Lune de sang

Laisser un commentaire


sans-titre1

Une pleine lune exceptionnelle et son éclipse totale en images

Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters

L’éclipse de lune qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi 28 septembre a été visible à l’œil nu, sans filtre et sans danger de la côte ouest des Etats-Unis à l’Asie centrale. Cette pleine lune « des récoltes », qui se produit au plus près de l’équinoxe d’automne dans l’hémisphère Nord, est doublement exceptionnelle cette année : notre satellite circule au plus près de la Terre, son périgée, à moins de 357 000 kilomètres de distance, et offre donc son plus gros diamètre apparent. Et il circule dans le même plan que la Terre autour du Soleil – le plan de l’écliptique –, traversant l’ombre de notre planète pour s’éclipser.

Foule dans les rues américaines pour observer la « super Lune de sang »

De nombreux Américains se sont pressés dans les rues pour observer dans la nuit de dimanche à lundi la « super Lune de sang », exceptionnelle combinaison de deux phénomènes astronomiques lors de laquelle la lune – particulièrement grosse et brillante – s’est teintée de rouge.

La « super Lune de sang » a été observable de l’ensemble du continent américain, en Europe, en Afrique, en Asie de l’Ouest et dans l’est du Pacifique pendant un peu plus d’une heure à partir de 02h11 GMT.

A Brooklyn, dans le centre de New York, une foule d’habitants s’est massée sur les places et les trottoirs, les yeux levés vers le ciel, essayant de prendre des photos avec leurs smartphones.

Alors que les New-Yorkais ont bénéficié d’un ciel clair, dans d’autres villes américaines, comme Washington, les nuages ont gâché une bonne partie du spectacle.

Aux premières heures de lundi, la Lune était à son périgée, point le plus proche de notre planète. Elle est alors apparue 30% plus lumineuse et 14% plus grande.

De plus, notre planète était lundi parfaitement alignée avec la Lune et le Soleil, privant ainsi la Lune, qui ne produit pas sa propre lumière, de la lumière qu’elle reçoit du Soleil et qui lui donne normalement sa couleur blanche.

Cependant quelques rayons de lumière, déviés par l’atmosphère de la Terre ont continué de l’éclairer et sont venus jeter cette étrange lumière rouge sur l’astre lunaire.

La dernière combinaison d’une éclipse lunaire et d’une super Lune remonte à 1982, selon la Nasa, et la prochaine ne se produira pas avant 2033.

PHOTOS. Super-lune de sang: les plus belles images de ce phénomène exceptionnel

SCIENCES – Si vous vous êtes couché très tard (ou levé très tôt), vous avez peut-être eu la chance de la voir. Une « super Lune de sang », exceptionnelle combinaison de deux phénomènes astronomiques lors de laquelle la lune (particulièrement grosse et brillante) se teinte de rouge a illuminé le ciel dans la nuit du dimanche 27 au lundi 28 septembre.

La dernière combinaison d’une éclipse lunaire et d’une super lune remontait à 1982, selon la Nasa, et la prochaine ne se reproduira pas avant 2033. Elle a été visible depuis l’ensemble du continent américain, en Europe, en Afrique, en Asie de l’Ouest et dans l’est du Pacifique pendant un peu plus d’une heure à partir de 04h11 du matin, heure française.

Si vous l’avez manquée, il est encore temps de se rattraper puisque de nombreux astronomes, photographes et internautes s’en sont donnés à cœur joie dans le monde:

21771600075_47d6d7b379_z

— Neil deGrasse Tyson (@neiltyson) September 27, 2015

Certains ont tout de même pointé du doigt un phénomène indésirable: la pollution, non seulement lumineuse mais aussi celle aux particules. Comme le soulignait Pascal Descamps, astronome à l’Observatoire de Paris, « la couleur de la lune va dépendre de l’état de l’atmosphère terrestre. Si elle est chargée en particules, par exemple à cause d’une pollution importante, les rayons rouges seront, eux aussi, diffusés et n’atteindront pas la lune ».

« Si l’astre est rouge sang, on pourra se rassurer sur l’état atmosphérique de la terre. S’il est très sombre, voire quasi-invisible, c’est que c’est vraiment catastrophique », expliquait-il avant la super-lune qui n’a donc pas forcément tenu toutes ses promesses aux yeux de certains:

Lire aussi :

Super pleine Lune: un phénomène astronomique remarquable

EN IMAGES. Une « Super Lune » exceptionnelle

 LEXPRESS.fr

super-lune-a-paris_5426919La « Super Lune » a pu être observée de l’ensemble du continent américain, en Europe, en Afrique, en Asie et dans l’est du Pacifique pendant un peu plus d’une heure. REUTERS

Pendant un peu plus d’une heure, la lune s’est teintée de rouge dans la nuit de dimanche à lundi. Un phénomène exceptionnel lié à l’alignement parfait de la Terre, du Soleil et de la Lune, observable un peu partout dans le monde.

Le phénomène ne se reproduira plus avant 2033. Les habitants du monde entier ont bien compris le caractère exceptionnel de l’éclipse totale de lune qui s’est déroulé dans la nuit de dimanche à lundi. Pour observer ce spectacle rare – l’alignement parfait de la Terre, la Lune et le Soleil – il fallait se lever très tôt, ou carrément ne pas se coucher du tout. Smartphones, télescopes et appareils photo à la main, vous étiez nombreux à immortaliser le phénomène et à poster vos photos sur les réseaux sociaux.

La « Super Lune » a été observable de l’ensemble du continent américain, en Europe, en Afrique, en Asie de l’Ouest et dans l’est du Pacifique pendant un peu plus d’une heure à partir de 02h11 cette nuit.

Une « Super Lune » rouge

Sa couleur rouge brique a particulièrement attiré l’attention des spectateurs du monde entier. Elle a été visible dès lors que la Lune est passée dans l’ombre de la Terre. Le maximum de l’éclipse a pu être observé à 4h45 cette nuit.

Le spectacle a pu être filmé en direct depuis la ville d’Oklahoma, au Sud des Etats-Unis.

Outre sa couleur rouge, la Lune a émerveillé les astronomes amateurs de par sa taille, plus grosse qu’à l’accoutumée, et sa brillance intense.

Partout dans le monde, le phénomène a donné lieu à des photos exceptionnelles, comme ici à Glastonbury, au sud du Royaume-Uni.

Ou encore ici à Londres et Los Angeles.

a-supermoon-is-seen-during-a-lunar-eclipse-behind-pods-of-the-london-eye-wheel-in-london_5426935REUTERS

a-supermoon-is-seen-in-the-sky-above-griffith-park-observatory-in-los-angeles-california_5426937REUTERS

De son côté, Paris n’a pas échappé à la règle. La « Super Lune », qui y a été largement visible, a permis là encore la réalisation de photos étonnantes.

super-lune-a-paris_5426919REUTERS

Sur son compte Instagram, la Nasa n’a pas manqué d’immortaliser le spectacle.

#Lune Eclipse de lune : foules dans les rues pour observer la « Super Blood Moon« 

Passionnés et curieux se sont pressés dans les rues dans la nuit de dimanche à lundi pour observer la « super Lune de sang », exceptionnelle combinaison de deux phénomènes astronomiques lors de laquelle la lune – particulièrement grosse et brillante – s’est teintée de rouge.

Cette « super Lune de sang » (Super Blood Moon) était observable sur l’ensemble du continent américain, mais aussi en Europe, en Afrique, en Asie de l’Ouest et dans l’est du Pacifique pendant un peu plus d’une heure à partir de 2h11 GMT (4h11 heure française).

Aux premières heures de lundi, la Lune était à son périgée, point le plus proche de notre planète. Elle est alors apparue 30% plus lumineuse et 14% plus grande. De plus, notre planète était lundi parfaitement alignée avec la Lune et le Soleil, privant ainsi la Lune, qui ne produit pas sa propre lumière, de la lumière qu’elle reçoit du Soleil et qui lui donne normalement sa couleur blanche.

Cependant quelques rayons de lumière, déviés par l’atmosphère de la Terre ont continué de l’éclairer et sont venus jeter cette étrange lumière rouge sur l’astre lunaire. La dernière combinaison d’une éclipse lunaire et d’une super Lune remonte à 1982, selon la Nasa, et la prochaine ne se produira pas avant 2033.

La Lune cuivrée, objet de tous les regards

VIDÉO. Dans la nuit de dimanche à lundi, les amateurs d’astronomie ont admiré une éclipse de Lune rare, puisqu’elle était doublée d’un phénomène de super Lune.

Source AFP | Le Point.fr

L'éclipse de super Lune vue depuis Trébons-sur-la-Grasse, en Haute-Garonne, le 28 septembre.
L’éclipse de super Lune vue depuis Trébons-sur-la-Grasse, en Haute-Garonne, le 28 septembre.AFP©REMY GABALDA
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :