Mme Gestapo à la question

Laisser un commentaire


 sans-titre3

Grosse tension entre Marine Le Pen et France Inter après un fact checking

Le Figaro     Marc de BoniIl


LE SCAN POLITIQUE – La présidente du FN a accusé France Inter de s’être muée en «tribunal» après que deux de ses affirmations ont été vérifiées et démenties en direct ce jeudi matin.

figarofr: Marine Le Pen, présidente du FN© THOMAS SAMSON/AFP Marine Le Pen, présidente du FN Le roman des relations tumultueuses qu’entretien le monde médiatique avec Marine Le Pen se trouve enrichi d’un nouveau chapitre. Invitée ce jeudi matin sur France Inter, la présidente du FN s’est à nouveau fâchée avec l’animateur Patrice Cohen, qui a contesté en direct certaines de ses affirmations portant sur des citations de Christiane Taubira et Bernard Cazeneuve, deux ministres en première ligne dans cette période de l’après-attentat. Difficile de savoir si la présidente du FN est partie précipitamment ou non, il semble cependant que l’émission était bien terminée lorsqu’elle s’est levée. Mais une chose est sûre, elle s’est sentie piégée, accusant en partant la radio de s’être mué en «tribunal».

Marine Le Pen a d’abord souhaité pointer une phrase prêtée à Bernard Cazeneuve par ses détracteurs, et selon laquelle: «prôner le djihad n’est pas un délit». Sur France Inter la présidente du FN assure: «C’est un propos qu’il a tenu, je crois, alors je vous le dis de mémoire, en 2014 sur RTL. Mais l’ensemble de ceux qui nous écoutent retrouveront cette déclaration», assure-t-elle. On trouve effectivement cette affirmation abondamment relayée sur des sites tels que Riposte Laïque ou medias-presse.info, connotés politiquement à l’extrême droite. Mais la déclaration originelle était en réalité un propos émanant du ministère de l’Intérieur au sujet de la publication d’un livre pour enfants dans lequel le djihad était prôné. La Place Beauvau avait alors expliqué qu’il n’était pas possible d’interdire la parution du livre, car aux yeux de la loi, la promotion du djihad ne constitue pas un délit. Il s’agissait donc d’un rappel du droit.

Bataille d’interprétation

Autre point d’achoppement ce jeudi matin dans les studios de France Inter, des propos prêtés à la Garde des sceaux. Marine Le Pen a été invitée à revenir sur une accusation qu’elle avait portée contre Christiane Taubira, qui selon elle aurait affirmé dans une interview donnée à iTélé qu’il «fallait comprendre les jeunes qui partent en Syrie». «C’est un propos qu’elle a tenu», a affirmé la présidente du FN qui a par ailleurs promis de revenir avec tous «les éléments» pour étayer son affirmation. Mais France Inter disposant de l’extrait en question, a diffusé cette interview de février 2015. «D’abord il faut s’interroger: quels sont les ressorts profonds qui font qu’un jeune est réceptif à ce discours de destruction, de dévastation de mort tout simplement (…) Il nous faut comprendre cela», y explique précisément la ministre de la Justice, interrogée sur les moyens disponibles qui permettraient d’empêcher que de nouveaux jeunes partent en Syrie.

Mais quelques minutes après la fin de l’émission Marine Le Pen ne décolère pas et publie sur Twitter un lien vers un article d’iTélé, et effectivement titré «Taubira: ‘il faut comprendre le jeune qui part en Syrie’», un titre qui traduit donc de manière incomplète le propos de la ministre. Face à l’ampleur prise par cette polémique, la rédaction de la chaîne a d’ailleurs corrigé ce jeudi ce qu’elle a qualifié «d’erreur de verbatim». Il n’en fallait pas moins pour déclencher chez un certain nombre de cadres et de soutiens du FN des accusations de collusion médiatique, dans le seul but de déstabiliser Marine Le Pen.

Confrontée à ses contre-vérités sur France Inter, Marine Le Pen se tend face à Patrick Cohen

POLITIQUE – Disons le tout de suite. Non Marine Le Pen n’a pas quitté précipitamment le studio de France Inter après son interview jeudi 19 novembre, comme cela a pu être évoqué. L’entretien qui a porté sur les suites des attentats du 13 novembre était bien terminé quand la présidente du Front national s’est levée.

Il n’en reste pas moins que l’échange avec le journaliste Patrick Cohen a été considérablement tendu quand ce dernier a confronté Marine Le Pen à certaines de ses déclarations qui s’éloignaient de la réalité. La leader d’extrême droite a été placée devant deux de ses déclarations qui ciblent Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira (à partir de 12’20 dans la vidéo en haut de l’article).

Commençons par le ministre de l’Intérieur. Sur France Inter, Marine Le Pen a déclaré ceci: « Monsieur Cazeneuve qui explique que prôner le jihad n’est pas un délit. (…) C’est un propos qu’il a tenu, je crois et je le dis de mémoire en 2014 sur RTL. » Dans l’esprit de la frontiste, le ministre justifiait d’une certaine manière le jihad. Sauf que, rappelle Patrick Cohen, Bernard Cazeneuve n’a jamais dit cela.

Le Lab d’Europe 1 rappelle l’origine de cette phrase qui circule beaucoup (et sans source) sur les réseaux d’extrême droite. C’est en réalité le ministère de l’Intérieur qui évoquait la sortie d’un livre d’exégèse du Coran qui contenait des passages où le jihad était prôné.

C’est alors que les services de Bernard Cazeneuve avaient affirmé qu’on ne pouvait pas interdire le livre dans la mesure où « ce n’est pas un délit de prôner le jihad, ce n’est pénalement pas répréhensible ». En clair, ce responsable de la place Beauvau ne justifiait pas le jihad mais se contentait de rappeler le droit.

Et pour ce qui est de Christiane Taubira. Patrick Cohen revient sur des propos tenus il y a quelques jours par Marine Le Pen. Elle reprochait à la ministre de la Justice d’avoir dit qu’il « fallait comprendre les jeunes qui partent en Syrie ». « C’est un propos qu’elle a tenu », assure la présidente du FN, ajoutant qu’elle viendra la fois suivante « avec l’ensemble de (ses) éléments ».

Sauf que France Inter diffuse le passage en question de l’interview de la Garde des sceaux sur iTélé.

– « Que dites-vous à un jeune qui part en Syrie », demande la journaliste.

– « D’abord il faut s’interroger sur les ressorts profonds qui font que des jeunes sont réceptifs à ce discours de dévastation. (…) Il nous faut comprendre cela », avait répondu Christiane Taubira.

Rien à voir donc avec une quelconque justification des motivations des jeunes Français qui iraient faire le jihad.

Mais, une fois l’interview terminée, Marine Le Pen n’en démort pas. Sur twitter, elle poste un message « à l’attention des journalistes de France Inter ». Il renvoie vers l’article d’iTélé qui reprend l’interview de Christiane Taubira. Intitulé: « Taubira: ‘il faut comprendre le jeune qui part en Syrie » », il fait lui aussi un raccourci malencontreux, que Marine Le Pen utilise à des fins politiciennes.

Lire aussi :

• Attentats: quand des candidats aux régionales font campagne sans en avoir l’air

• En plein deuil national, le FN déroule son programme électoral

• Marine Le Pen veut « éradiquer l’immigration bactérienne »

Marine Le Pen vs Patrick Cohen sur France Inter: arrêtons de dérouler le tapis rouge au FN

LE PLUS. Au lendemain de l’échec du sommet de Bruxelles sur les migrants, Marine Le Pen était l’invitée de la matinale de France Inter, ce mardi 15 septembre. Et comme on pouvait le prévoir, Patrick Cohen s’est vite retrouvé sur la défensive face à la présidente du FN, déplore notre chroniqueur Olivier Picard. Un très mauvais calcul médiatique, inspiré par l’addiction à l’intensité.

Sébastien Billard  –  Aude Baron

Marine Le Pen face à Patrick Cohen sur France Inter, le 15 septembre (capture d’écran).

Quelle idée folle ! Quelle erreur d’inviter Marine Le Pen en plein drame des migrants et, circonstance aggravante, au lendemain de l’échec européen de Bruxelles. Autant ouvrir le micro à l’ennemi avec les meilleures intentions du monde.

N’y a-t-il eu personne à la rédaction de France Inter pour prendre la mesure de l’inconscience, voire de l’irresponsabilité, d’une telle invitation ?

Elle avait un boulevard devant elle

On comprend bien l’objectif initial : pousser la présidente du Front national dans ses retranchements en l’obligeant à justifier l’incohérence et l’inhumanité de ses saillies populistes. Mais la bataille était perdue d’avance. Après le revirement d’Angela Merkel, Marine Le Pen avait un boulevard devant elle.

Jamais les circonstances ne lui ont été aussi favorables : en rétablissant provisoirement ses frontières avec l’Autriche, la chancelière allemande semble valider toutes les préventions de l’extrême droite contre les dangers de « la submersion migratoire ».

L’anchor man de la matinale de France Inter a bien essayé de mettre en évidence les déclarations border line de son interlocutrice sur l’assimilation de la vague d’immigrés à une nouvelle « invasion barbare ». l a tenté de la prendre en flagrant délit de mensonge sur « le tweet en arabe » d’Anne Hidalgo

Il s’est crashé : Marine Le Pen usant de toute sa mauvaise foi sémantique – et on sait qu’elle est performante – a pu livrer l’interprétation la plus lisse de propos volontairement scandaleux.

Un désastre en direct

Du coup, c’est le talentueux journaliste qui s’est retrouvé en difficulté, donnant l’impression de ramer laborieusement à contre-courant et d’être – c’est le comble – de parti pris en jouant à un énième petit jeu radiophonique du chat et de la souris.

Non seulement Marine Le Pen s’en est sortie sans une égratignure mais elle a pu dérouler son argumentaire habituel dans un contexte historique qui dédiabolise les concepts les plus xénophobes de son mouvement.

La vociférante présidente a même pu, l’air de rien, traiter de dégonflés les jeunes hommes syriens qui fuient leur pays quand ils feraient mieux de se battre contre Daesh (c’est ce qu’elle ferait, elle, a-t-elle fanfaronné). Un désastre en direct. C’était à pleurer. À pleu-rer !

Cette déroute journalistique devrait servir de leçon, et de guide éthique pour notre profession. Donner la parole aux dirigeants du FN parce qu’ils sont des acteurs de notre démocratie, d’accord, mais rien ne nous oblige à leur dérouler le tapis rouge quand on sait par avance à quel point ils (elles) sauront profiter de la situation pour capitaliser sur une actualité dramatique.

La dangereuse addiction au FN des médias

En l’occurrence, la parole de Marine Le Pen était parfaitement prévisible et on savait à l’avance qu’elle n’apporterait rien de plus à une lecture éclairante de l’information.

Alors ? La vérité, et elle est sombre, c’est que les médias raffolent de l’intensité sulfureuse dégagée par la montée du FN et ils abusent de cet ingrédient dopant pour exciter les audiences. C’est plus fort qu’eux. Plus fort que leurs principes. Plus fort que leurs indignations. Ils ne peuvent pas s’en empêcher. C’est presque de l’ordre de la perversion sexuelle ou de l’addiction.

Et l’expérience, depuis la première « Heure de vérité » de Jean-Marie Le Pen en 1984, montre que c’est dangereux. Faut savoir dire stop, comme chantait Bashung. Alors disons stop. STOP !

Marine Le Pen quitte le plateau de France Inter après une vérification de ses propos en direct

Marine Le Pen était l'invitée de France Inter le 19 novembre.

Marine Le Pen était l’invitée de France Inter le 19 novembre. – Capture – France Inter

Un climat tendu régnait jeudi matin sur le plateau de France Inter. Marine Le Pen a quitté le plateau après une séance de fact checking en direct. L’entourage de Marine Le Pen dément un départ précipité et explique que la patronne du FN ne reste jamais pour la dernière séquence.

=================

Commentaires

Pierre  • 

mlp « Bernard Cazeneuve explique que prôner le djihad n’est pas un délit »
Cohen « Bernard Cazeneuve n’a jamais dit qu’il fallait prôner le djihad « ; il a dit « Ce n’est pas un délit de prôner le djihad, ce n’est pénalement pas répréhensible »
Qui a raison ??!

Jacques  • 

« En effet, Bernard Cazeneuve n’a pas prononcé cette phrase. »
Les mensonges permanent de la lepen deviennent insupportables pour les Français, rendons hommage aux journalistes qui pour une fois, démontrent du manière éclatante, les tricheries Frontistes. Bravo Mr.

poerava  • 

Nous verrons tout cela dans 3 semaines à la sortie des urnes…

Jacques  •

Il suffit de lire les forums yahoo pour constater les méthodes du FN, rumeurs, mensonges, ils ne peuvent progresser que dans le chaos, ils ne cherchent pas à éclairer le débat mais à le pourrir , ils ne veulent pas provoquer la réflexion politique mais des réactions ataviques.
c’est une stratégie classique de l’extrême droite qui bénéficie depuis trop longtemps de la complicité de nombreux médias.

Arnor  • 

C’est bien Valls qui a dépensé son temps et son énergie pendant des semaines pour nous expliquer que la menace viendrait de Dieudonné et du FN… Non ?! 😎

Francois B  • 

Patriiiiiiiick !!!

mimi  • 

Hé les gauchos/collabos , à lire sur une autre page de Yahoo :
Le Front national est la première force électorale du 1er tour des régionales, selon un sondage exclusif Harris interactive pour «20 Minutes»…
Allez, rentrez dans les égouts les rats, c’est l’heure !!!

Rouge et noir  • 

L’autruche bleu marine a encore fui et il faudrait faire confiance a ça? 🙂
Franchement dès qu’il y a un peu de pression il n’y a plus personne..Et ç’a veut être présidente?

RV  • 

Marine Le pen devrait décliner les invitations. Soit elle se décommande au dernier moment, soit elle quitte le plateau en cours d’émission et à mon avis pas toujours pour des raisons très honorables.
Qu’elle profite que même quand elle se tait elle engrange des voix ou qu’elle réponde clairement dans ses interviews, même si elle a en face des tordus.

Jean  •

Moi je vois, que ce sont surtout des socialos qui insultent !
Il y a qu’à lire les postes en dessous du mien…

  • william95                      france inter n’est plus france depuis longtemps…

  • chanterelle                  Absolument toutes les télés les radios se comportent en tribunaux avec elle depuis toujours , les journalistes qui l’interviewaient étaient tous prêts à mordre , à cracher leur mépris et leur haine ( mais c’est elle qui est accusée de haine …?), à gagner le Guiness book de la mauvaise foi et de l’injustice . cette attitude lui a rapporté beaucoup d’adhérents … Que n’en auraient ils fait le quart pour les courtisans ( ministres and cie souvent ripoux avérés ) de Sarko et Hollande !!

  • tgbt220                       L’émission Envoyé Spécial d’hier soir a été très intéressante.
    Elle démontre que Daesh a théorisé en 2004 l’utilisation des attentats et des division politiques pour déstabiliser le pays et pousser à la guerre civile entre la minorité raciste islamophobe et autres identitaires d’une part, et les musulmans français d’autre part, ce qui semble se confirmer quand on lit sur les réseaux sociaux les commentaires de certains extrémistes de droite.

    On y apprend aussi qu’au stade de France, les 2 premiers kamikazes avaient le projet de provoquer l’évacuation dans la panique du stade, alors que le troisième devait se faire sauter au milieu de la foule sortant du coté opposé aux autres explosions.
    La décision du président de ne rien laisser paraitre des attentats, de ne pas faire évacuer et de laisser le match se terminer normalement a permis de sauver de nombreuses vies.

  • Serni                                   En parlant de tribunal lorsque Patrick Cohen parle de juger des propos, Marine Le Pen a démontré soit une mauvaise foi absolue, soit une méconnaissance profonde de la langue française…

  • ilssontdevenusfous       les propos de cazeneuve sont clairs et précis ; on ne pouvait pas en 2014 interdire un livre sur un délit qui n’existait pas ; la façon de tourner les choses par mlp est totalement malhonnête ou alors ce qui serait finalement plus inquiétant elle ne comprend pas le français . Pour les propos de taubira il semble que marine se soit référé à un titre racoleur et dénué de fondement de i télé ! mais à son niveau de responsabilités a t on le droit de rapporter des ragots comme une commère sans un minimum de prudence et de vérification? C’est quand même hallucinant de ne pas dire ok elle s’est planté ! de ladéfendre bec et ongles ? c’est du fanatisme!

Julien ROOS                                   Je suis contre les idées de MLP mais vous avez une curieuse vision de la démocratie, que de dire qu’il faut éviter d’inviter des politiques quand ils ont le vent en poupe.
francesca PRIZZI                          « L’idée d’une « censure bien-pensante » est une invention »

L. Joffrin – libération 15/09/2015
Censurez, censurez donc môssieu Picard.

Lilette Dauphinois                     Un texte parfait M. Picard. Voilà exactement ce qu’il fallait écrire.

J’ai réagi comme vous lorsque j’ai entendu que MLP était encore une fois invitée. Et qu’elle puisse dire, sans aucune réaction en face, qu’elle, elle se battrait….

alice lebon                            « ll a tenté de la prendre en flagrant délit de mensonge sur « le tweet en arabe » d’Anne Hidalgo… » Qui est le menteur ici? http://www.20minutes.fr/paris/1686987-20150915-paris-marine-pen-fustige-tweet-arabe-anne-hidalgo

Au delà de ce fameux tweet, quand est-ce que les chroniqueurs politiques referont leur travail (sans mauvaise foi et aveuglement idéologique idiot)? De même que ces journaleux, dont on aimerait qu’ils retrouvent leur fonction de journaliste, fonction qui consiste à informer, de la façon la plus objective qui soit, en se rapprochant le plus possible de la vérité, même quand elle dérange.

Alphonse Boveldieu         Par contre, Charlie Hebdo qui instrumentalise la photo d’Aylan pour une caricature pas drôle les respecte.
C. DelyonC. Delyon
@Alphonse Boveldieu:        Moi, je ne suis pas neutre…
Je suis de parti pris comme tous les posteurs ici.
Je n’ai rien contre Charlie, alors que je vomis le F-Haine.
« Pas drôle »:c’est votre avis.
Vous avez le droit de dire votre sentiment.
Je ne sortirai pas les kalash.
Si vous pensez que la Une de Charlie vous cause un préjudice, vous pouvez engager des poursuites.
C’est ce que fait l’AFP.

David CupillardDavid Cupillard
Faux débat un vrai journaliste ne doit pas avoir parti pris que ce soit contre le FN ou pour tout autre sujets. Un homme qui enfile sa casquette de journaliste doit laisser ces opinions au placard. Le lendemain Patrick Cohen invite Jack Lang et là j’ai été profondément choqué l’ancien ministre de la culture dit qu’il est favorable à une augmentation de la redevance audiovisuelle sur chaîne nationale de service public. La redevance audiovisuelle est l’impôt le plus injuste de France quel que soit le montant de vos revenus, le nombre de TV vous payez la même chose. Un les foyers où habite une personne de plus de 75 ans sont aussi exemptés ce qui veut dire que Liliane Bettencourt ne paye pas la redevance mais un smicard de chez L’Oréal avec une famille à charge doit la payer. Mais là Patrick Cohen ne trouve rien à redire normal quand travaille à France Inter.

C. DelyonC. Delyon
@David Cupillard :     « Faux débat un vrai journaliste ne doit pas avoir parti pris que ce soit contre le FN ou pour tout autre sujets. »
Savez vous qu’il existe de journaux d’opinion?
La redevance est injuste.
Mais il y a plus grave.
Voir un gvt qui se dit de gauche entreprendre la démolition de notre protection sociale.

Paulette FAGGI               Patrick Cohen récidive. Il a déjà invité le Père deux ou trois jours avant la dernière échéance électorale qui benoitement au lieu d’avoir une de ces phrases pourries dont il a le secret, a tout fait pour que sa fille ait un bon score électoral. Et vous avez raison, inviter Marine le Pen en pleine actualité sur les réfugiés est une erreur. Voyez les quelques réactions précédentes. Liberté d’expression ? Mais c’est difficile à accepter quand on diffuse la haine des musulmans français. Qu’on voit des terroristes dans ces malheureux qui abordent nos côtes, ces mairies FN qui discriminent en accordant leur aide sociales aux bons « français de souche », etc.. Et il faut s’attendre si le FN arrivait demain au pouvoir à une idéologie sectaire et qui pourrait restrein dre nos liberté si nous ne sommes pas d’accord . Quelques journalistes de France-Inter accordent en ce moment un temps de parole très démesuré à ce parti xénophobe.
tapa cenbal                  « ces mairies FN qui discriminent en accordant leur aide sociales aux bons « français de souche », etc.. »    Quelles mairies ?
Arnaud Gosset             Ah, aujourd’hui, c’est Paulette qui fait le coup de la bien-pensante angélique, et bien sûre d’elle par dessus le marché

Mitch SavoyMitch Savoy             Marine Lepen ment la bonne affaire!!! Sans vouloir l’excuser, tous les soirs sur 28 minutes Arte le service de désintox dézingue! Aucunes femmes, aucuns hommes politiques importants n’ont été épargnés…
Les politiques mentent et les chroniqueurs s’indignent! Eux ne mentent pas mdr…
Indignation à deux balles et surjouée Oui il faut la dézinguer mais certainement pas de manières aussi grossières….

Elisabeth Lafargue                        Decidement, La Marquise n’aime pas la bataille frontale, elle a tendance à quitter le navire pour se couvrir… Son père n’aurait pas quitté le plateau…

D’ailleurs, on ne part pas quand on a raison….
La meilleure arme d’autodestruction minimaliste et efficace, c’est la Marquise elle meme. L’ange blond griffue est plus stratège, elle attend… Nous aussi

Pierrick Martin                                   Tu m’étonnes. Affronter un militant déguisé en journaliste, ça doit gonfler…
Harold RitterHarold Ritter           C’est sûrement moins gonflant que de parler avec un soldat frontiste qui se contente de répéter les vannes ratées de Marine le Pen sans réfléchir et qui, comme tout bon frontiste, n’a toujours pas compris que le droit d’un journal à défendre une ligne éditoriale était la condition sine qua non d’une presse démocratique.
Au passage vous avez oubliez de dire Bolchevik pour faire tout bien comme on vous a dit. Vous êtes trop laxiste, ils vont vous retirer votre carte si ça continue.

gilbert coutal                               « Elle n’est pas patriote »?

C’est quoi être patriote selon M;Picard? Soutenir aveuglément un gouvernement qui a largement failli? Soutenir le patriot act dont personne n’ose contester qu’il n’a strictement servi à rien dans la lutte contre le terrorisme? Soutenir Taubira?
Selon M Picard, critiquer le gouvernement de la France c’est ne pas aimer la France… Si l’on suit à fond la logique de M.Picard, il était lui même antipatriote jusqu’en 2012 et il le redeviendra en 2017…

Colette-Berthe Mavallée             Ça n’est pas critiquer le gouvernement qui n’est pas patriote, c’est mentir. Mentir, sans honte, de manière calculée, pour porter atteinte à des membres du gouvernement. Mentir, comme l’a toujours fait sa famille politique depuis plus de soixante dix ans. Mentir à la France, en temps normal c’est déjà inadmissible. Actuellement, c’est antipatriotique…
gilbert coutal                                   Nous serons donc heureux de constater que toute la classe politique et journalistique (dont les bobards n’ont pas manqué ces derniers jours) est anti patriotique.

On passe son temps à dévoyer le sens des mots, finalement, il n’y a pas que Daech qui dévoie les textes de base pour servir son idéologie.

Petit rappel: la vraie définition du patriotisme selon le Larrousse: Attachement sentimental à sa patrie se manifestant par la volonté de la défendre, de la promouvoir.
PS: révisez un peu le calcul de base, Le Pen a certes commencé jeune, mais pas à 17 ans non plus.

 Arhue Lester                                   Je ne vote pas. Donc je ne prends pas une position partisane envers le FN. Mais je suis saoulé d’une force par ces écrivaillons qu’on appelle « éditorialiste » qui passent leur temps à distribuer les bons et les mauvais points. Le FN a le douteux privilège d’être scruté à la loupe dans l’attente d’un faux pas, qui entraine ensuite ce genre de torchons à charge, d’aboiements offusqués. Qu’est-ce que c’est gonflant… Le FN n’est pas pire que le pire de la gauche (exemple Cahuzac) ou de la droite (Balkany). Quand comprendrez-vous que ce n’est pas en rédigeant des bafouilles comme celle-là à tour de bras que vous ferez changer la politique ?
Les « chroniqueurs politiques », symbiotes des hommes et femmes de pouvoir, parasites de l’espace public. Éreintants.

Jérémy Chambon                         Je confirme. Ce genre d’article ne devrait pas avoir sa place dans un journal digne de porter ce nom. Et encore moins ce genre de « journaliste » en faire partie.
jlb 17371                           Il est aussi bon de montrer que MLP et son parti ne peuvent pas continuer à se présenter « tête haute, mains propres »

http://blogs.mediapart.fr/blog/lilith13/050612/les-condamantions-et-mises-en-examen-du-front-national-et-de-ses-membres

Ne sont pas repris les condamnations des ex-membres du FN suite à la scission avec le Menhir.
Je suis fatigué de l’attitude de ces gens qui pratiquent la politique de la paille et de la poutre dès qu’une personne critique ou souligne les contradictions du discours FN.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :