image0012

François Hollande entame un début de bilan en regrettant d’avoir supprimé la TVA sociale de Sarkozy

ESPIONNAGE NSA

POLITIQUE – Le droit d’inventaire existe-t-il en cours de quinquennat? La question s’était posée notamment en mai dernier, lorsque Manuel Valls avait estimé que « la baisse du budget de la culture était une erreur ». François Hollande lui-même la remet au goût du jour dans un ouvrage de la journaliste Françoise Fressoz (Le Monde) à paraître mercredi 2 septembre, où il fait en partie son autocritique.

« Je ne serais pas allé aussi loin, j’aurais gardé l’augmentation de la TVA décidée par Nicolas Sarkozy pour boucler le budget qu’il nous avait laissé », concède notamment le chef de l’État à propos de la TVA sociale voulue par son prédécesseur, dans un entretien à l’auteur de ce livre intitulé « Le stage est fini » (Albin Michel).

« On paie souvent la première loi de finances rectificative », relève-t-il encore. « Pour Sarkozy, c’était la loi travail, emploi, pouvoir d’achat (loi TEPA et son « bouclier fiscal », ndlr) interprétée comme un cadeau fiscal » et qu’il « a payée tout son quinquennat ». « Nous, on a payé les 11 milliards d’impôts nouveaux levés à notre arrivée », admet-il encore.

Son « choix le plus lourd », le traité européen

Lors de ses 100 premiers jours au pouvoir, François Hollande a contribué au détricotage partiel de l’héritage de Nicolas Sarkozy, avec notamment la fin de l’exonération des heures supplémentaires, le rétablissement de la retraite à 60 ans (pour les carrières longues) ou encore l’abrogation du très décrié bouclier fiscal.

Mais il assume pleinement son « choix le plus lourd », à savoir « l’acceptation du traité européen » qu’il assurait vouloir renégocier pendant la campagne de 2012. Et « la rupture avec la majorité intervient là, pas plus tard ». « J’ai accepté le traité pour situer la France au cœur de l’Europe et non en marge », se défend-il, rejetant les appels de ceux, à gauche, qui prônaient un « affrontement avec Merkel ».

« Qu’est-ce que ça aurait changé ? Je n’aurais obtenu aucun gain sur le plan budgétaire, j’aurais créé une déstabilisation dans la zone euro, j’aurais suscité une marginalisation de la France », dit-il.

« Des réformes pas toutes de gauche »

François Hollande fait aussi un aveu: « J’ai engagé des réformes qui ne sont pas toutes de gauche mais servent l’intérêt général. » Il « met aussi à (son) crédit » l’absence de mouvement social majeur tout en constatant que « le mécontentement est passé par les urnes » (municipales, européennes et départementales). « On est le pays où on parle le plus de réformes et on en fait le moins » mais « le sang, la sueur et les larmes, ça ne marche pas », insiste-t-il.

« Depuis Raymond Barre en 1976 (…) les gens disent ‘on a déjà donné, on n’a plus de sang, on n’a plus de sueur, on n’a plus de larmes’, donc ça n’opère plus (…) Ce n’est pas parce qu’on ne dramatise pas qu’on ne réforme pas », assure encore le chef de l’Etat, qui revendique « beaucoup plus de réformes de structure » que ses prédécesseurs.

Autre pique à Nicolas Sarkozy: il « mobilise très bien son camp, mais il est le candidat le moins rassembleur du pays », estime le chef de l’Etat. À droite, des voix s’étaient élevées pour réclamer un droit d’inventaire du mandat de Nicolas Sarkozy, suscitant un vif débat au sein de l’UMP. Il s’est transformé en « simple débat », soulignait Le Monde en octobre 2013.

Lire aussi :

• Sarkozy appelle Hollande « à se ressaisir »

• Vacances: Hollande joue la discrétion face à un Sarkozy très présent

François Hollande admet, en supprimant la hausse de TVA, il est «allé trop loin»

CONFESSION – Le président s’est confié dans l’ouvrage « Le stage est fini » à paraître ce mercredi…

François Hollande l’admet  Il est allée «trop loin» en supprimant dans les premiers mois de son quinquennat la hausse de TVA projetée par Nicolas Sarkozy, dans un ouvrage de la journaliste Françoise Fressoz (Le Monde), Le stage est fini (Albin Michel), à paraître ce mercredi.

Si c’était à refaire ? «Je ne serais pas allé aussi loin, j’aurais gardé l’augmentation de la TVA décidée par Nicolas Sarkozy pour boucler le budget qu’il nous avait laissé», a concédé le chef de l’État dans un entretien à l’auteur du livre.

«On a payé les 11 milliards d’impôts nouveaux levés à notre arrivée»

«On paie souvent la première loi de finances rectificative», relève-t-il encore. «Pour Sarkozy, c’était la loi travail, emploi, pouvoir d’achat [loi TEPA et son «bouclier fiscal»] interprétée comme un cadeau fiscal» et qu’il «a payée tout son quinquennat». «Nous, on a payé les 11 milliards d’impôts nouveaux levés à notre arrivée», admet-il encore.

Mais il assume pleinement son «choix le plus lourd», à savoir «l’acceptation du traité européen» qu’il assurait vouloir renégocier pendant la campagne de 2012. Et «la rupture avec la majorité intervient là, pas plus tard». «J’ai accepté le traité pour situer la France au coeur de l’Europe et non en marge», se défend-il, rejetant les appels de ceux, à gauche, qui prônaient un «affrontement avec Merkel».

«Qu’est-ce que ça aurait changé ? Je n’aurais obtenu aucun gain sur le plan budgétaire, j’aurais créé une déstabilisation dans la zone euro, j’aurais suscité une marginalisation de la France», dit-il.

«Le sang, la sueur et les larmes, ça ne marche pas»

François Hollande fait aussi un aveu : «J’ai engagé des réformes qui ne sont pas toutes de gauche mais servent l’intérêt général.» Il «met aussi à (son) crédit» l’absence de mouvement social majeur tout en constatant que «le mécontentement est passé par les urnes» (municipales, européennes et départementales) . «On est le pays où on parle le plus de réforme et on en fait le moins» mais «le sang, la sueur et les larmes, ça ne marche pas», insiste-t-il.

«Depuis Raymond Barre en 1976 (…) les gens disent +on a déjà donné, on n’a plus de sang, on n’a plus de sueur, on n’a plus de larmes+, donc ça n’opère plus (…) Ce n’est pas parce qu’on ne dramatise pas qu’on ne réforme pas», assure encore le chef de l’Etat, qui revendique «beaucoup plus de réformes de structure» que ses prédécesseurs. Autre pique à Nicolas Sarkozy: il «mobilise très bien son camp, mais il est le candidat le moins rassembleur du pays»

Hollande reconnaît qu’il n’aurait pas dû supprimer la TVA Sarkozy

 Eric Mandonnet,

francois-hollande-173_5406609Retour sur les trois premières années du quinquennat de François Hollande dans « Le stage est fini », par Françoise Fressoz, à paraître le 3 septembre.         REUTERS/Philippe Wojazer

François Hollande est allé « trop loin »… Revenant lui-même sur les trois premières années de son quinquennat, dans un ouvrage à paraître prochainement, le président de la République esquisse un mea culpa, notamment sur la fiscalité.

[EXCLUSIF] Un aveu: « J’ai engagé des réformes qui ne sont pas toutes de gauche. » Un mea culpa, sur la fiscalité, puisque, si c’était à refaire, « je ne serais pas allé aussi loin [NDLR: dans la première loi de finances rectificative], j’aurais gardé l’augmentation de la TVA décidée par Nicolas Sarkozy pour boucler le budget qu’il nous avait laissé, j’aurais fait le crédit d’impôt compétitivité emploi pour les entreprises et j’aurais évité les hausses dans les budgets suivants. »

Un jugement sévère pour son camp: « J’ai fait le pari que la gauche était devenue mature, que, minoritaire dans le pays, elle serait capable de comprendre qu’elle devrait faire bloc pour gouverner; mon constat, c’est qu’une partie de la gauche ne l’admet pas. »

Une attaque ciblée, en vue de 2017: « Nicolas Sarkozy mobilise très bien son camp, mais il est le candidat le moins rassembleur du pays. »

Au terme d’une longue enquête sur le quinquennat actuel, la journaliste du Monde Françoise Fressoz a rencontré, le 9 juillet, François Hollande. Son livre Le stage est fini paraît le 3 septembre chez Albin Michel. Un récit percutant de l’amateurisme de la gauche au pouvoir aux prises avec la crise économique, avant que l’exécutif ne fasse preuve d’un peu de professionnalisme à la suite des attentats de janvier.

François Hollande : « J’ai engagé des réformes qui ne sont pas toutes de gauche mais qui servent l’intérêt général »

François Hollande : "J'ai engagé des réformes qui ne sont pas toutes de gauche mais qui servent l'intérêt général"
© ALAIN JOCARD / AFP
Image Cyril MorinCyril Morin

JE LE RECONNAIS – François Hollande a beau être le deuxième président socialiste de l’histoire de la Vème République, ne pensez pas que ses réformes sont toutes de gauche. Et c’est lui qui le dit.

Dans le livre Le stage est fini (Albin Michel) de François Fressoz, journaliste au Monde, à paraître le 3 septembre, le président de la République se livre à une analyse politique sur les mesures qu’il a prises depuis 3 ans. Il y fait une forme d’aveu comme l’a révélé l’Express qui a pu consulter le livre ce 1er septembre.

Interrogé sur la ligne politique de certaines de ses réformes (comme celle-ci par exemple), François Hollande l’avoue lui-même (avec une nuance cependant):

J’ai engagé des réformes qui ne sont pas toutes de gauche mais qui servent l’intérêt général.

Évoquant notamment son regret sur la première loi de finances rectificative, il concède qu’il aurait dû garder « l’augmentation de la TVA décidée par Nicolas Sarkozy ».

Dans la suite des extraits qu’a pu consulter l’hebdomadaire, le président de la République se livre à une analyse politique de son mandat, où les désaccords avec une partie de la gauche sont manifestes (n’est-ce pas les frondeurs ?). Il explique :

J’ai fait le pari que la gauche était devenue mature, que, minoritaire dans le pays, elle serait capable de comprendre qu’elle devrait faire bloc pour gouverner. Mon constat, c’est qu’une partie de la gauche ne l’admet pas.

Une sorte d’appel à l’unité renouvelé alors que François Hollande juge également un de ses concurrents possibles à la présidentielle de 2017 : Nicolas Sarkozy. S’il gagne à la primaire LR bien sûr, ce dont il ne doute pas. Et visiblement, le président de la République ne semble pas craindre tant que ça le président de Les Républicains. Il dit :

Nicolas Sarkozy mobilise très bien son camp, mais il est le candidat le moins rassembleur du pays.

Pour résumer, François Hollande meurt d’envie d’un second round contre Nicolas Sarkozy, comme il l’avait déjà confié en privé.

Reste que les confessions de François Hollande peuvent paraître surprenantes pour un président en exercice. Mais bon, après tout, « sur un malentendu, ça peut passer« .

[EDIT 17h36 : Ajout de la citation complète venant de l’AFP concernant « les réformes de gauche »]

Les cotes de confiance de François Hollande et de Manuel Valls en baisse selon un sondage

Les cotes de confiance de François Hollande et de Manuel Valls baissent toutes les deux de deux points à respectivement 27 et 37%, selon un sondage Harris Interactive, publié lundi.

La cote du président progresse chez les sympathisants PS (83%, +3) mais reste extrêmement faible chez les sympathisants Républicains (4%) et au FN (6%).

Parmi les ministres, Laurent Fabius est en tête avec 48% des sondés lui faisant confiance comme en juillet, devant Bernard Cazeneuve (47%, stable) Jean-Yves Le Drian (47%, -2) et Emmanuel Macron (39%, -3).

Parmi les autres personnalités politiques, Alain Juppé caracole en tête avec 49% d’opinions favorables (+1), devant François Bayrou (33%, -2), Martine Aubry 29% (-1), François Fillon (29%, -3). Nicolas Sarkozy est stable à 27%.

Enquête réalisée en ligne du 25 au 27 août auprès d’un échantillon de 1.006 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

=====================

 Commentaires

robert  • 

Si tu crois Hollande que l’on va oublier ton incompétence tu te trompes lourdement.
Tu seras balayé pour 2017, n’en doute pas.
Le peuple qui réflêchit ne veut plus de ton inaptocratie

Rebonditude  •  

C’est effarant de laisser élire des individus d’une telle nullité, incapable de comprendre des problématiques relevant de la plus simple arithmétique. Leur seul compétence: la communication, leur seul but: des avantages personnels 😦

vincent  • 

regret pour nous d’avoir mis à la tête de notre pays un tel personnage qui continue de promettre même une nouvelle baisse des impôts uniquement dans un but électoral alors que notre pays est surendetté.

Darth Culator  • 

Ce mandat est une faillite.

Richard  • 

nous aussi nous admettons que tu es allé trop loin et nous allons te remercier pour l’ensemble de ton oeuvre kenavo bourrin !!!

jacot  • 

«Le sang, la sueur et les larmes, ça ne marche pas»
Non cela se subit dans le contexte actuel. Surtout si cela arrive apres des mensonges electoraux

marcel  •  

Vous connaissez la différence entre Hollande et une vache? De temps en temps il y une lueur d’intelligence dans l’oeil de la vache.

Compte  • 

Moi Hollande , je dois admettre que je ne suis pas à la hauteur de la tâche!

Joëlle  • 

Anti-sarkoziste primaire, il a fait de la démagogie tous azimuts ! Et il a encore tellement de c…….ries à reconnaître, notamment le choix de la Taub’ et de NVB ……

Alexandre LG  •

En gros il nous explique qu’il a trahi son électorat ? et il en est fier ! Le peuple vote pour un programme, pas pour ses état d’âme après le résultat ! Les Français voulaient cette affrontement avec l’Allemagne de Merkel et quand a la marginalisation de la France ? ste bonne blague ! L’UE n’est.RIEN sans la France (y a qu’a voir le résultat du référendum sur la constitution, le non français a tout stoppé)

  • helyan                          mais quel mytho : il oublie ses réformes pourries : sur les rythmes scolaires, les fusions de régions, les cadeaux faits sans retour aux entreprises, la réforme du tiers payant, les débats sans fin sur le mariage pour tous qui est une évidence, sivens, notre dame des landes, cahuzac, thévenoud et j’en oublie !
    il a pris les « sans dent » pour des pigeons juste bons à payer et à tester ses réformes et ses envies du moment …

  • charlesquint57          Beaucoup de Français l’admettent devant la machine à café au moment de la pause-travail : « en votant pour hollande en 2012, on est allé trop loin ! »…

  • Retirado                      Il n’a rien compris, absolument rien.
    Il fut élu par défaut parce que le misérable choix politique qui se présentait aux français pour évincer monsieur Sarkozy, ce fut lui.
    Il a passé son temps à faire de l’anti Sarkozy alors que celui-ci n’existe plus.
    La France vit depuis des décennies un énorme déficit démocratique. La république qui devrait être un moyen efficace et fiable vers toujours plus de démocratie est en fait un boulet de plus en plus inefficace et de plus en plus ruineux ou l’entrisme est beaucoup plus sur que la compétence pour accéder au pouvoir et se gaver de façon hallucinante.
    L’entrisme suppose le nivellement par le bas du niveau de compréhension des citoyens.
    Tout est fait en ce sens, du nombre de lois aux lois au service de choix de vie, des réformes de l’Education Nationale au non respect des choix exprimés par référendum, des référence à l’égalité qui n’existe pas, contrairement à l’égalité en droits, aux théories du genre qui invitent joyeusement à ne pas s’assumer au dessus de la ceinture.
    En tentant de remettre Sarkozy avec une touchante obstination, il confirme ce que les sondages le concernant ont pressenti :
    N’importe qui ferait mieux que lui.

    A l’idée qu’il va disparaitre du paysage politique en 2017, la France va aller mieux, il va nous dire que c’est grâce à lui alors que c’est grâce à son départ programmé.
    Le choix politique qui s’offre aux Français pour 2017 est, à ce jour, aussi misérable que celui de 2012 et il ne dépend pas du taux de TVA.
    Qu’on se le dise.

  • Bravitude                           Il est allé trop loin en quittant le conseil général de la Corrèze.

  • LOODH                                Il est allé trop loin par son incompétence donc au rebut

pic daneto                                   Nous , on reconnait que l’on n’aurait pas dû voter pour lui.   Il n’est déjà plus président, mais candidat , quand dans son discours, il dit au sujet des augmentations des salaires des fonctionnaires et enseignants, de la baisse d’impôt  » quoiqu’il arrive  » en clair , un an avant les élections ce n’est point un hasard , surtout quand on s’appuie sur la dette pour contenter (4,5% cette année)

icare39                                         Il est bien temps d’admettre avoir fait une connerie !! Si c’était la seule….mais n’a-t-il plus le temps de réparer? il lui reste bien 21 mois ,avant d’aller à pôle Emploi? Ne peut il faire user du 49/3 par son play mobile ? Evidemment cela requiert un certain courage politique….alors ,pas de gros mots et n’en parlons plus.

olle11                                             Il faut se révolter aussi contre le système TVA, par qui La France, selon la Commission Européenne, perd 32 milliards par an à cause de la fraude fiscale concernant la TVA. La solution n’en est pas « la TVA renversée », comme le propose la Commission, mais plutôt une simplification du système de déduction.

elocinere                                     pour se faire élire il a professé tant de mensonges et voulu donner des gages à son électorat sans tenir compte du manque de compétitivité de la France à la remorque dans la sphère européennes mais cela lui importait peu seule son élection comptait à n’importe quel prix

Ozarmes                                       Il doit aussi faire son méa culpa pour avoir rendu le Pays en bien plus mauvais état qu’il ne l’a pris. Son apport sera celui de l’évolution du Parti Socialiste en se déclarant après beaucoup d’hésitations Social Démocrate tendance Libérale et avoir réduit à une minorité les tenants d’un Socialisme à l’ancienne directement issu de la lutte des classes.

Anne Imassion –                         François ou Françoise Fressoz. En regardant la couverture du livre que vous avez lu, on peut penser que c’est la deuxième orthographe qu’il faudrait privilégier. Soit vous parlez d’un livre sans l’avoir lu, soit vous ne connaissez pas l’auteur qui exerce depuis longtemps son métier à Paris, soit vous n’avez pas été rigoureux dans la relecture de votre article. http://www.albin-michel.fr/Le-Stage-est-fini-EAN=9782226318985

elovane –                                   Hollande n’a été élu que par rejet de Sarkozy. Il le déteste tellement qu’il a confié à un journaliste « je ne veux pas laisser de traces de Sarkozy ». Il a opté des archives tout ce qui concerne Sarkozy..Il a fait en sorte de supprimer la tva sociale, les heures défiscalisées, etc rien que pour la haine de Sarkozy. Il s’en foutait des français ; Là il nous rejoue son jeu, il est le meilleur, avec l’aide bien sur de la journaliste Fressoz du monde. Sarkzoy n’a jamais fait son mea culpa, les français lui reprochent du moins certains, alors la com de l’élysée se met à nous manipuler.; Elle fait déjà le méa culpa de Hollande pour gagner des points.. Ses wk ses conseillers lui parlent de twitter, etc. de ce qui se dit.. La classe moyenne il commence à connaître et veut regagner la confiance de celle ci. Alors nous avons droit à la baisse d’impôts, il espère récupérer des électeurs, comme les profs… Hollande est un fourbe, un manipulateur..A avec l’aide des médias, ils essaient de changer , mais les français ne se laisseront plus prendre

Grnoumpf –                                      Et sinon, à part sa détestation de Hollande qui l’a battu, de quoi parle Sarkozy ? Surtout pas des heures supp défiscalisées qui ont couté plus cher qu’elles n’ont rapporté, de la TVA sociale dont il était contre puis pour, puis… il ne reste aujourd’hui que sa haine de Hollande, et des impots votés pour la moitié par la droite avant sont départ de l’Elysée (il fallait bien rembourser son règne…). Les français ne se laisseront plus prendre non plus par Sarkozy, qui essaye lui aussi de récupérer des électeurs… en vain !

30 Juin 2011 : Un rapport parlementaire dresse un bilan sévère de la défiscalisation des heures supplémentaires. Cette mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy est inefficace et trop chère. Au total, la mesure a coûté 0,23% du PIB et n’a rapporté que 0,15%… N’oublions pas non plus que Sarkozy a viré Borloo de son poste de ministre de l’économie parce qu’il s’était prononcé pour la TVA sociale ! (juin 2007).

Grnoumpf –                                     Cela dit, pour rappel, Sarkozy était lui même fermement opposé à cette TVA avant de se contredire lui même…

Paul Lenoir –                                   Après c’est la faute à Sarko, c’est c’est la faute à la Gauche … Hollande sous estime le rejet dont il faut l’objet

Grnoumpf –                                      Le simple fait d’appeler un ex chef de l’Etat « Sarko » en dit long sur votre degré d’intoxication à sa comm’…

Portrait de live at leeds 33live at leeds 33            ce qui est rassurant c’est de voir l’ancien président au même niveau                         Allez Ripoublicains et PS dehors        Debout la République
Portrait de HoubaHoubaHopHoubaHoubaHop           Encore des résultats de sondages bidonnés :    La marge d’erreur pour ce type de calcul statistique est supérieure à + ou – 3%.   Cela signifie que la précision en dessous de 6% est impossible à déterminer avec exactitude.Arrêtons de nous faire manipuler par les sondages publiés !

smiley

Philoû02 a écrit : Pourtant concernant valls c’est pas faute de mouiller sa chemise … 🙂

                                                          Oui c’est vrai… À force de gesticuler pour brasser de l’air, il fini par mouiller sa chemise. Il consomme également beaucoup de salive … Et de kérosène.


@tobian                                           Si la méthode des quotas était bonne, tous les sondages devraient donner le même résultat.                                                                                                                                                                                      Il y a 3 sortes de mensonges:  Les mensonges, les sacrés mensonges, et…… les sondages ! smiley
Portrait de momo71momo71                    Jusqu’où vont-ils baisser. Je croyais qu’ils étaient arrivés au niveau inqualifiable.      Tenez, petite anecdote pour la rentrée au sujet des impôts : je fais partie des gens imposés à 5,78 % je m’attendais donc à une petite baisse d’impôts, nous sommes un couple à la retraite, depuis 3 ans nos revenus non pas augmenté d’UN CENTIME. Et bien surprise : augmentation de nos impôts de 70,00 euros pour l’année. J’ai toujours pas compris ??????? on faisait pourtant partie de la tranche qui devait baisser. Merci messieurs du gouvernement.
Portrait de Crof_24Crof_24                   « Cote de confiance » et « François Hollande »…C’est pas un oxymore ? ?

smiley

Portrait de Jarod26Jarod26                  c’est incroyable que ces deux la ne soient pas encore dans le négatif =)
Portrait de CaramellaCaramella                 La semaine dernière je crois qu’Hollande était à 23% c’est bizarre les instituts de sondage


Publicités