« Je suis en colère, il y a des choses difficiles à accepter »

Laisser un commentaire


7539

Les 62 personnes les plus riches au monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres

Le Monde.fr avec AFP

Le patrimoine cumulé des 1 % les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99 % restants, selon une étude de l’ONG britannique Oxfam réalisée à l’approche du forum économique mondial de Davos (Suisse), et publiée lundi 18 janvier.

« L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois », constate l’ONG dans son étude :

« L’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1 % posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015 : un an plus tôt. »

Illustration du creusement spectaculaire des inégalités ces dernières années, l’ONG a calculé que « 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale », alors que « ce chiffre était de 388 il y a cinq ans ».

Mettre fin aux paradis fiscaux

Selon l’ONG, « depuis le début du XXIe siècle, la moitié la plus pauvre de l’humanité a bénéficié de moins de 1 % de l’augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1 % les plus riches se sont partagé la moitié de cette hausse ».

Pour faire face à cette croissance des inégalités, Oxfam appelle notamment à mettre un terme à « l’ère des paradis fiscaux ». « Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présents à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté », explique Winnie Byanyima, la directrice générale d’Oxfam International, qui sera présente à Davos.

L’an dernier, plusieurs économistes avaient contesté la méthodologie utilisée par Oxfam. L’ONG avait défendu l’instrument de mesure utilisé dans cette étude : le patrimoine net, c’est-à-dire les actifs détenus moins les dettes.

Davos: les 1% les plus riches au monde possèdent plus que les 99% autres

Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99% restants avec un an d’avance sur les prévisions, a indiqué lundi l’ONG britannique Oxfam à l’approche du forum économique mondial de Davos (Suisse).

« L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois », constate un rapport de l’ONG intitulé « une économie au service des 1% » publié à l’approche du Forum économique mondial (WEF), qui débute mercredi à Davos.

« L’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1% posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015: un an plus tôt », souligne le rapport.

Illustration du creusement spectaculaire des inégalités ces dernières années, l’ONG a calculé que « 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale », alors que « ce chiffre était de 388 il y a cinq ans ».

L’ONG appelle les participants au forum de Davos à agir: « nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim, alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l?échelle », affirme Manon Aubry, chargée des questions de justice fiscale et d’inégalités chez Oxfam France, citée dans un communiqué.

Selon l’ONG, « depuis le début du XXIe siècle, la moitié la plus pauvre de l’humanité a bénéficié de moins d’1% de l?augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1% les plus riches se sont partagés la moitié de cette hausse ».

Pour faire face à cette croissance des inégalités, Oxfam appelle notamment à mettre un terme à « l’ère des paradis fiscaux », soulignant que 9 entreprises sur 10 figurant « parmi les partenaires stratégiques » du WEF « sont présentes dans au moins un paradis fiscal ».

« Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présents à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté », affirme Winnie Byanyima, la directrice générale d’Oxfam International, qui sera présente à Davos.

L’an dernier, plusieurs économistes avaient contesté la méthodologie utilisée par Oxfam. L’ONG avait défendu l’instrument de mesure utilisé dans cette étude: le patrimoine net, c’est-à-dire les actifs détenus moins les dettes.

Les 62 plus riches possèdent autant que la moitié de la planète

LONDRES (Reuters) – Les 62 personnes les plus riches au monde possèdent désormais autant que la moitié de la population mondiale, soit quelque 3,5 milliards de personnes, déclare l’ONG Oxfam dans un rapport rendu public lundi.

La richesse de ces 62 individus, dont 53 hommes, a augmenté de 44% depuis 2010, alors que celle des 3,5 milliards de personnes les plus pauvres chutait de 41%, précise Oxfam dans cette étude publiée à deux jours de l’ouverture du Forum économique mondial de Davos.

La moitié de ces « super-riches » viennent des Etats-Unis, 17 sont originaires d’Europe et les autres de pays comme la Chine, le Brésil, le Mexique, le Japon et l’Arabie saoudite.

« Le monde est devenu encore plus inégalitaire et la tendance s’accélère », estime la directrice d’Oxfam International, Winnie Byanima, dans un communiqué accompagnant le document.

Environ 7.600 milliards de dollars détenus par des individus sont placés dans des paradis fiscaux. Si des impôts étaient prélevés sur les revenus que cette richesse procure, les Etats obtiendraient chaque année 190 milliards de dollars de plus, a calculé Gabriel Zucman, professeur adjoint à l’université de Californie.

Toujours selon les travaux de Zucman que cite Oxfam, jusqu’à 30% de la richesse totale de l’Afrique est détenue dans des paradis fiscaux, ce qui représente 14 milliards de dollars de pertes de revenus fiscaux chaque année.

« Les entreprises multinationales et les riches élites ne suivent pas les mêmes règles que les autres, en refusant de payer des taxes dont la société a besoin pour fonctionner. Le fait que 188 des 201 premières entreprises mondiales soient présentes dans au moins un paradis fiscal montre qu’il est temps d’agir », conclut Winnie Byanima.

(Alex Whiting; Jean-Stéphane Brosse pour le service français; homson Reuters Foundation est la fondation caritative de Thomson Reuters dédiée à la couverture des sujets humanitaires et liés aux droits des femmes, à la lutte contre la corruption et au changement climatique.; http://www.trust.org)

Davos: les 1% les plus riches au monde possèdent plus que les 99% autres (Oxfam)

AFP
Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99% restants avec un an d’avance sur les prévisions, a indiqué lundi l’ONG britannique Oxfam à l’approche du forum économique mondial de Davos (Suisse). »L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois », constate un rapport de l’ONG intitulé « une économie au service des 1% » publié à l’approche du Forum économique mondial (WEF), qui débute mercredi à Davos.

« L’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1% posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015: un an plus tôt », souligne le rapport.

Illustration du creusement spectaculaire des inégalités ces dernières années, l’ONG a calculé que « 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale », alors que « ce chiffre était de 388 il y a cinq ans ».

L’ONG appelle les participants au forum de Davos à agir: « nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim, alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l’échelle », affirme Manon Aubry, chargée des questions de justice fiscale et d’inégalités chez Oxfam France, citée dans un communiqué.

Selon l’ONG, « depuis le début du XXIe siècle, la moitié la plus pauvre de l’humanité a bénéficié de moins d’1% de l’augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1% les plus riches se sont partagés la moitié de cette hausse ».

Pour faire face à cette croissance des inégalités, Oxfam appelle notamment à mettre un terme à « l’ère des paradis fiscaux », soulignant que 9 entreprises sur 10 figurant « parmi les partenaires stratégiques » du WEF « sont présentes dans au moins un paradis fiscal ».

« Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présents à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté », affirme Winnie Byanyima, la directrice générale d’Oxfam International, qui sera présente à Davos.

L’an dernier, plusieurs économistes avaient contesté la méthodologie utilisée par Oxfam. L’ONG avait défendu l’instrument de mesure utilisé dans cette étude: le patrimoine net, c’est-à-dire les actifs détenus moins les dettes.

1% de la population mondiale possède autant que les 99% restant

Patrick Bèle

L’ONG Oxfam qui publie son rapport sur les inégalité, appelle les participants au Forum économique de Davos à se mobiliser contre les paradis fiscaux qui privent les États de ressources importantes.

À deux jours de l’ouverture du forum de Davos, l’ONG Oxfam a publié un rapport accablant sur la répartition des richesses dans le monde. «L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois» selon le rapport d’Oxfam intitulé «Une économie au service des 1%».

Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde dépasse désormais celui des 99% restants. L’ONG avait prédit que ce phénomène serait observé en 2016. Il l’a été avec un an d’avance sur ses prévisions.

La concentration des richesses s’est tant accélérée ces dernières années que «62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale» alors que ce chiffre était de 388 il y a cinq ans.

190 milliards de recettes perdues or les Etats

62 individus, dont 53 hommes, possèdent donc autant de richesses que les 3,5 milliards de personnes les plus pauvres du monde.

La moitié des super-riches vivent aux États-Unis et 17 sont originaires d’Europe. Les autres viennent de Chine, du Brésil, du Mexique, du Japon et l’Arabie saoudite.

Pour Winnie Byanyima, directrice d’Oxfam international, «le monde est devenu plus inégalitaire et la tendance s’accélère». L’ONG dénonce le rôle des paradis fiscaux et interpelle les participants au Forum de Davos. 7.600 milliards de dollars détenus par des individus sont placés dans des paradis fiscaux.

Gabriel Zucman, professeur adjoint à l’Université de Californie, estime que si les revenus provenant de cette richesse étaient imposés, cela rapporteraient 190 milliards aux Etats du monde.

«Les entreprises multinationales et les riches élites ne suivent pas les mêmes règles que les autres, en refusant de payer des taxes dont la société a besoin pour fonctionner. Le fait que 188 des 201 premières entreprises mondiales soient présentes dans au moins un paradis fiscal montre qu’il est temps d’agir» estime Winnie Byanyima qui sera présente à Davos.

Selon l’ONG, neuf entreprises sur dix appartenant aux «partenaires stratégiques» du Forum sont présentes dans les paradis fiscaux. «Nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l’échelle» déplore Manon Aubry, chargée des questions de justice fiscale et d’inégalités chez Oxfam France.

«Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présentes à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté» affirme Winnie Byanyima.

L’an dernier, plusieurs économistes avaient contesté la méthodologie utilisée par Oxfam. L’ONG avait défendu l’instrument de mesure utilisé dans cette étude: le patrimoine net, c’est-à-dire les actifs détenus moins les dettes.

Inégalités : Les 1 % les plus riches du monde possèdent plus que le reste de la planète

5/30

Il y a 6 heures
PARTAGER
TWEETER
PARTAGER
ENVOYER PAR E-MAIL
Selon l’ONG britannique Oxfam, 62 personnes possèdent désormais autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Elles étaient encore « 388 il y a cinq ans » affirme l’ONG dont la méthode de calcul reste cependant contestée.

Actions dans cet article

T.Hasegawa Co Ltd

4958

1 418,00
-37,00
-2,54%

Selon Oxfam, 62 personnes possèdent désormais autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale© Shutterstock Selon Oxfam, 62 personnes possèdent désormais autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale Plus qu’hier et moins que demain … les plus riches de la planète sle sont de plus en plus si l’on en croit l’ONG britannique Oxfam. Selon les chiffres publiés ce lundi matinen effet, le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99% restants. Et histoire de montrer que pour certains la crise est loin d’être une réalité, cet enrichissement s’avère plus rapide que ne l’avait prévu l’ONG. « L’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1% posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015: un an plus tôt », souligne en effet le rapport, publié régulièrement depuis quelques années avant l’ouverture du forum de Davos.

«  L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois », constate-t-elle. Désormais, selon Oxfam, « 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale », c’est à dire plus que 3,6 milliards d’idividus sur la planète. Elles étaient encore « 388 il y a cinq ans », affirme l’ONG dont la méthode de calcul est cependant contestée . Et d’enfoncer le clou en estimant que la richesse de ces 62 super-riches a progressé de 44 % depuis 2010 tandis que celle, toute relative, de la moitié la plus pauvre avait fondu dans le même temps de 41 %.

Mettre fin à « l’ère des paradis fiscaux »

Forte de ce constat, l’ONG appelle les participants au forum de Davos qui ouvre ce mercredi en Suisse, à agir: « nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim, alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l’échelle », explique Manon Aubry, chargée des questions de justice fiscale et d’inégalités chez Oxfam France, citée dans un communiqué.

Pour faire face à cette croissance des inégalités, Oxfam appelle notamment à mettre un terme à « l’ère des paradis fiscaux », soulignant que 9 entreprises sur 10 figurant « parmi les partenaires stratégiques » du WEF « sont présentes dans au moins un paradis fiscal ». Selon le rapport par exemple presque un tiers de la richesse de l’Afrique se trouve ainsi dans de tels paradis fiscaux.

«  Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présents à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté », affirme Winnie Byanyima, la directrice générale d’Oxfam International, qui sera présente à Davos.

Une méthode de calcul contestée

Reste que la méthode utilisée par Oxfam est critiquée par certains experts.L’ONG utilise une méthode simple pour déterminer qui est riche et qui est pauvre : le patrimoine net, c’est-à-dire les actifs détenus moins les dettes et ce à partir des données provenant de la banque Crédit Suisse.

Ce qui ne permet pas de prendre en compte toutes lés réalités économiques. Le propriétaire d’une maison qui continue toujours de rembourser son crédit devient ainsi plus pauvre qu’un locataire. De même, les pauvres quu Bangladesh ou du pakistan qui ne s’endettent pas ne sont pas pris en compte. Alors que les Américains qui croulent souvent sous les prêts immobiliers et étudiants le sont.

En 2015, l’économiste Alexandre Delaigue faisait ainsi remarquer que, selon ce mode de calcul, «la personne la plus pauvre du monde n’est pas un Africain affamé: c’est Jérôme Kerviel, qui depuis sa condamnation doit environ 5 milliards d’euros à la Société Générale, ce qui lui vaut le patrimoine net le plus bas du monde, à moins 5 milliards».

Pour autant, comme le relevait à la même époque un autre économiste, Jean Galdrey de l’Université de Lille, même si la méthode est contestable, elle va dans le même sens que d’autres, utilisant d’autres démarches et qui montrent elles aussi une concentration des richesses aux mains d’un petit nombre.

=================

Commentaires

  • Girard                               Et ce sont ces plus riches qui bénissent les paradis fiscaux pour surtout, n’en payer que très très peu !
    Dubitator  •                      Encore des niais qui d’une part confondent « patrimoine » et « revenus » et qui d’autre part oublient de compter la consommation des biens communs (qui sont répartis entre tous) dans les revenus.

Quick                                      C’est une très vieille coutume, humaine coutume dirons-nous, pharaon déjà possédait plus que tous les égyptiens !

YD                                            Peut-on connaître le nom de ces 62 personnes que vous citez sans donner de nom ou de liste?

esclave du capitalisme      Vive la Démocratie!! Et n’oubliez pas d’aller voter. 2017 c’est bientôôôôôôt.

DB                                           Vous pensez qu’une dictature est préférable ?

danalias                              Toujours Plus Riches

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :