effeuillage précipité pour la canopée

Laisser un commentaire


8245563

Economie – Notre-Dame-des-landes : le projet d’aéroport «surdimensionné», selon des experts

Le Parisien

Le Parisien: ILLUSTRATION. Le référendum local sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes aura lieu «avant l'été, au mois de juin», et concernera «tous les électeurs du département de la Loire-Atlantique», a indiqué mardi Manuel Valls. © LP/ARNAUD JOURNOIS ILLUSTRATION. Le référendum local sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes aura lieu «avant l’été, au mois de juin», et concernera «tous les électeurs du département de la Loire-Atlantique», a indiqué mardi Manuel Valls. Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est «surdimensionné» par rapport aux besoins, estime un rapport d’experts remis à la ministre de l’Environnement Ségolène Royal. La faute à «une conception ancienne», selon le rapport qui devait être mis en ligne ce mardi après-midi.
A la mi-janvier, la ministre avait chargé trois ingénieurs généraux d’examiner les alternatives ou solutions «complémentaires» à ce projet d’aéroport qui déchire riverains, opérateurs, élus, défenseurs de l’environnement.

Revoir le projet

«Les différents scénarios étudiés se résument, après analyse critique, en un choix entre une modernisation de Nantes Atlantique et un aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes redimensionné à une seule piste au lieu des deux prévues», concluent-ils. Leur synthèse d’une soixantaine de pages s’appuie notamment sur les nombreuses études déjà réalisées.
Pour ces experts, qui ont aussi étudié les autres sites possibles, le choix de Notre-Dame-des-Landes «apparaît encore comme un compromis acceptable, malgré des difficultés à ne pas sous-estimer». «Au lieu d’un projet à deux pistes de 3600 m, dont l’une à 60 m de largeur, qui était celui d’un aéroport à vocation intercontinentale, la mission suggère de retenir un projet à une seule piste de 2900 m de longueur et 45 m de largeur, jugée suffisante pour les besoins d’un trafic essentiellement intra-européen».

Cependant, la transformation de Nantes Atlantique reste une autre option possible, soulignent les auteurs : «L’agrandissement de l’aérogare est possible et la rénovation de la piste est nécessaire». Mais «les questions de bruit resteraient prégnantes». Et la nécessité de maintenir l’aéroport ouvert pendant les travaux pourrait «peser sérieusement» sur les coûts.

«Nourrir le débat»

Ce texte vise à «nourrir le débat», selon le ministère, en vue du référendum promis par François Hollande. A ce stade, la consultation est fixée au mois de juin, a annoncé Manuel Valls, qui espérait un début des travaux de l’aéroport en octobre 2016. Mais son périmètre (le seul département de Loire-Atlantique) mécontente en particulier les opposants au projet, et l’ordonnance n’est toujours pas sortie.

«L’idée de ce rapport, malgré les critiques, est de regarder à fond, en vérité, et de façon impartiale, les alternatives, et répondre à toutes les objections pour renouer le dialogue», explique Ségolène Royal.

Alors que le projet est toujours très controversé, un référendum local doit avoir lieu pour en déterminer l’avenir.

Le projet de Notre-Dame-des-Landes est « surdimensionné », selon des experts

Catherine HOURS
Des opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes devant le palais de justice de Nantes, le 13 janvier 2016

Voir les photos     Des opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes devant le palais de justice de Nantes, le 13 janvier 2016

Coup de semonce pour le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes: un rapport d’experts le juge « surdimensionné » par rapport aux besoins, suggérant de le revoir à la baisse ou de moderniser l’aéroport de Nantes Atlantique.

« Force est de constater que le projet, fruit d’une conception ancienne, est surdimensionné », souligne ce rapport rédigé par trois ingénieurs généraux des ponts, des eaux et des forêts. Il a été remis à la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, et devait être mis en ligne mardi après-midi.

La ministre avait, mi-janvier, chargé ces trois experts d’examiner les alternatives ou solutions « complémentaires » à ce projet d’aéroport, vieux de 50 ans, qui oppose riverains, opérateurs, élus, défenseurs de l’environnement.

« Les différents scénarios étudiés se résument, après analyse critique, en un choix entre une modernisation de Nantes Atlantique et un aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes redimensionné à une seule piste au lieu des deux prévues », concluent trois mois plus tard les trois ingénieurs.

Leur synthèse d’une soixantaine de pages (plus annexes), est basée notamment sur les nombreuses études déjà réalisées. Parmi celles-ci, celle de la « commission du dialogue », qui en 2013 avait déjà émis des réserves.

Pour ces experts, qui ont aussi étudié les autres sites possibles, le choix de Notre-Dame-des-Landes, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, « apparaît encore comme un compromis acceptable, malgré des difficultés à ne pas sous-estimer ».

– « Renouer le dialogue » –

Le site, gelé depuis 1973 en vue de la construction, « accueille une biodiversité riche et variée mais insuffisante pour justifier un zonage réglementaire de protection », estiment-ils.

« Au lieu d’un projet à deux pistes de 3.600 m, dont l’une à 60 m de largeur, qui était celui d’un aéroport à vocation intercontinentale, la mission suggère de retenir un projet à une seule piste de 2.900 m de longueur et 45 m de largeur, jugée suffisante pour les besoins d’un trafic essentiellement intra-européen ».

Cette révision à la baisse réduirait la consommation d’espace d’environ 200 hectares, sur quelque 600 prévus actuellement.

Cependant, la transformation de Nantes Atlantique reste une autre option possible, soulignent les auteurs : « l’agrandissement de l’aérogare est possible, et la rénovation de la piste est nécessaire ».

Mais « les questions de bruit resteraient prégnantes ». Et la nécessité de maintenir l’aéroport ouvert pendant les travaux pourrait « peser sérieusement » sur les coûts.

La facture s’élèverait à environ 300 millions d’euros pour un objectif de 7 millions de passagers annuels (4,4 millions en 2015), un chiffre qui n’inclut pas l’impact du chantier sur l’activité aéroportuaire.

Pour autant, se pose dès aujourd’hui la question de la mise en conformité des procédures d’atterrissage sur la piste, qui avait été suspendue dans la perspective du transfert fin 2017, disent les trois ingénieurs.

Or, quelle que soit la décision finale, « il est maintenant évident que l’exploitation de Nantes Atlantique se poursuivra bien au-delà de cette échéance », souligne le rapport.

Ce texte vise à « nourrir le débat », selon le ministère, en vue du référendum promis par François Hollande.

A ce stade, la consultation est fixée au mois de juin, a annoncé Manuel Valls, qui vise un début des travaux de l’aéroport en octobre 2016 en cas de victoire du « oui ».

Notre-Dame-des-Landes : le projet d’aéroport est « surdimensionné » selon les experts

LE MONDE | 05.04.2016 à 12h00 • Mis à jour le 05.04.2016 à 14h51 | Par Rémi Barroux

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Classer

Une manifestation contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes le 27 février 2016.

C’est un carton rouge ou, à tout le moins, un éclairage nouveau sur le projet de construction du nouvel aéroport nantais à Notre-Dame-des-Landes. Et qui pourrait remettre en question le transfert de l’aéroport actuel de Nantes-Atlantique vers ce petit bourg situé dans le bocage, à une quinzaine de kilomètres au nord de l’agglomération nantaise.

Lire l’intégralité de l’enquête :   Ultra pio Notre-Dame-des-Landes : la mission « Royal » rejette le projet d’aéroport sous sa forme actuelle

Dans un rapport très complet de plus d’une centaine de pages, rendu public mardi 5 avril, les trois inspecteurs généraux des ponts, des eaux et des forêts, missionnés par la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, le 13 janvier, retiennent deux possibilités : agrandir l’actuelle plate-forme aéroportuaire ou garder le site de Notre-Dame-des-Landes pour le nouvel aéroport, mais en en diminuant la surface et, de fait, l’impact environnemental. Sans préconiser un abandon, ils rejettent l’actuel projet, défendu par le gouvernement et le chef de l’Etat – François Hollande avait expliqué, le 11 février, qu’il s’agissait d’« un grand projet d’aéroport pour tout l’Ouest, engagé depuis des années » –, le jugeant « surdimensionné ».

« Réduire les coûts et les impacts environnementaux »

« L’agrandissement et la rénovation des installations actuelles de Nantes-Atlantique permettraient d’accompagner la croissance du trafic. Les questions de bruit resteraient très prégnantes, précisent Pierre Caussade, Nicolas Forray et Michel Massoni. Le projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes apparaît surdimensionné. Une redéfinition du projet avec une seule piste de 2 900 m de long et 45 m de large – au lieu des deux pistes de 3 600 m de long dont une de 60 m de large – répondrait aux besoins au-delà de 9 millions de passagers, permettant de réduire les coûts et les impacts environnementaux et fonciers. »

Selon les calculs des inspecteurs, le recalibrage du projet de Notre-Dame-des-Landes permettrait de diminuer son emprise de 200 hectares, sur les 1 650 que compte aujourd’hui la zone d’aménagement prévue.

Pour Ségolène Royal, la mission répond bien à la question posée : « Y a-t-il un projet alternatif ? » « C’est un très bon rapport, incontestable, qui desserre l’étau du tout ou rien, qui dit qu’on peut recalibrer le projet et que l’aménagement de l’aéroport actuel n’est pas non plus impossible », a expliqué au Monde la ministre de l’environnement, qui n’a jamais caché ses doutes sur la pertinence du projet d’aéroport de Notre-Dames-des-Landes, vieux de plus cinquante ans et dont la déclaration d’utilité publique remonte à bientôt dix ans.

Voir aussi notre grand format :   Notre-Dame-des-Landes, une vie « hors la loi »

Des experts jugent Notre-Dame-des-Landes surdimensionné

DES EXPERTS ESTIMENT LE PROJET DE NOTRE-DAME-DES-LANDES SURDIMENSIONNÉ

Voir les photos            Un rapport d’experts remis à Ségolène Royal qualifie de « surdimensionné » le projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes pour remplacer celui de Nantes. /Photo d’archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) – La ministre de l’Environnement Ségolène Royal a qualifié mardi d' »incontestable » un rapport d’experts qui qualifie de « surdimensionné » le projet controversé d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes pour remplacer celui de Nantes.

Dans ce rapport publié mardi, trois inspecteurs généraux des ponts, des eaux et des forêts missionnés au début de l’année par la ministre rejettent le projet actuel, lui préférant une extension de l’aéroport existant ou une diminution de la surface du nouveau site de Notre-Dame-Des-Landes.

 » C’est un très bon rapport, incontestable, qui desserre l’étau du tout ou rien, qui dit qu’on peut recalibrer le projet et que l’aménagement de l’aéroport actuel n’est pas non plus impossible », a dit la ministre au journal Le Monde.

De longue date circonspecte quant au projet, Ségolène Royal assure que les experts « ont travaillé en toute indépendance » et marque ainsi sa différence avec le Premier ministre Manuel Valls.

« Le projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes apparaît surdimensionné », disent Pierre Caussade, Nicolas Forray et Michel Massoni dans le texte remis à la ministre.

Ils proposent deux alternatives: « l’agrandissement et la rénovation des installations actuelles de Nantes-Atlantique » ou « une redéfinition du projet avec une seule piste de 2.900 m de long et 45 m de large – au lieu des deux pistes de 3.600 m de long dont une de 60 m de large »

Le mois dernier, la ministre de l’environnement avait déclaré n’avoir pas renoncé à élargir le périmètre du référendum sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, que le Premier ministre souhaite limiter au département de Loire-Atlantique.

Manuel Valls a annoncé que la consultation aurait lieu en juin et concernerait les seuls électeurs du département.

=======

Vos réactions

Pierre D                                Cet aéroport est un des exemples du bétonnage à la française comme des lignes TGV non rentables. La collusion et la communauté d’intérêts entre hauts fonctionnaires de l’Etat et leurs copains du privé (Bouygues, Vinci, Effage,…) se font au détriment de la collectivité et des finances publiques.

Art                                           Je suis preneur d’exemples significatifs de bétonnage à la française. Il y a aussi des équipements collectifs sous-dimensionnés, n’est-ce pas?

Pilate Ponce                        Trop fort ces ingénieurs, ni gagnant, ni perdant, balle au centre. Tout le monde restera donc conforté dans ses certitudes.

belin                                        Une belle perche pour le gouvernement qui va lâchement renoncer sans perdre la face. Drôle de pays. Depuis combien de temps déjà ce projet était il à l’étude ?

  • Mais pour comprendre, regardez aussi qui est derrière notre dame des landes : VINCI !! Vinci attend son heure. Vinci attend le moment où elle pourra exploiter (extorquer ?) cet aéroport qui lui aura été livré sur un plateau d’argent par ses amis politiques. Exploiter cet aéroport en parfait monopole. Pour facturer les prix qu’elle voudra pour les parkings, pour récolter les recettes des boutiques, des taxes aéroportuaires. C’est à vomir.

  • Si les Nantais n’en veulent pas, cet aéroport peut tout aussi bien être construit en Normandie, dans le centre de la France ou en Charente-Poitou.

  • Jean RJean R                         On disait la même chose de Roissy-Charles de Gaulle dans les années 70 . On connait la suite !
  • Publicités

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :