J’optimise!!….Le positif est de retour

Laisser un commentaire


wan-Carrefour: plan de sauvegarde de l’emploi pour les 2.100 salariés des ex-magasins Dia

AFP
Carrefour va mettre en oeuvre un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) pour les 2.100 salariés des 273 ex-magasins Dia dont le groupe va se séparer

Paris (AFP) – Carrefour va mettre en oeuvre un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) pour les 2.100 salariés des 273 ex-magasins Dia dont le groupe va se séparer, a déclaré mardi le PDG Alexandre Bompard.

L' »ambition » du groupe est de pouvoir faire des « offres attractives de reclassement » pour « au moins » la moitié de ces 2.100 salariés et de trouver des repreneurs pour ces magasins, a ajouté M. Bompard.

Le groupe va se séparer de 273 magasins anciennement sous l’enseigne Dia, qui « sont en grande difficulté du fait de leur inadaptation à leur zone de chalandise depuis leur passage sous enseigne Carrefour », selon un communiqué du groupe.

« Lorsque que nous ne trouverons pas de repreneurs, évidemment nous serons contraints de fermer les magasins concernés », a déclaré M. Bompard lors de la présentation à la Défense de son plan de relance. « On a l’ambition d’avoir au moins la moitié des collaborateurs concernés à qui nous pouvons faire des offres attractives de reclassement », a ajouté M. Bompard.

« On va entamer des discussions avec les partenaires sociaux », a-t-il ajouté, assurant qu’il aurait un « dialogue soutenu ».

Le groupe a par ailleurs annoncé la suppression de 2.400 emplois sur 10.500 dans les sièges du groupe en France via un plan de départs volontaires.

Le géant de la distribution, contraint à un virage stratégique face à la perte de vitesse de son modèle, est un des premiers employeurs privés de France, avec 115.000 salariés.

Carrefour supprime 2.400 postes et investit dans le commerce en ligne et le bio

Carrefour – Reuters

Le géant Carrefour, premier employeur de France, a annoncé un plan de départs volontaires massif.

Carrefour a annoncé un “plan de transformation” majeur ce mardi matin, impliquant notamment la suppression de 2.400 postes à son siège en France, qui compte aujourd’hui près de 10.500 employés. Ces suppressions de postes n’entraîneront pas de licenciements mais uniquement des départs volontaires, annonce le groupe dans un communiqué.

Des économies et un investissement massif dans le digital

Cette saignée dans les effectifs est effectuée dans le cadre d’une réduction des coûts de deux milliards d’euros dès 2020 en année pleine. Le groupe espère faire des économies sur la logistique, les coûts de structure, et prévoit de se séparer de 273 magasins anciennement Dia.

Le géant de la distribution français a également annoncé plusieurs réorientations de son activité, notamment des investissements massifs dans le digital (2,8 milliards d’euros d’ici 2022). Carrefour entend ainsi se développer dans le commerce en ligne et vise 5 milliards de chiffre d’affaire avec le e-commerce alimentaire en 2022. Autre priorité pour le groupe : investir dans le bio et quadrupler son chiffre d’affaires dans ce secteur.

Le bio, autre priorité

Carrefour veut également presque quadrupler son chiffre d’affaires dans le bio à 5 milliards d’euros en 2022, et ouvrir au moins 2.000 magasins de proximité dans les cinq prochaines années.

A lire aussi : Cantines : objectif 50% de bio et local dans la restauration collective

Un partenariat stratégique en Chine a également été annoncé, avec un projet d’investissement de Tencent et Yonghui dans Carrefour Chine, Carrefour restant le premier actionnaire de sa filiale.

L’enseigne Carrefour est le premier employeur privé de France avec quelque 115.000 salariés au total.

Carrefour confirme la suppression de 2 400 postes en France

Libération.fr
Carrefour confirme la suppression de 2 400 postes en France
Le logo du groupe Carrefour lors de la présentation du plan de transformation du groupe dans le quartier d’affaires de La Défense, à Paris, le 23 janvier 2018.

Carrefour va supprimer 2.400 postes dans son siège, qui en compte actuellement 10.500, via un plan de départs volontaires, dans le cadre de son plan de relance annoncé mardi, qui vise à accélérer dans le bio, le commerce en ligne et de proximité.

« L’enjeu qui se présente à nous est donc de transformer en profondeur notre groupe pour que la richesse, le nombre et la diversité de ses actifs révèlent leur valeur » #Carrefour2022 pic.twitter.com/NGGD9LBhsS

— Carrefour (@GroupeCarrefour) 23 janvier 2018

Le groupe, qui emploie 115.000 salariés en France, a par ailleurs annoncé une réduction des coûts de deux milliards d’euros dès 2020 en année pleine, notamment via des économies sur la logistique et les coûts de structure, ainsi qu’un projet de réduction de 273 magasins anciennement Dia mais passés sous sa propre enseigne.

A lire aussi :Carrefour au secours des semences paysannes : «Une intention qui va dans le bon sens»

Carrefour veut quadrupler son chiffre d’affaires dans le bio

Un processus de recherche de repreneurs sera lancé pour ces magasins, qui seront fermés si le processus n’aboutit pas. Carrefour favorisera «systématiquement» une offre de reclassement, précise le groupe dans un communiqué.

En Ile-de-France, le siège de Boulogne va être fermé et le projet d’un nouveau siège de 30.000 m2 en Essonne abandonné.

Dans son nouveau plan de transformation, Carrefour s’est fixé un objectif de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le commerce en ligne alimentaire et une part de marché supérieure à 20% en France d’ici à 2022, précise-t-il dans son communiqué.

Pour les produits frais : « A horizon 2022, nous visons en France une croissance du CA 3 fois supérieure au reste de l’alimentaire et 1 million de nouveaux clients » #Carrefour2022 pic.twitter.com/j0WloOje3J

— Carrefour (@GroupeCarrefour) 23 janvier 2018

Il prévoit d’investir 2,8 milliard d’euros sur 5 ans, «soit six fois plus que les investissements actuellement consentis» pour se renforcer dans le numérique.

Carrefour: projets de développement en Chine
(CercleFinance.com) – Carrefour annonce ce matin dans le cadre de sa conférence de presse un projet d’investissement de Tencent et Yonghui dans Carrefour Chine, ainsi qu’un accord de coopération stratégique avec Tencent en Chine.

Carrefour a signé un protocole d’accord avec Tencent et Yonghui pour un investissement potentiel dans Carrefour Chine. A l’issue de l’opération, Carrefour demeurera le premier actionnaire de Carrefour Chine.

Par ailleurs, Carrefour et Tencent annoncent la signature d’un protocole d’accord de coopération stratégique en Chine. ‘ Ce partenariat permettra de mettre en commun l’expertise de Carrefour dans la distribution avec le savoir-faire technologique et les capacités d’innovation de Tencent ‘ indique le groupe.

‘ Il permettra à Carrefour d’améliorer sa visibilité sur Internet, d’accroître son trafic en ligne et en magasin et de bénéficier de l’expertise avancée de Tencent en matière technologique et digitale pour développer de nouvelles initiatives de ‘ smart retail ‘.

Carrefour annonce 2 400 suppressions de postes en France via un plan de départs volontaires

Le groupe prévoit par ailleurs 2,8 milliards d’euros d’investissements sur cinq ans, pour accélérer notamment sa stratégie numérique.

Carrefour présente son « plan de transformation » à l’horizon 2022. Le géant de la distribution a annoncé 2 400 suppressions de postes en France, via un plan de départs volontaires, mardi 23 janvier. « En Île-de-France, les sites de siège seront rationalisés, ce qui implique la fermeture du siège de Boulogne et l’abandon du projet de construction d’un nouveau siège de 30 000 m² en Essonne. Un plan de départ strictement fondé sur du volontariat sera proposé à 2 400 personnes au siège en France, sur un effectif total de 10 500 salariés », a indiqué un communiqué du groupe, cité parLe Monde.

© Fournis par Francetv info

Il a par ailleurs annoncé une réduction des coûts de deux milliards d’euros dès 2020 en année pleine, notamment via des économies sur la logistique et les coûts de structure, ainsi qu’un projet de réduction de 273 magasins anciennement Dia, mais passés sous sa propre enseigne.

Le groupe prévoit par ailleurs 2,8 milliards d’euros d’investissements sur cinq ans, pour accélérer notamment sa stratégie numérique. Outre l’e-commerce, Carrefour souhaite accélérer son développement dans les supermarchés et magasins de proximité dans le monde et devenir « leader de la démocratisation du bio ».

Carrefour refonde son modèle et supprime 2.400 postes en France

Laure BRUMONT, Sylvain PEUCHMAURD
Carrefour refonde son modèle et supprime 2.400 postes en France

La Défense (France) (AFP) – Le géant de la distribution Carrefour a annoncé mardi 2.400 suppressions de postes en France via un plan de départs volontaires, ainsi qu’une réduction de coûts de deux milliards d’euros et un virage vers le commerce en ligne et le bio.

Le géant de l’internet chinois Tencent et la chaîne de supermarchés chinoise Yonghui s’apprêtent par ailleurs à entrer au capital de la filiale de Carrefour en Chine, dont le distributeur français restera le premier actionnaire.

« Carrefour n’a pas suffisamment évolué avec ses clients », a reconnu lors d’une conférence de presse le PDG Alexandre Bompard, qui veut « faire de Carrefour le leader mondial de la transition alimentaire pour tous ».

Les suppressions de postes vont se faire aux sièges du groupe, qui comptent actuellement 10.500 salariés sur 12 sites. Selon lui, la taille du siège est « démesurée » par rapport à la concurrence.

Les syndicats craignaient entre 1.200 et 10.000 suppressions. Ils sont convoqués vendredi pour un comité de groupe France extraordinaire.

Le groupe a aussi annoncé une réduction des coûts de 2 milliards d’euros dès 2020 en année pleine, notamment via des économies sur la logistique et les coûts de structure, ainsi qu’un projet de réduction de 273 magasins anciennement Dia mais passés sous sa propre enseigne.

Dans son plan de transformation, Carrefour s’est par ailleurs fixé un objectif de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le commerce en ligne alimentaire et une part de marché supérieure à 20% en France d’ici à 2022, précise-t-il.

Il prévoit parallèlement d’investir 2,8 milliard d’euros sur 5 ans, « soit six fois plus que les investissements actuellement consentis » pour se renforcer dans le numérique. Il lancera en 2018 un site unique en France, Carrefour.fr, qui aura vocation à être élargi dans d’autres pays.

Carrefour veut également presque quadrupler son chiffre d’affaires dans le bio à 5 milliards d’euros en 2022, et ouvrir au moins 2.000 magasins de proximité dans les cinq prochaines années.

Ces annonces étaient bien accueillies à la Bourse de Paris, où l’action Carrefour gagnait près de 6% vers 09H50.

– Appel à la grève –

Avec 12.300 magasins sous enseigne dans le monde et 374.478 collaborateurs, le géant français de la distribution, qui était encore en 2001 le numéro 2 mondial du secteur derrière l’intouchable groupe américain Wal-Mart, occupe désormais la 9e place, dépassé par Amazon (6e), selon le baromètre annuel du cabinet Deloitte.

Mais c’est en France, qui représente près de la moitié du chiffre d’affaires total du groupe (88,24 milliards d’euros) avec ses 115.000 personnes, que Carrefour est le plus exposé.

Premier syndicat du groupe, FO a d’ores et déjà appelé à la grève le 8 février, tandis que le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a prévenu mardi que l’Etat serait « vigilant sur l’accompagnement de chaque salarié concerné par le plan ».

« En France, Alexandre Bompard est confronté à plusieurs gros dossiers, et en premier lieu celui des hypermarchés », dont il faut transformer le modèle, explique à l’AFP Olivier Salomon, spécialiste de la distribution, directeur au sein du cabinet de conseil AlixPartners.

Le format de l’hypermarché, emblématique des années 1960-1970, « est au c?ur du cyclone », renchérit Philippe Moati, co-président de l’Observatoire Société et Consommation (L’ObSoCo) pour qui « l’une des portes de sortie serait (d’en) réduire la voilure ».

Mais « on commence désormais à voir des signes de faiblesse sur l’alimentaire, car d’autres formats se sont développés plus en phase avec les attentes des consommateurs », telles les enseignes de proximité, souligne M. Moati.

Pour sortir de l’ornière, Carrefour annonce un grand plan de transformation

Le groupe Carrefour, en grande difficulté, a annoncé mardi vouloir accélérer dans le bio, ainsi que le commerce en ligne et de proximité, dans le cadre de son plan de transformation.

Carrefour a dévoilé mardi un vaste plan de transformation à l’horizon 2022 (lire le communiqué en bas de l’article) passant par des réductions de coûts, des investissements massifs dans le digital et un partenariat stratégique en Chine. Pour sortir le premier distributeur européen de l’ornière, son nouveau PDG Alexandre Bompard arrivé en juillet va simplifier son organisation en rationalisant ses sièges en Ile-de-France, avec un plan de départs volontaires en France de 2.400 personnes.

Investir dans le commerce en ligne. Le groupe va aussi engager des réductions de coûts de 2 milliards d’euros dès 2020 en année pleine et va céder 273 magasins Dia. Il entend aussi faire du groupe un acteur omnicanal « de référence », avec un investissement de 2,8 milliards d’euros dans le numérique d’ici 2022 et un objectif de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le e-commerce alimentaire en 2022. Il lancera en 2018 un site unique en France, Carrefour.fr, qui aura vocation à être élargi dans d’autres pays.

Se positionner sur le bio et le commerce de proximité. Carrefour veut également presque quadrupler son chiffre d’affaires dans le bio à 5 milliards d’euros en 2022, et ouvrir au moins 2.000 magasins de proximité dans les cinq prochaines années. Alexandre Bompard a par ailleurs annoncé que le groupe n’avait « aucun projet de fermeture d’hypermarchés en France. » « La pérennité de nos hypermarchés exige une modification de leur modèle de gestion », a-t-il affirmé, expliquant que le groupe a décidé de « passer cinq magasins en location-gérance ».

Ouverture à la Chine. Par ailleurs, le géant de l’internet chinois Tencent et la chaîne de supermarchés chinoise Yonghui s’apprêtent à entrer au capital de la filiale de Carrefour en Chine, selon un accord préliminaire signé entre les trois partenaires. Carrefour annonce qu’il restera le premier actionnaire de sa filiale en Chine. Parallèlement à ce projet d’investissement, Carrefour et Tencent annoncent la signature d’un « protocole d’accord de coopération stratégique en Chine », l’objectif étant de mettre en commun l’expertise de Carrefour dans la distribution avec le savoir-faire technologique de Tencent, géant des réseaux sociaux en Chine.

Les chinois Tencent et Yonghui vont entrer au capital de Carrefour China

Par latribune.fr 
(Crédits : Reuters)
Le géant de l’internet chinois Tencent et la chaîne de supermarchés chinoise Yonghui s’apprêtent à entrer au capital de la filiale de Carrefour en Chine, selon un accord préliminaire signé entre les trois partenaires annoncé mardi par le distributeur français.

Un partenariat stratégique en Chine a été annoncé, avec un projet d’investissement de Tencent et Yonghui dans Carrefour Chine, Carrefour restant le premier actionnaire de sa filiale. Les détails de l’opération, encore à un stade préliminaire, ne seront connus qu’en cas d’accord définitif.

Protocole sur le savoir-faire de Tencent dans la technologie

Parallèlement à ce projet d’investissement, Carrefour et Tencent annoncent la signature d’un « protocole d’accord de coopération stratégique en Chine », l’objectif étant de mettre en commun l’expertise de Carrefour dans la distribution avec le savoir-faire technologique de Tencent, géant des réseaux sociaux en Chine.

« Ce partenariat permettra à Carrefour d’améliorer sa visibilité sur internet, d’accroître son trafic en ligne et en magasin et de bénéficier de l’expertise avancée de Tencent en matière technologique » et numérique, indique Carrefour dans un communiqué.

Le projet de coopération vise entre autres  le partage des données, la numérisation des magasins, les solutions de paiement mobile et l’exploitation de données afin de dynamiser le trafic en magasins de Carrefour Chine.

Dans les pas de Auchan en Chine

Fondé en 1995, Yonghui est spécialisé dans les produits frais et compte plus de 590 magasins dans 23 provinces chinoises.

En novembre, un autre grand distributeur français, Auchan, avait annoncé s’allier au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine.

Carrefour supprime 2 400 postes en France et s’allie à la Chine

Présenté par Alexandre Bompard, le plan de transformation du distributeur inquiète les syndicats. Tencent et Yonghui entrent au capital de Carrefour Chine.

Source AFP | Le Point.fr

Le groupe compte 115 000 salariés en France et plus de 370 000 dans le monde.
Le groupe compte 115 000 salariés en France et plus de 370 000 dans le monde.

© AFP/ PHILIPPE HUGUEN

 ================

jean philippejean philippe         pour rappel, avant, un plan de sauvegarde de l’emploi s’appelait un plan de licenciement.

aroaro                          Et ça continue !!!

Pour la LIBERTEPour la LIBERTE       DONC, nous avons connu la disparition de plus d’un million de petits cultivateurs, de très nombreux petits commerçants et industriels à cause de Carrefour qui lui même disparaît petit à petit
Rigodon CelineRigodon Celine     C’est pas grave, les moutons ont voté macro …
michelemichele                 Je voudrais vous féliciter
> > > > > il en a fallu du courage
> > > > > Pour décider de ponctionner
> > > > > De leurs soi-disant avantages
> > > > > Tous ces bienheureux retraités.
> > > > > *
> > > > > Il est vrai qu’ils sont redoutables
> > > > > Et pour tout dire presque enragés
> > > > > Avec leurs béquilles, leurs bandages
> > > > > Sans parler des chaises percées.
> > > > > *
> > > > > Il y a même un bon côté
> > > > > Peu s’en iront à l’abordage
> > > > > Afin d’incendier l’Elysée
> > > > > Ou de construire des barrages.
> > > > > Et puis ils vont bientôt crever
> > > > > Alors pourquoi donc s’en priver ?
> > > > > *
> > > > > Peut-être vous a-t-il échappé
> > > > > Ce que fut leur enfance dorée?
> > > > > La deuxième guerre mondiale
> > > > > Avec son lot de privations
> > > > > de bombardements, un régal
> > > > > Pour qui aime les films d’action.
> > > > > *
> > > > > Et ensuite ce fut l’école
> > > > > Où l’on passa bien peu de temps
> > > > > Pas comme certains guignols
> > > > > Qui n’en sortent qu’à 27 ans.
> > > > > *
> > > > > Souvent après c’était l’usine
> > > > > Où l’on entrait à 14 ans
> > > > > Quarante-huit heures par semaine
> > > > > Quinze jours de congés payés …
> > > > > Vraiment l’existence rêvée.
> > > > > *
> > > > > Votre service militaire
> > > > > Dites-moi où l’avez-vous fait ?
> > > > > Pour nous, 28 mois d’une guerre
> > > > > Trente mille jeunes y sont tombés
> > > > > Mais cela n’est pas votre affaire
> > > > > Pour le résultat qu’on connait.
> > > > > *
> > > > > Alors pourquoi donc se gêner
> > > > > Pressurons les tous ces nantis
> > > > > Pour pouvoir mieux distribuer
> > > > > Aux arrivants de ces pays
> > > > > Qui jamais n’auront travaillé
> > > > > Ni cotisé, que nenni.
> > > > > *
> > > > > Pour ce qui est du logement
> > > > > Mon Dieu que nous fûmes gâtés
> > > > > A six dans l’appartement
> > > > > D’à peine soixante mètres carrés
> > > > > Sans aucune des commodités
> > > > > Qu’on accorde généreusement
> > > > > Même aux nouveaux arrivés.
> > > > > *
> > > > > Puis l’accession à la propriété,
> > > > > Pour certains « privilégiés »,
> > > > > 20 à 30 ans à serrer la ceinture,
> > > > > Pour que la retraite assure
> > > > > A ces affreux gigolos
> > > > > Un patrimoine de prolos !
> > > > > *
> > > > > Sans doute l’histoire de France
> > > > > N’est pas votre tasse de thé.
> > > > > Elle fût traitée en votre absence
> > > > > Ou bien vous l’avez oubliée.
> > > > > *
> > > > > Pas nous. Un jour vous vous en apercevrez.
-Kickass-Kickass-                   « Choose France » quelques emplois gagnés avec totoya et 2 400 de perdus par ailleurs.
AnonymousAnonymous              cette suppression de 2400 emplois va ravir les actionnaires !!

çasuffitçasuffit                     Merci Macron, merci patron….Merci Macron merci patrons….
Les dirigeants font payer leurs propres erreurs aux travailleurs!
Mais il n’y a pas encore assez de chômage en France: Martinez l’ahuri de la CGT veut faire entrer davantage de blédards et de broussards, comme si 15 à 20 MILLIONS de saletés ne suffisaient pas!

AlaAla                               Et hier Macron annonce qu’il convoque les grands patrons à Versailles pour leur demander de créer des emplois en France et faire des annonces…

michelemichele                      Cela était prévu , macaron va t-il aller faire sa pub promotionnelle dans les magasins comme pour Toyota !!! A savoir qu’à Valenciennes on ne vous a pas montré les crs bloquant les manifestants !!!

LucienLucien                         C’est pas fini et pour les autres groupes pareils. Les retraités, grâce au macron, vont consommer moins et le chômage va augmenter partout.

la guèpela guèpe                      bravo Macron ! avec Peugeot et les autres , la partie immergée de l’iceberg du chômage ! le retour à l’emploi ? une simple figure de rhétorique chère à nos politiciens !

olivierolivier                          Macron « VRP de la France »…

Arnaud MArnaud M                   On va pas pleurer sur le désastre de carrefour. Ils ont tué de nombreux petits commerces. Alors chacun à son tour. Surtout qu’avec le nouveau PDG qui a mis la FNAC sur le flan, ils ne sont pas sortis d’affaire. Enfin, comme ils sont gros, l’Etat viendra à leur secours alors que les petits qui ont été coulés par eux n’ont eux que leurs yeux pour pleurer.
TiPoucet33                           Je confirme… Les dires d’Evelyne75, des mois que c’est dans les tuyaux, et que les salariés les plus anciens s’y préparent. On entre désormais dans la stratégie « online to offline ». La chine a déjà pris pas mal d’avance. Tiens, l’action Carrefour flambe depuis 9h. Totalement mécanique.
 Alain (Paris)                        Les syndicats cramponnés aux situations acquises

Comme toujours, les syndicats sont incapables de se projeter vers l’avenir.
Lorsqu’un modèle devient obsolète, au lieu de travailler à faciliter à leurs adhérents la transition, ils se cramponnent au statu quo en matière d’emploi et de carrières.
Si on avait laissé faire les syndicats, la France compterait toujours des armées de sténo-dactylos et de poinçonneurs de tickets de métro.                                                               Evelyne75                               Dans les tuyaux…..Voilà des mois que cette information est connue des « milieux intéressés », de l’utilité et du bon timing des médias ; certaine et certain, sont heureux de quitter cette enseigne, le plan social est correct

nominoe                                   Il aurait fallu l’inviter à Versailles. Parce que là l’annonce de ce PDG va à contrario des annonces faites hier au Château. Dommage. Mais le modèle de l’hypermarché n’est plus concurrentiel avec Internet et les marchés de producteur. Et ce n’est pas en allant en Chine que Carrefour sauvera ses énormes marges.
Disent en choeur que c’est la faute à Amazon ! Pas à la loi travail, sauvés… Comme chez Peugeot.
  • Sur ce sujet là on est en plein schizophrénie bien française : on se plaint de la disparition des caissières remplacées par des caisses automatiques, mais en même temps personne n’est prêt à faire ce travail là (dont je ne nie pas la pénibilité)
  • Facile de dire ça : Des temps partiels forcés, des paies qui vont avec, des inter vacations mortifères, au final des journées à rallonge pour des demi-smic et on s’étonne de ne pas trouver de personnel ???
    pour notre part, nous avons une trentaine de postes d’employés commerciaux (terme technique pour caissier(e)) à pourvoir, en CDI 35h sans horaire décalé et 14 mois de salaires … et bien nous ne trouvons pas et avons donc recours à de l’interim…
  •                        C’est là qu’il faut que pôle emploi soit plus « incitatif »
  • Malheureusement les rares candidats envoyés par Pole Emploi étaient soit pas au niveau, soit commence l’entretien par vous dire que tel jour ils pourront pas venir, et que tel autre jour peuvent pas commencer avant telle heure…Bon je n veux pas généraliser mais très compliqué de recruter ce type de poste
  • Je comprends bien, et cela me navre, y compris et surtout pour nos concitoyens en recherche d’emploi. Mais on voit que lesdits concitoyens n’ont pas compris que c’est à eux à s’adapter à l’emploi et non pas le contraire

    Quand aux personnes qui n’ont pas le niveau, espérons que la réforme de la formation professionnelle permettra de les former en amont

  • C’est rigolo votre remarque, et c’est plein d’affection, Sandrine.

    Le sujet, en revanche, est une réalité : des postes CDI 35 heures ne trouvent pas preneurs, ce qui est anormal. Il faut vraiment des réformes rapides

  • comme j’ai le sens de l’humour et que je n’hésite pas à me moquer de moi-même, je trouve ça drôle.. bon je sais pas pour Bastien, mais pour ma part j’ai pas l’impression de radoter ou de sortir le couplet de « c’était mieux avant » (même si je le pense très fort..)
  • C’est scandaleux, en effet, que des pères ou mères de famille soient incapables de s’adapter au travail le dimanche et préfèrent s’occuper de leurs enfants.

    « L’avenir de l’être humain est de devenir l’esclave de la machine » nous dit Bastien, alors chers concitoyens, « en marche » (et silence dans les rangs) si vous ne voulez pas le navrer.

    la formation professionnelle est une véritable mafia qui ne sert qu’à engraisser les pontes des organismes obligatoires; ils se fichent complètement de leur mission qui est de former, la seule chose qui les interessent c’est de se répartir la manne versée à fond perdu par les employeurs,

    Cette réforme est essentielle, mais j’ai bien peur que cela ne soit une nouvelle fois qu’une réformette; les contributions obligatoires des employeurs devraient être majoritairement employées à former ceux qui n’ont plus d’emploi, et non pas payer une énième stage de management à des gens déjà en poste

  • La formation professionnelle est à ce jour complètement à côté de la plaque. Hélas ! C’est pourquoi il faut la réformer en profondeur, supprimer les doublons inutiles et laisser chaque individu décider de ce qu’il fera de son crédit-temps formation
  • C’est comme à la télé, c’est le spectateur qui fabrique les programmes qu’on lui laisse regarder.
    AvatarLa Nation désire un énorme taux de chômeurs, sinon elle interdirait les licenciements.

  • Interdire les licenciements ? Vieux fantasme communo-facho
  • Vos insultes ne salissent que vous, cher adorateur du chômage de masse.
    Avatar
    Décidément, les capitalistes ont la haine après la valeur travail.

    AvatarL’avenir, c’est toucher le revenu universel et le dépenser sans avoir à sortir de chez soi.


    P’tain : J’ai hâte de voir ça pour pouvoir le partager sur facebook !

    AvatarJean-Claude Mailly, secrétaire général de FO – majoritaire dans le groupe -, s’est dit « inquiet » du risque d’une « restructuration assez lourde ». « On n’acceptera pas qu’il y ait des licenciements secs » la messe est dite ….
  •            Il acceptera donc les licenciements mouillés à coup d augmentation des indemnités de départ …la suite c’est la collectivité qui payera à terme les pots cassés…effectivement ite missa es
  •              de telles prises de position, c’est terrorisant pour Bompart, il n’en dort pas la nuit
  • Bompart, au moins, connait la ligne blanche à ne pas dépasser. C’est très clair
  • pourquoi , il sniffe Bompart ?
    Avatar Dans le poste ce matin, la bourse salue Carouf pour ses choix d’avenir. Les actionnaires l’ont demi-molle.
    + 5,58 % il y a deux minutes. les z’actionnaires sont contents-con-tant et plus.
    2 400 suppressions de postes sur les 115 000, nous sommes devant un grand malheur que célèbre la bourse en effet… ne serait-ce pas plutôt la décision d’investir plus avant le numérique qui serait saluée ?
  • AvatarLe groupe va proposer une RCC, comme ça FO pourra signer, vu que techniquement c’est pas un licenciement…

    « au sein des différents sièges administratifs du groupe qui comptent environ 10.5000 personnes »

    Hier, c’étaient les privilèges des fonctionnaires de l’AN, logés dans 17.000 mètres carrés, au lieu de 1700, aujourd’hui c’est la quasi totalité des employés du groupe Carrefour qui travaillent dans l’administratif…Nous avons de grands professionnels dans la presse, pas le temps de vérifier, sujet suivant.
    Carrefour veut faire passer ses magasins en franchise, comme chez Leclerc, pour ne pas le nommer.
    Les syndicats de Carrefour craignent que la direction ne se déleste au total d’une quarantaine d’hypermarchés. D’après le Parisien, Bompard devrait toutefois exclure dans son plan de faire passer d’autres hypers, au-delà des cinq déjà concernés, sous le régime de la location-gérance, voir celui de Château-Thierry.

    AvatarMalheureusement la plupart des acteurs de la grande distribution n’ont pas anticipé les changements de modes de consommation : l’époque de l’Hyper où l’on trouve de tout, concept qui date des années 70 est révolu ..les consommateurs privilégient soit les commerces de proximité, soit les commerces spécialisés, soit internet, soit encore des hard discounteurs….

    cette restructuration est donc inévitable et toucheras sans doute a court terme tous les grands groupes de ce secteur

  • Et où qu’ils sont, les chantres de la modernité heureuse, façon Attali qui nous chantaient qu’avec la robotique-domotique-numérique-informatique toussa toussa, ça créérait des milliers et des milliers d’emploi ? …

    Disparus dans des univers parallèles, probablement.

  • En même temps à qui la faute sinon aux clients qui trouvent très pratique de ne pas se déplacer et de commander sur Internet et qui dans le magasin vont aux caisses automatiques pour faire moins de queue ?
  • Après un premier package à 11,5 millions d’euros en 2015, Alexandre Bompard s’est offert un jackpot ahurissant de près de 14 millions d’euros en 2016 — soit 19 % du bénéfice net réalisé par la Fnac l’année d’avant. Tout compte fait, Bompard aura reçu un peu plus de 30 millions d’euros entre 2015 et 2017, ce qui en fait l’un des patrons français les mieux payés, alors que les résultats de la fusion Fnac/Darty ne sont pas si évidents que ça (sauf les suppressions de postes)
  • Il ne faut pas être jaloux. Nous ne devons pas perdre nos meilleurs grands patrons
    Ben voyons… Ça fait 30 ans que la doxa néolibérale nous sert cette soupe « aux grands patrons » que nous devons garder toussa,toussa.

    Dites vous bien que des patrons cost-killers on en trouve partout. un claquement de doigts et il y en a 10 qui se présentent.
    Des patrons qui investissent, qui obligent leurs actionnaires à faire de même, dans l’économie réelle s’entend, qui ont le charisme pour mobiliser leurs salariés, c’est beaucoup plus rare.

  • AvatarApres avoir fait vider les centres villes nos super/hyper vont paupériser les entrées et sorties de villes nous restera plus bientot que de craignos parkings et les rond points …..et les squatters habituels
  • AvatarDès qu’un dirigeant supprime des emplois il fait grimper son salaire, les actionnaires sont vicieux !
AvatarAmazon ouvre un magasin sans caissière. L’avenir sera peut être dans le retour des raccommodeurs de faïence, affûteurs de couteaux , badestamiers (bonnetier fabricant des bas en estame ou grosse laine),…….. bref retour vers le futur. Hier le plein emploi était au bord du gouffre, aujourd’hui il a fait un grand pas en avant.
  • Ironius                     Nouvelle phase de profit à outrance.
    Nouveaux gains pour les actionnaires. 
  • Bronngeor              Hier Macron annonçait créait 2200 emploies en cinq ans aujourd’hui on annonce 2400 pertes d’emploi en cinq ans au final il y a une perte de 200 emploies. » Elle est pas belle la vie ». 
    • EtAllezDonc      et pour les pertes d’emploi, ça ne va pas s’arrêter là.
      Dans le même temps , le nombre de milliardaires augmente.
      Cherchons l’erreur.
  • Liloobol                   Nouveau résultat de la loi modifiant le code du travail. Et les caisses automatiques vers lesquelles tous les clients se ruent n’arrangent pas l’emploi, sans compter les prix pratiques dans les magasins. 
  • Tomtomine           De plus en plus de caisses automatiques de plus en plus de stocks automatiques … ce n’est que le début 
  • Wama                      Les hypermarchés tirent les prix à l’achat et cherchent à faire des économies en queue de chaîne. Mais jusqu’à quand cette course à la marge la plus grosse ?? 
  • jano 02                     Macron ne passe pas voir ,,, 
  • coco891                   200 millions de CICE, surement de la faute des chomeurs et des gens au rsa. Alors c’est qui les assistés ? 
    • elatifia         mais non qu’est ce que tu racontes là!
      et on dira à ces même chômeurs au bout de 3 mois d’aller chercher un nouveau travail sinon chômage réduit
  • KROKAZAN201       Lorsque je vois fleurir les caisses automatiques et les gens stupides y aller … et du coup participer à la disparition des caissières …. ça me dégoute … ça va faire comme les pompistes … Pour info, en Russie les stations ou ils ont mis des pompistes qui vous servent et vous font payer en liquide ou CB sans sortir de votre voiture ont, d’après une étude parue il y a quelques jours, fait un bénéfice de fréquentation de 28% …… mais bon, allez expliquer çà aux industriels et à « l’état jouet » des industriels 
    • NicoLeFou

      @KROKAZAN2013:      et bien continuez a refuser le progrès, continuez à faire vos courses, à tout déballer en caisse pour remballer.
      Dans une enseigne concurrente, les caisses automatiques comportent toute une personne physique et je gagne du temps!
      Quand à votre exemple des pompistes, ils respirent toute la journée des vapeurs d’essence et ce n’est pas bon pour leur santé! C’est une des raisons pourquoi en France c’est vous qui faites votre plein, vos respirez un petit peu de vapeur mais bien moins qu’une personne qui ferai cela à longueur de journée et à qui pourrait le signaler à l’inspection du travail.
      Votre exemple est donc très mal choisi, a moins que vous ne négligiez la santé…

  • SandekAuner         Quand on sait la place que tiennent les achats en ligne notamment pour l’électro-ménager et l’électronique, on comprend que leurs vendeurs en grandes surfaces perdent petit à petit leur raison d’être ! Les appareils exposés servent le plus souvent d’appréciation visuelle qui conforte un choix hypothétique …en ligne !
    C’est en général de 15 à 30% moins cher et parfois, livraison comprise ..! 
  • Excellent69210       Prévisible. Ce mec. Rien à voir avec Mr plassat. J’ai déjà eu affaire à plassat pour une affaire, grand Mr !!! Bonne retraite Mr 
  • Eno33                       Ça commence… Vive la robotisation…. 
  • SandekAuner        J’ai les yeux qui sortent des orbites  » On s’en douter mais c’est confirmé  » !!! C’est qui le gamin qui griffonne de telles inepties ? Personne pour corriger avant parution ???? Je le fais alors : on s’en doutAIT … là c’est correct !!! 
  • algunet                    « On s’en doutait » J’ose espérer que le correcteur automatique sera grondé ! 
  • NicoLeFou               2400 départs volontaires? Bien loin des 5000 licenciements annoncés par la CGT, et FO qui faisait grêve avant même de savoir de quoi il retournait!
    Les syndicats doivent évoluer, changer, grandir, car ils n’arrivent plus à représenter et encore moins a défendre les Français! 
    • jeanmach       2400 c’est beaucoup, je n’apprécie pas les syndicats mais ils ont raison, même un seul emploi dans notre pays c’est trop. Maintenant subir un départ « volontaire », c’est avoir une maigre compensation pour minimiser la souffrance temporairement. Ouvrez les yeux
    • NicoLeFou

      @jeanmach:        je n’ai pas dit que 2400 c’était négligeable. Seulement que les syndicats hurlent au loup avant de savoir, lancent des chiffres au hasard…
      Ils perdent toute crédibilité à se comporter ainsi!

  • Xmad                            « On s’en douter » !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :