« Je vous pose des questions, ne vous énervez pas ! »

Laisser un commentaire


0

Au paradis (fiscal). Le FN est le premier parti… de Panama

MARTIN BUREAU / AFP © Fournis par Vanity Fair MARTIN BUREAU / AFP Chaque matin à 8h24, Hervé Gattegno, rédacteur en chef (Enquêtes/Investigation) à Vanity Fair, décrypte avec impertinence l’actualité politique dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.   Les suites de l’affaire des « Panama papers » : Le Monde met en cause des proches de Marine Le Pen et de son père dans des circuits d’évasion de fonds. Le FN dément tout lien avec ces montages ; vous n’êtes pas convaincu. Votre parti pris : le FN est le premier parti… de Panama ! Vous croyez qu’on peut aller jusque là ?

Au vu des premiers documents, les proches de Marine Le Pen ne sont pas les seuls politiques mis en cause mais (si on compare avec les cas Balkany et Cahuzac), ce sont les seuls derrière lesquels on peut soupçonner une implication du parti lui-même. Les collaborateurs dont il est question sont déjà mis en examen pour leur rôle dans le financement des campagnes du Front national ; s’ils ont en plus transféré des fonds en secret vers des paradis fiscaux, c’est troublant. Et quand Jean-Marie Le Pen est sur la sellette pour des montages bizarroïdes avec son majordome, c’est d’un ancien dirigeant du FN qu’il s’agit (et non des moindres). La présomption d’innocence s’applique mais pour un parti qui dénonce la corruption des élites et la mondialisation financière, on a le droit de dire qu’il n’y a pas une présomption de cohérence…

C’est vrai que ce sont des proches de la présidente du FN qui sont désignés mais si elle-même n’est pas directement impliquée, est-ce qu’on peut la mettre en cause dans cette affaire ?

Sur la base de ce qu’a publié Le Monde, sans doute pas – en tout cas, à titre personnel. Cela dit, imaginez ce que Mme Le Pen dirait si on découvrait la même chose sur des membres du premier cercle de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy. Mme Le Pen n’est pas responsable de ce que fait son père, mais il faut croire qu’elle ne savait pas grand chose de lui (elle ne l’a pas viré du FN pour ses opérations financières et elle a mis 10 ans à réaliser qu’il tenait des propos antisémites). Quant à ceux qu’elle a chargés du financement de ses campagnes, ce sont plus des proches que des employés – d’ailleurs elle aussi est mise en cause dans l’enquête où ils sont poursuivis. Donc on peut reprocher à Marine Le Pen un manque de transparence (dans ses campagnes) et un manque de clairvoyance (dans le choix de ses proches).

Sans présumer du résultat des enquêtes en cours ou à venir, est-ce qu’on peut penser que le FN sera politiquement abîmé par ces révélations ?

Dans une certaine mesure, oui – parce qu’il y a, parmi les électeurs du FN beaucoup de gens sincèrement écœurés par la politique et qui sont exaspérés par tout ce qu’ils voient comme des méfaits de la mondialisation. Découvrir que ces pratiques financières (pas forcément illégales mais en tout cas occultes) existent aussi au FN et dans l’entourage de Marine Le Pen, ça ne peut pas les laisser indifférents. Alors ce n’est pas le seul critère de l’adhésion au FN, mais c’est un parti qui se veut plus vertueux et plus patriote que les autres. Ce que révèlent les documents de Panama est plus tortueux que vertueux et l’évasion fiscale n’a rien de patriotique. Marine Le Pen dit que le FN n’est pas concerné. Certains de ses partisans auraient le droit d’être… consternés

VIDÉO. Panama papers: Comment le Front national tente de déstabiliser les journalistes de BFMTV

FRONT NATIONAL

FRONT NATIONAL – Pas d’amalgame. Les portes-voix du Front national ont tous démenti, mardi 5 avril, l’implication de leur parti dans l’affaire « Panama papers« . Le mot d’orde consistant à répéter que les agissements présumés des prestataires du Front national (soupçonnés d’avoir dissimulé, selon Le Monde, des avoirs financiers à l’étranger) ne concerneraient en rien leur parti, a été suivi à la lettre lors de leurs interventions médiatiques.

Et afin que le message soit bien reçu, particulièrement de leur passage sur BFMTV, Gilbert Collard, Florian Philippot et Louis Aliot ont pris systématiquement comme exemple…. l’actionnaire majoritaire de la chaîne, Patrick Drahi, lui aussi cité dans cette affaire. Cette stratégie visiblement concertée n’a pas pour autant déstabilisé les journalistes de la chaîne info qui ont continué de rappeler les liens personnels et professionnels unissant Marine Le Pen et les deux hommes d’affaires mis en cause

Lire aussi :• Découvrez toutes nos vidéos « La Preuve en images »

« Panama papers » : sur la piste du trésor de Jean-Marie Le Pen

Le Monde

«Panama papers»: sur la piste du trésor de Jean-Marie Le Pen © JOEL SAGET / AFP «Panama papers»: sur la piste du trésor de Jean-Marie Le Pen Une société cachée aux îles Vierges britanniques, un compte secret à Guernesey et, à la clé, 2,2 millions d’euros en billets de banque, lingots et pièces d’or sonnantes et trébuchantes. Depuis juin 2015, la justice s’est lancée sur la piste d’un trésor susceptible de conduire à Jean-Marie Le Pen et à sa femme, Jany Le Pen, et a ouvert une enquête pour « blanchiment de fraude fiscale ». Le parquet national financier soupçonne l’ancien président du Front national de s’être servi de son ancien majordome et homme de confiance, Gérald Gérin, ayant droit officiel de la société offshore Balerton Marketing Limited, pour y dissimuler une partie de sa fortune. Créée dans le secret des Caraïbes en 2000, Balerton Marketing Ltd apparaît bel et bien sur les fichiers de la firme panaméenne de domiciliation de sociétés offshore Mossack Fonseca, et les données auxquelles Le Monde a eu accès révèlent ainsi une opacité parfaitement organisée. Les registres de la firme livrent quelques documents clés : l’acte de naissance de Balerton (le 15 novembre 2000, sur l’île de Tortola, sous le numéro d’immatriculation 416881), le nom de son représentant légal (l’avocat suisse Marc Bonnant) et la mention d’un compte en banque à Guernesey.

Un magot en billets, titres, lingots et pièces d’or

Dans ces fichiers figurent aussi plusieurs documents confidentiels, signés de la main de Me Bonnant. Ils montrent que ce célèbre avocat pénaliste délègue le règlement des factures dues par Balerton à une société suisse spécialisée dans l’offshore, Figest Conseil SA. En 2013, Figest est chargée d’organiser le transfert de Balerton de Mossack Fonseca vers un groupe concurrent, Icaza Gonzalez – Ruiz & Aleman… Un domiciliateur d’entreprises qui est actuellement dans le viseur de la cellule antiblanchiment Tracfin.

Le magot de Balerton se divise en billets (97 000 euros), en titres (pour l’équivalent de 854 000 euros), en lingots (26) et autres pièces d’or. Si le mystère demeure sur le véritable bénéficiaire de ces fonds, les magistrats ont aujourd’hui entre les mains de multiples éléments qui permettent d’établir un lien entre les époux Le Pen et les avoirs détenus par Balerton Marketing Ltd, dont l’existence avait été révélée par Mediapart. Ceux-ci ont été mis au jour par la cellule anti-blanchiment française, Tracfin, qui les a versés au dossier en avril 2015 afin d’éclairer la justice et dont Le Monde a eu connaissance.

Mis bout à bout, ils aboutissent à ce constat, que devront confirmer les magistrats : l’existence d’une confusion de patrimoines et de gestion entre, d’un côté, Gérald Gérin, et, de l’autre, Jean-Marie et Jeanine Le Pen. Dans une note de 23 pages transmise aux juges, les enquêteurs de Tracfin notent : « Il est possible que l’intéressé assume pleinement son rôle d’homme de confiance, jusqu’à intervenir comme prête-nom. »

Un emploi du temps troublant

Pour établir ce diagnostic, Tracfin s’est penché sur l’origine des fonds déposés sur le compte en banque de Balerton, depuis que l’ex-majordome de Jean-Marie Le Pen en est devenu l’ayant droit, en 2008, en lieu et place du frère de Jeanine Le Pen, Georges Paschos, premier bénéficiaire de cette société-écran, mort cette année-là.

Or, ce qu’ont trouvé les enquêteurs financiers les a troublés. A commencer par deux virements d’un montant total de 506 000 euros, effectués en septembre 2004 sur le compte de Balerton par la banque suisse Lombard Odier Darier Hentsch & Cie (LODH). L’établissement, justement, qui avait hébergé les fonds issus de la succession du riche cimentier Hubert Lambert, mort en 1976, et dont Jean-Marie Le Pen a été l’héritier controversé. Des transferts de titres provenant de cette même banque ont suivi. De même que de gros achats d’or par Balerton, en 2009, 2010 et 2011.

L’emploi du temps des époux Le Pen a aussi intéressé Tracfin, d’autant que leur présence en Suisse a été repérée aux dates clés de la vie de Balerton. Ainsi, Jeanine Le Pen s’est rendue à Genève le 7 novembre 2008, soit un mois après le décès de son frère ; et Jean-Marie Le Pen y est allé de son côté les 7 et 8 mars 2014. Soit quelques jours à peine avant que le compte en banque de Balerton soit transféré de Guernesey (HSBC) aux Bahamas (Compagnie bancaire helvétique). Gérald Gérin, lui, bien qu’ayant droit de Balerton, ne semble pas être allé en Suisse. Ses comptes bancaires n’en portent en tout cas pas la trace.

La confusion des finances

Au-delà du cas Balerton, l’examen des comptes bancaires personnels de M. Gérin met en lumière une certaine confusion entre ses finances et celles des époux Le Pen. Les enquêteurs y ont ainsi découvert des mouvements « ne semblant pas le concerner », dont, en particulier, des rentrées d’argent annuelles de 135 000 euros en moyenne entre 2010 et 2013. En 2010, l’un de ses comptes personnels a même été crédité de 30 560 euros pour la vente de deux tableaux. Le virement comportait cette mention explicite : « Avance Mme Le Pen ».

S’intéressant aussi aux dépenses de l’ex-majordome, Tracfin a fait d’autres trouvailles. Comme « le maniement par M. Gérin de sommes importantes, sans rapport avec ses revenus officiels », et « la mise à disposition de moyens de paiement rattachés au FN et aux époux Le Pen ». En tant que trésorier officiel de plusieurs associations de financement liées au FN (Cotelec entre avril 2011 et décembre 2013, puis, à compter de cette date, de Promelec), ce proche de Jean-Marie Le Pen semble en effet autorisé à manier d’importantes sommes relevant du Front national. Un parti dont il serait aussi, selon Tracfin, « dépendant financièrement ». Pour preuve, souligne la cellule antiblanchiment, ces trois cartes American Express en sa possession, rattachées à des comptes bancaires ouverts au nom du FN mais aussi des époux Le Pen. M. Gérin a par exemple réglé 558 000 euros avec la carte du parti entre août 2011 et avril 2014.

A la lumière des éléments recueillis, les enquêteurs de Tracfin soulignent que l’« on peut s’interroger sur le degré d’autonomie dont dispose M. Gérin pour les multiples opérations financières qu’il réalise ». Ils concluent par cette formule prudente : « Les comptes de M. Gérin font apparaître, outre un certain nombre de flux atypiques, des liens privilégiés avec Jeanine Le Pen et Jean-Marie Le Pen. »

« Les affaires de M. Gérin ne concernent que M. Gérin »

Gérald Gérin se dit indigné. Qu’elles soient judiciaires ou journalistiques, les enquêtes qui lui sont consacrées depuis plus d’un an lui donnent, dit-il, le sentiment de vivre « dans une république pire que celle de Ceaucescu ». « Oui », reconnaît-il, il est bien l’ayant droit du trust Balerton Marketing Ltd. « Non », cet argent « n’a rien à voir avec Jean-Marie Le Pen », contrairement à ce que supposent les juges. « Je n’ai jamais servi de prête-nom pour Jean-Marie Le Pen. C’était pour mes vieux jours, je ne m’en souciais pas. C’est Marc Bonnant qui s’en occupait », a-t-il indiqué au Monde. D’ailleurs, il a entamé une procédure de régularisation auprès du fisc le 26 juin 2015, selon son avocat François Wagner. Si M. Gérin dit tout ignorer des mouvements sur le compte de Balerton antérieurs à novembre 2008, il explique que « les parts de la société lui ont été cédées gratuitement par Georges Paschos » sans pour autant détailler les raisons de cette cession.

Sa ligne de défense est identique à celle de M. Le Pen, qui affirme au Monde que « les affaires de M. Gérin ne concernent que M. Gérin ». S’il reconnaît aller en Suisse chaque année depuis longtemps, il assure que c’était pour se rendre au centre d’amincissement tenu par l’un de ses amis, Christian Cambuzat, décédé en 2010. L’avocat Marc Bonnant a, lui, refusé de répondre à « des questions portant sur ses mandats d’avocat, soumis au secret professionnel ». La société Figest a, pour sa part, fait valoir qu’elle s’était « limitée à des services administratifs ». « Nous ignorons totalement dans quelle banque [la société Balerton] avait un compte, [si cette société a été] transférée aux Bahamas, et qui est ou en serait l’ayant droit… », précisent deux de ses dirigeants, Gerhard Auer et Dolorès Coulon

Panama Papers : le temps se gâte pour le FN, selon la presse

 Elle ironise sur le slogan du parti, « Mains propres et tête haute », alors que le scandale des Panama Papers touche un proche de Marine Le Pen.

Source AFP | Le Point.fr

Sur le même sujet
Panama Papers : l’ex-fonds d’investissement de DSK impliqué
Panama Papers : le patron de la Fifa impliqué dans le scandale
Coignard – Le FN et Panama Papers : vous avez dit amalgame ?
Panama Papers : qui est Frédéric Chatillon, l’ami de Marine Le Pen ?

Panama Papers : « un dossier vide pour le FN », assure Louis Aliot

Panama Papers : "un dossier vide pour le FN", assure Louis Aliot

Voir les photos              Selon Le Monde, des proches de Manir Le Pen ont élaboré un « dispositif sophistiqué » basé sur des sociétés offshore afin de faire passer de l’argent hors de France

« Le FN n’a pas de compte au Panama, le FN n’a pas de compte à Hong Kong. Cela concerne deux prestataires de services qui sont des amis de Marine Le Pen », assure le vice-président du Front national.

Le vice-président du Front national était l’invité de Léa Salamé ce mercredi matin sur France Inter, pour évoquer notamment le scandale des Panama Papers, dans lequel certains noms de l’entourage de Marine Le Pen ont été cités. D’après les informations du journal Le Monde, Frédéric Chatillon, un ami de longue date de Marine Le Pen, l’expert-comptable Nicolas Crochet et Gérald Gérin, le majordome de Jean-Marie Le Pen, sont suspectés d’avoir élaboré un « dispositif sophistiqué » basé sur des sociétés offshore afin de faire passer de l’argent hors de France. « C’est leur problème (…) Je ne suis pas l’agent de moralité de Frédéric Chatillon et Nicolas Crochet », a tout d’abord déclaré le compagnon de Marine Le Pen

« Je ne suis ni le gestionnaire de biens de Jean-Marie Le Pen ni son majordome, voilà (…) Posez-lui la question, enfin ! Je ne vis pas, moi, avec Jean-Marie Le Pen. Je ne connais pas l’étendue de ses affaires (…) Tout ça ne concerne pas le Front national. Est-ce que l’affaire Cahuzac met en cause le Parti socialiste ? Est-ce que monsieur Balkany, qui est mis en cause dans la même affaire, met en cause l’UMP ? », a-t-il ajouté.

« Le Front national n’a pas de compte au Panama, le FN n’a pas de compte à Hong Kong. Cela concerne deux prestataires de services qui sont des amis de Marine Le Pen », estime également Louis Aliot, qui qualifie ces soupçons de « diffamation par amalgame ».

>>>> À lire aussi : Panama Papers : les sociétés écrans sont peut-être sous des cieux exotiques, les immeubles qu’elles possèdent, eux, sont avenue Foch (et quelques autres vérités bien senties sur les hypocrisies françaises)

Panama Papers : des proches de Marine Le Pen dans la tourmente

« Panama papers » : comment le Front national a préparé le terrain

« Le Monde » a prévenu : demain, les « Panama papers » feront des révélations sur un parti politique français. Un proche de Marine Le Pen vient donc de monter au front pour « s’auto-outer ».
Capture d’écran du profil Facebook de Frédéric Chatillon.

C’est la seconde bombe attendue pour demain, mardi 5 avril. Le Monde doit poursuivre ses révélations dans l’enquête dite des « Panama papers » en dévoilant le nom d’un parti politique français impliqué dans des activités offshore. Peu après 17 heures ce lundi 4 avril, Frédéric Chatillon, ancien leader du GUD, proche de Marine Le Pen et fondateur de l’agence de com’ Riwal — elle-même prestataire de services pour le Front national — a publié un billet sur Facebook pour… « s’auto-outer ».

[Edit mardi 5 avril] Le Monde publie bel et bien un article intitulé . Celui-ci évoque « un système de dissimulation d’avoirs financiers, organisé dans des centres offshore d’Asie et des Caraïbes par le premier cercle de fidèles de la présidente du Front national, au premier rang desquels l’homme d’affaires Frédéric Chatillon et l’expert-comptable Nicolas Crochet », homme chargé de la comptabilité des candidats FN aux législatives en 2012.>>

L’homme y explique qu’il pense avoir « les honneurs du ‘Monde‘ » mardi car il a été « interrogé il y a quelques semaines par deux journalistes » à propos « des investissements [qu’il] avait pu réaliser en Asie« . Afin d’attirer la lumière sur lui, plutôt que sur le FN, et de déminer l’information avant qu’elle ne sorte, Chatillon — déjà dans le cadre du financement de la campagne de Marine Le Pen en 2012 — livre sa version des faits avec force détails.

Il ainsi avoir décidé « d’investir [pour sa société « Unanime »] en Asie à l’automne 2012 » et d’utiliser « une structure juridique en Asie« . Jusqu’ici, rien à voir avec le Panama. Puis, des « conseils juridiques locaux » lui auraient conseillé de « racheter une structure juridique prééxistante » plutôt que « de créer une société ad hoc« . Il s’exécute. La structure juridique prééxistante, du nom de « Time Dragon », se trouve alors être détenue par « une BVI » du nom de « Harson ». Une « BVI », mais qu’est-ce donc ? Chatillon ne s’étend pas sur le sujet, hormis un petit post-scriptum en fin de billet précisant « British Virgin Island ». La boîte qui détient sa structure juridique n’est autre qu’une société des îles vierges britanniques, paradis fiscal s’il en est. Une société elle-même créée par… le cabinet Mossack Fonseca, que l’on retrouve au coeur du scandale « Panama papers », spécialisé dans la gestion de comptes en banque par la création de sociétés offshore.

« Mais nous n’avons jamais eu de contact direct avec celui-ci« , démine Frédéric Chatillon, car « tout était géré par un cabinet Hong-Kongais« . Il assure ensuite que la BVI Harson a été « dissoute courante 2014, n’ayant plus d’utilité » : « La BVI Harson n’a jamais eu de compte en banque et a uniquement servi à porter les parts de la société Time Dragon pendant six mois. » Enfin, Chatillon estime que ces données ont déjà été évoquées dans « l’affaire Jeanne » (du nom du micro-parti qui finance le FN), pour laquelle il est mis en examen. Circulez donc, il n’y aurait rien à voir.

Pendant que Frédéric Chatillon s’outait pour déminer la bombe, le FN a pour sa part publié un communiqué afin de… relativiser les révélations du Monde :

« Les prétendues « révélations » autour du scandale des « Panama papers » n’ont fondamentalement rien de nouveau et sont symptomatiques des vices d’un système qui porte un nom bien connu : la mondialisation sauvage. »

« Des prétendues révélations » qui n’auraient « fondamentalement rien de nouveau« … Faut-il y voir des éléments de langage préparatifs ?

« Panama papers: » Le FN anticipe d’éventuelles révélations

Paris Match

Florian Philippot, vice-président du FN, le 29 mars dernier.
Florian Philippot, vice-président du FN, le 29 mars dernier. CITIZENSIDE / Yann KORBI / AFP

Le Front national a anticipé lundi des révélations à propos d’un des proches de Marine Le Pen, dans le cadre de l’affaire Panama Papers.

Le patron de la société Riwal et proche de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon, a pris les devants lundi sur d’éventuelles révélations dans l’affaire Panama Papers et dédouané le FN, dans un billet publié sur Facebook.

A lire:Hollande anticipe des « rentrées fiscales » après l’affaire « Panama papers »

«J’aurai droit demain (mardi) aux honneurs du « Monde » dans l’affaire de #Panamapapers», écrit-il sur sa page Facebook, au sujet d’investissements réalisés en Asie, après l’enquête d’un consortium d’investigation révélant un vaste scandale d’évasion fiscale touchant hauts responsables politiques, sportifs ou encore milliardaires.

«J’ai bien entendu mis à disposition de ces deux journalistes les documents prouvant la parfaite légalité de ces opérations», poursuit-il.

Le directeur du «Monde» a indiqué lundi matin que des révélations à venir dans cette affaire allait concerner «un grand parti politique français».

Riwal est une société qui réalise des prestations de communication pour des candidats FN. Son patron Frédéric Chatillon est mis en examen pour financement illégal de parti dans le cadre d’une enquête sur la présidentielle et les législatives de 2012.

Je vais prendre les devants pour m' »auto-scooper »

«Je vais prendre les devants pour m' »auto-scooper » et éviter de laisser se développer d’extravagants fantasmes», explique Frédéric Chatillon.

«A l’automne 2012, les associés de la société Unanime et moi-même avons décidé d’investir en Asie une partie des bénéfices que la société avait déjà réalisés au cours de l’année 2011», détaille-t-il.

«Nous avons choisi l’Asie qui offrait les perspectives de rentabilité les plus attrayantes», ajoute-t-il.

De fil en aiguille, «des conseils juridiques locaux nous conseillèrent fin 2012, plutôt que de créer une société ad hoc, de racheter une structure juridique préexistante, sans activité, et ce pour un prix symbolique, ce procédé de « package » étant courant à Hong Kong (la société Time Dragon, elle-même détenue et dirigée par une BVI, Harson)».

BVI signifie qu’il s’agit d’une société des Iles Vierges britanniques.

«Il semble que cette BVI ait été créée à l’origine par le fameux cabinet Mossack Fonseca, mais nous n’avons jamais eu de contact direct avec celui-ci, tout ayant été géré par un cabinet Hong-Kongais», ajoute-t-il.

Mossack Fonseca, au coeur du scandale révélé par les «Panama Papers», est un discret cabinet d’avocats panaméen, qui compte une brochette de clients prestigieux et s’est spécialisé dans l’évasion fiscale.

«Voilà l’histoire d’une entreprise française qui a investi en toute légalité en Asie. Bien évidemment, le Front national n’a rien à voir ni de près ni de loin avec cette affaire privée».

Le FN, un « parti assez pauvre » selon Florian Philippot

Florian Philippot, vice-président du FN, a affirmé lundi sur I-télé que ni son parti ni Marine Le Pen n’avaient de «compte offshore» ou de «compte au Panama».

Florian Philippot a affirmé que le parti français évoqué par le quotidien «Le Monde» et qui serait impliqué dans ce vaste scandale d’évasion fiscale, «cela ne peut pas être le FN», qui est un «parti assez pauvre» et qui «évidemment n’a pas de compte offshore ou Panama ou je ne sais quoi».

Un peu plus tôt, Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen et patron de la société Riwal, prestataire du FN, a pris les devants sur d’éventuelles révélations dans cette affaire, s’expliquant à propos d’investissements en Asie.

Interrogé sur les déclarations de Frédéric Chatillon, Florian Philippot a affirmé: «Tout cela est parfaitement légal». «De toute façon monsieur Chatillon n’a aucune responsabilité au FN», a-t-il ajouté.

Florian Philippot, vice-président du FN, affirme que ni son parti ni Marine Le Pen n’ont de compte au Panama – Regardez

 

0

Florian Philippot, vice-président du FN, a affirmé sur I-télé que ni son parti ni Marine Le Pen n’avaient de « compte offshore » ou de « compte au Panama », en référence au scandale « Panama Papers ».

M. Philippot a affirmé que le parti français évoqué par le quotidien Le Monde et qui serait impliqué dans ce vaste scandale d’évasion fiscale, « cela ne peut pas être le FN », qui est un « parti assez pauvre » et qui « évidemment n’a pas de compte offshore ou Panama ou je ne sais quoi ».

Un peu plus tôt, Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen et patron de la société Riwal, prestataire du FN, a pris les devants sur d’éventuelles révélations dans cette affaire, s’expliquant à propos d’investissements en Asie.

Le directeur du Monde avait indiqué lundi matin que des révélations à venir dans cette affaire allaient concerner « un grand parti politique français ».

Interrogé sur les déclarations de M. Chatillon, M. Philippot a affirmé:

« Tout cela est parfaitement légal ». « De toute façon M. Chatillon n’a aucune responsabilité au FN », a-t-il ajouté.

« Tout ce qui sera fait pour essayer de relier cela au FN ou à Marine Le Pen cela sera tout simplement de la diffamation », a-t-il dit. Interrogé sur le fait de savoir si le FN avait un compte au Panama, il a répondu que « non ».

Marine Le Pen ?

« Non, Marine Le Pen n’a pas de compte offshore ni au Panama ni ailleurs ».

Jean-Marie Le Pen ? « Je ne pense pas (…) et si son nom apparaissait, il faudrait lui demander à lui-même », a-t-il dit. Dans un communiqué publié juste après l’intervention de M. Philippot, le FN « met solennellement en garde ceux qui parmi la presse seraient tentés de relayer des rumeurs amalgamant le FN et sa présidente au scandale dit des +Panama papers+ ».

Le parti « ne tolérera pas que soit portée atteinte à l’honneur et à la réputation de ses dirigeants, de ses adhérents et de ses électeurs, et n’hésitera pas en conséquence à engager des poursuites judiciaires contre tous ceux qui se compromettraient dans la diffamation la plus grave ».

.http://dai.ly/x4223v0

Florian Philippot, vice-président du FN… par morandini

===========

    • Merci de l’info. Evidemment, la une des journaux se fait avec des individus, des partis qui ont utilisé des structures légales dans le droit du commerce supranational, transnational et multinational…. Pas avec le problème de la légalisation superstructurelle et structurelle , et même infrastructurelle de ces pratiques…..par les néolibéraux de tous les pays, appellés « réformistes », en plussss.
    • :           Est-ce à dire que Poutine n’aurait pas complètement tort ?
        •  
        • Pourquoi vous posez des questions sans chercher de réponse? Hypothèses :

          – vous êtes fainéant,
          – vous êtes trop limité?
          – autre?

          Une petite recherche google pour vous aider :
          http://tempsreel.nouvelobs.com…
          http://rue89.nouvelobs.com/201…

          • C’est bien vous savez utiliser google, ceci dit à part démontrer cela et on peut vous féliciter ! cela ne répond en rien à la question.
      • Pas plus que tous les autres dirigeants, pris la main dans le sac ou pas encore parce qu’ils maitrisent mieux le système de la liberté de circulation des capitaux financiers…… 
    • Il se trouve que les paradis fiscaux de toutes les nations, régions, etc à paradis fiscaux, dont les USA sont sans doute plus ou moins absentes, parce que, d’après des journalistes, elles ont d’autres filières de fuite, pardon dans la novlangue de liberté de circulation, capitalistique.

      IL ny’ a aucun doute sur le fait qu’un pays comme les USA où le Congrès abrite une majorité de millionniares, n’est plus une nation de démocratie moderne, mais ploutocratique et oligrachique et la Russie, comme la Chine, etc n’y échappent pas. Ils ont tous été conseillés par les mêmes……idéologues « libérateurs. »
      Mais c’est cela le néolibéralisme, le bon vieux retour aux monopoles des capitaux par une classe de privilégiés.

      C’est notre problème. A tous les habitants et citoyens des classes sociales et politiques dominées, à nouveau

  • Photo d'avatar A propos de Panama, il faut bien quelqu’un pour porter le chapeau.
    Héhé
  • Photo d'avatar Ou quand le FN profite des « avantages » de la mondialisation qu’il condamne par ailleurs…
    • Dès que t’as du pognon, il y a des comportements automatiques qui apparaissent !

      C’est pour cela que je refuse de jouer au Loto, craignant que si je devenais millionnaire, je partirais à la pêche aux Paradis fiscaux !                                        Avec ma retraite CARMF je suis protégé des tentations !

    • Elie Arié, des individus membres du Fn sont ils les seuls à profiter des lois néolibérales?

      Au PS, à LR, c’est pas mal non plus.
      Mais vous ne le voyez pas.
      La mondialisation est un remake de la remonopolisation des capitaux politiques, sociaux, économiques et financiers à laquelle on a eu affaire au XIXème-XXème, en pleine révolution industrielle. Avec les mêmes problèmes et résultats, en pire, l’industrie financière et de la fuite fiscale pour les plus riches s’étant banalisée, grâce aux lois du commerce multinational, supranational et transnational, qui interdisent l’internationalisme autrement que sous la forme de la prédation de classe.

      Curieux que les Nations Unies ne nous sortent pas un programme différent du FMI sur ce sujet là, quand même.
      Va falloir réveiller le mammouth. En commençant par bouter les collabos au pouvoir dans nos pays. Pour constituer un contre-pouvoir.
      Mort aux privilèges en République.
      Et pas vive les privilèges, que je sache. 

    • sans doute parce que les établissements financiers en France font des misères à ce parti
    • :                         Le FN n’a rien à voir avec l’histoire mais bon..
    • pour combattre un adversaire encore faut-il bien le connaître de l’intérieur.

      Donc rien d’extraordinaire je dirai même c’est stratégique.

  • Photo d'avatarPhilippe Meyer               mariane a eu la décence de ne pas mettre la photo de MLP en UNE un point pour Mariane… d’autres journaux ne se gênent pas pour mettre bien en avant sa photo… alors que MLP apparemment n’a aucun lien avec le panama paper , Ca se saurait…..idem pour Poutine,,,, des connaissances à Poutine seraient mêlés à cette affaire…. met-on la photo du père de Cameron, ou d’autres? Non bien sur ….. on tape uniquement sur les adversaires du système….. Toute cette affaire parait suspecte…. notamment lorsque l’on sait que Soros a financé cette opération et que AUCUN AMERICAIN n’est dans la liste;  le delaware aujourd’hui peut rigoler…..
  • Photo d'avatar « Il s’exécute… »

    Photo d'avatar

    Sa ceinture – de chasteté – n’a pas pété. Le made in RPC c’est plus ça.
  • Photo d'avatar
  • Il est clair que cette affaire des « panama papers » a deux principaux avantages pour ses organisateurs : régler des comptes avec quelques adversaires ciblés (comme l’Islande qui n’a pas cédé aux injonctions des banquiers) et déstabiliser certains paradis fiscaux de pays en voie de développement, au profit d’amis tels que la place de Londres ou le Luxembourg. C’est tout bénéfice. 
  • Photo d'avatarsplash
  • Photo d'avatar Il n’y aurait donc que le FN et les Le Pen qui auraient « fauté »?

    Qui parle de Cahizac, Balkany et consorts?
    Quel étrange silence…

  • Photo d'avatar Si le fait que de vos proches sont impliqués sous-entend que vous êtes vous-même impliqué, tout le monde de fil en aiguille va être impliqué !

    Tout cela est une manière tendancieuse pour faire dire ce que l’on souhaite à des faits.Mais sans les approximations et les insinuations, que deviendrait le pseudo débat public

  • Photo d'avatar
  • Je ne comprends rien à tous ces micmacs . Ce qui m’étonne le plus c’est de voir comment des gens déjà pleins de fric s’enquiquinent et se compliquent l’existence pour en gagner encore un peu plus !
  • Photo d'avatar
  • Bien le Fn est un parti dont certains individus profitent des lois du commerce concernant la liberté de circulation des capitaux financiers.

    La nation et la république pour les plus riches après sans les femmes, ou avec les femmes à une place dans une tradition particulière, et sans les musulmans, ou avec une place dans une tradition particulière.
    Rien d’étonnant.
    Mais il n’est pas le seul parti dans lequel on toruve ce genre d’individus et la France n’est pas le seul pays soumis aux lois néolibérales, que l’UE entend confirmer toujours plus, voir reclus_E, il ya 12 heures.

    Bien, il ya au Fn des individus qui utilisent le droit du commerce et la liberté sacralisée de circulation des capitaux financiers et donc des individus et groupes d’individus porteurs de ces capitaux. La nation, la République, au Fn, comme en Ue, c’est celle d’une bande de privilégiés, comme dans nombre d’autres partis, on comprend. On s’en était déjà rendu compte avec le racisme et le sexisme du dit parti qui exclue des habitants et citoyens de la nation et de la république des droits de l’Homme et du Citoyen sur la base de leurs origines, de leur religion et de leur sexe, comme tous les nationaux socialistes qui se respectent. En France et ailleurs.

  • Mais les médias, le problème de fond ce ne serait pas les législations qui permettent cette liberté de circulation des capitaux financiers, qui assèchent les budgets des états et des habitants et citoyens pour leur politique publique, hmmm?

    Que nous disent les Nations Unies sur ce sujet là?
    Suivent elles toujours la ligne FMI, Banque MOndiale, etc, celle des néolibéraux?
    Et comment en sommes nous arrivés là, à ce coup d’états là?

    « Libéralisation » (pour vol ou droits de cuissage et d’usage) qu’y disaient.

    Novlangue, comme en.
    On continue ou on rend illégal, à nouveau? Ou on contrôle, on laisse pas faire.
    En imposant, en taxant les riches commes les pauvres. Et plus parce qu’ils sont riches.
    La parole est aux Nations Unies, contre pouvoir face à la finance et aux quelques individus qui s’enrichissent sur l’appauvrissement des milliards d’autres.
    Côté populo, la parole est à l’Internationale, celle des hommes, des habitants, des citoyens.

    • A propos de « libéralisation » il y a à Singapour un monument à la gloire d’un Anglais du 19ième siècle ayant oeuvré pour le développement et la liberté du commerce. Monument où figure un texte louangeur pour ce précurseur. Un habitant du coin féru d’histoire m’a précisé que le « commerce » en question était principalement à l’époque celui de l’opium en direction de la Chine. On serait donc passé en un siècle et demi du trafic de l’opium au droit de cuissage
      • Le droit de cuissage a précédé le trafic de l’opium, que la Chine n’appréciait pas pas plus que ses conséquences je vous le rappelle, la consommation imposée par des trafiquants, on peut comprendre, et il relève de la même croyance et pratique de l’inégalité entre les hommes, qui fait que certains pensent pouvoir s’approprier les autres et faire d’eux ce qu’ils entendent comme imposer la consommation de l’opium qui n’amène pas à la clarification des idées et à la capacité à l’action, que je sache, en dehors des trips sympas pour intellos ou friqués désoeuvrés ou du boost sympa des débuts.

        Les Anglais ont ce problème d’avoir bien neutralisé leur Levellers et de ne pas avoir eu de révolution.La réforme, c’était bien, mais le résultat, c’est une reine/un roi représentante d’une église anglaise, pas la séparation libérale politique des sphères temporelles et spirituelles.
        Résultat: la liberté est beaucoup trop restée confinée à une classe chez eux, celle de la noblesse d’entreprise avec la noblesse héréditaire.
        Et en les suivant, on est en train de reconstituer les équivalents chez nous, d’effacer les acquis de notre révolution et de nos réformes d’après guerre.
        Chez eux, ils effacent leurs acquis d’après guerre.
        L’habeas corpus a t-il vraiment été pour chacun et tous en RU? NOn, les Levellers ayant été neutralisés.

        Luttes toujours en cours, chez eux comme chez nous.
        Vive l’Internationale des hommes, des habitants et des citoyens.
        Libéralisme politique contre libéralisme économique.

  • Franchement, pourquoi faire comme des pauvkons de français ayant investi un peu d’économies en France et en Europe dans l’espoir de dynamiser un peu l’économie et de créer un peu d’emplois ?

    Alors que, cher camarade patriote sans jugeote, l’Asie c’est beaucoup plus rentable… Mêmes raisonnement et attitude au fond pour la PME Riwal que pour de grandes boites françaises du CAC qui y investissent parce que c’est plus rentable que de donner du boulot aux jeunes qui en cherchent en France (au passage, le vrai problème français actuel, ce n’est pas le droit DU travail, c’est le droit AU travail).
    Mais sans doute Marine va-t-elle annoncer que le FN n’était pas au courant, que son parti se passera désormais des services de Riwal au motif de non respect de la charte de déontologie patriote FN, et qu’il ne faut pas oublier que c’est de la faute aux banques françaises qui ne veulent pas lui faire confiance et lui prêter du pognon
    Elle profitera peut-être de son passage devant les micros et caméras pour inviter les patriotes français à investir en France en vue de sa prochaine élection, et de l’aide nécessaire à la préparation de la patrie à la sortie indolore de l’Euro.
    Qui sait si pour doper son futur programme économique, elle n’en profitera pas aussi pour promettre des gains attendus à 2 chiffres dès 2018 si l’élan patriotique est large et massif (le slogan de l’inversion de la courbe du chômage lui est hélas interdit car déjà breveté et hors service)

Thierry Nevez                 Bah alors les fachos ? On n’a rien à dire ?

J’attends avec impatience de lire vos diatribes sur le complot LRPS (qui, bien sûr, a fabriqué 11.5 millions de documents qui implique aussi des gens de leur parti…)
Je sens que ça va être drôle…
Ferchaux Frederick                   316 000 € placés en paradis fiscal, comme par hasard une somme proche des sommes détectés par les enquêteurs dans l’affaire Jeanne (qui seraient partis vers l’Asie, là aussi)

Ces sommes auraient été placés à Panama (riante ville asiatique) comme par hasard autour des élections de 2012
C’est le prestataire de Jeanne qui est en cause
Mais tout cela n’est que pure coïncidence. Le FN n’a rien à voir !!! Si Collard, Alliot et Philippot vous le disent…
Adada Hue                       Pas étonné que le FN y soit, par contre très étonné que pour les autres partis il n’y ai que des des gens déjà condamnés…
jean de molières                         Tous les coups sont permis

Nous assistons à un déferlement d’accusations à l’encontre du FN, or il semble qu’il s’agisse d’un membre de ce parti qui soit mis en cause, et nous ses dirigeants. Personnellement ce parti me laisse indifférent car il n’apporte aucune solution pertinente pour notre pays. C’est le principe du procès d’intention qui est nauséabond.

Evelyne75                                       Enfin   Le parti de Mme Le Pen « le Front National » engage une procédure en diffamation contre plusieurs médias dont « Le Monde » La boue, la mer… Arrive chez les propriétaires des journaux qui ont pignon sur la rue du Faubourg Saint Honoré

julienas                                        # Tsump a une autre cible… Sarko/bismuth va en devenir vert… Pas bien ça faut pas trahir les amis ! Lol…
# Vu cette descente en flèche sur le fn… Les sondages (seul ceux connus de l’élyséen) le fn doit pas être au raz des pâquerettes, j entends parler autour de moi et le fn est bien présent il détrône largement le ps »houpi »et maintenant la droite aussi… Alors je crois ce que »j entends »… Alléluia !…
bzh29880 8                                     Une cabale de plus. Après la cabale contre Monseigneur Barbarin orchestrée par les médias et le gouvernement, voilà une nouvelle cabale contre le FN dont je ne partage absolument pas les idées ; mais la ficelle est un peu grosse… Un ami de mon ami est impliqué dans la grosse affaire, donc, moi aussi… Très douteux comme raisonnement.

D’autant que d’autre comme Cahuzac (ex ministre PS, copain de Hollande) y est ; on pourrait ainsi tenir le même raisonnement qu’avec le FN.
L’associé avocat d’affaires de N. Sarkozy est aussi impliqué, alors, on pourrait tenir le même discours pour Sarkozy.
Chercher l’erreur, il s’agit bien d’une cabale pour démolir le FN avant les présidentielles ; ni plus ni moins. C’est ce qu’on pourrait appeler une démocratie… Totalitaire.

1mds                                                   Le FN ok , mais les autres ?

Lorsqu’il s’agit du FN, les médias et la sphère politique semble devenir mono maniaques… Je me sens obligé de dire que le FN est à l’opposé de mes idées, mais quand même… En effet, si on se permet d’arroser largement ce parti parce qu’un proche de sa présidente fraude, pourquoi n’éclabousse-t-on pas dans le même mouvement et avec autant de pugnacité Cambadelis et Hollande puisque Cahuzac socialiste et aussi (ex-) ministre en charge de la répression de ce type de fraude ? Et Dieu sait si ces deux Gugus donneurs de leçons ont toujours essayé eux aussi de se faire passer pour plus blanc que blanc et surtout leurs adversaires politiques !
Je trouve lamentable que faute de savoir lutter contre des idées on en vienne à prendre n’importe quel prétexte (bon ou mauvais) pour salir et diffamer… C’est clair que ça ne redore pas le blason de la politique actuelle ni celui de la presse largement complice… enolane                                            Sans blague. Ils sont tous comme une meute de requins qui sentent le sang d’une baleine qu’ils voulaient se faire depuis longtemps : complètement frénétiques !
Ce que j’en dis, moi, c’est que c’est sans surprise (difficile de prendre au sérieux des gens qui se disent irréprochables malgré un absentéisme record pour leurs députés européens, etc. ) mais que ça vaut pour tous. Il y a des pourris et des magouilleurs dans tous les partis, aucun ne valant mieux que les autres à ce niveau.
Bref, est-ce une surprise ? Non ! Est-ce le scandale du siècle ? Non, juste une pratique de plus en plus courante. Est-ce la fin du FN ? Sans doute que non, pas dans un monde politique aussi corrompu. Et quand on aura la liste complète des gens concernés, c’est tout ce monde politique qui sera éclaboussé. Y compris des gens qui juraient les yeux dans les yeux ! En d’autres temps, ça aurait pu être le déclencheur d’une révolution qui aurait mis à la retraite tous ces politicards pour remplacer intégralement les politiciens et le système qu’ils sont supposés servir, mais de nos jours, les seuls qui fassent encore la révolution le font pour de mauvaises causes…

Leshan                                                 Le temps se gâte pour le F. N. Selon la presse !

Attention danger pour la presse de gauche !                                                                                          En effet le F. N. lance une procédure judiciaire en diffamation à l’encontre de tout média qui colporte de fausses informations sur le F. N. Concernant « Panama Papers », le quotidien de gauche le « Monde » est déjà sommé d’apporter des preuves sur ce qu’il énonce sur l’implication du F. N. dans cette affaire ! A suivre !.

dojom                                                    Bizarre,  Il n’y a que ceux qui font de l’ombre à « moije » qui sont cités, mais les actionnaires du monde ne le seront certainement pas !

naymarjean                                      Etonnant cette promptitude à foncer » tête baissée » sur Le Pen… Ou à défaut sur Sarkozy dès la moindre rumeur. Mais rien sur les dérives du PS et les couacs à répétition de Nullissime 1°… Et Strauss Kahn ?
  • vangog                                             On n’est pas responsable de ses amis!
    Comme le PS n’est pas responsable de Jean-Noël Guérini et Sylvie Andrieux ( (poursuivis pour abus de biens sociaux…mais toujours pas attrapés!), Jean-Pierre Kucheida, (poursuivi pour abus de biens sociaux…mais toujours pas attrapé!), Gérard Dalongeville,( poursuivi pour une affaire de fausses factures, et qui aimerait bien faire citer François Hollande comme témoin), Thévenoud (atteint de folie administrative), Jean-Marc Ayrault (6 mois de prison avec sursis), Harlem Désir (18 mois avec sursis), Jérôme Cahuzac etc…
  • Ganesha –                                           Sarkozy, Balkany               Révélation de Cash-Investigation, hier, sur France 2 : c’est le cabinet d’avocats d’affaires  »Claude et Sarkozy » qui a créé la société off-shore soi-disant propriétaire du riad des Balkany à Marrakech… Mais les braves papys qui ont voté PS-Ripoublicains toute leur vie, ré-éliront mr Balkany,  »dans un fauteuil », dès le premier tour…
  •  Camtom –                                           Quelle crédibilité et legitimitè pour le Monde, Lucet? D’où sort ce « consortium de journalistes d’investigation » basé à Washington quand on ne trouve pas d’américains dans la liste? Une semaine après le succès de Poutine/Bachar à Palmyre, il fallait bien re-semer le trouble… Sans tomber dans la théorie du complot, on ne peut pas ne pas voir la pâte des americains dans ce déballage…
  • cloette
  • @camtom:                                        effectivement la ficelle est un peu grosse , et les noms qu’on livre en pâture aussi avec par ci par là quelques uns pour faire plus rigoureux !
  • Publicités

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :