Stage en Lybie

Laisser un commentaire


 1

La France mène des opérations secrètes en Libye contre Daech, affirment plusieurs sources

FRANCE LIBYE

INTERNATIONAL – Au regard de la progression de l’Etat islamique en Libye, il est de notoriété publique que la France s’intéresse de très près à ce qui s’y passe. Assez pour y envoyer des soldats sur zone ? C’est ce que plusieurs médias commencent en effet à affirmer. Mardi 23 février, nos confrères du Huffington Post Arabie rapportaient que des « commandos » français étaient arrivés sur place pour épauler Khalifa Haftar, chef d’Etat major de l’armée nationale libyenne, dans sa lutte contre Daech.

Selon nos confrères, les soldats français mèneraient « des opérations conjointes » avec les hommes du colonel Hfter Salim Abdali opérant à Benghazi, principal bastion des jihadistes jusqu’à leur défaites survenue… mardi 23 février. Interrogé par Le HuffPost, le porte-parole du chef d’État major des Armées françaises a nié toute présence tricolore en Libye. « Nous recevons beaucoup d’appels de journalistes ce sujet, et la réponse est non. Il n’y a aucun soldat français en Libye. Nous démentons donc formellement cette information », nous fait-on savoir du côté du ministère de la Défense, précisant que les sources citées par nos confrères du Huffington Post Arabie étaient exclusivement libyennes.

Un ex de la DGSE, également sollicité par Le HuffPost, a aussi fait part de son scepticisme, n’imaginant pas que la France soit engagée dans « des combats directs » sur le sol libyen. Reste que ce mercredi 24 février, Le Monde cite un « haut responsable de la défense française » qui vient étayer cette hypothèse. Aussi, Le Point indique que Jean-Yves Le Drian a confié une enquête pour « compromission du secret de la défense nationale » à la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la défense) ciblant les sources du Monde. Sans confirmer ni infirmer les informations de nos confrères, le ministre de la Défense est visiblement soucieux des fuites portant sur le dossier libyen.

« Agir discrètement »

Selon les informations du quotidien du soir, la France a fait le choix « d’agir discrètement » à défaut de pouvoir se lancer dans « un engagement militaire ouvert » en Libye. Ainsi, il y a aurait deux façons de procéder sur le terrain. La première consiste à envoyer des forces spéciales (notamment dans l’est du pays) sur des combats ciblés (ce qui semble correspondre à ce que nos confrères du Huffington Post Arabie décrivent). Ces opérations d’appuis aux forces loyalistes « engagent la France car leurs soldats, même très discrets, agissent sous l’uniforme », précise Le Monde.

La deuxième méthode, clandestine, consiste à solliciter le service action de la DGSE, notamment pour cibler l’encadrement de l’Etat islamique. En résumé, des actions coup de poing visant des cadres de l’organisation jihadiste comme savent les mener les services secrets.

Cette présence française supposée sur le sol libyen s’explique par la progression inquiétante de Daech. Les jihadistes « sont là, sur près de 300 kilomètres linéaires de côtes, et ils se répandent. Et ils sont à 350 kilomètres de Lampedusa (île italienne, ndlr). Lorsque le beau temps va arriver en Méditerranée, il y a des risques de passage de combattants », avait prévenu Jean-Yves Le Drian au début du mois. Ces opérations sur le sol libyen sont donc à lire à l’aune de la crainte française d’y voir se constituer un nid de jihadistes qui fomenteraient des attaques terroristes depuis la Libye.

La semaine dernière, des avions américains (les seuls officiellement et directement engagés dans le conflit) ont bombardé un camp d’entraînement de l’EI près de Sabratha. Ce raid a fait plusieurs dizaines de morts dont Noureddine Chouchane, décrit comme un cadre de l’EI. Selon Le Monde, cette opération a été menée à la demande de Paris.

Lire aussi :

• Le nombre des jihadistes en Libye a doublé, selon l’administration américaine

• Daech s’installe en Libye (et n’est pas près d’être délogé)

La France mène des opérations secrètes en Libye

LE MONDE Nathalie Guibert

La France procède en Libye à des frappes ponctuelles très ciblées, préparées par des actions discrètes voire secrètes. Face à la menace de l’organisation Etat islamique (EI), la ligne fixée par le président François Hollande repose, pour l’heure, sur des actions militaires non officielles. Elles s’appuient sur des forces spéciales – leur présence, dont Le Monde a eu connaissance, a été repérée dans l’est de la Libye depuis mi-février par des blogueurs spécialisés.

Ce n’est pas tout. Plusieurs sources ont indiqué au Monde que la lutte contre les terroristes pouvait couvrir des opérations clandestines, menées par le service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Les premières engagent la France car leurs soldats, même très discrets, agissent sous l’uniforme. Les secondes sont aussi assurées par des militaires mais restent invisibles.

Lire l’intégralité de notre enquête :   La guerre discrète de la France en Libye

Ces deux composantes sont considérées, dans la doctrine militaire, comme des « précurseurs », en l’absence de cadre disponible pour une guerre ouverte. Ces moyens, dits d’« ouverture de théâtre », ne préjugent toutefois pas d’une future opération en bonne et due forme. Un haut responsable de la défense française indique toutefois au Monde : « La dernière chose à faire serait d’intervenir en Libye. Il faut éviter tout engagement militaire ouvert, il faut agir discrètement. »

Frapper l’encadrement de l’EI

En Libye, l’objectif n’est pas de gagner une guerre mais de frapper l’encadrement de l’EI, dans l’idée de freiner sa montée en puissance. Une action menée de concert par Washington, Londres et Paris, comme l’a de nouveau illustré le raid américain du 19 février contre un cadre tunisien de l’EI à Sabratha, une ville de l’Ouest libyen située à une soixantaine de kilomètres de Tripoli.

Lire aussi :   Les Etats-Unis veulent endiguer l’Etat islamique en Libye

Considéré comme le plus haut responsable de l’EI en Libye, l’Irakien Abou Nabil avait, lui, été tué à Derna, en novembre 2015, par un bombardement similaire. Selon les informations du Monde, cette frappe a été initiée par Paris.

=================

Commentaires

Thierry  •                                          partout où passe la secte satanique Daesh, au bout de quelques mois il ne reste que des champs de ruines.

  • Yeti  •                                      J’hésite entre bernard-henry et Vladimir…
    Dans un cas, ça papotera beaucoup pour ne convaincre personne,
    Dans l’autre ça causera pas, et y’aura plus personne à convaincre.
    Aller, va pour bhl ! après tout, c’est son chef-d’œuvre, non ?
  • DENIS  •                                 Daesh a choisi Pigeot !
  • Rouge et noir  •                    Encercler les bastions et lâcher ébola. Et tirer sur ceux qui veulent s’échapper.
    De toute manière ces guignols ne respectent pas la convention de Genève.
  • Chris  • tapisser le pays avec des moabs. problème réglé en moins d’une journée.
    Hong Kong Fou Fou  •      C’est vrai ça comment on fait la guerre ?
    Faudrait que l’Homme se pose enfin la question face à cette grande interrogation, ça pourrait servir dans le futur.
    yves  •                                  C’est pourtant simple !!! 20 mégatonnes, reparties sur les agglomérations. Et ensuite, la Légion pour terminer la dératisation.

ƸӜƷ  •                                              Il y à des choses : moins on en cause, plus on est en sécurité…
Ce faire le buzz, ne doit rendre irresponsable !

Yeti  •                                             des Français sur place ? Aurait-on oublier de rapatrier bhl et son grand orchestre

Michaël Bat 2                           Si la France et ses alliés n’avaient pas outre passé le mandat de l’ONU et renversé Khaddafi, les forces spécialistes ne seraient aujourd’hui en train de prendre des risques pour régler le chaos actuel. Et dire que certains souhaitaient la répétition du scénario libyen en Syrie.

Gilbert Bourin 2                      Certains commentateurs suggèrent que les articles du Monde soient relus et censurés au ministère de la défense (et aussi de l’intérieur ?). Moi je crois que la presse de mon pays doit rester libre, indépendante et courageuse. Sinon c’est la STASI ou la GEPEOU version française qui vont nous informer. Merci aux courageux journalistes du Monde

PIERRE-MARIE MURAZ          Sur bien des sujets les journalistes restent volontairement muets pour »ne pas nuire » à certains « milieux » qui ne portent pas la France dans leur coeur … les militaires Français et leurs familles aimeraient parfois un peu de discrétion …

no comprendo 2                     Mais je comprends pas … pourquoi publier ça ?! rendre publique cette info n’est ce pas dangereux pour ceux qui font les opérations ? sans parler du ton employé pour décrire ces opérations « secrètes » … scoop loupé…

Lecteur fraternel                     Des lecteurs gagnés mais des agents français en danger….Belle connerie que ce scoop! J’apprécierai qu’on ne me censure pas.

  • andre guennou               En réalité, la France ne fait pas grand chose en Lybie. « Quelques frappes très ciblées », autant dire « quelques escarmouches ». Il est temps de se réveiller.
  • Jacques Aubin 

    se réveiller, avec un porte avions qu’on a écarté de la zone depuis 3 mois ? non non, il faudra attendre la campagne présidentielle en France, qui sera la toile de fond de notre « intervention » à venir …

  • Au moins une partie des informations « révélées » à propos de ces opérations, proviennent de sources ouvertes et d’observations faites par des amateurs éclairés, du domaine aéronautique notamment. Si la France voulait effectivement mener des opérations entièrement clandestines en Libye, certains des moyens employés auraient évidemment évité de laisser la moindre trace ou le moindre signal pouvant être intercepté par à peu près n’importe qui..
    La vérité est probablement plus subtile : depuis au moins le mois de novembre dernier on sait que la France mène des opérations au-dessus de la Libye, et donc aussi probablement au sol.. Les nouvelles informations des jours derniers le confirment et il est possible qu’elles aient été  » fuitées  » en toute connaissance de cause, pour préparer progressivement l’opinion publique française et internationale à une implication de plus en plus forte de la France en Libye, et qui culminera sans doute au moment où se déclenchera en France la campagne… de l’élection présidentielle.

  • JEAN AUTRET 

    L’enquête pour « compromission du secret de la défense nationale » confiée à la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la défense) ne peut consister qu’en des vérifications administratives auprès de personnels militaires et ne peut en aucun cas entraîner auditons judiciaires, garde à vue ou quelque acte judiciaire que ce soit. Car la DPSD ne possède aucune prérogative judiciaire. Si les vérifications entreprises révèlent quelque suspicion d’infraction judiciaire, ce service doit dès lors aviser « sans délai » la DGSI, seul service habilité judiciairement à constater des infractions relevant de la compromission du Secret en matière d’atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation. Et la DGSI ne pourra commencer ses investigations qu’après saisine d’un magistrat spécialisé du Parquet.

    Jacques Aubin

  • @ jean pierre féat :              les « révélations  » du monde n’en sont pas. Ces informations circulaient depuis des mois sur des blogs spécialisés, et des sites de passionnés d’aviation, par exemple, qui avaient relevé des mouvements et des trajectoires révélateurs; si la France avait voulu vraiment tout cacher, elle pouvait facilement éviter ces traces; cela prouve donc qu’il y a une volonté certaine de faire passer le message que notre intervention en Libye est déjà commencée et qu’on prépare le terrain pour « plus grand » et  » un peu plus tard « , probablement au moment de la campagne présidentielle, ce qui fera monter le camp du président actuel…

    jean Pierre FEAT                 Vous avez transmis au ministre ?

    Il ne le sait sans doute pas !  Sinon sur les révélations du Monde , vous avez un avis ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :