« performance artistique »

Laisser un commentaire


4Présidentielle : Christian Jacob et Philippe Vigier accusent Emmanuel Macron d’avoir utilisé l’argent de Bercy pour sa campagne

franceinfo avec AFP
Présidentielle : Christian Jacob et Philippe Vigier accusent Emmanuel Macron d’avoir utilisé l’argent de Bercy pour sa campagne

Les chefs de file des députés LR et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, s’en sont pris, mardi 24 janvier, à Emmanuel Macron, dénonçant le « mensonge » et l’« imposture » de l’ancien ministre de l’Economie sur des frais de représentation à Bercy.

Philippe Vigier, président du groupe centriste et l’un des porte-parole de François Fillon en vue de la présidentielle, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il allait demander une « clarification » sur l’utilisation par Emmanuel Macron des frais de représentation lorsqu’il était à Bercy.

« A quoi ont servi ces 120 000 euros ? »

« Il y a des choses importantes qu’on a apprises hier [lundi], notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120 000 euros des crédits du ministre à Bercy ont été utilisés pour des agapes En marche ! pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle », a déclaré Philippe Vigier.

« Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration que pas un seul euro d’argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c’est un mensonge », a-t-il poursuivi. « Nous, on demande simplement la transparence. (…) C’est de l’argent public, 120 000 euros, ce n’est pas une petite somme. A quoi ont servi ces 120 000 euros ? » a insisté le responsable centriste.

« L’incarnation de l’imposture »

Interrogé dans les couloirs sur ces frais de bouche d’Emmanuel Macron, le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a répondu à la presse qu’« Emmanuel Macron est l’incarnation de l’imposture, l’imposture sur toute la ligne ».

« Celui qui se prétend aujourd’hui l’ami des grands patrons et des grands médias, qui était le conseiller aux affaires économiques de François Hollande au moment où il a imaginé la taxation à 75%, celui qui méprise le peuple, qui a parlé d’ouvrières illettrées, de gens du Nord pratiquement alcooliques ou des autocars pour les pauvres, c’est révélateur. C’est une imposture », a martelé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

Macron a-t-il utilisé l’argent de Bercy pour financer sa campagne ? Des députés le somment de s’expliquer

PRÉSIDENTIELLE – Les députés Philippe Vigier et Christian Jacob accusent Emmanuel Macron de s’être servi de l’argent public pour financer son mouvement « En marche ! » et se lancer dans la course à la présidentielle. Des accusations qui s’appuient sur un livre enquête consacré aux coulisses du ministère de l’Economie et des Finances dont le passage d’Emmanuel Macron à Bercy.

Emmanuel Macron a-t-il utilisé l’argent de Bercy, alors qu’il était ministre de l’Economie, pour financer son mouvement « En marche! » ?  C’est l’accusation que portent le député LR Christian Jacob et le député UDI Philippe Vigier, rapporte l’AFP. « Il y a des choses importantes qu’on a apprises hier (lundi), notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle », a lancé Philippe Vigier mardi 25 janvier lors d’une conférence de presse, qui demande des « clarifications » sur  l’utilisation par le candidat à la présidentielle des frais de représentation lorsqu’il était ministre de l’Economie.

Des interrogations sur les frais de représentation

La grogne est né d’un article du Figaro qui a publié vendredi 20 janvier un extrait du livre des journalites Marion L’hour et Frédéric Says, Dans l’enfer de Bercy.  Selon cette enquête, « Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80% de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget ». « L’enveloppe annuelle des frais de représentation du ministère de l’Economie dépasse cent cinquante mille euros, soit au moins cent vingt mille euros utilisés en huit mois par le jeune ministre pour ses seuls déjeuners et dîners en bonne compagnie », détaillent les journalistes.

Macron a-t-il utilisé les frais de Bercy pour financer «En marche !»

  • Emmanuel Macron aurait-il financé son mouvement avec ces fonds publics ?
    Emmanuel Macron aurait-il financé son mouvement avec ces fonds publics ? | EPA/MAXPPP

Les chefs de file des députés LR et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, s’en sont pris ce mardi à Emmanuel Macron, dénonçant le « mensonge » et l’« imposture » de l’ancien ministre de l’Économie sur des frais de représentation lorsqu’il occupait Bercy.

Philippe Vigier, président du groupe centriste et l’un des porte-parole de François Fillon en vue de la présidentielle, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il allait demander une « clarification » sur l’utilisation par Emmanuel Macron des frais de représentation lorsqu’il était ministre de l’Économie.

Cette demande de « clarification » intervient alors que sort cette semaine le livre Dans l’enfer de Bercy : Enquête sur les secrets du ministère des Finances (JC Lattès, 2017) écrit par deux journalistes de Radio France, Marion L’Hour et Frédéric Says.

Ils y racontent notamment que lorsqu’il a quitté Bercy, en août 2016, Emmanuel Macron avait déjà utilisé pour son compte 80 % de son enveloppe annuelle des frais de représentation (150 000 €), soit 120 000 €.

« 120 000 €, ce n’est pas une petite somme »

« Il y a des choses importantes qu’on a apprises hier (lundi), notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120 000 € des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche !, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle », a ajouté cet élu d’Eure-et-Loir.

« Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration, que pas un seul euro d’argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c’est un mensonge », a taclé M. Vigier.

« Nous, on demande simplement la transparence. Et Michel Sapin qui dit : « J’ai rien vu. » On n’a pas vu qu’il avait une ambition présidentielle et qu’il consommait quasiment à lui seul une immense partie des crédits de représentation du ministère, notamment des frais de bouche ? On va demander la clarification. C’est de l’argent public, 120 000 €, ce n’est pas une petite somme. À quoi ont servi ces 120 000 € ? » a insisté le responsable centriste.

Et de juger que « ce serait bien que la HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique NDLR) puisse nous apporter des éléments ».

« Une imposture », selon Christian Jacob

Interrogé dans les couloirs sur ces frais de bouche d’Emmanuel Macron, le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a répondu à la presse qu’« Emmanuel Macron est l’incarnation de l’imposture, l’imposture sur toute la ligne ».

« Celui qui se prétend aujourd’hui l’ami des grands patrons et des grands médias, qui était le conseiller aux affaires économiques de François Hollande au moment où il a imaginé la taxation à 75 %, celui qui méprise le peuple, qui a parlé d’ouvrières illettrées, de gens du Nord pratiquement alcooliques ou des autocars pour les pauvres, c’est révélateur. C’est une imposture », a martelé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

Macron a-t-il utilisé des fonds de Bercy pour lancer sa campagne?

PRESIDENTIELLE Des députés soupçonnent le leader du mouvement En marche ! d’avoir profité de l’argent du ministère des Finances pour se présidentialiser…

Emmanuel Macron le 2 décembre 2016 à Deauville.
Emmanuel Macron le 2 décembre 2016 à Deauville. – CHARLY TRIBALLEAU / AFP
* Céline Boff

Emmanuel Macron s’est-il servi de l’argent du ministère des Finances, autrement dit, de celui des contribuables, pour lancer sa campagne présidentielle ? C’est ce que pensent Christian Jacob et Philippe Vigier, les chefs de file des députés LR et UDI, qui ont décidé de saisir la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Leurs doutes proviennent de l’ouvrage Dans l’enfer de Bercy, publié ce mercredi (éditions JC Lattès). Ses auteurs, les journalistes de Radio France Marion L’Hour et Frédéric Says, y dévoilent qu’en 2016, le ministre Macron a consommé à lui seul et en seulement huit mois 80 % du budget « frais de représentation » alloué à son ministère.

« Tout était vraiment planifié »

Interrogés par 20 Minutes, les deux journalistes expliquent que le leader du mouvement En marche ! s’est servi de ces fonds « pour financer des déjeuners et des dîners tenus « en bonne compagnie ». Il lui est même arrivé d’organiser deux dîners dans la même soirée ! »

Et d’ajouter : « Macron avait prévu de démissionner le 14 juillet, ce qu’il n’a pas pu faire en raison de l’attentat de Nice… Tout était vraiment planifié. »

> A lire aussi : «Dans l’enfer de Bercy»: «Un président protectionniste se heurterait à un mur d’obstacles à Bercy»

Macron a-t-il utilisé les frais de Bercy pour financer «En marche !» ?

  • Emmanuel Macron aurait-il financé son mouvement avec ces fonds publics ?
    Emmanuel Macron aurait-il financé son mouvement avec ces fonds publics ? | EPA/MAXPP

Les chefs de file des députés LR et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, s’en sont pris ce mardi à Emmanuel Macron, dénonçant le « mensonge » et l’« imposture » de l’ancien ministre de l’Économie sur des frais de représentation lorsqu’il occupait Bercy.

Philippe Vigier, président du groupe centriste et l’un des porte-parole de François Fillon en vue de la présidentielle, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il allait demander une « clarification » sur l’utilisation par Emmanuel Macron des frais de représentation lorsqu’il était ministre de l’Économie.

Cette demande de « clarification » intervient alors que sort cette semaine le livre Dans l’enfer de Bercy : Enquête sur les secrets du ministère des Finances (JC Lattès, 2017) écrit par deux journalistes de Radio France, Marion L’Hour et Frédéric Says.

Ils y racontent notamment que lorsqu’il a quitté Bercy, en août 2016, Emmanuel Macron avait déjà utilisé pour son compte 80 % de son enveloppe annuelle des frais de représentation (150 000 €), soit 120 000 €.

« 120 000 €, ce n’est pas une petite somme »

« Il y a des choses importantes qu’on a apprises hier (lundi), notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120 000 € des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche !, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle », a ajouté cet élu d’Eure-et-Loir.

« Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration, que pas un seul euro d’argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c’est un mensonge », a taclé M. Vigier.

« Nous, on demande simplement la transparence. Et Michel Sapin qui dit : « J’ai rien vu. » On n’a pas vu qu’il avait une ambition présidentielle et qu’il consommait quasiment à lui seul une immense partie des crédits de représentation du ministère, notamment des frais de bouche ? On va demander la clarification. C’est de l’argent public, 120 000 €, ce n’est pas une petite somme. À quoi ont servi ces 120 000 € ? » a insisté le responsable centriste.

Et de juger que « ce serait bien que la HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique NDLR) puisse nous apporter des éléments ».

« Une imposture », selon Christian Jacob

Interrogé dans les couloirs sur ces frais de bouche d’Emmanuel Macron, le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a répondu à la presse qu’« Emmanuel Macron est l’incarnation de l’imposture, l’imposture sur toute la ligne ».

« Celui qui se prétend aujourd’hui l’ami des grands patrons et des grands médias, qui était le conseiller aux affaires économiques de François Hollande au moment où il a imaginé la taxation à 75 %, celui qui méprise le peuple, qui a parlé d’ouvrières illettrées, de gens du Nord pratiquement alcooliques ou des autocars pour les pauvres, c’est révélateur. C’est une imposture », a martelé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

Christian Jacob (LR) et Philippe Vigier (UDI) dénoncent l’utilisation faite par Emmanuel Macron de ses « frais de représentation » à Bercy

Les chefs de file des députés LR et UDI accusent Emmanuel Macron d’avoir utilisé ses frais de représentation lorsqu’il était à Bercy pour préparer sa campagne électorale en vue de 2017. Les deux élus demandent une « clarification ».
Selon les deux députés, pas moins de 120.000 euros ont été utilisés rien que pour les « frais de bouche ».    ©Charles Platiau/Reuters

Les chefs de file des députés LR et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, s’en sont pris mardi 24 à Emmanuel Macron, dénonçant le « mensonge » et l‘ »imposture » de l’ancien ministre de l’Economie sur des frais de représentation à Bercy.

Philippe Vigier, président du groupe centriste et l’un des porte-parole de François Fillon en vue de la présidentielle, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il allait demander une « clarification » sur l’utilisation par Emmanuel Macron des frais de représentation lorsqu’il était ministre de l’Economie.

« Il y a des choses importantes qu’on a apprises hier (lundi), notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle », a ajouté cet élu d’Eure-et-Loir.

« Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration, que pas un seul euro d’argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c’est un mensonge », a taclé M. Vigier.

« Nous, on demande simplement la transparence. Et Michel Sapin qui dit: +J’ai rien vu.+ On n’a pas vu qu’il avait une ambition présidentielle et qu’il consommait quasiment à lui seul une immense partie des crédits de représentation du ministère, notamment des frais de bouche? On va demander la clarification. C’est de l’argent public, 120.000 euros, ce n’est pas une petite somme. A quoi ont servi ces 120.000 euros? » a insisté le responsable centriste.

Et de juger que « ce serait bien que la HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique ndlr) puisse nous apporter des éléments ».

Interrogé dans les couloirs sur ces frais de bouche d’Emmanuel Macron, le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a répondu à la presse qu' »Emmanuel Macron est l’incarnation de l’imposture, l’imposture sur toute la ligne ».

« Celui qui se prétend aujourd’hui l’ami des grands patrons et des grands médias, qui était le conseiller aux affaires économiques de François Hollande au moment où il a imaginé la taxation à 75%, celui qui méprise le peuple, qui a parlé d’ouvrières illettrées, de gens du Nord pratiquement alcooliques ou des autocars pour les pauvres, c’est révélateur. C’est une imposture », a martelé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

Macron: Jacob (LR) dénonce le « mensonge » sur des frais de représentation

Le chef de file des députés LR Christian Jacob à Paris, le 24 janvier 2017 / AFP

Le chef de file des députés LR Christian Jacob à Paris, le 24 janvier 2017 / AFP

Les chefs de file des députés LR et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, s’en sont pris mardi à Emmanuel Macron, dénonçant le « mensonge » et l' »imposture » de l’ancien ministre de l’Economie sur des frais de représentation à Bercy.

Philippe Vigier, président du groupe centriste et l’un des porte-parole de François Fillon en vue de la présidentielle, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il allait demander une « clarification » sur l’utilisation par Emmanuel Macron des frais de représentation lorsqu’il était ministre de l’Economie.

« Il y a des choses importantes qu’on a apprises hier (lundi), notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle », a ajouté cet élu d’Eure-et-Loir.

« Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration, que pas un seul euro d’argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c’est un mensonge », a taclé M. Vigier.

« Nous, on demande simplement la transparence. Et Michel Sapin qui dit: +J’ai rien vu.+ On n’a pas vu qu’il avait une ambition présidentielle et qu’il consommait quasiment à lui seul une immense partie des crédits de représentation du ministère, notamment des frais de bouche? On va demander la clarification. C’est de l’argent public, 120.000 euros, ce n’est pas une petite somme. A quoi ont servi ces 120.000 euros? » a insisté le responsable centriste.

Et de juger que « ce serait bien que la HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique ndlr) puisse nous apporter des éléments ».

Interrogé dans les couloirs sur ces frais de bouche d’Emmanuel Macron, le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a répondu à la presse qu' »Emmanuel Macron est l’incarnation de l’imposture, l’imposture sur toute la ligne ».

« Celui qui se prétend aujourd’hui l’ami des grands patrons et des grands médias, qui était le conseiller aux affaires économiques de François Hollande au moment où il a imaginé la taxation à 75%, celui qui méprise le peuple, qui a parlé d’ouvrières illettrées, de gens du Nord pratiquement alcooliques ou des autocars pour les pauvres, c’est révélateur. C’est une imposture », a martelé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

=================

  • Avatar On devrait déjà commencer par se demander en quoi un ministère à besoin d’un budget de 150 000 euros annuel pour organiser des « agapes » !

    Quant à la démarche de jacob et vigier on aurait apprécié qu’ils s’offusquent des budgets de sondage de l’elysée par exemple

  • C’est tout de même impressionnant, lorsqu’on est prêt du tiroir caisse, la tentation est grande…

    Les médias (et socialistes!)actuels s’en donnent à coeur joie pour attaquer ceux qui leurs font de l’ombre, à savoir, Fillon, Le pen, Macron… c’est sur, les autres politiques sont blancs comme neige..

    • Spirale                                    Un banquier pense d’abord à son compte en banque, et ce maquereau ne déroge pas à la règle

      NICKY                              çà promet de beaux jours s’il est élu ! les sans dents n’ont pas fini d’en baver avec lui

    • Serge                                « L’incarnation de l’imposture ». On veut bien les croire vu que chez LR ils s’y connaissent en imposture…

      patrickpatrick                              Franchement, est ce qu’il y en a encore un qui est clean dans ce milieu?!
      Si oui, faites moi signe!!
      Bertho GBertho G                             Pris la main dans le pot de confiture ? Oh, le vilain petit Micron, il va avoir une tape !
      alaricalaric                                   L’argent des Rothschild et des grands capitalistes mondialistes ne lui suffisait pas ?
    • ChristopheChristophe                        Pas de cadeau pour cet escroc !

      Au fait, il a aussi flambé dans le Marais avec les folles ?

      robert                                     Macron, nommé conseiller et ensuite ministre par Hollande, qui n’a aucune expérience de la vie publique, qui n’a jamais dirigé une ville, une région, et qui prétend diriger un pays comme la France? Plutôt machiavélique dans sa traîtrise.

      • Macron , Fillon , Valls , Hamon et son P.S … même sac de noeuds pour faire des promesses et chercher la bonne place pour s’empiffrer . Les insoumis avec Mélenchon disent la vérité et sont les seuls sur qui on peut porter l’espoir d’une vie meilleure pour tous les travailleurs .

    • Les frais de bouche de Madame Fillon nous intéressent aussi…Monsieur Jacob.
      Les frais de bouche ( ou de gueule) de tous les ministres nous intéressent aussi comme ceux des pistonnés du gouvernement européen que nous gavons et dont le nouveau président est un facho italien .
    • Quand on connaît la mentalité des banquiers on n’est pas surpris. 
    • Macron a fait comme la droite tel WOERT maire de chantilly quand il était à BERCY invité des personnes canard enchainé que je lis chaque Mercredi vite enquêter sur ERIC WÖERT sur ses dépenses de bercy et les affaires avec l’oréal et la vente dans l’oise de terrain?? je n’ai rien contre lui ni Macron mais soyons juste! 
    • Quand donc les Français comprendront que c’est le système qui est à revoir en profondeur et en totalité et non les hommes. Les hommes s’adaptent au système au point de se confondre avec lui et il est illusoire de compter sur eux pour engager les réformes. On ne règle pas un problème avec ceux qui l’on créé. 
      • Excellente idée, et vous proposez quoi pour remplacer ce fameux « système » ?

        L’auto-gestion permanente sous l’arbre à palabres, façon « Nuit debout » dont les conclusions sont toujours attendues ?
        La dictature du prolétariat dont des centaines de millions de personnes on tenté de fuir les bienfaits au risque de leur vie pendant des décennies ?
        La dictature élective façon Russe ? La version Corée du Nord ?

    • Avatar C’est assez drôle parce que nous avons deux acolytes qui « accuseent » par rapport à une certaine sommes de 120 000 euros.

      Mais rien n’est dit sur cette sommes, sa véracité, son prigine, sa destination.
      Ce ne sont que des bruits de couloir en fin de compte.

      Ca serait bien si les salariés LR et UDI se mettaient un peu plus à la tâche de finir leurs accusations, avec des faits et un peu plus d’éléments.

      Parce que dans le cas contraire, on se croirait revenir du temps de la stasi.
      Des mots prononcés et puis rien derrière. Ca fait peu professionnelle et peu intelligent de leur part.

      S’ils ont des éléments, qu’ils les montrent, qu’ils arretent du pointé du doigt, la methode ciotti n’a guère marchê dans l’hémicycle de l’assemblée, pas besoin de la refaire dans les couloirs de l’assemblée.

      • A force d’être contre « tout » voilà que FranceUnie nous défend Macron ! Ah, je peux aller bosser, j’ai eu mon sourire du matin^^ 
    • Nommer son épouse à un emploi bien payé est une pratique tellement courante dans ce système français que la banalité n’a d’égale que la nomination de son ex concubine à un poste ministériel ou l’utilisation d’argent public à des fins privés. Les républiques ne sont bananières qu’à l’étranger. Aller grossir les rangs des abstentionnistes ou voter Le Pen voilà le malheureux résultat de cette abominable corruption.
      • Parce que vous imaginez que les magouilles financières épargnent le FN et la famille Le Pen ? Vous lisez mal les journaux !
    • Perso, je vais voter blanc. De l’extrême-gauche à l’extrême-droite (donc à 360°), je les mets tous dans le même sac ou corbeille comme sur mon écran, mais ce mot-là est bien trop poli pour cette caste politicarde qui ne pense qu’à se servir avant de servir. Par moments je me demande si un roi ne serait pas mieux.

      – Ah, mais Mamadou, il y a les courtisans.
      – Ah bon ? Et maintenant, il n’y en a plus ??????????????? 😦

    • Avatar Mr Macron fait de la politique pour avoir des privilèges et un emploi
    • Avatar Et bien voilà! ça clarifie nos élections! un peu plus où ça épaissi les intrigues!

      Fillion lui a quand même mangé du pain de Sarkozy qui est un malfrat de la politique donc il est complice de cette vie bourgeoise où son épouse a bénéficié d’un salaire au net de tous les pauvres que nous sommes les citoyens normaux ! Qui somme taxés a tous niveaux!
      Il faudrait mettre des coupe feux sur l’argent distribué aux politiques en général! Qu’ils donnent des justificatifs !
      En général nos Impôts sont tous déclaré honnêtement; sauf ceux qui avec leur argent vont aux paradis fiscaux, où jouent comme les banques aux bourses!
      l’argent toxique pour ceux qui en ont!

      Que Monsieur Valls aigri de son pourcentage ne dénigre pas son compagnon en disant que c’est Utopique de rémunérer avec une paye Universelle! Puisque si dans une société tous devrions bénéficier des dividendes des divers bénéfices engendrés par nos entreprises ! Quand on parle de retraite chapeau des banquiers ou des industriels c’est inadmissible alors même qu’un petit retraité ne touche que 400 Euros pour vivre et comme l’Abée Pierre disait le partage de ceux qui ont beaucoup ne leur fera aucun mal au contraire! Au lieu de s’acheter du luxe il peut contribuer a faire vivre plusieurs familles!
      Une société digne de ce nom comme notre pays a fait une Révolution pour abroger les privilèges! Si on regarde la politique c’est comme si on élisait un monarque avec les roitelets et que nous simples cerfs leur servons de notre vie de travail pour faire vivre une bande de truands! 

      • D’accord avec vous à 1000 % ou plus si vous le voulez. Tout est dit ! Fermez l’ban ! Taratata, taratata taratata tata !
    • Avatar Ohlalalala !! on vit une époque dégoulinante de vanités .. un de plus qui n’a aucun sens de la valeur de l’Argent Public.. les avocats ont bel avenir d’assuré … pas étonnant qu’il soit entré en campagne aussi tôt .. il avait eu tout son temps pour se faire son magot ..
      Avatar Normal ;la marche ça creuse …
      Voir la paille dans l’oeil de l’adversaire, pour mieux faire oublier la poutre dans le sien)

      Entre droite de la droite, droite et gauche de la droite (Macron), pas un pour racheter l’autre

     

    Publicités

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :