Arrêtez votre cirque!

Laisser un commentaire


ie29Les cirques avec animaux sauvages bannis des villes

Sous la pression des militants animalistes, les municipalités refusent de plus en plus d’accueillir les chapiteaux.

LE MONDE Audrey Garric

Lions dressés pour des spectacles de cirque, dans le Lot, en 2012.

« Artistes à quatre pattes » pour les uns, « êtres emprisonnés et brisés » pour les autres. Les éléphants assis sur des tabourets et les tigres traversant des cerceaux de feu vont-ils déserter les chapiteaux ? La question est posée, tant le mouvement contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques prend de l’ampleur. La fronde menée par les associations animalistes bouscule les établissements traditionnels, Bouglione, Pinder ou Gruss, forcés d’organiser la riposte.

La situation est si tendue entre les deux camps que le gouvernement doit créer dans les jours qui viennent, par décret, une commission consultative interministérielle afin d’organiser une concertation permanente entre les cirques, les ministères concernés (culture, intérieur, transition écologique, agriculture) et les élus. « Il s’agira de régler différents problèmes, notamment celui des communes qui ne veulent plus accueillir les cirques avec animaux à cause des pressions des animalistes », indique Pascal Faton, rapporteur de la mission interministérielle sur les cirques et forains, qui a rendu son rapport en juin.

Sous l’impulsion des ONG, mais aussi d’une opinion publique toujours plus sensible à la cause animale, une soixantaine de villes françaises ont signé des arrêtés municipaux interdisant les cirques d’animaux sauvages ou domestiques, comme Bastia, jeudi, ou Six-Fours-les-Plages (Var), il y a un mois. En réalité, ce chiffre, bien qu’en augmentation constante, est largement sous-estimé.

Interdiction totale dans 27 pays« Beaucoup de communes ne prennent pas d’arrêté car elles ne veulent pas d’ennuis avec les cirques. Elles trouvent donc des prétextes pour les refuser, comme par exemple affirmer qu’il n’y a plus de terrains disponibles », indique Franck Schrafstetter, le président de l’ONG Code animal, qui lutte contre les cirques. « Les cirques essuient environ 90 % de refus de la part des communes lorsqu’ils font une demande…

La longue liste des accidents impliquant des animaux de cirque

La longue liste des accidents impliquant des animaux de cirque
Vickie, une éléphante de 42 ans, ne retournera plus dans un cirque. Ainsi en a décidé le tribunal de Melun (Seine-et-Marne) en 2006

Alors qu’un tigre échappé d’un cirque a été abattu vendredi en plein Paris, l’association Code animal recense une quarantaine d’accidents impliquant des animaux sauvages depuis une vingtaine d’années en France.

L’évasion et la mort d’un tigre appartenant à un cirque, vendredi à Paris, est loin d’être le premier accident de ce type en France. L’association Code animal, qui milite contre la captivité des animaux sauvages dans les cirques, les zoos ou chez les particuliers, a recensé une quarantaine d’accidents, plus ou moins graves, impliquant des animaux de cirque depuis la fin des années 1990. D’après cette liste, quatre personnes sont mortes des suites d’une attaque par un animal de cirque. Mais ce recensement est loin d’être exhaustif, car il ne rapporte pas les incidents des années 1970 et 1980.

« En etudiant cette liste, on se rend compte que les accidents graves (blessure ou mort) en lien avec la présence d’animaux sauvages dans les cirques sont loin d’être anecdotiques, souligne Franck Schrafstetter, président de Code animal. Sans même parler de la nécessité pour notre gouvernement aujourd’hui de se pencher sérieusement sur le respect du bien être animal, il est de sa responsabilité de prendre les mesures adéquates pour protéger la population, en l’occurrence interdire la présence d’animaux sauvages dans les cirques ».

De leur côté, les animaux de cirque sont victimes de blessures – voire tués – lors de leur évasion. Les cas de dromadaires, chameaux, hippopotames, lamas et autres zèbres en fuite sont très nombreux. Parfois, ce sont des animaux très dangereux, tels que les éléphants, les lions ou les tigres, qui sortent de leur enclos. Des épisodes qui créent de la panique et débouchent la plupart du temps sur la mort de l’animal. Voici les cas les plus graves survenus ces dernières années et compilés par l’association.

Plusieurs personnes tuées

Septembre 2013. Un homme de 84 ans meurt suite à un coup de trompe de l’éléphante Samba, sortie de l’enclos du cirque International cirque d’Europe à Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne).

Septembre 2001. Le réalisateur et metteur en scène Claude Santelli, 78 ans, est violemment jeté au sol par une éléphant sur la piste du cirque Alexis Gruss dans le bois de Boulogne. Il décède trois mois plus tard. Il mettait la dernière touche à son prochain spectacle, une sorte d’opéra-cirque sur le thème de «la Flûte enchantée » de Mozart.­

Avril 1996. A Carpentras (Vaucluse), un éléphant tue son dresseur en le projetant contre le mur.

Avril 1964. Lors du passage du cirque Amar à Châteaudun (Eure-et-Loir), trois éléphants, vraisemblablement énervés par les bruits d’un boulodrome tout proche, rompent leurs chaînes et s’échappent dans la rue, semant la panique et tuant un enfant de quatre ans.

Des enfants et des adultes blessés

Mai 2017. Un lion du cirque Buffalo Circus attaque son dompteur Steeve Loberot à Doullens (Somme). Le dompteur doit subir une lourde opération.

Avril 2015. Un enfant est mordu par un babouin de la ménagerie du cirque Olympia à Poisy (Haute-Savoie). Il est contraint de suivre un traitement contre la rage.

Août 2014. Un bébé de quatre mois est mordu à la tête par un dromadaire à Megève (Haute-Savoie). L’enfant souffre de fractures.

Juillet 2014. Une fillette de 16 mois est griffée par un lion à Ouistreham (Calvados).

Février 2012. Un enfant de 12 ans est sévèrement griffé et mordu par un tigre du Bengale appartenant au cirque Landri à Nissan-lez-Ensérune (Hérault).

Février 2012. Un homme, ivre, franchit les barrières de sécurité d’un cirque Zavatta installé à Mandelieu (Var), et se fait sectionner un doigt par tigre.

Février 2007. Une petite fille de 5 ans est mordue par un dromadaire de la ménagerie du cirque « la piste aux étoiles » à Gigean (Hérault), lui causant plusieurs fractures au bras.

Juin 2006. Un homme de 50 ans est piétiné par un éléphant d’Asie d’un cirque installé à Sorgues (Vaucluse).

Novembre 1998. Un ours du cirque de Laponie s’échappe de la piste, un enfant est blessé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

De nombreuses bêtes blessées et tuées

Novembre 2000. Cinq éléphants effrayés par le klaxon d’une voiture à Lyon causent des accidents impliquant six voitures.

Juin 2000. Un couple de lions s’évade du cirque Muller à Molsheim (Bas-Rhin). La lionne qui trouve refuge dans la cour d’un lycée est capturé. Le mâle, ayant effrayé plusieurs voyageurs sur le quai de la gare, est abattu. Un cheval effrayé par les fauves meurt d’une crise cardiaque.

1999. Philibert, un macaque du cirque Muller s’échappe pendant 4 jours. Des joggeurs le retrouvent coincé par la chaîne métallique qu’il traînait.

1999. Une girafe détenue dans le cirque Arlette Gruss meurt d’un arrêt cardiaque suite à un accident sur l’autoroute A41.

Paris: Vers la fin des cirques avec des animaux sauvages dans la capitale?

SOCIETE Après quinze ans d’activité à la porte d’Aubervilliers (19e), le cirque Bormann Moreno va s’installer en décembre dans le 15e arrondissement, avec ses animaux sauvages…

Romain Lescurieux

Un tigre en cage

Un tigre en cage — RONALDO SCHEMIDT / AFP

  • Le groupe écologiste de Paris a voté contre la délibération sur les conditions d’occupation du terrain par le cirque Bormann Moreno dans le 15e
  • Les Verts s’opposent à l’utilisation d’animaux sauvages dans ces cirques

Un déménagement qui relancele débat. Lors du Conseil de Paris qui s’est déroulé en juin dernier, une délibération définissant les conditions d’occupation du cirque Bormann Moreno – qui doit ouvrir ses portes en décemebre Square Carlo-Sarrabezolles (15e) après quinze ans d’activité dans le 19e – a été votée à l’unanimité… sauf par  le groupe écologiste de Paris (GEP) qui s’est, lui, prononcer contre.

>> A lire aussi : VIDEO. Paris: Un tigre abattu après s’être échappé d’un cirque, son propriétaire en garde à vue

Si les Verts ne s’opposent pas à ce cirque en lui-même, ils refusent en revanche dans ces espaces la présence d’animaux sauvages : tigres, chameaux, dromadaires, lamas et autres zèbres.

« Il s’agit de souffrance animale »

« Nous souhaitons l’arrêt de l’utilisation des animaux sauvages à des fins récréatives. Car en réalité, il s’agit de souffrance animale », explique à 20 Minutes, David Belliard, coprésident du groupe. Alors que le cirque Joseph Bouglione a récemment mis un terme aux spectacles avec des animaux et que chaque année à l’approche de l’été, des maires prennent des arrêtés pour interdire la détention d’animaux sauvages sur le territoire de leur commune, les Verts préconisent de « changer le modèle du cirque » dans la capitale. « Nous sommes favorables à cette activité foraine mais sans les animaux sauvages », martèle David Belliard.

>> A lire aussi : Un maire du Var veut interdire sur sa commune un cirque détenant des animaux sauvages

Surtout, les Verts, auraient souhaité que la mairie « attende » les conclusions d’une mission sur le sujet, pour présenter une telle délibération. « En septembre dernier, nous avons obtenula mise en place d’une mission “animaux”, qui rendra ses conclusions à l’automne prochain. Nous aurions donc souhaité que la ville attende les préconisations de cette mission avant de passer de nouvelles conventions avec des cirques utilisant des animaux sauvages », note le groupe, qui souhaite a minima un cadre pour ce débat.

« C’est comme partout, il y a des bons et des pourritures »

Du côté du cirque Bormann, on dit ne pas se sentir visés. « Nos animaux sont comme nos bébés. Nous sommes investis à 100 % sur leur bien-être », s’exclame auprès de 20 Minutes, Alexandra Bormann. Elle et son mari Eric Bormann, qui dirigent aujourd’hui cette entreprise familiale, déplorent un amalgame et un « dialogue de sourds ». « Ils veulent juste nous éradiquer. Mais c’est comme partout, dans le monde du cirque comme chez les hommes politiques, il y a des bons et des pourritures », affirme Eric Bormann.

En 2012, ce dernier a été nommé membre de la Commission nationale consultative pour « la faune sauvage captive » au sein du ministère de l’Environnement où il siège « pour la délivrance des certificats de capacité à posséder un animal protégé par l’annexe I de la convention de Washington ».

>> A lire aussi : Le cirque Joseph Bouglione arrête les numéros avec des animaux

Dans ce sens, il rappelle que les cirques sont régis selon l’arrêté du 18 mars 2011, fixant « les conditions de détention et d’utilisation des animaux vivants d’espèces non domestiques dans les établissements de spectacles itinérants » notamment sur la grandeur des cages, la présence d’« espaces de détente » ou encore la connaissance des animaux. « Il faut sanctionner ceux qui ne sont pas en règle. Nous, nous le sommes », conclut Eric Bormann.

Présent depuis 35 ans dans la capitale, le cirque Bormann Moreno tient à se féliciter du futur déménagement dans le 15e arrondissement, notamment pour « continuer de parler et d’échanger avec les gens » qui ont souvent, selon Alexandre Bormann, « des a priori » sur le monde du cirque

Tigre abattu à Paris : le propriétaire en garde à vue, les associations s’insurgent

Le Nouvel Observateur – LocalNewsRSS
L’animal de 200 kilos a été tué au fusil à pompe après s’être échappé d’un cirque.

© Un tigre dans un zoo chinois, en août 2017. Photo d’illustration. (NICOLAS ASFOURI / AFP)Un tigre de 200 kg s’est échappé d’un cirque vendredi en fin d’après-midi dans le sud-ouest de Paris avant d’être abattu par son propriétaire, qui a ensuite été placé en garde à vue. La mort de l’animal a déclenché la colère des associations de protection des animaux, qui s’opposent à leur enfermement dans des cirques.

Les pompiers avaient été appelés peu avant 18 heures par des particuliers ayant aperçu le félin errer dans le XVe arrondissement. Par mesure de sécurité, le trafic avait été interrompu par la RATP sur la ligne T3a du tramway durant environ une demi-heure. Vers 18h30, la Préfecture de police a appelé sur Twitter à ne pas relayer de fausses informations et déclare que « le danger est écarté ».

Le cirque Bormann Moreno duquel s’est échappé l’animal venait de s’installer dans le XVe arrondissement de la capitale et prévoyait d’ouvrir ses portes au public le 3 décembre.

Trois balles de fusil à pompe

Le tigre, âgé de deux ans, a été tué de trois balles de fusil à pompe, précise « le Parisien ». Son corps de l’animal devra être repris par le cirque ou transporté dans une clinique pour qu’une autopsie soit pratiquée, a précisé le porte-parole des pompiers.

« Le propriétaire était sous le choc. Lorsque nous sommes arrivés, le tigre de 200 kg était déja mort », a indiqué à l’AFP un porte-parole des pompiers, le capitaine Valérian Fuet. L’animal a été abattu « dans une allée […], il n’était pas en pleine rue, il n’y avait pas de passants », a-t-il ajouté.

Selon une source policière, le propriétaire a été placé en garde à vue dans la foulée. Une enquête a été ouverte.

Les associations scandalisées

La fondation Brigitte Bardot s’est dite « scandalisée par l’abattage du tigre » et a appelé le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot à interdire l’exploitation des animaux dans les cirques. Dans un communiqué, elle écrit :

« C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de victimes humaines cette fois, il faut réagir immédiatement et bannir cette exploitation de l’animal sauvage réduit à l’esclavage. »

L’association de défense des animaux One voice a annoncé vendredi soir son intention de déposer plainte. Elle demande : « Le tigre a été abattu en plein Paris, lieu de vie classique chez les fauves. Et les animaux sont en sécurité dans les cirques ?! »

« Il est temps pour la France de mettre fin à cette exploitation commerciale d’animaux sauvages qui génère une intolérable maltraitance », a pour sa part estimé la SPA.

Même son de cloche du côté de l’association L214, qui demande l’interdiction de la présence d’animaux dans les cirques. « Anne Hidalgo [maire de Paris, NDLR], qu’attend Paris pour entendre notre appel et donner l’exemple ? », demande l’association, qui rappelle que « de nombreux pays européens se sont positionnés en faveur des cirques sans animaux ».

Le maire LR du XVe arrondissement de Paris Philippe Goujon a estimé que l’ouverture du cirque Bormann ne « peut être envisagée dans ces conditions », et évoqué l’existence d’un « vrai sujet sur la sécurité des cirques », précise « le Parisien.

Pour des cirques sans animaux sauvages

A l’attention du président de la Commission Européenne,

A l’attention du ministre français de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire,

Ours haltérophiles, éléphants acrobates, tigres cascadeurs, singes cyclistes… Il n’est pas dans la nature de l’animal de faire des numéros de clowns et le public est encore loin de s’imaginer les techniques qui sont utilisées pour amener un animal à exécuter un ordre demandé. Enfermés dans des cages souvent trop petites pour répondre à leurs besoins physiologiques et n’ayant plus aucun lien avec leurs congénères, les animaux sauvages dans les cirques sont condamnés à la prison à vie.

« En signant cette pétition, je vous demande, avec la Fondation 30 Millions d’Amis, de prendre instamment toutes mesures permettant l’interdiction progressive de l’exhibition des animaux sauvages dans les spectacles itinérants. Ces spectacles imposent -par définition -à ces animaux, des conditions de vie totalement incompatibles avec la satisfaction de l’ensemble de leurs expressions comportementales.»

=========

Vos réactions

simonejgaggrmn                   Eh oui, ces animaux que l’on dit sauvages sont faits pour vivre en liberté, pas enfermés dans des cages. C’est une honte à notre époque d’être encore à s’amuser de voir des spectacles avec des pauvres bêtes.

ness                                        J’ai l’impression qu' »animaliste » est devenu une sorte d’insulte pour montrer du doigt les personnes sensibles aux conditions de vie plus que douteuses des animaux dans ces cirques. Et du coup on tente encore de cliver la société entre pro et anti et surtout de faire passer ceux qui considèrent que les animaux sont des êtres vivants doués d’un minimum de sensibilité pour de dangereux extrémistes.

Le sceptique                          A titre personnel, je ne suis pas fan des animaux en cage, cirque ou zoo, cela m’ennuie et c’est triste. Mais je constate qu’encore et toujours, une certaine écologie ne peut exister sans l’interdit. C’est tout ou rien, il ne s’agit pas d’avoir sa conviction (ici sur le statut de l’animal), il faudrait encore que tout le monde partage cette conviction de force. Je suis définitivement allergique à ce genre de mentalité sectaire, aux idéologies qui les véhiculent et aux humains qui les expriment.

Trollo                                      Faut être sacrément pervers pour excuser son incapacité à l’empathie en recourant au paravent d’un prétendu « sectarisme » écolo ! Le grand bon Dieu Vert s’en fiche bien que vous soyez touché ou pas par des animaux en cage, jetez-la donc par-dessus les moulins , votre morne culpabilité « ennuyée »!

le sceptique                        J’ai une sensibilité à l’animal supérieure à la moyenne de ma population, mais je ne supporte pas les intolérants, qui sont une forme dégradée d’un animal particulier, Homo sapiens.

Moimeme                                                                                                                                                @le sceptique                    Les 27 pays qui ont déjà interdit les cirques animaliers,parmi lesquels l’Autriche,la Belgique, la Grèce, ….,la Slovaquie et la Suède, sont dirigés par de dangereux écologistes? Des dictatures sans nom? Votre raisonnement est abracadabrantesque.C’est une question de civilisation et de valeurs.Comme un taureau dans une arène,vous vous ruez aveuglement sur tout chiffon vert qui s’agite.Votre raisonnement s’applique au harcélement sexuel?

grands singes               Il y a cirque et cirque : la présence des animaux est toujours un crève coeur même dans les yeux des enfants, alors qu’ils brillent avec les clowns, les jongleurs et les trapézistes… Ceux qui défendent l’usage (oui c’est le mot) des animaux n’ont pas compris que nous avons changé de siècle (de millénaire même) sur ce thème notamment. J’appelle cela d’un beau mot : le PROGRES

L’anti-madeleine             Ne suis allé qu’une seule fois chez Pinder voici plus de cinquante ans pour n’en garder que deux impressions : horreur du vide en haut des gradins et puanteur tenace dans les allées de la ménagerie aux énormes barreaux, double traumatisme qui m’a définitivement vacciné contre La Piste aux étoiles du jeudi après-midi, et ses ectoplasmiques Messieurs Loyaux nommés Roger Lansac et Guy Lux; par synecdoque, la simple vue de Drucker aujourd’hui me ramène à cette sinistre et cauchemardesque après-midi !

On me la fait pas               Et si on établit une convention collective, c’est bon ?

FrankFrank                          les gens s’en prennent à la facilité aux cirques est ce qu’ils vont contester ce qui se passe dans les abattoirs, les viandes des grandes surface pendant les fêtes où chacun aura son dinde dans l’assiette ou du gibier attaché aux devantures des boucheries par les pattes, aux escargots où les gens les arrosent de bière et de sel pour les tuer, les moutons égorgés, les fermes usines où la nourriture pour animaux est toxique, les antibiotiques à outrance pour toutes les filières animales
1 femme tous les 3 jours meurt des coup donnés par leurs conjoints, 70 000 prisonniers en France, la violence faite aux enfants ce sont les hommes qu ils les font la violence faite a la nature les delits autoroutiers aux animaux ce sont les chasseurs
MOLLYMOLLY                       OUI interdiction des animaux dans les cirques
  • Rokambol                  Y a longtemps que les animaux dans les cirques auraient du être interdits. De plus les numéros de dressage sont insipides et ennuyeux. Le monde du cirque ceux sont les clowns, les acrobates, les magiciens et autres amuseurs. 
  • jamaissansmoi          Bientôt nous aussi on va disparaitre, à tourner en rond dans nos petits mètres carrés et à bouffer low cost le nez collé à nos écrans……. 
  • jamaissansmoi          Il n’y a plus besoin d’aller au cirque, il suffit de regarder la télé. 
  • mic89                          Il ne faut pas s’arrêter au animaux sauvages mais à tous du cheval en passant par les chiens les chats, on n’obtient ce qu’on voit pas de coups, de la maltraitance, on donne le nom d’animal domestique, qu’a ceux qu’on prend pour des esclaves, vous avez essayez un jour de dresser un chat par exemple? vous ne pouvez que lui donner une boite pour ses besoins dans la mesure ou elle est propre, de manger dans un récipient, et puis c’est tout, si il a envie de faire ses griffes sur votre canapé ou autre vous pourrez crier dessus, il y reviendra, pourquoi le jockey ont une cravache pour la photo, un tigre en cage c’est pas un animal sauvage, c’est un esclave, même les zoos devraient ne plus avoir de droit de conserver ces animaux, ils ont juste besoin d’espace, de liberté, le respect c’est pour les propriétaires des réserves ou vivent ces animaux pas les directeurs de zoos, ou de cirques ou tout autres merde qui en font un commerce, on fait du fric avec de la maltraitance, je vous chie dessus 
  • BoZobi                         moi je dis que garder des écolos dans les villes c’est de la souffrance animale et qu’il faudrait les lâcher dans leur habitat naturel qu’est la jungle, en pleine vrai nature, pour cohabiter avec leurs amis les tigres, éléphants et consorts et tout le monde sera heureux ! 
  • fred2812                    Embêtant, depuis l’article , un de leurs tigres s’est échappé et a été abattu par les propriétaires, en plein XV eme!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :