sans-titre2
Fausse info!!
N’oubliez pas de payer vos impôts……..
Lettre d’un commandant de gendarmerie (il ne signe pas sinon ce serait la Cour Martiale !!) :
> > > >  Ce mardi  à 11 h00 l’Empereur HOLLANDE était chez nous, dans la Drome..
 A l’heure des économies, à l’heure où il faut se serrer la ceinture, il aura encore « claqué des millions d’euros pour sa propagande !!! 
 1265 gendarmes déployés !!! Oui, vous avez bien lu 1265 ! Nous montons la garde 24h/24 à l’aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV. 
Son altesse ne voulant pas venir en Falcon , il vient en Airbus (plus spacieux et nettement plus « digne » de son rang, du moins le pense-t-il). Seulement, il n’y a pas de rampe pour le faire descendre de l’avion ; ce n’est pas grave, on en fait venir une, vite fait, par convoi exceptionnel depuis Lyon !!!
Pour ne pas être gêné , l’Empereur aura la voie rapide Valence/ Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn. (60 voitures d’usagers de la SNCF (sur son passage) seront mises à la fourrière, elles gênaient !
> > > >  Et si jamais il y avait un contretemps, ce ne serait pas grave : un hélico Puma est tenu à sa disposition avec son hélico Gazelle en appui…
> > > >  Il va donc aller faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et Salle polyvalente d’Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 personnes à un petit vin d’honneur avant de remonter dans son avion à 14h00.
Je vous laisse faire le calcul de la facture à l’adresse des contribuables que nous sommes… Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque !
En 26 ans, j’en ai fait des services de ce genre (sous Mitterrand et sous Chirac) mais jamais je n’ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût !
Pour info, c’est une évidence, mais il est bon de le dire… au moindre sifflet, au moindre tag , à la moindre banderole hostile, le préfet saute ainsi que le Commandant de Groupement de gendarmerie…
> > > >  Pauvre France, nous sommes tombés bien bas avec un tel petit Monsieur !Bonne nuit à tous. Je suis non seulement écoeuré mais révolté que tant d’argent soit claqué et que les voitures de mon service affichent 250.000 km au compteur
> > > >  Signé : Un « presque » vieux commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d’autres et c’est peu de le dire !!!!!!
A diffuser largement : Car n’oubliez pas, « il faut travailler plus , parce qu’il n’ y a plus d’argent dans les caisses »…….
=============================
Vraie info!!

Déplacement de Sarkozy dans la Drôme : l’aérodrome n’était pas adapté à l’Airbus présidentiel

Brèves · 9 avr. 2009 à 20:50

Sarkozy dans la Drôme

Depuis quelques mois, la presse s’amuse à préciser les conditions particulières de tous les déplacements présidentiels. Depuis le limogeage d’un préfet suite à un déplacement qui s’est mal déroulé, les sorties en province de Nicolas Sarkozy sont très encadrées. Dans les usines, les salariés sont sélectionnés, lors des grands rendez-vous, comme le sommet de l’OTAN à Strasbourg, les militants UMP sont en bonne place pour accueillir le président de la République et ses homologues.
Parfois, la préparation des déplacements de Nicolas Sarkozy « sur le terrain » prend une ampleur démesurée. Cette semaine, le Canard Enchaîné et le Point ont repéré le même témoignage, publié dans l’Essor, revue de la gendarmerie nationale, à propos du déplacement de Nicolas Sarkozy dans la Drôme le 3 mars 2009.

En page 34 du courrier des lecteurs, un commandant affecté au déplacement de Nicolas Sarkozy s’est confié sous couvert d’anonymat : « En vingt-six ans, j’en ai fait des services de ce genre (sous Mitterrand et sous Chirac) mais jamais je n’ai vu un tel déploiement et, surtout, un tel coût ! ». On n’en saura pas plus sur le coût exact de ce déplacement. En revanche, le Canard Enchaîné précise les moyens déployés pour la visite du président de la République :

« 1265 gendarmes déployés, la voie rapide Valence-Romans coupée dans les deux sens pendant trente minutes, les deux hélicos (Puma et Gazelle) mobilisés. Avec, cerise sur le képi, cette montagne de matériel qu’il a fallu acheminer de Lyon (à 127 kilomètres), l’aérodrome de Valence où atterrissait l’Airbus présidentiel n’étant pas équipé pour accueillir des zincs de cette taille : deux passerelles, un groupe électrique, un petit tracteur et un Air Starter Unit, sorte de démarreur d’avion de secours. Le tout accompagné de trois agents d’Air France. Une fois Sarkozy reparti, après ses trois heures de visite éclair, hommes et matériel ont repris le chemin de Lyon, en convoi spécial ».

Le Point a relevé exactement les mêmes propos du gendarme, « un vieux commandant qui en a vu d’autres ».

Pourquoi le Canard Enchaîné et le Point ont-ils décidé de reprendre cette information issue du mensuel de la Gendarmerie ? Tout simplement parce que les moyens déployés apparaissent disproportionnés pour une visite de seulement trois heures et illustrent le décalage entre une crise économique qui touche de plein fouet les salariés et un budget élyséen sans limites.

Pages Lues dans le Canard Enchaîné et Le Point

Sarkozy dans la Drôme

*** Liens

Les avions du pouvoir
Nicolas Sarkozy veut son « Air Force One »
L’histoire de la balle perdue dans l’Airbus de Nicolas Sarkozy
Quand François Fillon inaugure le TGV Est en Falcon ministériel
Compagnie aérienne de la République : 8 appareils et 4500 euros l’heure de vol
Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement
Sarkozy et Villepin utilisaient les avions de la sécurité civile pour faire du tourisme
L’avion de François Fillon a évité de justesse la collision avec un avion de tourisme
Penelope Fillon a bien pris un Falcon et l’Express a discrètement modifié sa brève sur son site
Voyage en avion de Fillon : bilan carbone et coût d’un déplacement à caractère privé
Quand un secrétaire d’Etat prend un Falcon de la République pour assister à unmatch de football
Quand Christian Estrosi louait un jet privé pour 138 000 euros aux frais de l’Etat

François Hollande vient parler environnement à Lyon, avec deux avions

Steven Belfils

Le président de la République effectuera un déplacement à Lyon. Deux avions de la République se poseront sur le tarmac de Bron et de Saint-Exupéry : un Falcon et un Airbus. François Hollande s’envolera en effet depuis Lyon pour une tournée des pays africains.

François Hollande à la descente de l'avion ()

ALAIN JOCARD / POOL / AFP                     François Hollande à la descente de l’avion

Le président de la République, François Hollande, participera au sommet Climat et Territoires, ce mercredi 1er juillet à Lyon. Un sommet qui préfigure la grande conférence sur le climat (COP 21), qui aura lieu à Paris au mois de décembre 2015 et où l’environnement sera au coeur des priorités.

En parler est une chose, pouvoir le mettre en application en est une autre. Ainsi, le bilan carbone du président risque d’être plutôt lourd pour venir parler défense de la planète. En effet, à Lyon, François Hollande ne viendra pas en train, comme il s’était engagé à le faire dans la mesure du possible, mais avec un Falcon de la République qui atterrira à Bron aux alentours de 13h.

A 17h, il quittera Lyon non pas de Bron, mais de l’aéroport Saint-Exupéry, à bord cette fois de l’Airbus A330, direction le Bénin, où le président débutera une visite de plusieurs pays d’Afrique.

Si on comprend bien l’utilité de l’airbus pour la tournée africaine qui débute ce jour, pourquoi ne pas avoir privilégié le train pour venir à Lyon parler d’environnement? Contacté par Lyon Capitale, l’Elysée affirme qu’il s’agit uniquement d’une question de sécurité.

Il n’avait qu’a venir directement en Airbus, un coup de Rhonexpress et le compte était bon … faire simple est tellement compliqué.
Quoique horriblement cher : 25.70 € A/R !
spacelex                    Rivalta avait raison, il ne faut pas que les pauvres puissent les prendre …


Collombitude               Il n’a pas de maitresse à Lyon, sinon il venait en scooter


Robes Pierre               je viens juste me foutre un peu; un peu plus de vous tas de sans dents.


spacelex                    La forme au diapason du fond : « moi-je » le président « hors sol » !


Povr2nous                 Bravo, tout est dans le titre, 2 avions pour venir parler environnement …
Il est trop fort notre Président Normal !
Qu’il est loin ce début de mandature avec un « Moi Président » en train … comme les sans dents !
Les promesses n’engagent que ceux qui y croient …


 aeroman                    Attendez, vous ne savez pas tout! : Il s’est posé en Falcon à Bron. Ok. Mais ensuite à votre avis, comment a t il fait à son retour de la conférence pour rejoindre St Ex et prendre son Airbus?
Hé bien il est retourné à Bron, est monté dans le Falcon, et a fait Bron – St Ex en Falcon! 14 km!!!
Remarquez, c’est sympa, ça nous a permis de prendre une photo où l’on voit l’airbus et le falcon ensemble…

Publicités