Faut bien aider Marine Kremlin..(ou Marine Trump) l’avocate anti-système

Un commentaire


o

Comment les hackers russes tentent de pirater les soutiens d’Emmanuel Macron

Jean-Christophe Verhaegen – AFP
Des membres de l’équipe de campagne d’En Marche ont été la cible d’attaques provenant d’un redoutable groupe de pirates russes, connu sous le nom de Pawn Storm, alias APT28.

En février dernier, l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron se plaignait d’être la cible des hackers russes. Un rapport d’analyse de la société Trend Micro semble maintenant leur donner raison. L’éditeur japonais a détecté plusieurs noms de domaine qui appartenaient en apparence au mouvement d’En Marche, mais qui étaient contrôlés en réalité par le groupe de pirates Pawn Storm (alias APT28, Sednit ou Fancy Bear). Spécialisé dans le cyberespionnage et le cybersabotage, il serait l’émanation du renseignement militaire russe (GRU) et à l’origine de plusieurs attaques de grande ampleur, comme le piratage du parti démocrate américain ou le sabotage de TV5 Monde.

Concrètement, les chercheurs en sécurité de Trend Micro ont récemment trouvé quatre noms de domaine mis en place par ce groupe entre le 15 mars et le 17 avril, dont deux font clairement référence au mouvement d’Emmanuel Macron : onedrive-en-marche.fr, mail-en-marche.fr, portal-office.fr et accounts-office.fr. Selon Libération, ces sites ont tenté de tromper les internautes en reproduisant les pages d’accueil de services en ligne Microsoft. « Ce type d’URL peut servir dans le cadre de campagnes de phishing, soit pour inciter une personne à laisser ses identifiants, soit pour directement infecter son ordinateur. La cible de cette structure d’attaque était probablement le cœur de l’équipe de campagne d’En Marche », nous explique Loïc Guézo, directeur de la stratégie pour l’Europe du sud chez Trend Micro. Typiquement, la personne visée reçoit un faux email officiel l’incitant à cliquer sur un lien, avant de se retrouver redirigée sur l’un de ces sites piégés.

Une structure d’attaque connue

Si l’éditeur pointe du doigt Pawn Storm, c’est en raison du schéma de mise en œuvre technique. Ainsi, les noms de domaine ont été enregistrés auprès d’un bureau d’enregistrement allemand en utilisant une adresse email qui a déjà été utilisée dans des opérations antérieures. Les sites étaient hébergés par une société britannique (M247) qui est également déjà apparue dans des campagnes passées de ce groupe. Les analystes ont également reconnu la plage d’adresses IP comme faisant partie de son arsenal. Bref, c’est un faisceau d’indices qui permet d’identifier l’origine de cette structure avec une forte probabilité. Certes, un autre groupe aurait pu imiter ce genre de tactique, mais selon Trend Micro ce n’est pas vraisemblable. « Il est facile de copier un code, mais il est plus difficile d’imiter une structure d’attaque », estime Loïc Guézo.

En tous les cas, cette infrastructure a bien été utilisée pour essayer de piéger des membres d’En Marche. Interrogé par 20minutes, Mounir Mahjoubi, directeur de la campagne numérique du candidat, explique avoir repéré ces faux sites dans des vagues de phishing qui ont ciblé l’équipe de campagne. Heureusement, il n’y a eu aucun dégât : aucun identifiant n’a été volé, aucun document n’a été exfiltré. On peut s’en réjouir, mais qu’à moitié. Car cette histoire montre que les pirates de Poutine ne se contentent pas de relayer de l’intox sur les réseaux sociaux, comme l’avait affirmé la société FireEye début avril. Ils tentent aussi de pénétrer dans les réseaux informatiques des partis politiques français et de compromettre leurs infrastructures informatiques. Un scénario similaire à ce qui s’est passé l’année dernière aux Etats-Unis est donc parfaitement possible en France.

L’équipe de campagne d’Emmanuel Macron piratée par des hackers russes ?

Boursier

Il s’agirait des mêmes hackers que ceux qui s’étaient attaqués à l’équipe d’Hillary Clinton, lors de la présidentielle américaine. © Reuters L’équipe de campagne du mouvement ‘En Marche’ d’Emmanuel Macron a-t-elle été la cible de pirates informatiques russes ? D’après ’20 Minutes’ qui s’appuie sur un rapport de la société informatique Trend Micro, les hackers de Fancy Bear, qui ont également piraté les mails d’Hillary Clinton et de la campagne démocrate lors des élections américaines, seraient à la manoeuvre.Ils auraient créé quatre noms de domaine entre la mi-mars et la mi-avril, « ressemblant à ceux de l’équipe officielle d’En Marche pour tenter de piéger des collaborateurs » (onedrive-en-marche.fr, portal-office.fr, mail-en-marche.fr, accounts-office.fr). Comme le rappelle le site internet, cette procédure a pour but de se faire passer pour une personne officielle et de la convaincre « d’entrer son mot de passe lors d’une remise à zéro ».Doutes dès le mois de février

Interrogée par ’20 Minutes’, l’équipe d’Emmanuel Macron assure toutefois qu’aucune boîte mail n’a finalement été piratée, ces derniers ayant détecté les tentatives d’intrusion. Dans une tribune publiée en février dernier dans ‘Le Monde’,  Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche, avait en effet fait part de ses doutes.

« Le site internet du mouvement En marche ! et ses infrastructures font l’objet de plusieurs milliers d’attaques mensuelles sous diverses formes. L’objectif est de pénétrer dans nos bases de données et nos boîtes mail afin de les pirater. Si ces attaques réussissaient, l’animation de la campagne d’En marche ! deviendrait extrêmement difficile, sinon impossible », écrivait-il alors. Le Kremlin avait alors démenti ces informations.

Sécurité informatique : En Marche ciblé par des tentatives d’hameçonnage

 

Qui a essayé de piéger l’équipe de campagne d’EM ?

Le mouvement En Marche est la cible de tentatives d’hameçonnage, un type d’attaque communément appelé phishing et dont le but est de voler des mots de passe.C’est ce que révèle une étude de la société japonaise Trend Micro, spécialiste de la sécurité informatique, dans un rapport qui devrait être publié aujourd’hui, que The Verge, Silicon.fr et Libération ont déjà consulté.

The Verge rapporte que la firme japonaise a repéré la création de noms de domaines liés à la campagne d’Emmanuel Macron, tel que onedrive-en-marche.fr.

Lors d’une tentative de hameçonnage, ce genre de nom de domaine vise à faire croire qu’il s’agit d’un site officiel et donc de confiance. La finalité est que la cible (en l’occurrence, l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron) clique sur le lien et saisisse ses mots de passe, ce qui permet en suite au hackeur d’accéder à des documents confidentiels.

D’ailleurs, le responsable du numérique d’En Marche, Mounir Mahjoubi, confirme que des tentatives ont bien eu lieu.

Des tentatives qui n’ont cependant eu aucun effet. « Certaines personnes ont cliqué sur les liens, mais n’ont renseigné ni identifiant ni mot de passe », affirme-t-il, cité par Libération. Il semblerait en effet qu’En Marche s’y était beaucoup préparé.

Selon Silocon.fr, l’équipe de campagne de Macron se serait même amusée à « perturber les assaillants en leur envoyant massivement de faux couples login / mots de passe ».

Le groupe suspecté est Fancy Bear. Mais la prudence est de mise

L’affaire est sûre «à plus de 99 %» pour Loïc Guézo, directeur de la stratégie pour l’Europe du Sud chez Trend Micro, cité par Libération.

Mais l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) appelle à la prudence. « Le mode opératoire ressemble beaucoup (ndlr, à celui de Fancy Bear) mais on ne peut absolument pas exclure qu’un groupe très compétent puisse chercher à les imiter», souligne son directeur général, Guillaume Poupard.

Les mêmes attaques avaient ciblé la campagne de Hillary Clinton et Angela Merkel en 2016. Par ailleurs, Reuters cite quelques sociétés, comme CrowdStrike, Dell SecureWorks et FireEye, qui auraient découvert des « liens » entre Fancy Bear et la GRU, l’agence de renseignements russe.

Et coïncidence ou pas, le même groupe est accusé dans un rapport du gouvernement danois d’avoir opéré une campagne de hameçonnage qui a ciblé son ministère de la défense, selon un article du New York Times. Le rapport officiel ne cite pas Moscou, mais le ministre de la défense, Claus Hjort Frederiksen, a publiquement dénoncé une action de la Russie devant les médias.

Cependant, toutes ces accusations ont été démenties par le Kremlin.

En Marche! a été la cible de tentatives de «phishing» au mois de mars

      Ce n’est pas la première fois que le mouvement En Marche! est la cible de tentatives de piratage ou de phishing.[Capture d’écran]

Le mouvement En Marche! d’Emmanuel Macron a été la cible de tentatives de hameçonnage, ou «phishing», attribué à un groupe russe en mars, selon un rapport présenté mardi par l’entreprise japonaise de cybersécurité Trend Micro.

Le hameçonnage consiste à faire croire à une personne qu’elle reçoit un mail d’un organisme où elle est inscrite ou qu’elle se trouve sur le site qui l’intéresse, afin de récupérer ses données personnelles ou d’identification. Selon Trend Micro, le groupe de hackers russe Pawn Storm, également connu sous le nom de Fancy Bears, Tsar Team ou APT28, déjà accusé d’avoir visé le Parti Démocrate durant la campagne présidentielle de Hillary Clinton aux Etats-Unis, serait responsable de ces tentatives.

«Il existe toujours un incertitude technique dans l’attribution, même si nous l’avons réduite le plus possible» explique Loïc Guézo, stratégiste cybersécurité Europe du Sud pour Trend Micro, «mais nous avons analysé un mode opératoire avec des données compilées sur deux ans, qui nous ont permis de déterminer la source». Le groupe est soupçonné de liens avec les services de sécurité russes, signe, selon ses détracteurs, de la volonté de Moscou d’influencer les scrutins des pays occidentaux.

Une large campagne de hameçonnage

Lors d’un point presse à Moscou lundi soir et répondant à une question d’ordre générale, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a nié toute implication russe dans la campagne française, après des accusations concernant la campagne présidentielle américaine. «Quels groupes ? D’où viennent-ils ? Pourquoi la Russie ? Cela rappelle ces accusations de la part de Washington qui restent encore à ce jour creuses et qui ne font pas honneur aux auteurs de telles déclarations», a-t-il estimé.

La tentative de «phishing» visant des personnes en recherche d’information sur le site de l’ancien ministre de l’Economie s’inscrit dans une campagne plus large menée par le groupe, selon le rapport de Trend Micro. Pawn Storm a cherché en effet, au cours des deux dernières années, à récupérer des données personnelles tous azimuts, visant autant des médias tels que la chaîne de télévision Al Jazeera ou le New York Times que des ministères en Albanie ou en Arménie. Dans la liste des tentatives répertoriées, apparaissent également, outre le Parti Démocrate américain, la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel ou encore les services du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

En Marche! souvent visé

Ce n’est pas la première fois que le mouvement En Marche! est la cible de tentatives de piratage ou de phishing. Depuis l’annonce de la candidature d’Emmanuel Macron, les systèmes informatiques de l’organisation sont la cible de milliers de tentatives d’attaques ou d’intrusion, selon un décompte interne. Courant février, le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand, avait estimé qu’il s’agissait «d’attaques organisées et coordonnées par un groupe structuré, et non par des hackers solitaires».

Tentative de collecte de données personnelles d’En Marche! en mars

  AFP
Emmanuel Macron sort de chez lui, à Paris le 25 avril 2017Emmanuel Macron sort de chez lui, à Paris le 25 avril 2017 Photo CHRISTOPHE ARCHAMBAULT. AFP

Le mouvement En Marche! d’Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle française dimanche, a été la cible de tentatives de hameçonnage («phishing») attribué à un groupe russe en mars, selon un rapport présenté mardi par l’entreprise japonaise de cybersécurité Trend Micro.

Le hameçonnage consiste à faire croire à une personne qu’elle reçoit un mail d’un organisme où elle est inscrite ou qu’elle se trouve sur le site qui l’intéresse, afin de récupérer ses données personnelles ou d’identification.

Selon Trend Micro, le groupe de hackers russe Pawn Storm, également connu sous le nom de Fancy Bears, Tsar Team ou APT28, déjà accusé d’avoir visé le Parti Démocrate durant la campagne présidentielle de Hillary Clinton aux Etats-Unis, serait responsable de ces tentatives.

«Il existe toujours un incertitude technique dans l’attribution, même si nous l’avons réduite le plus possible», rappelle à l’AFP Loïc Guézo, stratégiste cybersécurité Europe du Sud pour Trend Micro, «mais nous avons analysé un mode opératoire avec des données compilées sur deux ans, qui nous ont permis de déterminer la source».

Le groupe est soupçonné de liens avec les services de sécurité russes, signe, selon ses détracteurs, de la volonté de Moscou d’influencer les scrutins des pays occidentaux.

Lors d’un point presse à Moscou lundi soir et répondant à une question d’ordre générale, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a nié toute implication russe dans la campagne française, après des accusations concernant la campagne présidentielle américaine.

«Quels groupes ? D’où viennent-ils ? Pourquoi la Russie ? Cela rappelle ces accusations de la part de Washington qui restent encore à ce jour creuses et qui ne font pas honneur aux auteurs de telles déclarations», a-t-il estimé.

La tentative de «phishing» visant des personnes en recherche d’information sur le site de l’ancien ministre de l’Economie s’inscrit dans une campagne plus large menée par le groupe, selon le rapport de Trend Micro.

Pawn Storm a cherché en effet, au cours des deux dernières années, à récupérer des données personnelles tous azimuts, visant autant des médias tels que la chaîne de télévision Al Jazeera ou le New York Times que des ministères en Albanie ou en Arménie.

Dans la liste des tentatives répertoriées, apparaissent également, outre le Parti Démocrate américain, la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel ou encore les services du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Ce n’est pas la première fois que le mouvement En Marche! est la cible de tentatives de piratage ou de phishing. Depuis l’annonce de la candidature de M. Macron, les systèmes informatiques de l’organisation sont la cible de milliers de tentatives d’attaques ou d’intrusion, selon un décompte interne.

Courant février, le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand, avait estimé qu’il s’agissait «d’attaques organisées et coordonnées par un groupe structuré, et non par des hackers solitaires»

Macron a été ciblé par des hackers qui pourraient être russes
Macron a été ciblé par des hackers qui pourraient être russes
Photo T.G.

Le mouvement du candidat centriste à la présidentielle française, Emmanuel Macron, a été en mars la cible de tentatives de hameçonnage, qui pourraient être le fait d’un groupe russe, selon un rapport présenté mardi par l’entreprise japonaise de cybersécurité Trend Micro.

Le hameçonnage (« phishing ») consiste à faire croire à une personne qu’elle reçoit un mail d’un organisme où elle est inscrite, ou qu’elle se trouve sur le site qui l’intéresse, afin de récupérer ses données personnelles ou d’identification.

Selon Trend Micro, le groupe de hackers russe Pawn Storm, également connu sous le nom de Fancy Bears, Tsar Team ou APT28, déjà accusé d’avoir visé le Parti Démocrate durant la campagne présidentielle de Hillary Clinton aux États-Unis, serait responsable de ces tentatives contre En Marche!, le mouvement d’Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de l’élection dimanche.

« Il existe toujours une incertitude technique dans l’attribution, même si nous l’avons réduite le plus possible », rappelle à l’AFP Loïc Guézo, stratégiste cybersécurité Europe du Sud pour Trend Micro, « mais nous avons analysé un mode opératoire avec des données compilées sur deux ans, qui nous ont permis de déterminer la source ».

« Attaques répétées » sur son site de campagne

Le groupe de hackers est soupçonné de liens avec les services secrets russes, signe, selon ses détracteurs, de la volonté de Moscou d’influencer les scrutins des pays occidentaux. Lors d’un point presse à Moscou lundi, répondant à une question d’ordre général, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a nié toute implication russe dans la campagne française.

« Quels groupes ? D’où viennent-ils ? Pourquoi la Russie ? Cela rappelle ces accusations de la part de Washington qui restent encore à ce jour creuses et qui ne font pas honneur aux auteurs de telles déclarations », a-t-il déclaré.

La tentative de « phishing » visant des personnes en recherche d’information sur le site de l’ancien ministre de l’Économie s’inscrit dans une campagne plus large menée par le groupe, selon le rapport de Trend Micro.

Pawn Storm a cherché, au cours des deux dernières années, à récupérer des données personnelles tous azimuts, visant autant des médias tels que la chaîne de télévision Al Jazeera ou le New York Times que des ministères en Albanie ou en Arménie.

Dans la liste des tentatives répertoriées, apparaissent également, outre le Parti Démocrate américain, la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel ou encore les services du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Emmanuel Macron avait dénoncé en février des « attaques répétées » sur son site de campagne commises par des hackers dont « beaucoup » viendraient « d’Ukraine », ainsi que la propagation de rumeurs ou de « propos infamant » à son endroit par les sites internet publics russes en français Sputnik et Russia Today.

Présidentielle : trois questions sur les soupçons de piratage informatique ciblant En marche !

Une société de cybersécurité affirme qu’un groupe de hackers russes a tenté de déstabiliser la campagne d’Emmanuel Macron, confirmant les dires de l’équipe du candidat.

Emmanuel Macron, lorsqu\'il était ministre de l\'Economie, dans un train entre Bruxelles et Paris, le 29 avril 2015.
Emmanuel Macron, lorsqu’il était ministre de l’Economie, dans un train entre Bruxelles et Paris, le 29 avril 2015. (ELODIE GREGOIRE / REA)
avatarfranceinfoFrance Télévisions

L’équipe d’Emmanuel Macron dénonçait, en février, « plusieurs milliers d’attaques » contre ses structures informatiques. Dans un rapport consulté par Libération et 20 Minutes, lundi 24 avril, la société de cybersécurité Trend Micro confirme que le mouvement En marche ! a été la cible, pendant les derniers mois de la campagne présidentielle, de pirates informatiques identifiés comme appartenant au groupe de hackers russes Fancy Bear.

Franceinfo explique ce que l’on sait de ces attaques.

Que sait-on de ces tentatives de piratage ?

Entre le 15 mars et le 17 avril, selon Libération, la société Trend Micro « a repéré quatre sites web reproduisant des pages d’accueil de services en ligne Microsoft, avec des adresses destinées à tromper les utilisateurs ». Les noms de domaine suivants ont été créés : onedrive-en-marche.fr, mail-en-marche.fr, portal-office.fr et accounts-office.fr. L’objectif de ces noms, dont deux imitent le nom du site officiel d’Emmanuel Macron (en-marche.fr), est d’inciter les destinataires d’un mail frauduleux à se connecter et renseigner identifiant et mot de passe.

Cela s’appelle du phishing, ou hameçonnage, un mode opératoire très fréquent, « dont le groupe de pirates informatiques [Fancy Bear] est effectivement coutumier », précise Libération. Un autre détail accuse Fancy Bear. Les noms de domaine ont été achetés auprès d’un bureau d’enregistrement allemand « en utilisant la même adresse mail que pour d’autres opérations du groupe » et les sites étaient localisés chez un hébergeur britannique déjà repéré dans des campagnes passées, détaille un responsable de Trend Micro, cité par le quotidien.

Selon le rapport de Trend Micro, cité cette fois par 20 Minutes, les hackers ont aussi « tenté d’infecter des ordinateurs avec un malware [logiciel malveillant] Javascript [un langage informatique utilisé sur les pages web] à la recherche d’éventuelles failles » de sécurité.

Connaît-on les conséquences de ce piratage ?

L’équipe d’Emmanuel Macron affirme que ces manœuvres n’ont pas eu d’effet. Contacté par 20 Minutes, Mounir Mahjoubi, responsable numérique de la campagne En marche !, assure qu’« aucune de ces boîtes mail n’a été hackée ». « Nous avions détecté ces noms de domaine et plusieurs autres, poursuit Mounir Mahjoubi. Certaines personnes ont cliqué sur les liens, mais n’ont renseigné ni identifiant ni mot de passe », explique-t-il encore à Libération, et aucune donnée n’a été volée.

Le responsable numérique d’En marche ! assure que des habitudes ont été instaurées pour se protéger de ce type d’attaques : surveillance des connexions depuis des adresses IP inhabituelles et absence de fichiers sensibles dans les e-mails, notamment.

Que sait-on du groupe Fancy Bear ?

Ils sont connus sous plusieurs noms : Fancy Bear, Pawn Storm, ou encore APT28 et Sednit. Ils sont soupçonnés par les autorités américaines de travailler directement pour le renseignement militaire russe (GRU). Actif depuis 2004, Fancy Bear n’attire l’attention que depuis trois ans, selon Libération. Sa signature a été repérée « chez des entités gouvernementales et militaires américaines et européennes, des opposants russes à Vladimir Poutine, des militants ukrainiens, des médias [dont le New York Times et Al-Jezira) », liste le quotidien. TV5 Monde compte aussi parmi leurs cibles. La chaîne avait subi une attaque, en 2015, réalisée sous le nom « Cyber Caliphate ».

En octobre, Washington a notamment accusé le groupe d’être responsable du piratage des e-mails du Comité national démocrate (DNC) et de ceux du directeur de campagne de Hillary Clinton, publiés par WikiLeaks. Il leur est aussi reproché d’avoir extrait des documents internes de l’Agence mondiale antidopage, révélant l’utilisation de produits par des sportifs olympiques, jamais contrôlés positifs, car couverts par des autorisations à usage thérapeutique. Nombre d’athlètes américains étaient ainsi dénoncés, ce qui avait été perçu comme des « représailles », après l’exclusion des athlètes russes des JO.

Emmanuel Macron/Pablo Tupin-Noriega

PARIS – La campagne présidentielle d’Emmanuel Macron a été ciblée par des pirates informatiques liés à Moscou, selon la firme antivirus japonaise Trend Micro.Le responsable des activités numériques de la campagne de M. Macron, Mounir Mahjoubi, a confirmé par téléphone, tard lundi, qu’elle a bel et bien été attaquée, mais il a assuré que toutes les tentatives d’intrusion ont été repoussées.M. Macron affrontera Marine Le Pen, la candidate de l’extrême-droite, lors du deuxième tour de la présidentielle, le 7 mai. M. Macron est en faveur d’une Union européenne forte, tandis que Mme Le Pen prône le retrait de la France du bloc.Trend Micro dit avoir trouvé au moins quatre faux sites Web de la campagne Macron. Les pirates utilisent de tels sites pour obtenir les informations personnelles de leurs victimes. Ces sites auraient été créés par un groupe que la firme japonaise appelle Pawn Storm, selon un chercheur de Trend Micro, Felke Hacquebord.M. Mahjoubi a confirmé qu’au moins un de ces sites a récemment été utilisé pour tenter de voler les identifiants en ligne de membres de la campagne.

M. Hacquebord a dit que la nature politique de l’attaque correspond aux activités de Pawn Storm depuis deux ans.

Trend Micro ne pointe aucun pays du doigt, mais les renseignements américains et plusieurs firmes de sécurité affirment que Pawn Storm, un groupe très prolifique qui porte aussi les noms de Fancy Bear et de APT28, est une composante des renseignements russes.

La Russie nie depuis longtemps être impliquée dans le piratage informatique. L’Associated Press a tenté sans succès de rejoindre l’individu qui a enregistré les faux sites de la campagne Macron.

M. Majhoubi a dit que la campagne est ciblée depuis au moins le mois de décembre.

France: le mouvement de Macron a été ciblé par des hackers russes

Le mouvement du candidat centriste à la présidentielle française, Emmanuel Macron, a été en mars la cible de tentatives de hameçonnage, qui pourraient être le fait d’un groupe russe, selon un rapport présenté mardi par l’entreprise japonaise de cybersécurité Trend Micro.

Le hameçonnage (« phishing ») consiste à faire croire à une personne qu’elle reçoit un mail d’un organisme où elle est inscrite, ou qu’elle se trouve sur le site qui l’intéresse, afin de récupérer ses données personnelles ou d’identification.

Selon Trend Micro, le groupe de hackers russe Pawn Storm, également connu sous le nom de Fancy Bears, Tsar Team ou APT28, déjà accusé d’avoir visé le Parti Démocrate durant la campagne présidentielle de Hillary Clinton aux États-Unis, serait responsable de ces tentatives contre En Marche!, le mouvement d’Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de l’élection dimanche.

« Il existe toujours une incertitude technique dans l’attribution, même si nous l’avons réduite le plus possible », rappelle à l’AFP Loïc Guézo, stratégiste cybersécurité Europe du Sud pour Trend Micro, « mais nous avons analysé un mode opératoire avec des données compilées sur deux ans, qui nous ont permis de déterminer la source ».

Le groupe de hackers est soupçonné de liens avec les services secrets russes, signe, selon ses détracteurs, de la volonté de Moscou d’influencer les scrutins des pays occidentaux.

Lors d’un point presse à Moscou lundi, répondant à une question d’ordre général, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a nié toute implication russe dans la campagne française.

« Quels groupes ? D’où viennent-ils ? Pourquoi la Russie ? Cela rappelle ces accusations de la part de Washington qui restent encore à ce jour creuses et qui ne font pas honneur aux auteurs de telles déclarations », a-t-il déclaré.

La tentative de « phishing » visant des personnes en recherche d’information sur le site de l’ancien ministre de l’Économie s’inscrit dans une campagne plus large menée par le groupe, selon le rapport de Trend Micro.

Pawn Storm a cherché, au cours des deux dernières années, à récupérer des données personnelles tous azimuts, visant autant des médias tels que la chaîne de télévision Al Jazeera ou le New York Times que des ministères en Albanie ou en Arménie.

Dans la liste des tentatives répertoriées, apparaissent également, outre le Parti Démocrate américain, la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel ou encore les services du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Emmanuel Macron avait dénoncé en février des « attaques répétées » sur son site de campagne commises par des hackers dont « beaucoup » viendraient « d’Ukraine », ainsi que la propagation de rumeurs ou de « propos infamant » à son endroit par les sites internet publics russes en français Sputnik et Russia Today.

En Marche! cible d’une tentative de hameçonnage par les Russes

Paris (AFP)

Le mouvement En Marche! d’Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle française dimanche, a été la cible de tentatives de hameçonnage (« phishing ») attribué à un groupe russe en mars, selon un rapport présenté mardi par l’entreprise japonaise de cybersécurité Trend Micro.

Le hameçonnage consiste à faire croire à une personne qu’elle reçoit un courriel d’un organisme où elle est inscrite ou qu’elle se trouve sur le site qui l’intéresse, afin de récupérer ses données personnelles ou d’identification.

Selon Trend Micro, le groupe de hackers russe Pawn Storm, également connu sous le nom de Fancy Bears, Tsar Team ou APT28, déjà accusé d’avoir visé le parti démocrate durant la campagne présidentielle de Hillary Clinton aux Etats-Unis, serait responsable de ces tentatives.

« Il existe toujours une incertitude technique dans l’attribution, même si nous l’avons réduite le plus possible », rappelle à l’AFP Loïc Guézo, stratégiste cybersécurité Europe du Sud pour Trend Micro, « mais nous avons analysé un mode opératoire avec des données compilées sur deux ans, qui nous ont permis de déterminer la source ».

Le groupe est soupçonné de liens avec les services de sécurité russes, signe, selon ses détracteurs, de la volonté de Moscou d’influencer les scrutins des pays occidentaux.

« Ces attaques sont constantes et de toutes sortes, dont des attaques par phishing, depuis décembre, janvier », confirme à l’AFP Mounir Mahjoubi, directeur de la campagne numérique de M. Macron, qui recense « plusieurs milliers de connexions pouvant être liées à des attaques par mois ».

« Nous étions incapables de les attribuer et c’est ce que ce rapport fait. Il confirme l’intuition que nous avions depuis février », poursuit M. Mahjoubi.

« Mais il ne faut pas être naïf non plus. En matière de cyberattaques, un groupe de hackers peut aussi agir pour le compte d’un plus grand groupe ou d’intérêts. Le seul moyen de savoir serait d’enquêter et une campagne présidentielle n’est pas le moment pour cela », souligne-t-il encore.

Selon M. Mahjoubi, En Marche! a mis en place « une sécurité plus solide et des contre-attaques » pour se protéger. En février, les serveurs du mouvement avaient été coupés durant quelques minutes à la suite d’attaques venant d’Ukraine, selon le parti.

Lors d’un point de presse à Moscou lundi soir, en répondant à une question d’ordre général, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a nié toute implication russe dans la campagne française, après des accusations concernant la campagne présidentielle américaine.

« Quels groupes ? D’où viennent-ils ? Pourquoi la Russie ? Cela rappelle ces accusations de la part de Washington qui restent encore à ce jour creuses et qui ne font pas honneur aux auteurs de telles déclarations », a-t-il estimé.

La tentative de « phishing » visant des personnes en recherche d’information sur le site de l’ancien ministre de l’Economie s’inscrit dans une campagne plus large menée par le groupe, selon le rapport de Trend Micro.

Pawn Storm a cherché en effet, au cours des deux dernières années, à récupérer des données personnelles tous azimuts, visant autant des médias tels que la chaîne de télévision Al Jazeera ou le New York Times que des ministères en Albanie ou en Arménie.

Dans la liste des tentatives répertoriées, apparaissent également, outre le parti démocrate américain, la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel ou encore les services du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Deux médias russes de propagande affirment qu’ils détiendraient des informations compromettantes sur le parcours et la vie privée d’Emmanuel Macron

« Tout au long de sa carrière, Emmanuel Macron a agi en tant qu’agent du grand système bancaire américain », assure le député LR Nicolas Dhuicq, cité par « Sputnik » et « Russia Today ».

Deux médias russes de propagande affirment qu'ils détiendraient des informations compromettantes sur le parcours et la vie privée d'Emmanuel Macron

Déjà chamboulée par la tempête du « Penelopegate », dont les révélations successives fragilisent la candidature de François Fillon, l’élection présidentielle française pourrait connaître de nouveaux rebondissements. Lundi 6 février, les deux médias russes « Sputnik » et « Russia Today » ont affirmé être en possession d’informations compromettantes sur Emmanuel Macron. Pour étayer ces révélations potentielles, les deux sites d’information se basent notamment sur les déclarations de Nicolas Dhuicq, un député du parti Les Républicains (LR).

« Tout au long de sa carrière, Emmanuel Macron a agi en tant qu’agent du grand système bancaire américain (…) Je pense que le seul objectif du gars (Emmanuel Macron, ndlr), est d’assouvir ses ambitions personnelles. Puisqu’il n’a pas l’intention de poursuivre sa carrière en politique s’il perd à l’élection présidentielle », a confié l’élu LR à ces deux médias russes.

Ouverture dans 0
Sponsorisé par Toyota
L’Hybride Toyota : la sérénité
L’Hybride Toyota : plus de silence, moins de CO2 et 50%* du trajet en électrique !

>>>> À lire aussi : Quel séducteur ! Emmanuel Macron objet sexuel non identifié…

« En analysant ses réformes, on peut facilement voir qu’elles visaient la mondialisation et l’ouverture du marché (…) Il soutient ouvertement l’idée d’un marché libre mondial. De plus, en tant que ministre de l’Économie, il a facilité la vente de grandes sociétés françaises à des sociétés américaines« , ajoute-t-il, faisant notamment référence à la fusion du groupe parapétrolier français Technip et de l’américain FMC Technologies.

De son côté, le fondateur de Wikileaks Julian Assange s’est confié à un troisième média russe, le journal « Izvstia », dans les colonnes duquel il évoque de possibles liens entre Hillary Clinton et l’ancien ministre de l’Économie. Selon Julian Assange, qui détient les fameux e-mails de l’ancienne candidate démocrate à l’élection présidentielle américaine, cette dernière aurait été conviée à un dîner par Emmanuel Macron (alors encore ministre de l’Économie). D’autres membres de la classe politique française, dont Manuel Valls, auraient également assisté à ce dîner.

Dans un autre registre, le député français a aussi livré à « Sputnik » et « Russia Today » son analyse personnelle de la popularité d’Emmanuel Macron auprès des médias :

« Concernant sa vie privée, ça commence à se savoir à l’heure où nous parlons. Macron est ce qu’on appelle un ‘chouchou’ des médias français, qui sont la propriété de quelques personnes, comme nous le savons tous (…) Parmi les hommes qui le soutiennent, on trouve le célèbre homme d’affaires Pierre Bergé, associé et compagnon de longue date d’Yves Saint Laurent, qui est ouvertement homosexuel et préconise le mariage homosexuel. Il y a un très riche lobby gay derrière lui. Ça veut tout dire », estime Nicolas Dhuicq.

==========

  • Même si tous les gouvernements utilisent des pirates pour récolter des informations, il faut rester prudent lors de l’attribution, car concernant les attaques informatiques, on est rarement en présence de preuves irréfutables.

    Cf article de reflets
    « Peut-on « attribuer » une attaque à des pirates russes, nord-coréens, chinois, de Daesh… ? »

    Vu les relations tendues entre Les Etats-Unis et la Russie en ce moment, on ne peut pas dire qu’avoir aidé Trump à accéder au pouvoir ait été une idée très intelligente de la part de Russes! Ils n’ont pas compris la leçon? 
  • On va déjà combattre la CIA alors, ce qui est vérifié par weakleaks.

    Ici, aucunes preuves en ce qui concerne Macron, hormis de la victimisation en lutte d’empire

    Avatar Que la CIA espionne de façon amplement documentée toute l’Europe et donc contrôle  toutes les décisions importantes ne dérange personne, mais par contre  qu’il y ait l’ombre d’un fantôme d’une action Russe qui y ressemblerait et on ressort sans honte la théorie du complot que les mêmes honnissent

    sans honte quand ce sont les sans dents qui la brandissent . Honteux ! 

  • L’espionnage n’est pas la manipulation. La France comme tous les pays se « renseigne ». La Russie tente d’influer sur nos démocraties dans un but qui ne nous est pas favorable.
  • Avatar La Russie qui fait des cyberattaques contre TV5 Monde, le Comité national démocrate américain, ingérences russes dans l’élection présidentielle américaine de 2016, le Bundestag (Parlement d’Allemagne), la Maison-Blanche, l’OTAN, maintenant Emmanuel Macron (et il y en a d’autres). Mais Marine Le Pen s’affiche fièrement devant les caméras avec Vladimir Poutine en Russie pour les élections présidentielles 2017 française. Rien qu’avec ça, celà me donne un gros coup de froid dans le dos concernant les méthodes et stratégies de MLP. Elle me fout la pétoche ! 
  • Il ne faut pas céder à la peur, il faut apprendre à vivre avec le piratage informatique.
  • Avec le piratage informatique, d’accord mais avec MLP non ! 
  • Le dénoncer n’est pas céder à la peur, mais simplement doit nous permettre d’éclairer notre jugement
    si ça tombe c’est 1 coup à hollande
  • Avatar Bientôt on va nous dire que ses meetings étaient piratés: si les gens applaudissaient à autant de conneries, ce n’était pas de leur faute, les russes avaient hacké leur cerveau !
    Avatar des hackers en faveur de Marine , c’est le même procédé que pour la campagne d’Hillary Clinton , pour mieux faire gagner son adversaire Trump, là on sait bien pour qu’ils sont , ils se mélent souvent de ce qui ne les regardent pas
  • les français aussi nos politiciens véreux ne sont pas des anges a fortiori notre bouboule national
Aix.13 Aix.13                                                          Mouais celle là je l’attendais
vladumir vladumir                                                    La France a etre isolée dans le monde

maikeul zeoine                                             Tiens , j’avais cru comprendre que seul le FN était adepte de la … » Théorie du Complot  » (sic) !… J’avais cru comprendre aussi que ça n’est pas gentil de « Stigmatiser  » (sic) un peuple , en l’occurrence ici , le peuple russe

Seraient-ce que des idées reçues ?

ghjuvan83 ghjuvan83                                               Tous les jours je reçois des courriels de tentative de « phishing ».
4archaon                                                       Avec ça, on n’est pas prêt pour le vote électronique… Ils seraient capable de nous mettre Cheminade comme président.

  • vangog                                                    Macron-rothschild, un agent des banquiers et multinationales????
    ah le choc!!!! si on m’avait dit ça…
  •  clint –                                                      Poutine et Trump vont torpiller Macron comme H. Clinton !
    Là c’est le vrai complot qui ne vise qu’à torpiller l’ Union Européenne qui gène et la Russie et les USA. Leurs objectifs : après la chute d’H. Clinton qui posait problème à la Russie, le Brexit ils n’ont qu’une seule idée : l’élection de Le Pen pour donner le coup de grâce à l’ Europe. Les dictatures s’entendent toujours entre elles !
  • cloette
  • @Clin                                                   mais vous savez bien que c’est le secret de Polichinelle ,ils n’apprennent rien à personne, Il suffit de constater ce qu’il a vendu et à qui .Les Français n’ont pas besoin de Poutine pour voir les failles de l’Europe et la Mondialisation , ni d’autres pays comme l’Angleterre ou les US .
  • euphorbevenus –                                  Macron l’anglo-saxon
    On n’a pas besoin des Russes pour connaître son allégeance au monde anglo-saxon. Il suffit de regarder la réforme du notariat où il a voulu remplacer notre droit latin bimillénaire par le droit anglo-saxon . Résultat: cette réforme qui prétendait ouvrir les offices au jeunes diplômés notaires…. les offre en réalité aux notaires déjà installés, selon une doctrine ultralibérale dont il est un digne représentant.
  •  ikaris –                                              Vu que les médias français sont aux ordres de qui on sait… il faut bien que les russes fassent le boulot !
  • vangog –                                             Ah ben alors! bd, où êtes-vous?….
    Le gourou Macron-piège-à-cons vous réclame, bd! Il a besoin de vous pour défendre son honneur! Vous faites un jeûne de trois jours, en l’honneur du gourou, ou quoi?…
  •  Stargate53                                   Pas de tempête médiatique sur Mr Macron
    Bizarre mais les médias de gauche française semblent discrets sur le cas Macron. Les fouilles poubelles aussi, vraiment bizarre ce désintérêt. Surement, ce petit chouchou de cette presse aux ordres de quelques riches propriétaires est intouchable. Sa filiation financière est pourtant prouvée, vu son CV. Donc certains pseudo-justiciers d’officines de l’ombre n’explorent pas certaines pistes ! Sans doute par souci d’honnêteté mais qui peut croire que ce soit la raison !
  •  Deudeuche                                        Macron et l’arc en ciel, Le candidat qui plaît au gay Paris!
  • gerint                                             Attention quand-même, Après avoir déploré l’acharnement médiatique sur Fillon, il ne faut pas dénigrer Macron sans preuve solide.
  •  ISABLEUE –                                     N’importe quoi, que le ministre de l’économie ait diné ou déjeuner avec Clinton, je ne vois pas ^ù se situe le problème. Quant à ses histoires de fesses, je pense qu’il a répondu hier.. et je ne vote pas Macron.
  •  Olivier K. –                                    On apprend rien ici. Au moins Macron est honnête, il n’a rien caché, pas comme Fillon qui nous a volé la primaire à droite, quelle ordure celui là.
  • christophe17 –                                objectivité des sites russes
    je n’ai aucun atome crochu avec macron mais je crois pas une seconde en l’objectivité des sites russes car à qui profite le crime? Fillon discrédité puis Macron discrédité reste…Marine Le Pen très copine avec Poutine! Mais ce n’est qu’une coincidence! Rappelons nous la mise en garde d’Obama contre des risques de déstabilsation de campagnes électorales à l’image de c qui s’est passé aux usa
  • l’enclume                                      Tous pourris, certain(e)s plus que d’autres
  • Texas                                             Monde Anglo- Saxon ? S’ il était possible d’ avoir une définition . Parce que même dans ce monde là , le combat à mort entre Globalistes et Souverainistes est en cours . Un peu comme chez nous en quelque sorte .
  • A M As                                          Tiens, tiens, y aurait-il « anguille » sous roche?
  • MGPresse                                        Infoterrorisme
    Il est grand temps que nous prenions conscience de la réalité où nous vivons. Dans une société dite de l’information la guerre est d’information et elle est assistée par ordinateurs intermanipulés et des médiateux qui se shootent au scoop. Utiliser des méthode guerrières contre ou ou des personnes cela s’appelle du terrorisme. L’infosphère étant mondiale et mentale, la guerre globale …globale, il est normal que tous soient tour à tour visé. Il faut simplement que nous apprenions à recouper et à pondérer les informations pour comprendre la réalité. Cela s’appelle l’intellition (découvrir ce qui fait sens à partir de ce que l’on sait). C’est à l’opposé du journalisme d’information gouverné par qui le paie : le serinement de l’information publicitaire. Tout ceci a une solution : que notre écoute soit intelligente. Pour cela il nous faut sortir de l’intox du web et s’armer d’outils logiciels que le Libre tarde à fournir.
  • Carol Langloy –                                  à vomir , je suis surpris (mais je suis naïf) de lire Atlantico écrire un tel article. C’est réellement à vomir.
  • l’enclume                                          Les prolos à leur place; Je me fiche de savoir s’il marche à la voile et à la vapeur. J’ai regardé dimanche soir une partie de l’émission sur la 5, avec Brice Toussaint. L’invité qui a habillé pour l’hiver E. Macron, est le syndicaliste qui défend les chauffeurs contre Uber. Il a rencontré 3 fois le ministre Macron et, croyez moi il en garde un très mauvais souvenir.
  • cloette –                                              « t’as qu’à travailler pour te payer mon costard !  » En gros c’était cela qu’il voulait dire … Plein humilité et d’empathie ce Macron envers les prolos !
  •  Liberte5                                             Il ni a qu’une question qui mérite d’être posée.
    D’où viennent les fonds qui financent sa campagne? Il serait urgent que les médias s’y intéressent. Cela ne semble pas à l’ordre du jour. Bizarre!!

    Solaros –                                                  Tout le monde le sait, mais ça ne fait pas la Une, pourquoi?      Arriviste à la solde des banques privées, libertin homosexuel (on s’en moquerait, si on ne nous avait pas servi le couple idéal, fidèle et éternel prof-élève en image publicitaire), sans oublier surtout les manœuvres illégales pour échapper à l’ISF : on le dit, les journalistes le savent, on pourrait le prouver mais ça ne fait pas la Une des grands quotidiens, alors qu’on tire à boulet sur un seul autre candidat, son concurrent direct. La presse qui se soumet face aux pressions et aux menaces du pouvoir en place. Merci au moins à Atlantico de cet article.

  • zouk                                                        E. Macron
    Ragots russes, un peu de détail et de vrais arguments svp. Bergé est peut être un soutien, mais quid de P.Drahi?
  • Duvillet –                                                  E Macron
    je ne comprends pas que Atlantico reprenne les propos sans fondement d’ un député bizarre et de sites russes douteux; pourriez vous élever le débat ? CD
  • joke ka –                                                  Bayrou ne représente que lui même! pourquoi donner la parole à cet individu? il est maire de Pau grâce au soutien de Juppé sinon il aurait disparu des radars de la vie publique !
  • cloette –                                                 L’article ne dit quelque tout le monde sait , devine ou subodore . Eh Canard , qu’en dis tu ? Coin, coin !
  • assougoudrel                                     Deux média russes de propagande
    Et combien de médias français de propagande? Pratiquement tous, ils sont nombreux et on les entend en ce moment. Un proverbe chinois dit « au pied de la lampe, il y a une zone d’ombre ». Ce qui veut dire, qu’on regarde les autres, mais pas ses pieds qui sont dégueulasses.
  • vangog –                                                 A propos de propagande…ce sont les medias français qui nous ont vendu, pour partie, la chute du mur de la honte socialiste, la pérestroïka et le pluralisme retrouvé. Alors…quand le mur s’est il reconstruit, et quand les medias Russes sont-ils devenus « de propagande »? Est-ce un avis de spécialistes en propagande socialiste?…
  • Carlsag –                                                      Atlantico devrait s’informer plus sérieusement
    En réalité, Sputnik n’a jamais prétendu posséder la moindre information compromettante sur M. Macron. Revenons au texte qui a semé la discorde: «Nous possédons des informations intéressantes concernant l’un des candidats à la présidence française, Emmanuel Macron. Les données proviennent de la correspondance privée de l’ex-secrétaire d’État américain, Hillary Clinton », a confié Julian Assange à Izvestia.(Sputnik)
    C’est donc l’Australien Julian Assange, réfugié depuis quatre ans à l’ambassade équatorienne au Royaume-Uni, qui affirme posséder des informations sur le candidat français sans les avoir pourtant publiées à ce jour. Un fait établi que Sputnik n’a jamais cherché à cacher
    Pour revenir à WikiLeaks, il serait honnête de rappeler qu’Emmanuel Macron n’est pas le seul candidat français à être dans le viseur du site. Celui-ci possède en outre des informations sur d’autre candidats à la présidentielles: il s’agit précisément de plus de 1 100 documents sur Marine Le Pen et plus de 3 600 sur François Fillon.
  • vangog
  • @carlsag                                              vous voulez écrire qu’Atlantico roule pour Macron, lui aussi? Ah putain! Une histoire glauque de subventions via les grandes oreilles? tous pourris ces medias!…
  • Citoyen Ordinaire –                               Deux média russes de propagande
    Amusant rien que le titre, parce que nos journaux ne seraient pas de propagande peut-être ? Pour la mondialisation heureuse, la destruction des nations, contres les patriotes, pour l’évasion fiscale, pour les multinationales, pour les banques d’affaires et les banques centrales ? Pour Macron La Starlette de la mondialisation, pour l’immigration de masse alors qu’il n’y a plus de boulot (scandale pour eux comme pour nous), pour une Europe à la botte des intérêts US et des Lobbys… A quand un article sur l’influence Américaine dans nos médias ?
  •  Carlsag
  • @ Vangog                                        Je me contente d’aller sur Sputnik m’informer de leur version des faits
  • Herko –                                            8 000 articles sur Macron…… (soit 1 000 de plus que Mélenchon, Montebourg et Hamon réunis)*, et ce sont les médias russes qui font de la propagande ?!! Il serait grand temps de cesser de dire n’importe quoi !! Pourquoi, à votre avis, la presse mainstream perd de plus en plus de lecteurs et ne survit que grâce aux subventions de l’Etat (aaaah, la célèbre indépendance des médias !) ??? *http://lvsl.fr/medias-ont-fabrique-candidat-macron
  •  Leucate
  • @ christophe17 –                          Poutine s’en fout que Fillon ou Marine remporte la présidence, c’est tout bon pour lui. Pour ma part, je ne saurais dire lequel il préfèrerait. Fillon il connaît, Marine non mais il doit avoir suffisamment de renseignements sur elle pour la juger et la jauger. Pour Macron , c’est cette partie de la finance américaine qui n’aime pas Trump et lui préfère les néo-cons balayés lors des dernières élections (présidentielles, parlementaires et gouvernements et parlements des Etats) et qui ont tout perdu.
  •  bd –                                                     APPEL à la lutte contre la désinformation!
    Les diffuseurs d’Etat russe Sputniknews et Izvestia diffusent de fausses nouvelles et de la désinformation sur Emmanuel Macron afin d’obtenir une victoire pour la candidate d’extrême droite Le Pen, aux prochaines élections françaises. Ces fake-news seront sans doute aussi « dévoilées » par «Anonymous». Ce type de déstabilisation fait partie du plan de Vladimir Poutine pour briser l’Union Européenne. Sommes-nous simplement prêts à les laisser miner nos démocraties – comme ils l’ont fait aux États-Unis? J’imagine que vous prenez un max de vos infos dans des sites sous influence russe, là où la VRAIE oligarchie soutient le FHaine. Puisque vous prenez vos infos là et que vous osez parler de corruption, voici des données objectives, elles, sur le sujet au niveau international: http://www.transparency.org/…/CPI2016_mapforCard_1280.jpg http://www.transparency.org/…/corruption_perceptions…
  • A M A –                                               Premier coup d’œil, affaire classée.
    Bergé, Saint-Laurent. Pas besoin d’écarquiller les yeux. Premier coup d’œil, affaire classée.
  • Paulquiroulenamassepasmousse      Si Poutine se présente, je vote Poutine……….ça changera de tous ces anciens trotskistes, fils de collabos qui nous bassinent aujourd’hui avec le « vivre ensemble » le pire lieu commun que l’islamoguauchisme ait inventé …….après les « rendez-vous citoyens qui font sens »……..etc..
  •  boulegan –                                            chouette..mes placements et actions US vont continuer à monter ..mieux que les emprunts russes de sinistre mémoire , le reste c’est du vent . .
  •  joseph jean –                                           secret de polichinelle quand Hollande a fait rentrer Macron au gouvernement , tous le monde savait qu’il arrivait des milieux bancaires . Des hauts milieux bancaires . Macron j’ai bien peur c’est on continue comme avant , et c’est se qui va se passer malheureusement
john                                                                C’est vrai on peut se poser la question? lui est pour la mondialisation et les accords libre échange, qui en faite vont tuer toutes nos petites entreprises, déjà plus d’industrie en France, tout est fait pour que cela aille dans des gros groupes mondiaux
 xx                                                             pourquoi ne suis je pas étonnée? on le sait qud ce micron est une marionnette
  • Pe                                                            vous allez l’avoir votre macron n’ayez pas de crainte du moins je l’espère juste besoin de bien me marrer dans quelques semaines quand vous allez devoir faire le fond de vos poches pour lui donner ce qu’il réclame pour ces potes du cac 40
    RezaiguiaRezaiguia                                     j’adore le titre de l’article….2 medias russes de la propagande….?…et c’est atlantico qui parle de propagande…..
     Mafalda3112Mafalda3112                               Sputnik et RT… Là y’a de la source…
     KunterbuntKunterbunt                                  Que ces journalistes les publient rapidement, nos journaleux n’ont pas hésité à se substituer à la « justice » pour harceler Fillon et son camp.
     Yves CYves C                                             Il faut se méfier de cet homme, on ne nous a pas tout dit
     Loïc BlutzLoïc Blutz                                       Vas y, fais péter !!!
  •  gérardgérard                                             Pauvres #$%$ de Français que nous sommes, Macron a déjà fait la moitié du chemin en marche pour nous ruiner, je demande à ceux qui vont amener ce rigolo au pouvoir de ne pas etre tenté par le suicide dans quelques mois, 51% de 65 millions ça fait du monde et faudra créer des cimetières.
    claudeclaude                                              Et allez donc! Les boules puantes… et il y en aura des deux côtés. Moi, je m’en fous, je ne vote pas. Dans un pays où Fillon le voleur fait 20%, je préfère ne pas me salir.
Publicités

Un commentaire (+add yours?)

  1. Shelton
    Mai 05, 2017 @ 16:07:16

    This post is truly a nice one it assists new web people, who are wishing in favor of blogging. https://en.wikipedia.org/wiki/Gran_Canaria/074/1

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :