«Pour que la France reste la France»

Laisser un commentaire


15Virginie Calmels dénonce des « intimidations » et des « menaces » de la part de Laurent Wauquiez

Virginie Calmels dénonce des "intimidations" et des "menaces" de la part de Laurent Wauquiez

Dans une interview au journal Le Point l’ancienne numéro 2 des LR relate un entretien qui s’est mal passé avec Laurent Wauquiez.

Dans un entretien au Point paru jeudi, Virginie Calmels affirme avoir subi « intimidation » et « menace » de la part de l’actuel président du parti Les Républicains : Laurent Wauquiez. Elle relate un rendez-vous avec ce dernier datant du mois de mars qui se serait mal passé. Plutôt une convocation après que l’ex numéro 2 du parti ait critiqué vertement le Front National (devenu Rassemblement National) sur le réseau social Twitter après que ce dernier ait appelé à voter pour le candidat LR lors d’une élection législative partielle à Mayotte.

 «Je suis convoquée le mardi suivant pour une réunion en tête-à-tête dans son bureau. C’est une scène très violente. Il est dans l’intimidation, la menace. Le ton monte très fort, cela ne se termine pas bien», raconte Virginie Calmels. «  » Tu es tarée d’avoir fait un tweet comme ça! », me dit-il. J’ai cru qu’il allait en venir aux mains. De ce jour, nos relations deviennent électriques. Je décide de ne plus lui parler et de ne communiquer que par écrit avec lui. On entre dans un rapport inamical. J’ai la boule au ventre rien qu’à l’idée d’aller dans son bureau. Je me dis qu’il peut être d’une grande brutalité et sans limites, il m’inquiète», poursuit-elle.

Des propos qui font réagir l’entourage de Laurent Wauquiez

Des propos qui ne manquent pas de faire réagir l’entourage de Laurent Wauquiez qui estime que c’est là une « interview qui relève de la psychiatrie ». Pour Lydia Guirous, porte-parole du parti « Virginie Calmels se perd avec de telles accusations ». L’autre porte-parole des LR, Laurence Sailliet assure qu’il lui est « Impossible d’imaginer Laurent Wauquiez dans l’agressivité, encore moins avec une femme »

Paris Match
Virginie Calmels relate dans une interview au «Point» un face-à-face qui s’est mal passé avec Laurent Wauquiez durant lequel ce dernier était «dans l’intimidation». L’ancienne vice-présidence des Républicains croyait «qu’il allait en venir aux mains».Virginie Calmels affirme avoir subi "intimidation" et "menace" de la part de Laurent Wauquiez© PHILIPPE DESMAZES / AFP Virginie Calmels affirme avoir subi « intimidation » et « menace » de la part de Laurent Wauquiez Virginie Calmels, récemment limogée de la vice-présidence des Républicains (LR), affirme avoir subi «intimidation» et «menace» de la part du président du parti Laurent Wauquiez, dans un entretien au «Point» paru jeudi, des accusations contestées dans l’état-major du parti. Dans cet entretien, Virginie Calmels relate une réunion avec Laurent Wauquiez au mois de mars. Elle venait de critiquer sévèrement le Front national sur les réseaux sociaux alors que, fait rare, le FN (devenu RN) appelait à voter pour un candidat LR dans une élection législative partielle à Mayotte. «Je suis convoquée le mardi suivant pour une réunion en tête-à-tête dans son bureau. C’est une scène très violente. Il est dans l’intimidation, la menace. Le ton monte très fort, cela ne se termine pas bien», raconte Virginie Calmels. « »Tu es tarée d’avoir fait un tweet comme ça! », me dit-il. J’ai cru qu’il allait en venir aux mains. De ce jour, nos relations deviennent électriques. Je décide de ne plus lui parler et de ne communiquer que par écrit avec lui. On entre dans un rapport inamical. J’ai la boule au ventre rien qu’à l’idée d’aller dans son bureau. Je me dis qu’il peut être d’une grande brutalité et sans limites, il m’inquiète», poursuit-elle.

« Une interview qui relève de la psychiatrie » selon Wauquiez

«Une interview qui relève de la psychiatrie», a réagi l’entourage de Laurent Wauquiez, sollicité par l’AFP. «Virginie se perd avec de telles accusations», estime l’une des porte-parole du parti, Lydia Guirous. «Impossible d’imaginer Laurent Wauquiez dans l’agressivité, encore moins avec une femme», assure une autre porte-parole, Laurence Sailliet.

Virginie Calmels a récemment été remplacée par Jean Leonetti au poste de numéro deux de LR, après une série de désaccords sur la ligne et la stratégie portées par Laurent Wauquiez, qu’elle avait rejoint dans sa campagne pour la présidence du parti.

Virginie Calmels accuse Laurent Wauquiez d’avoir été dans « l’intimidation » et la « menace » avec elle

Limogée, l’ancienne numéro 2 des Républicains vide son sac dans un entretien qui « relève de la psychiatrie », accuse l’entourage de Wauquiez.

Charles Platiau / Reuters
Virginie Calmels accuse Laurent Wauquiez d’avoir été dans « l’intimidation » et la « menace » avec elle: « J’ai cru qu’il allait en venir aux mains ».

POLITIQUE – Règlement de comptes à OK LR. Récemment limogée de la vice-présidence des Républicains, Virginie Calmels revient ce jeudi 12 juillet dans un entretien accordé au Point sur sa rupture avec son ancien allié Laurent Wauquiez.

La première adjointe d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux y relate une réunion avec le président des Républicains au mois de mars alors qu’elle venait de critiquer sévèrement le Front national sur les réseaux sociaux au moment où le FN (devenu RN) appelait à voter pour un candidat LR dans une élection législative partielle à Mayotte.

« Je suis convoquée le mardi suivant pour une réunion en tête-à-tête dans son bureau. C’est une scène très violente. Il est dans l’intimidation, la menace. Le ton monte très fort, cela ne se termine pas bien », raconte Virginie Calmels. « ‘Tu es tarée d’avoir fait un tweet comme ça!’, me dit-il. J’ai cru qu’il allait en venir aux mains. De ce jour, nos relations deviennent électriques. Je décide de ne plus lui parler et de ne communiquer que par écrit avec lui. On entre dans un rapport inamical. J’ai la boule au ventre rien qu’à l’idée d’aller dans son bureau. Je me dis qu’il peut être d’une grande brutalité et sans limites, il m’inquiète », poursuit-elle.

Dans le même entretien, Virginie Calmels dénonce une entente tacite entre le chef de file de la droite conservatrice et Marion Maréchal Le Pen, facilitée par leurs liens respectifs avec le sulfureux Patrick Buisson, anticipant même un éventuel soutien de la nièce de Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle de 2022.

« Virginie se perd »

« Une interview qui relève de la psychiatrie », a réagi l’entourage de Laurent Wauquiez, sollicité par l’AFP. « Virginie se perd avec de telles accusations », estime l’une des porte-parole du parti, Lydia Guirous. « Impossible d’imaginer Laurent Wauquiez dans l’agressivité, encore moins avec une femme », assure une autre porte-parole, Laurence Sailliet.

Virgnie Calmels a récemment été remplacée par Jean Leonetti au poste de numéro deux de LR, après une série de désaccords sur la ligne et la stratégie portées par Laurent Wauquiez, qu’elle avait rejoint dans sa campagne pour la présidence du parti.

Calmels accuse Wauquiez : «J’ai cru qu’il allait en venir aux mains»

Libération.fr
Calmels accuse Wauquiez : «J’ai cru qu’il allait en venir aux mains»
Le président de LR, Laurent Wauquiez, et sa numéro 2 d’alors, Virginie Calmels, à Paris le 18 avril.

Dans une interview au «Point», l’ancienne numéro 2 de LR dénonce «l’intimidation» et «la menace» dont elle aurait fait l’objet de la part du patron du parti de droite.

A ce niveau-là, ce n’est plus un tacle ni même un règlement de comptes, mais bien un flingage en règle. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire le Point, Virginie Calmels, l’ancienne vice-présidente de LR limogée en juin par Laurent Wauquiez pour avoir critiqué son exercice solitaire du pouvoir et sa ligne politique, dénonce «l’intimidation, la menace» dont aurait fait preuve le président de LR à son égard. «J’ai cru qu’il allait en venir aux mains», raconte la première adjointe au maire de Bordeaux, lors d’une réunion particulièrement houleuse à propos de l’élection législative partielle de Mayotte en mars. Le parti de Marine Le Pen avait alors appelé à voter en faveur du candidat LR sans que Laurent Wauquiez ne s’en émeuve.

Quand le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes lui propose de la nommer numéro 2 du parti dans un souci de rassemblement, celle-ci fixe trois conditions, trois lignes rouges. D’abord que LR réaffirme son attachement à l’Europe. Ensuite qu’il n’y ait aucune porosité avec le FN. Enfin, que sur le plan sociétal, l’influence de mouvements comme Sens commun reste limitée. Sur le FN, Calmels a estimé que lors de l’élection de Mayotte, Wauquiez commençait à mordre la ligne blanche.

Mais les différends entre les deux personnalités remontent à bien plus loin. Au lendemain même de l’élection du président du parti de droite, quand Laurent Wauquiez décide de nommer également vice-président Guillaume Peltier, passé par le FN et le Mouvement Pour la France de Philippe de Villiers. Une manière d’encadrer la numéro 2 qui reste une fidèle d’Alain Juppé, le maire de Bordeaux. Dès le départ, le mariage entre la très libérale Virginie Calmels et le patron de LR ne se fait pas sous les meilleurs auspices. Vient ensuite l’affaire des enregistrements des propos de Wauquiez devant les étudiants d’une école de commerce de Lyon. Il y tape sur tout le monde en des termes assez violents et notamment sur Alain Juppé, accusé d’avoir «cramé» la caisse à Bordeaux, sur Valérie Pécresse et également sur Nicolas Sarkozy – crime de lèse-majesté pour lequel il a dû s’excuser platement.

Sur le fond, elle reproche également à Laurent Wauquiez de s’éloigner du projet défendu par François Fillon lors de sa campagne présidentielle pour tenir un discours de «plus en plus ouvertement antilibéral», pas forcément très éloigné de celui du FN devenu le Rassemblement national. Virginie Calmels n’hésite pas à dénoncer la dérive «à la Patrick Buisson» du président de LR.

L’entourage de ce dernier n’a pas tardé à régagir en dénonçant une interview qui «relève de la psychiatrie». «Virginie se perd avec de telles  accusations», a estimé, de son côté une des porte-parole du mouvement, Lydia Guirous. Reste que le trouble au sein de LR est bien palpable. Quelques cadres s’interrogent sur le bien-fondé de la stratégie suivie par un Wauquiez qui ne parvient ni à percer dans les sondages ni à s’installer dans le paysage politique comme le ténor du principal parti d’opposition. «A un moment ou à un autre, il va bien falloir que l’on s’interroge, confie un des responsables du parti. Et pas seulement sur la seule question de notre ligne pour les prochaines européennes toujours en suspend pour le moment.» «Je ne suis pas sûr que quelqu’un comme Damien Abad, également vice-président et plutôt modéré soit très à l’aise avec la ligne Wauquiez», estime un autre cadre du parti. En cas de revers électoral pour LR aux prochaines européennes, les langues pourraient alors se délier très rapidement.

 

Pour Marine Le Pen, Laurent Wauquiez est « un petit monsieur » avec « une toute petite pensée »
Europe1 .fr avec AFP
Marine Le Pen a estimé mercredi que Laurent Wauquiez était un « petit monsieur » avec une « toute petite pensée » après qu’il a déclaré que qualifier de « coup d’État des juges » la saisie de deux millions d’euros d’aides qui devaient revenir au RN n’avait « pas de sens ».

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP Pour Marine Le Pen, Laurent Wauquiez est « un petit monsieur » avec « une toute petite pensée »
Laurent Wauquiez est un « petit monsieur » avec une « toute petite pensée » car il « accepte l’idée » que le Rassemblement national (RN, ex-FN), privé par la justice de deux millions d’euros d’aide, « disparaisse » pour en tirer un « bénéfice électoral », a estimé mercredi Marine Le Pen.
Wauquiez un « petit monsieur », pour Marine Le Pen. Le président du parti Les Républicains « n’est pas à la hauteur des principes qui sont mis en cause. On ne se dit pas démocrate et républicain quand on accepte l’idée que le premier parti d’opposition disparaisse et qu’on espère en réalité en tirer un bénéfice électoral. C’est une toute petite pensée dont je dis qu’elle provient d’un petit monsieur », a déclaré sur CNews la présidente du RN. « C’est avec des coups comme ça qu’on voit la sincérité des hommes et leur attachement véritablement aux valeurs de la République et de la démocratie », a ajouté la finaliste de la présidentielle en 2017.
Des aides saisies. Les juges ont saisi deux millions d’euros d’aide au RN dans le cadre de l’affaire des emplois présumés fictifs d’assistants d’eurodéputés RN au Parlement européen, craignant que le parti, endetté, ne puisse rembourser d’éventuels dommages s’il était condamné.
Un « coup d’État des juges » de trop pour Wauquiez. Laurent Wauquiez a souhaité mardi que le RN ait « droit au même traitement équitable que tout autre parti ou tout autre justiciable » dans cette affaire et que Marine Le Pen puisse « faire un recours » sur la saisie. Mais il a estimé que qualifier la saisie de « coup d’État des juges », comme l’a fait Marine Le Pen, n’avait « pas de sens ».
150.000 récoltés par le RN. Marine Le Pen a indiqué par ailleurs que l’appel aux dons lancé dimanche par son parti avait permis de récolter près de 150.000 euros, sur les 350.000 dont le RN a besoin pour se financer d’ici à fin août, hors loyer. Elle a aussi confié avoir « tenté d’appeler tous les présidents de parti » car « demain cela pourrait leur tomber dessus ».
Publicité

Selon elle, le président du Modem François Bayrou lui a « dit qu’il continuait à défendre cette idée de la banque de la démocratie », soutenue par le RN, qui permettrait de s’affranchir des financements des banques privées pour les prêts aux partis et candidats. Un projet que le gouvernement a, à ce jour, abandonné.

==================

  • annah                                            cette femme m’a toujours tapé sur les nerfs…..pas franche du tout………..

toujours dit que cette femme était là pour torpiller Wauquiez…………..démasquée à temps………. j’espère qu’elle a les preuves de ses affirmations…sinon c’est parole contre parole et pour une femme débarquée la suspicion de vengeance vient de suite à l’esprit………….
  • Jean Sobieski                                          Ils en sont ridicules.
    Heureusement nous n’avons pas le mêmes valeurs…humour
Baroufff                                                  Elle prepare sa reconversion chez MAcrotte avec les medias gauchiottes comme Libé… traitre !
Pingouin de Loire                                                veau quiet prêt à cogner une femme? Pourquoi ne suis je qu’à moitié étonné?

Démocratie oui, islam non                                                      Un viol aussi, peut-être ? Un doigt ? Allez, un petit effort, il faut la mériter, sa « sensibilité de gauche » !!!

annah                                                     me fait penser à ces femmes qui accusent faussement de viol soit par dépit..vengeance ou sur ordre d’un concurrent…………..

Nikki                                                      Dégage !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Boyer                                                     « Impossible d’imaginer Laurent Wauquiez dans l’agressivité, encore moins avec une femme ». Marrant, moi, je l’imagine parfaitement …

laurent                                                      Cela colle tout à fait au personnage déjà décrit dans le livre « le dangereux » et dans un article du monde intitulé « wauquiez le bad boy »

Louis                                                      Ce Wauquiez n’est peut-être pas dangereux. Il est surtout opportuniste et prêt a tout. Au Puy en Velay il a autorisé un amplificateur dans la seule mosquée salafiste de la ville. Et après il joue le grand patriote.

François                                                      Ce type est un danger incontrôlable.

FRANÇOIS                                                     Même aux plus « hauts » niveaux il y a des vacheries. On dit bien panier à crabes. Les enfants des quartiers difficiles se comportent de la même façon.

  • atlantique07 –                               Dans 8 jours elle se plaindra de gestes déplacés et si cela ne marche pas elle tentera la tentative de viol…
  •  Poussard Gérard –                        La Calmels ne se grandit pas avec de telles
    attaques..pourquoi pas du harcèlement sexuel voire viol au point ou elle en est?? Elle qui se vante d’avoir été cheffe d’entreprise ne digère pas d’avoir été licenciée pourtant elle a du en virer des subalternes..Alors qu’elle aille aux prud’hommes..On s’en fout.Vive Wauquiez..
  •  raslacoiffe –                                   Totalement d’accord avec atlantique07
    Il faut croire que les journalistes préfèrent délaisser les sujets de fond et rester dans la facilité des colporteuses de ragots. Deux articles ce jour à la gloire de Calmels ça fait beaucoup!!!
  •  VV1792
    Parce qu’ elle est choquée de s’ etre faite rentrer dedans? Purée mais les politiques doivent justement avoir le cuir tanné à la Thatcher. C est à cela qu’on reconnait un vrai politique: le cran , le caractère et la ténacité.si elle fait déja ouin ouin pour s etre fait sérieusement rabrouée, wauquiez a eu 100 fois raison de l’éjecter..encore une gourdasse..
  • assougoudrel –                                    Qu’elle aille se plaindre à Schiappa; cette dernière la consolera; ou à DSK.
    Michel800 

    @ Stef 41  » vous devez être nouveau ici Vous ?

    Je vous cite :
    « Vous « n’avez aucune inquiétude pour l’avenir de Macron et de REM, de REM, de REM tellement ils ont une longueur d’avance  » (cette dénomination m’amuse : REM !)
    Eh ben dites moi… Vous êtes optimiste au moins pour 10 ans… Sinon pour le siècle entier. Félicitations.

    C’est pas que vous intéressez sauf votre respect (je respecte même ceux qui en  » apesanteur »)… En politique tout peut arriver.

    Perso je m’en tape totalement de Macron. Mais je puis vous assurer qu’il va en baver le type ! / mais en baver. (après ces histoires de vaisselle de piscine de danseurs de rap en travestis…
    il a fait pleurer Agnès Buzyn ministre de la santé (pardon pour le nom) après ses  » déclarations sur le report du plan pauvreté  » pou assister au triomphe de l’EdF contre la Belgique… Voilà un président très digne. C’est lui même qui a reporté et il accuse la dame. Courageux mais pas téméraire.

     » selon le Canard « il a explosé de colère » votre génie du 3ème type. Trop impulsif. « Le Manu…  » : il aurait dit aussi « c’est quoi ces conneries de Gvt » ? « Qui veut ma peau ?  »
    Parano en plus !

    *faut jamais être si affirmatif monsieur @Stef 41… Bienvenue au Club… Des « futuristes »
    sans vous commander.  » « Une telle longueur d’avance  » ? « . Ah là  là…                                                                                                                                          Com721                                           En tant qu’électeur de droite perdu… C’est juste hallucinant de voir le spectacle affligeant de tous ces gros egos inutiles sans idées ni vision ni envie de vraiment redresser leur pays, continuer à détruire le contre-pouvoir qui manque tant dans ce pays dirigé unilatéralement par les sociolaxistes, quelque soit leur packaging, nouveau rose, ancien rose ou crypto-coco-gogo.

    Le FN ne serait pas un problème aujourd’hui si la droite avait géré dignement mais fermement l’immigration depuis 40 ans, que ce soit comme dirigeants ou comme force d’opposition pour dénoncer le monstrueux clientélisme électoral de la gauche pro-immigrationniste, l’absence totale de gestion des problèmes d’intégration qui nous explosent aujourd’hui à la figure avec le terrorisme et les zones hors-la-loi, sans compter le ras-le-bol d’au moins 60% des Français à voir leur pays envahi au nom d’un discours hypocrite sur les richesses de la diversité et notre soi-disant obligation à devoir accueillir même ceux qui sont juste là pour profiter des allocs et faire des gamins mal élevés à notre charge.

    Pas étonnant que le FN ait une autoroute.

    Mais quelle tristesse toute cette bêtise, ces faux-semblants et ces petits calculs court-termistes qui ont mené les politiciens de droite actuels là où ils méritent d’être : nulle part.

    arlet                                                    Calmels

    Pas agréable de se faire virer.
    Difficile à digérer.
    Calmels n’a rien à faire en politique, les Centristes – dont Juppé – ont beaucoup trop nuit à la Droite.                                                                                                                 patachon91                                      La menace est enfant de la colère, la colère est enfant du dépit, le dépit est enfant de l’échec…

    wauquiez, loser par nature, ne réussira rien d’autre que de liquider Les Restes.

    Succédant à des faillitaires qui ont mis le pays et leur parti à genou, que pouvait il faire d’autre que de perpétuer ces malédictions ?

    la vigie                                               Manque d’expérience politique

    Mme Calmels vous avez les dents longues, trop longues. Il ne faut pas oublier que lorsque Laurent Wauquiez vous a contactée pour faire partie de l’équipe, vous aviez proposé une direction tri-partite : Wauquiez, Pecresse, Bertrand, et avec l’humilité qui vous caractérise, vous qui n’avez aucune expérience en politique, à part votre rôle d’adjointe à la maire de Bordeaux, étiez prête à payer de votre personne et à prendre le rôle de… Présidente tout simplement ! Rien que cela !

    Aux LR on a bien compris que seule votre petite personne, votre petite réussite comptait, et vous le prouvez encore une fois. Vous n’avez aucun scrupule à nuire au parti. Là-dessus vous avez copié votre mentor, Juppé, sauf que Juppé était centre droit, mais aussi centre modem compatible, et puis si nécessaire centre gauche, voire même gauche tout court ! Et vous n’avez pas compris que les adhérents et les sympathisants LR sont de droite, pas d’extrême droite, pas du centre… Juste de droite. Vous espériez que vous alliez arriver à imposer les idées que Juppé n’avait pas réussi à imposer, sous prétexte que vous êtes une femme. Vous avez poussé le bouchon un peu trop loin et vous vous êtes fait virer et maintenant vous vous comportez de manière telle que vous êtes en train de vous griller définitivement. C’est d’une nullité crasse.                                                                                                     Femme libre                                       Calmels inconsistante et inconstante…

    Ambitieuse et primaire… Mûre pour Lrem. Bon vent !                                               BAUVAN                                                V. Calmels...

    Quant à elle, est dans le dénigrement, évidemment au service de la droite… Pour qui roule -t-elle ?.                                                                                                                                 Stef 41                                                      Pauvre Wauquiez

    Le fonds de commerce de la droite dure pèse grosso modo 30%, à répartir selon le moment entre le FN, LR (tendance Wauquiez), et Debout la France.
    Ca ne fait pas une majorité.
    Sans le centre et les libéraux, la droite ne peut accéder au pouvoir, même si la tendance actuelle est à la droitisation de l’électorat.
    On peut donc remercier Wauquiez de reprendre le flambeau de Sarkozy battu en 2012, Fillon battu en 2017.
    D’autant que si une alliance de cette droite dure finit par apparaitre, se poseront quelques questions sociétales qui rebuteront les électeurs libéraux comme l’avortement, la PMA, le mariage pour tous, etc. Et ce n’est pas en les qualifiant de traitres (insulte galvaudée) ou de parler de la secte que le problème sera réglé.
    Macron et la Rem ont une telle longueur d’avance que je ne suis pas inquiet pour leur avenir.                                                                                                                               Marc-B                                                       Entassez-vous, rentassez-vous !

    Ca va jouer des coudes pour être bien placé (e) sur la liste LREM aux européennes. Surtout quand ils vont s’apercevoir que le gâteau fond comme neige au soleil…
    Ce qui est marrant avec ces débauchages en série, qui ne servent plus à rien, c’est qu’on s’aperçoit que les politiques « mainstream » (anciens PS, LR et centristes reconvertis LREM, Marcheurs de la deuxième heure, Contructifs, Agir, UDI, même Macron… ) sont encore persuadés qu’il FONT l’opinion. Comme s’ils représentaient quelque chose pour les français…
    Quand je les regarde, j’ai l’impression de voir des poissons se débattre dans une marre en train de se vider.

     

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :