujours respecté strictement l?indépendance de la magistrature ».

    « Et sur les affaires particulièrement graves concernant M. Fillon, parce qu’elles touchent à l’intégrité et à l’exemplarité, le président de la République n’en a été informé que par la presse », selon le communiqué.

    « Le seul scandale ne concerne pas l’Etat, mais une personne qui aura à en répondre devant la justice », a insisté la présidence.

    Le ministère français de la Justice a également réagi, soulignant dans un communiqué que « ce candidat à la présidence de la République a voté systématiquement contre tous les textes renforçant l?indépendance de la Justice et favorisant la transparence de la vie politique », ce qui « traduit une évidence que ne peuvent effacer les affirmations sans fondement de ce soir ».

    Après sa charge contre le pouvoir, M. Fillon a fait son mea culpa au sujet des trois costumes de luxe, d’une valeur de 13.000 euros, offerts par son « ami » Robert Bourgi, sulfureux avocat proche des réseaux de la « Françafrique ».

    « J’ai eu tort d’accepter » ces costumes, « j’ai fait une erreur de jugement » et « je les ai rendus » à ce « très vieil ami de plus de 20 ans », a-t-il dit.

    Il a en revanche qualifié de « mensonge éhonté » les informations du Canard Enchaîné sur le paiement à sa société de conseil 2F d’une somme de 50.000 dollars pour mettre en relation une homme d’affaires libanais et le président russe Vladimir Poutine.

    b_1_q_0_p_0

    Hollande « condamne avec la plus grande fermeté les allégations mensongères » de Fillon (Elysée) 5/25

    BByEiH1
     
     
    © Fournis par AFP François Hollande inaugure l’Agence Française Anticorruption à Bercy, le 23 mars 2017 
    François Hollande a « condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères de François Fillon » qui l’a accusé mercredi soir sur France 2 d’animer contre lui un « cabinet noir », dans un communiqué de l’Elysée. »Depuis 2012, et c’est un fait établi, l’exécutif n’est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire et a toujours respecté strictement l’indépendance de la magistrature », a poursuivi la présidence.

    « Et sur les affaires particulièrement graves concernant M. Fillon, parce qu’elles touchent à l’intégrité et à l’exemplarité, le président de la République n’en a été informé que par la presse », a-t-elle encore assuré.

    Selon l’Elysée, « les propos de M. Fillon, qui s’ajoutent aux révélations des dernières semaines, n’ont donc aucun fondement et provoquent un trouble insupportable à la campagne présidentielle qui appelle dignité, sérénité et responsabilité ».

    « Le seul scandale ne concerne pas l’Etat, mais une personne qui aura à en répondre devant la justice », a insisté la présidence.

    François Fillon avait dénoncé quelques instants plus tôt sur France 2 un « scandale d’Etat », accusant François Hollande d’organiser à la tête d’un « cabinet noir » les fuites dans la presse sur ses affaires judiciaires.

    France: empêtré dans les affaires, Fillon accuse le pouvoir

    AFP
    François Fillon sur France 2 dans « L’émission politique », le 23 mars 2017 à Paris ( AFP / THOMAS SAMSON )

    Empêtré dans les affaires judiciaires, le candidat de droite à la présidentielle française François Fillon a accusé jeudi le président socialiste François Hollande d’organiser des fuites vers la presse, ce dernier démentant en questionnant son « intégrité ».

    Vainqueur surprise de la primaire de la droite, ancien favori des sondages désormais distancé par la candidate d’extrême droite Marine Le Pen et l’ex-ministre centriste Emmanuel Macron, M. Fillon a vu sa candidature vaciller après des révélations fin janvier sur les emplois fictifs présumés de son épouse Penelope et de deux de ses enfants.

    Ces révélations ont abouti à son inculpation la semaine dernière – une première pour un candidat majeur à la présidentielle française – notamment pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux. Et la justice a élargi récemment son enquête à des soupçons d' »escroquerie aggravée, faux et usage de faux ».

    François Hollande inaugure l'Agence Française Anticorruption à Bercy, le 23 mars 2017

    François Hollande inaugure l’Agence Française Anticorruption à Bercy, le 23 mars 2017 ( POOL/AFP / Francois Mori )

    Son épouse est convoquée mardi par les juges en vue d’une éventuelle inculpation.

    Premier ministre sous l’ex-président de droite Nicolas Sarkozy (2007-2012), M. Fillon, 63 ans, actuellement éliminé au premier tour du 23 avril selon tous les sondages, a contre-attaqué avec virulence jeudi soir sur la chaîne publique France 2, accusant le président Hollande de diriger un « cabinet noir ».

    « Ca fait deux mois que la presse déverse sur moi des torrents de boue », s’est-il emporté face à un journaliste lui demandant s’il était « un homme d’argent ».

    « Il y a un livre qui sort ces jours-ci, dont j’ai pu lire les bonnes feuilles, qui a été écrit par des journalistes qui sont très loin d’être mes amis puisque deux d’entre eux sont des journalistes du Canard enchaîné », l’hebdomadaire d’investigation qui avait révélé les emplois fictifs présumés, a fait valoir M. Fillon.

    François Fillon sur France 2 dans "L'émission politique", le 23 mars 2017 à Paris

    François Fillon sur France 2 dans « L’émission politique », le 23 mars 2017 à Paris ( AFP / THOMAS SAMSON )

    D’après l’ancien Premier ministre, ce livre, titré « Bienvenue place Beauvau », « explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l’intéressent à son bureau, ce qui est d’une illégalité totale ». « On cherchait un cabinet noir, on l’a trouvé (…) Ce soir, solennellement, je demande qu’il y ait une enquête d’ouverte sur les allégations qui sont portées dans ce livre, parce que c’est un scandale d’Etat ».

    – Candidat ‘aux abois’ –

    L’un des auteurs du livre, Didier Hassoux, a démenti les affirmations d’un candidat « aux abois » qui « essaye de faire un coup ».

    « On n’a jamais écrit ça », a-t-il lancé sur la radio FranceInfo. « La seule personne qui croit qu’il y a un cabinet noir à l’Elysée, c’est François Fillon. (…) Ce cabinet noir n’existe pas ».

    Quant au président Hollande, il a rapidement « condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères de François Fillon » dans un communiqué, dénonçant « un trouble insupportable » à la campagne présidentielle et assurant que depuis son élection en 2012, « l’exécutif n’est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire et a toujours respecté strictement l’indépendance de la magistrature ».

    « Et sur les affaires particulièrement graves concernant M. Fillon, parce qu’elles touchent à l’intégrité et à l’exemplarité, le président de la République n’en a été informé que par la presse », selon le communiqué.

    Christine Angot, le 2 novembre 2015 à Paris après avoir reçu le pris Décembre pour "Un amour

    Christine Angot, le 2 novembre 2015 à Paris après avoir reçu le pris Décembre pour « Un amour impossible » ( AFP / FRANCOIS GUILLOT )

    « Le seul scandale ne concerne pas l’Etat, mais une personne qui aura à en répondre devant la justice », a insisté la présidence.

    Le ministère français de la Justice a également réagi, soulignant dans un communiqué que « ce candidat à la présidence de la République a voté systématiquement contre tous les textes renforçant l’indépendance de la Justice et favorisant la transparence de la vie politique », ce qui « traduit une évidence que ne peuvent effacer les affirmations sans fondement de ce soir ».

    Après sa charge contre le pouvoir, M. Fillon a fait son mea culpa au sujet des trois costumes de luxe, d’une valeur de 13.000 euros, offerts par son « ami » Robert Bourgi, sulfureux avocat proche des réseaux de la « Françafrique ».

    « J’ai eu tort d’accepter » ces costumes, « j’ai fait une erreur de jugement » et « je les ai rendus » à ce « très vieil ami de plus de 20 ans », a-t-il dit.

    Il a en revanche qualifié de « mensonge éhonté » les informations du Canard Enchaîné sur le paiement à sa société de conseil 2F d’une somme de 50.000 dollars pour mettre en relation une homme d’affaires libanais et le président russe Vladimir Poutine.

    « J’ai rendu les costumes » : le résumé des réponses de François Fillon sur France 2 aux accusations dont il fait l’objet

    Fillon accuse Hollande d’animer un « cabinet noir », le chef de l’Etat « condamne des allégations mensongères »

    Fillon accuse Hollande d’animer un « cabinet noir », le chef de l’Etat « condamne des allégations mensongères »

    François Hollande a « condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères » de François Fillon, dans un communiqué, en réaction aux accusations lancées par ce dernier dans « L’Emission politique » de France 2, jeudi 23 mars. Le candidat de la droite à l’élection présidentielle a accusé le président de la République d’être à la tête d’un « cabinet noir », qui orchestrerait des fuites contre lui, et a demandé l’ouverture d’une enquête.

    François Fillon a expliqué fonder ces accusations sur un livre à paraître : « Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat », de Didier Hassoux et Christophe Labbé, journalistes du Canard enchaîné, et Olivia Recasens. « C’est un livre qui (…) explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l’intéressent à son bureau, ce qui est d’une illégalité totale », a expliqué François Fillon. « On n’a jamais écrit ça », a cependant démenti dans la soirée un des auteurs, Didier Hassoux, interrogé par franceinfo.

    Hollande « n’a été informé que par la presse » des affaires Fillon

    « Moi, ce soir, solennellement, je demande qu’il y ait une enquête d’ouverte sur les allégations qui sont portées dans ce livre, parce que c’est un scandale d’Etat, avait martelé le candidat des Républicains. On cherchait un cabinet noir, on l’a trouvé, en tout cas, à travers ces allégations. »

    « L’exécutif n’est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire », a démenti l’Elysée, assurant que « sur les affaires particulièrement graves concernant M. Fillon, (…) le président de la République n’en a été informé que par la presse ».

    « Bienvenue Place Beauvau » : que raconte vraiment le livre sur lequel Fillon fonde ses accusations contre Hollande ?

    ENQUÊTE – Alors qu’il n’est pas encore sorti, le livre « Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat » fait l’objet de toutes les interrogations. Des « bonnes feuilles » publiées dans Valeurs Actuelles, François Fillon qui s’en sert pour porter de graves accusations contre François Hollande, un démenti de l’un de ses auteurs jeudi soir… Faisons le point sur ce que l’on sait de ce livre aux ingrédients explosifs.

    C’est un livre qui a beaucoup fait parler de lui dans « L’émission politique » ce jeudi soir sur France 2. En se basant sur l’enquête de trois journalistes du Canard Enchaîné, « Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat » (éd. Robert Laffont, à paraître prochainement) François Fillon a accusé François Hollande de faire remonter les écoutes qui l’intéresseraient et donc d’être à l’origine des fuites le concernant.

    Ce que l’Elysée a aussitôt démenti, mais pas seulement. L’un des auteurs, Didier Hassoux, n’a pu assurer l’existence d’un « cabinet noir », comme l’a prétendu le candidat Les Républicains sur le plateau de David Pujadas, qui a également demandé l’ouverture d’une enquête sur ces allégations.

    Dans une interview accordée à BFM TV, le journaliste a relu le passage de son livre à ce sujet, où il est écrit noir sur blanc : « Le retour aux affaires de ces chiraquiens nourrit bien évidemment le soupçon sarkozyste de l’existence d’un cabinet noir. Il n’est pas possible d’en apporter la preuve formelle, comme il n’est pas possible de prouver le contraire ».

    Pour Didier Hassoux, ce qu’ils racontent dans ce livre n’est « pas du tout ce que dit monsieur Fillon ». « Ce qu’on (y) raconte, c’est que François Hollande a fait, comme nombre de ses prédécesseurs, une utilisation classique de l’appareil policier. Ce serait une faute politique majeure qu’un certain nombre d’informations ne remontent pas », explique-t-il.

    Sarkozy, je le surveille, je sais tout ce qu’il faitPropos tenus, selon les auteurs, par François Hollande

    Il s’est notamment appuyé sur un exemple précis, celui de Tracfin, le service de renseignement qui lutte contre le blanchiment d’argent et qui est rattaché au ministère de l’Économie. Cette cellule « fait remonter les informations au ministre de l’Economie. A charge pour (lui) de les regarder ou de ne pas les regarder, c’est son choix, charge à lui, c’est aussi son choix de les faire remonter à Matignon, à l’Intérieur ou à l’Elysée », poursuit-il. Pourtant, le journaliste précise qu’ils ont cherché si tel avait été le cas, mais ils n’ont pas « trouvé ».

    Si actuellement, le livre n’est pas encore sorti, quelques extraits sont néanmoins disponibles dans Valeurs Actuelles. Comme le précise à LCI Louis de Raguenel, rédacteur en chef de l’hebdomadaire, l’enquête mettrait en lumière « un certain nombre d’éléments qui attestent que François Hollande a utilisé la chancellerie, a utilisé tracfin pour essayer de déstabiliser un certain nombre de concurrents politiques ».

    « Sarkozy, je le surveille, je sais tout ce qu’il fait », aurait même déclaré, depuis l’Elysée, le président de la République, en février 2014, selon Louis de Raguenel qui cite le livre de Didier Hassoux, de Christophe Labbé et d’Olivia Recasens. « Ils expliquent eux-mêmes qu’il y a eu un acharnement contre Nicolas Sarkozy », indique-t-il, rapportant également que ce sont les « mêmes juges » qui s’intéressent à François Fillon désormais.

    François Fillon l’a-t-il vraiment lu ?

    Pour autant, le rédacteur en chef de Valeurs Actuelles le reconnaît, ce livre parle aussi de « plein d’autres choses ». « Nous on a choisi les ‘bonnes feuilles’, on récupère des extraits (…) qui nous semblent les plus intéressants » pour les lecteurs dans cette campagne et au regard des dernières affaires révélées dans la presse.

    Il note notamment de nombreuses « anecdotes », comme la mise en examen du directeur de cabinet de Manuel Valls, « dès lors » que ce dernier ait « décidé de se présenter à la primaire de la gauche ». « L’objectif, résume-t-il, est de retracer cinq ans de quinquennat de François Hollande, de gestion du ministère de l’Intérieur, de la place Beauveau, de l’Elysée ».

    Mais François Fillon l’a-t-il vraiment lu ? C’est en tout cas ce qu’il a assuré sur France 2 jeudi soir, ajoutant même qu’il ne s’est pas basé sur « les bonnes feuilles » de Valeurs Actuelles mais sur une version « PDF ». Sur Twitter, le journaliste Olivier Biffaud a indiqué qu’il avait contacté Didier Hassoux, qui lui aurait précisé qu' »aucun PDF » de son livre n’était pourtant pas disponiblele 23 mars. Ce que réfutent les soutiens du candidat de la droite.

    ===========

  • M9526567                                                      Cela dit, sa com est d’une nullité affligeante. Je préférais pendant le début : il avait fait canard, le dos rond, et on était passé à autre chose. S’il avait fait ça depuis le début, ca se serait dégonflé.Bien sûr que tout ça est manipulé, lamentablement par le pouvoir et surtout la justice, non impartial en France.Mais faut pas jouer les calimeros, c’est pas efficace
  • Equity1                                                        L’hebdomadaire Valeurs Actuelles publie les « Dossiers noirs de l’Elysée ». Le site est saturé, impossible à ouvrir.
  • @jpam :                                                         oui, je suis d’accord. Je voterai qd même pour Fillon car c’est le seul à avoir fait le bon diagnostic de notre pays et à avoir les bons remèdes.

  • @Lorant21.                                                Excellente remarque Un peu d’humour dans ce monde de brute

  • charleco 

    Natacha Polowny : « Vous n’avez pas encore compris? » Elle dénonce la machination contre Fillon et la vassalité des médias au pouvoir socialiste.

  • alphalog                                                      depuis le temps que Fillon commet de « petites erreurs »….et çà veut devenir Président lol
  • M802641                                                       Voilà ce qu’a dit le Grand Ministre de Talleyrand « “L’esprit sert à tout, mais il ne mène à rien.” – “Agiter le peuple avant de s’en servir, sage maxime.” (congrès de Vienne 1814) – “La parole a été donnée à l’homme pour déguiser sa pensée.” Bon élève du système M. Macron, presque aussi bon que son mentor !
  • ANT35                                                        Le système de notre pays est accablant! Je salue quand même F.Fillon pour son calme et son charisme malgré la « sur-communication » de la presse, des attaques des différentes personnes,… Son comportement me laisse penser qu’il se place au dessus des autres candidats même si les sondages disent le contraire
  • jpam                                                              Ça en devient quasi pathétique. Bien sur que cette affaire est, comme pour DSK d’ailleurs, une énorme manipulation mettant en lumière des dérives comportementales connues de tous et surtout pratiquées par le plus grand nombre (cf Leroux, Bartolonne etc….). En même temps, la politique, surtout à ce niveau, c’est pas le monde des bisounours… Peut-être que M. Fillon est trop « tendre » pour ce milieu, mais surtout sa défense et sa communication ont été en dessous de tout.
    • stephanestephane                                Cela ne m’étonne pas de Hollande. Je pense qu’il manipule tout depuis L élysée, depuis qu’il sait qu’il n’est pas candidat. Le cabinet noir, ce n’est pas un mythe mais une réalité. Il n’y a que lui qui peut expliquer poursuivi des informations connues des juges et protégées par le secret de l’instruction peuvent fuir vers les journalistes. Car Hollande, a l’info via son cabinet noir et les gens qu’il a mis en place au sein des magistrats.
      John HJohn H                                      De TOUTES FACONS l’affaire FILLON sent le sale coup de HOLLANDE. C’est évident. Tout pousse à croire à l’existence d’une machination. Lorsqu’on est de gauche ou d’extrême droite, évidemment que les déboires de Fillon sont une bonne chose. Mais franchement, même si j’étais de gauche je serais dégoûté de voir un tel acharnement et une telle manipulation. La politique Française est devenue sale, car la gauche n’est pas au niveau. Donc utilise les coups bas pour passer, pour rester au pouvoir…
    • Vous vous rendez compte que le Parti Socialiste a quand-même demandé à Fillon de se retirer de la course à la présidentielle !! LOOL Vous vous rendez compte ou pas ??? C’est tout de même énorme !
      On fait démissionner le numéro 2 du gouvenement pour les mêmes faits présumés, et hop on dit à Fillon « tu vois, lui il a démissionné pour les mêmes faits. Alors toi, démissionne ! » LOOOL on nous prend pour des imbéciles!

      stephane                               Un scandale d’état. Un président qui utilise des voies d’informations illégales , des écoutes, des informateurs,, cela ne merite-t-il une enquête et une mise en examen?  Est-ce que la justice va diligenter une enquête en 24 h comme cela a été fait pour Fillon? Question ouverte

      GD666GD666                                      Et si Hollande était « traité » comme Fillion, juste pour voir?
    • MizouMizou                                      Je vois que sur BFMTV les débats sont toujours aussi équilibrés : 3 socialos contre 1 à droite !!!

      bon sens                                  c’est malheureusement vrai, il suffit de voir le nombre de juges du syndicat de la magistrature, venant de Taubira, aujourd’hui dans le staff de Macron

      DominiqueDominique                             difficile de croire Toutmou, Flamby tellement il a menti aux français/es pendant 5 ans
      Hugo GHugo G                                     Fillon a raison : Hollande a tout commandité

     » Il note notamment de nombreuses « anecdotes », comme la mise en examen du  directeur de cabinet de Manuel Valls, « dès lors » que ce dernier ait « décidé de se présenter à la primaire de la gauche ». On appelle ça une anecdote ? Ce que j’y vois c’est un vrai scandale. Cela démontre une justice aux mains du pouvoir, et à partir de là, comme César, on lève ou baisse le pouce pour la mise à mort. Je n’ai pas envie d’attendre 30 ans pour tout savoir sur hollande comme on nous a fait attendre pour tout savoir sur mitterrand. On a déjà oublié le bouquin où « il ne devait pas dire ça » Quand je pense qu’il pousse macron, je me pose des questions. Ce n’est pas l’amour de la France qui le motive, c’est la haine de certains.
    • Lorsque les affaires Hollande sortiront ça risque de faire du bruit….

      C’est beau la transparence. .. 

    • Je ne suis pas un fan de Sarkozy mais il faut reconnaitre une chose, il est plus crédible que Fillon qui est vraiment ridicule. 
    • Complètement à la masse ce fifi, mais bon valeurs actuelles aussi, y a pas idée de lire ce truc, même voici est au dessus.
    • c’est bizarre ! mon commentaire n’apparait pas !!!

      Le livre est bien dispo en pdf vente en ligne     Bonne lecture !!!!

    • Fillon se moque du monde, ces pratiques « secrètes » il les a certainement utilisées . On nous ment, on ne nous dis pas tout….! C’est de la politique de très haut niveau . Pauvre France..!
    • OUI !!!!! Le livre est dispo en version en ligne !!!!!! Moyennant quelques euros       Bonne lecture !
    • Mais clair, vive Fillon, c’est grâce à son entêtement que Macron va gagner
    • Le livre est disponible en version en ligne à l’achat et les stocks sont déjà épuisés version papier !!!!!!!

      Bonne lecture

    • Le livre est disponible à l’achat en PDF

    • Ça prouve que Fillon n’a pas menti au sujet du PDF contrairement à ce que prêtant un des trois auteurs Didier Hassoux
    • Fillon fait du Trump tout simplement ! La différence: les américains sont tombés dans le panneau comme des bleus ! A mon sens l’issue ne sera pas la même en France
    • Facile pourtant de savoir ce qu’il y a réellement dans ce livre et si des modifications du PDF sont intervenues ces dernières heures. Même le policier le plus endormi qui a co-participé (avec des centaines d’autres) aux enquêtes « Fillon » pourrait le découvrir en 5 minutes!

      Mais le fera t-il? Rien n’est moins sûr!

    • On accuse souvent les autres de ses propres travers… qui a bien pu faire tomber Strauss-Kahn au fait?

      S’il existe un cabinet noir Fillon en connaît certainement bien le fonctionnement , même pas besoin de lire le livre…

    • Il a dit qu’il avait lu « le pdf comme on dit », par là je pense qu’il entendait le résumé du livre avec les passages intéressants fait par qqun d’autre pour lui. Pas la version pdf.
    • Je me suis demandé la même chose … parceque la version pdf ne soit sûrement pas être en ligne ou autres.
    • Donc resultat des courses fillon ne sait rien îl ment une fois de plus il se victimise afin de faire pleurer dans les chaumières des quelques sympathisants qui lui reste

     

    Older Entries Newer Entries