Raid « On est parti, on commence »

Laisser un commentaire


BBn6MDE

Attentats de Paris: assaut de la police à Saint-Denis, mort d’une femme kamikaze

Selon des sources policières, au moins deux forcenés sont morts dont une femme qui s’est fait exploser, un acte sans précédent en France. Elle « a activé son gilet explosif au début de l’assaut », a annoncé le procureur de la République de Paris, ne confirmant à ce stade que ce décès.

Les policiers d’élite du Raid ont extrait trois hommes de l’appartement, immédiatement placés en garde à vue, a précisé le procureur. Un homme et une femme ont également été interpellés à proximité immédiate de l’appartement et aussi placés en garde à vue.

Dans le quartier bouclé par des policiers et des soldats munis d’armes automatiques, de casques et de gilets pare-balles, une journaliste de l’AFP a vu les forces de l’ordre emmener un homme qui dit avoir hébergé deux personnes « qui venaient de Belgique » dans l’appartement visé par l’assaut, et une de ses amies.

Au moins trois policiers ont été blessés au cours de l’assaut, lancé vers 04H20 par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et le Raid.

François Hollande suit les développements dans son bureau à l’Elysée avec le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Selon une source policière, la cible de l’assaut est Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de vendredi. Membre de l’organisation Etat islamique (EI), qui a revendiqué les attentats de Paris et Saint-Denis. Ce jihadiste belge de 28 ans, surnommé Abou Omar Soussi ou Abou Omar al-Baljiki, est recherché depuis janvier, soupçonné d’avoir également projeté des attentats en Belgique.

A Saint-Denis, Alexia, qui se trouvait à sa fenêtre, a entendu « des tirs à partir de 04H25, des « boum » comme des grenades puis des rafales intermittentes », a-t-elle raconté.

« On se croirait en guerre », s’est alarmée Hayat, 26 ans, qui avait passé la nuit chez des amis, rue du Corbillon. « J’aurais jamais pensé que des terroristes puissent se cacher ici ».

Le métro et les lignes de tramway desservant la ville ont été arrêtés et les établissements scolaires du centre-ville sont fermés, les habitants étant priés de ne pas sortir de chez eux.

– Kamikaze au passeport syrien –

Salah Abdeslam, 26 ans, soupçonné d’avoir été l’un des tireurs qui ont mitraillé vendredi soir les terrasses de cafés et restaurants parisiens, avec son frère Brahim Abdeslam, qui s’est fait exploser, est aussi toujours activement recherché, notamment en Belgique, où les attaques ont été organisées selon les autorités.

Les enquêteurs disposent par ailleurs d’une vidéo accréditant l’existence d’un autre assaillant dans leur commando qui circulait à bord d’une Seat noire. Il pourrait être lui aussi en fuite.

Deux complices présumés ont par ailleurs été arrêtés samedi dans le quartier bruxellois de Molenbeek, plaque tournante du jihadisme, et inculpés par la justice belge pour « attentat terroriste ». Ces deux hommes, Mohammed Amri, 27 ans, et Hamza Attou, 20 ans, sont aussi soupçonnés d’avoir exfiltré Salah Abdeslam en Belgique après les tueries.

Les trois équipes coordonnées de jihadistes, qui ont fait 129 morts (dont 117 ont été identifiés) et 352 blessés (221 encore hospitalisés dont 57 en réanimation), auraient ainsi été composées de neuf hommes: trois kamikazes aux abords du Stade de France à Saint-Denis, trois autres dans la salle de spectacles du Bataclan et trois assaillants pour les terrasses de bars et restaurants dans la capitale.

Plusieurs kamikazes ont déjà été identifiés, tous français: Samy Amimour (28 ans), Omar Ismaïl Mostefaï (29 ans), Bilal Hadfi (20 ans) et Brahim Abdeslam (31 ans).

Mostefaï, Amimour et Hadfi se sont rendus en Syrie. C’est probablement le cas aussi des deux frères Abdeslam.

Les policiers ont aussi diffusé la photo d’un des kamikazes du Stade de France, dans le cadre d’un appel à témoins, pour obtenir des informations sur cet homme passé par la Grèce cet automne. On a retrouvé près de son cadavre un passeport syrien dont l’identité correspond à celle d’un soldat de Bachar al-Assad tué il y a plusieurs mois.

– « Trop de temps perdu » –

Autre jihadiste français qui intéresse les enquêteurs: Fabien Clain, 35 ans, vieux routier toulousain des filières radicales, qui a revendiqué au nom de l’EI dans un enregistrement les attaques parisiennes.

Sur le plan politique, l’ambiance est de moins en moins à l’union nationale malgré un relatif consensus autour de la réponse sécuritaire portée par François Hollande.

Mercredi, Nicolas Sarkozy a sévèrement mis en cause François Hollande et le gouvernement, déplorant « trop de temps perdu » depuis les attentats de janvier et une insuffisante prise en compte des conséquences de l’intervention en Syrie sur la « sécurité intérieure ».

Le Conseil des ministres doit examiner mercredi le projet de loi sur la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois, qui doit être voté jeudi par l’Assemblée nationale et vendredi par le Sénat. Un état d’urgence jusqu’alors confiné à la métropole, qui sera étendu à l’outre-mer.

Pour organiser la riposte militaire, François Hollande rencontrera Barack Obama à Washington mardi prochain et Vladimir Poutine deux jours plus tard à Moscou, dans l’espoir d’une coalition unique visant à « détruire » l’EI.

Le président russe a ordonné à sa marine de « coopérer » avec la France.

Le président américain a salué mercredi le rôle de Moscou dans les pourparlers visant à mettre fin à la crise en Syrie. La Russie a été « un partenaire constructif à Vienne en essayant de créer une transition politique » en Syrie, a déclaré M. Obama en référence aux récents pourparlers internationaux en Autriche.

Paris a réclamé mardi l’assistance militaire des pays de l’Union européenne, après une nouvelle nuit de bombardements français à Raqa, fief de l’EI. L’UE a fait part de son soutien « unanime ».

Au cours des dernières 72 heures, les frappes aériennes menées par la France et la Russie dans le nord de la Syrie ont tué 33 jihadistes, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

EN DIRECT. L’assaut à Saint-Denis et les dernières informations cinq jours après les attentats du 13 novembre

ATTENTATS – Cinq jours après les attentats meurtriers de Paris, la traque se poursuit mercredi avec un assaut policier avant l’aube à Saint-Denis, en proche banlieue parisienne, les enquêteurs recherchant toujours au moins un suspect-clé et d’éventuels complices.

Mercredi matin vers 4h30, la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et les forces policières d’intervention du Raid ont lancé une opération dans cette ville de Seine-Saint-Denis dans le cadre de l’enquête sur les attentats, a-t-on appris de sources proches de l’enquête et du parquet de Paris. Le quartier était bouclé et plusieurs coups de feu ont été entendus par intermittence pendant près d’une heure. Des policiers ont été blessés lors de l’assaut, sans que l’on sache qui recherchent exactement les enquêteurs à Saint-Denis.

Salah Abdeslam, 26 ans, soupçonné d’avoir été l’un des tireurs qui ont mitraillé vendredi soir les terrasses de cafés et restaurants parisiens, avec son frère Brahim Abdeslam, qui s’est fait exploser, est toujours en fuite et activement recherché, notamment en Belgique, où les attaques ont été organisées selon les autorités. Les enquêteurs disposent d’une vidéo accréditant l’existence d’un autre assaillant dans leur commando qui circulait à bord d’une Seat noire.

» Suivez les dernières évolutions en direct ci-dessous:

Une nouvelle vidéo des tirs cette nuit à Saint-Denis

Plus d’informations à venir…

Plus d’informations à venir…

Peu avant 11h30, le conseil des ministres qui s’est tenu sans le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est terminé. Aucun membre du gouvernement n’a pris la parole contrairement à ce qui se fait généralement après ce rendez-vous hebdomadaire.

Rappelons que le conseil des ministres visait à prolonger l’état d’urgence avec la présentation d’un projet de loi qui arrivera dès jeudi à l’Assemblée nationale.

Après les attentats de Paris, il est « inacceptable » d’exiger le départ du président syrien Bachar al-Assad comme « condition préalable à toute union contre le terrorisme », a déclaré mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse.

« J’espère qu’il y aura un changement de position chez nos autres partenaires occidentaux, comme il y en a eu, malheureusement au prix de terribles actes terroristes, chez nos collègues occidentaux », a déclaré Sergueï Lavrov en référence à la France touchée par une série d’attaques meurtrières. « Il est inacceptable d’exiger des conditions préalables à toute union contre le terrorisme », a-t-il affirmé en référence aux Américains qui continuent de demander le départ du président syrien avant toute chose.

La police turque a arrêté mardi à l’aéroport d’Istanbul huit Marocains présentés comme des militants de l’Etat islamique qui, selon les autorités, voulaient se rendre illégalement en Allemagne, a rapporté l’agence de presse pro-gouvernementale Anatolie.

Selon des sources proches des services de sécurité citées par Anatolie, les huit suspects, arrivés à bord d’un vol en provenance de Casablanca au Maroc, ont affirmé à la police être des touristes et assuré avoir réservé des chambres dans un hôtel.

Vérifications faites, les policiers ont constaté qu’il n’en était rien et ont confié les huit suspects à une unité spéciale antiterroriste qui a découvert sur l’un d’entre eux un document manuscrit détaillant un itinéraire devant les conduire en train, bus ou train jusqu’en Allemagne, via la Grèce, la Serbie et la Hongrie.

saint denis

• 2 terroristes tués
• 5 policiers blessés
• Une chienne d’assaut du Raid tuée
• 5 interpellations
• 1 homme toujours retranché dans un appartement
• Le centre-ville de Saint-Denis déserté et investi de militaires et policiers

Salah Abdeslam, visé par un mandat d’arrêt international pour son rôle présumé dans les attentats de Paris, avait été brièvement arrêté en février aux Pays-Bas lors d’un contrôle routier pour possession de cannabis, a annoncé mercredi la police néerlandaise.

« Il a été interpellé lors d’un contrôle routier de routine début février », a déclaré à l’AFP une porte-parole de la police néerlandaise, précisant qu’une quantité « limitée » de cannabis avait été retrouvée lors d’une fouille de la voiture. Il avait pu poursuivre sa route après paiement d’une amende de 70 euros, selon la police.

Salah Abdeslam, accompagné d’un de ses frères ainsi que d’une autre personne, roulaient en direction du sud dans une voiture immatriculée en Belgique lorsqu’ils ont été contrôlés sur l’autoroute A27 à hauteur de Gorinchem dans le centre des Pays-Bas.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé qu’il allait diffuser auprès des quelque 2500 mosquées de France un « texte solennel » condamnant « sans ambiguïté » toute « forme de violence ou de terrorisme », en vue du prêche de vendredi prochain.

« Les musulmans de France proclameront également leur attachement indéfectible au pacte républicain qui nous unit tous, ainsi qu’aux valeurs qui font la France », écrit l’instance représentative du culte musulman dans un communiqué, cinq jours après les attentats de Paris.

Les suspects de l’appartement de Saint-Denis projetaient un attentat à La Défense, a indiqué une source proche de l’enquête à Reuters.

Peu de temps après la diffusion de cette information, L’Obs a donné une information contradictoire: « les terroristes présumés contre lesquels les force de l’ordre ont donné l’assaut ne préparaient pas d’attentat à La Défense d’après une source policière ».

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a quitté l’Elysée pour retourner à son ministère suivre l’opération antiterroriste en cours à Saint-Denis. Il était peu avant 10H30, au moment même où le conseil des ministres a débuté. Une réunion cruciale puisqu’un projet de loi permettant de prolonger l’état d’urgence doit être présenté pour pouvoir être voté demain et vendredi.

Auparavant une réunion de crise a réuni dans le bureau du chef de l’Etat le premier ministre, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et les ministres Christiane Taubira (Justice), Jean-Yves Le Drian (Défense) et Laurent Fabius (Affaires étrangères).

L’opération antiterroriste commencée après 4 heures du matin est toujours en cours 6 heures plus tard dans le centre ville de Saint-Denis.

Claude Bartolone, député PS de Seine-Saint-Denis et président de l’Assemblée nationale, a appelé mercredi à ne pas établir de « lien » entre « les banlieues populaires » et « ces terroristes », alors qu’une opération antiterroriste est en cours à Saint-Denis, au nord de Paris.

« C’est un quartier très populaire où a lieu cette intervention », a souligné Claude Bartolone sur Europe 1, précisant avoir été en contact ce matin très tôt » avec le Premier ministre Manuel Valls, « qui suivait les événements seconde par seconde ».

« Je ne voudrais pas qu’il y ait un lien entre banlieue populaire – banlieue dangereuse », a-t-il mis en garde. « Il ne faut pas qu’on établisse ce lien entre les classes populaires, les banlieues populaires, et ces terroristes qui n’ont rien à voir avec ces populations qui aspirent à vivre normalement ».

Pendant ce temps-là, les frappes aérienne menées par la France et la Russie au cours des dernières 72 heures dans le nord de la Syrie ont causé la mort de 33 jihadistes de l’Etat islamique, a affirmé mercredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Les raids des aviations française et russe dimanche, lundi et mardi contre des dépôts d’armes, des casernes et des points de contrôle dans la ville de Raqa et ses environs ont fait 33 morts et des dizaines de blessés dans les rangs de l’EI », a déclaré à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

» Lire notre article complet en cliquant ici

saint denis

militaires

La préfecture de police conseille aux automobilistes de contourner le secteur de Saint-Denis ce matin.

Le parquet de Paris a confirmé la mort d’une femme kamikaze « qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut » donné vers 4h20 contre un appartement de Saint-Denis.

Des sources policières ont, de leur côté, fait état d’au moins deux forcenés morts, dont cette femme, un bilan que le parquet n’a pas à ce stade confirmé. « Trois hommes, qui étaient retranchés dans l’appartement, ont été extraits » par les policiers d’élite du « RAID et ont été placés en garde à vue », a en outre confirmé le parquet, ajoutant que leurs identités n’avaient pas été « établies à ce stade ». Un homme et une femme ont été interpellés à proximité immédiate de l’appartement et placés en garde à vue, a ajouté le parquet.

Un homme âgé d’une trentaine d’années affirme sous couvert de l’anonymat que c’est dans son appartement, au 8, rue du Corbillon à Saint-Denis, que les policiers ont donné l’assaut. Un appartement, dont il aurait en réalité forcé la porte, et qui serait un squat, explique une de ses amies.

« Un ami m’a demandé d’héberger deux de ses potes pour quelques jours », a raconté à l’AFP cet homme. « J’ai dit qu’il n’y avait pas de matelas, ils m’ont dit ‘c’est pas grave’, ils voulaient juste de l’eau et faire la prière. J’ai rappelé mon ami. Il m’a dit qu’ils venaient de Belgique », a-t-il poursuivi.

« On m’a demandé de rendre service, j’ai rendu service, je n’étais pas au courant que c’était des terroristes », a expliqué cet homme, très agité, avant d’être menotté et emmené par les policiers.

Selon des informations I-Télé, un deuxième appartement a été ciblé durant l’opération antiterroriste, dans lequel il y aurait eu deux interpellations.

Centre-ville bouclé à Saint-Denis

Opération antiterroriste à Saint-Denis : deux morts et cinq interpellations

Le Monde.fr avec AFP

Deux personnes liées aux attentats du 13 novembre sont mortes et cinq autres ont été interpellées lors de l’assaut lancé à l’aube mercredi matin contre un appartement situé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). L’opération antiterroriste, menée par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, le RAID et la BRI (brigade de recherche et d’intervention), visait l’organisateur présumé des attentats, Abdelhamid Abaaoud. Mais pour le moment, aucun élément ne confirme qu’il était effectivement sur les lieux de l’assaut.

L’assaut a débuté à 4 h 20, selon un communiqué du procureur de la République de Paris. Dès le début, une femme retranchée dans l’appartement visé par le RAID « a activé son gilet explosif (…) et est morte ». Selon les informations du Monde, un deuxième terroriste est mort lors de l’assaut. Trois des personnes retranchées dans l’appartement ont ensuite été mises en garde à vue. A proximité de l’appartement, un homme et une femme ont également été interpellés. Cinq policiers du RAID ont été légèrement blessés, a indiqué la police sur Twitter.

Avant l’assaut de Saint-Denis, les policiers avaient d’abord été mis sur la piste d’un point de chute à Alfortville grâce à un téléphone retrouvé dans une poubelle à proximité du Bataclan. Dans le téléphone, ce SMS envoyé vendredi 13 novembre à 21 h 42 : « On est parti on commence ». La recherche sur la géolocalisation dudit téléphone a indiqué que son propriétaire était passé dans cette ville du Val-de-Marne avant les attaques.

Lire aussi : Qui est Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attentats ciblé par le RAID à Saint-Denis ?

Ecoles fermées

La mairie de Saint-Denis conseillait à ses habitants mercredi matin de rester chez eux et de ne pas circuler dans la zone circonscrite par la police, autour de la rue du Corbillon. De nombreux établissements à Saint-Denis sont fermés jusqu’à nouvel ordre : l’IUT, l’école supérieure du professorat et de l’éducation, le centre d’information et d’orientation et le lycée d’application de l’ENNA (Ecole normale nationale d’apprentissage). La ville de Saint-Denis a diffusé la liste des écoles fermées sur son compte Twitter. Les collèges Elsa-Triolet et Pierre-de-Geyter sont également fermés jusqu’à nouvel ordre.

L’université Paris-VIII, dans le nord de la ville, a indiqué sur les réseaux sociaux ne pas avoir reçu de demande de fermeture, mais a recommandé à ses étudiants, enseignants et personnels de ne pas venir.

Par ailleurs, le trafic est perturbé sur la départementale 27, la D29, la nationale 1 et la N301, la préfecture conseille aux automobilistes d’éviter « largement » Saint-Denis. Pour le moment, le trafic est interrompu sur la ligne 13 entre le terminus Saint-Denis-Université et la station Carrefour-Pleyel, et les trois dernières stations sont fermées au public. De nombreuses lignes de bus sont également fermées jusqu’à nouvel ordre.

L’implant d’une puce qui permet aux Musulmans de parler directement à Allah.
> > > > Cet implant est spécialement conçu pour être placé sous le front.

> Lorsqu’il est correctement introduit il permet aux Musulmans de parler directement à leur dieu.

> > > > > > Disponible en plusieurs tailles, de 5,5 à 12,7 mm.
> > > >
> >
> > > >
> > La taille exacte de l’implant est choisie par un technicien compétent, par exemple un élément de la BRI ou du GIGN.Il saura effectuer très facilement la mise en place.
> > > > > >
> > > > Aucune anesthésie préalable n’est nécessaire. L’implant est introduit sans douleur.
> > > > > >
> > > > Il est certifié halal.
> > > > > > Les effets secondaires (migraines) ne sont que de très courte durée.
> > > > > > Un léger saignement est possible lors de la mise en place.
> > > > > >
> > > > Les bénéficiaires de la CMU, les piliers de mosquées, les businessmen de banlieue sont prioritaires.

=====================

Commentaires

  •  

    Courage à tous les policiers, quelque soit leur secteur, leur grade! Bravo!

    Tappert  • 

    Depuis le temps qu’on réclame l’armée en Seine st Denis et dans les banlieues

    Clark  • 

    Un sac poubelle sur pattes éclate. Ca doit etre beau.

    Charles  • 

    je me pose une question, l’instigateur des attentats de vendredi serait en France, Comment est ce possible ?, nous sommes en Europe, nos frontières Schengen sont sécurisées, nous aurait on menti ?

    DANIEL  • 

    le meilleur est à venir, la masse des immigrés mâles jeunes est présente partout et nous réserve de belles surprises sur l’idéologie du vivre ensemble

    Cleveland  • 

    Français, dormez tranquillement, il y a très peu de musulmans « fous » en liberté sur notre sol…. soi disant… Puis notre petit hitler alias valls, s’occupe de tout!

    germain2  •

    Notre pays est en guerre, il faut faire revenir nos effectifs militaires du Mali et du Yemen, les français d’abord, et puis stopper l’immigration musulmane immédiatement. 10.000 terroristes sur le territoire français ça suffit non ?!!!!!!!

    CATHELYNE  • 

    lA France N’EST PAS DU TOUT PROTEGEE.. comment ça fait t il qu’ils peuvent  entrer et sortir..?? LE gouvernement n’a rien fait depuis charlie.. allez écouter sur : you tube : ceci
    Grave accusation sur Hollande et les attentats SOYEZ ATTENTIFS..

    Drac  •

    ce pays saturé de délinquance importée ou descendante aura beaucoup de mal à se nettoyer car nos gouvernants UMPS complices de cet envahissement sont trop faibles et collabos avec les muzzs …..heureusement que Poutine a mis les pieds dans le plat obligeant cette coalition de larves occidentales à se sortir les doigts du ku
    penser que Merkel et Hollande nous remplissent de ces engeances est insupportable , c’est vraiment un acte de traitrise envers l’europe et vivement que les urnes dégomment toute cette félonie UMPS instaurée depuis des décennies et cette phase de represailles de ces musulmans va peut etre réveiller ce peuple frileux sans repères et bisounoursé cornaqué par des décadents incompétents qui se remplissent les poches de ce système de laches sabordeurs ……ne pas oublier les affinités entre muzzs et gens du voyage super trafiquants et fournisseurs d’armes dont les camps sont inviolables telles les médinas musulmanes surtout , là aussi il y aurait du nettoyage à faire en force
    NEGOCIER !? ils en sont là nos cow boys , décidément il y a du chemin à faire chez les occidentaux naifs !

    Jacques  • 

    La pieuse musulmane dont le coeur a fait BOUM aura-t-elle droit à 72 verges ?

  • jeanlou MAMOSA               Hommage aux 5 policiers blessés et soutenus par leurs collègues pour leur détermination et courage ! Hommage aux forces armées et intervenants divers ! Un chien d’assaut tué. également. « Un héros’ parmi les amis des animaux et des hommes. Les chiens d’assaut sont nécessaires pour mesurer la menace dans de telles circonstances et méritent une place importante, dans ce milieu..Trop d’éléments nouveaux dans cet événement, une ère nouvelle s’annonce et on doit être vigilants.Prudence !

    ah bon                                  Leur planque n’a évidemment aucun lien avec les soutiens dont ils bénéficient dans certains endroits.

    Hoggart                              Ne stigmatisons pas ! Une interview en vidéo donnée à une radio montre une femme habitant dans le même immeuble que les terroristes, s’exprimant entièrement voilée, visage compris, et insistant lourdement sur le danger qu’elle a couru du fait de l’intervention des forces de l’ordre. Bref un subliminal détournement de la situation. Ailleurs sur le web, Bartolone s’escrimant à dissocier banlieues, délinquance et terrorisme était à la fois pathétique et révoltant tandis que l’assaut se déroulait…

    sandrine                           I télé a précisé qu’elle ne portait pas le niqab mais qu’elle se travestissait pour garder un semblant d’anonymat ! de plus elle s’exprimait très clairement ce matin sur Europe 1 et je n’ai pas eu le sentiment qu’elle se plaignait des forces de l’ordre …

    cassandra                          c’est bien l’évenementiel ,mais il faudrait maintenant passer aux choses sérieuses : état d’exception prolongé : quelles conséquences? est ce pertinent ? politique étrangere : s’il y a guerre, pouvons nous encore commercer avec les Etats qui aident et/ou financent notre (nos?) ennemis? etc….

    jeanlou MAMOSA           Et ça continue..Des points nouveaux sur le sol français entraînent automatiquement des problèmes nouveaux et réponses nouvelles. Une femme kamikaze dans le coup, c’est inédit. Des dizaines de policiers sont déployés sur le terrain et font un travail remarquable et sécurise le périmètre en cause.Du sang-froid et de la prudence.

    chris-tel                        Je pense à nos forces de l’ordre, qui sont si courageuses et font un travail formidable, je pense à leur famille qui doivent etre terrorisées à l’idée qu’il arrive une chose grave, merci a vous, ❤ de la ou je suis je ne peux que vous envoyer tout l’amour que j’ai pour mon pays et les Français, merci merci merci

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :