ATT000~1

Nokia veut racheter tout Alcatel-Lucent

Nokia a annoncé mardi négocier avec son concurrent franco-américain Alcatel-Lucent en vue d’acquérir tout le groupe. Il n’y a « pas de certitude à ce stade » que ces négociations aboutissent, a indiqué le groupe finlandais.

Nokia prend le tout. L’équipementier en télécoms finlandais a annoncé mardi négocier avec son concurrent franco-américain Alcatel-Lucent en vue d’acquérir entièrement le groupe. « Nokia et Alcatel-Lucent confirment être en discussions avancées concernant une éventuelle fusion complète, qui prendrait la forme d’une offre publique d’achat de Nokia sur Alcatel-Lucent », a indiqué Nokia dans un communiqué, soulignant qu’il n’y avait « pas de certitude à ce stade » que ces négociations aboutissent.

Le groupe n’a donné aucun détail supplémentaire, n’évoquant aucun montant ni les raisons qui l’ont poussé à s’intéresser à Alcatel-Lucent. Le numéro un mondial des téléphones portables pendant une dizaine d’années avant d’être dépassé par le sud-coréen Samsung, avait cédé en avril 2014 son activité téléphones portables et tablettes au géant américain du logiciel Microsoft. Depuis, il a gardé dans ses coffres l’essentiel des 5,4 milliards d’euros tirés de cette vente.

L’action de Nokia en baisse, celle d’Alcatel-Lucent en hausse

Lundi, l’agence financière Bloomberg et le quotidien français Les Échos affirmaient qu’Alcatel-Lucent négociait la cession de ses activités mobiles à Nokia, soit une partie du groupe seulement. Des spéculations sur un éventuel rapprochement ou une transaction entre les deux sociétés avaient déjà eu cours fin 2014, sans se concrétiser. Nokia emploie près de 55.000 personnes dans le monde, et Alcatel-Lucent près de 53.000.

Pour le finlandais, l’intérêt serait de grandir face à son grand rival Ericsson. L’idée de Nokia était cependant mal accueillie par les investisseurs, l’action perdant 6,44% à la Bourse d’Helsinki près d’une demi-heure après l’annonce. En revanche, celle d’Alcatel-Lucent augmentait de près de 14% à la Bourse de Paris.

A.F. (avec AFP) – leJDD.fr

Nokia et Alcatel-Lucent annoncent les modalités de leur rapprochement

(Boursier.com) — Nokia et Alcatel-Lucent annoncent aujourd’hui leur intention de se rapprocher pour créer un leader des technologies innovantes pour les réseaux et les services pour un monde connecté IP. Les deux sociétés ont conclu un protocole d’accord en vertu duquel Nokia fera une offre pour l’ensemble des titres émis par Alcatel-Lucent, à travers une offre publique d’échange en France et aux États-Unis.

Sur la base d’un ratio de 0,55 action Nokia pour une action Alcatel-Lucent, la transaction valorise Alcatel-Lucent à 15,6 milliards d’euros sur une base entièrement diluée, correspondant à une prime entièrement diluée de 34% (équivalent à 4,48 euros par action), et à une prime aux actionnaires de 28% (équivalent à 4,27 euros par action), sur base du prix moyen pondéré (non affecté) des actions de Alcatel-Lucent sur les trois mois précédents, et basé sur le cours de clôture de l’action de Nokia de 7,77 euros au 13 avril 2015.

Chaque conseil d’administration a approuvé les termes de la transaction proposée, qui devrait être finalisée au premier semestre 2016. La transaction proposée est soumise à l’approbation des actionnaires de Nokia, à la consultation des instances représentatives des salariés, à la réception des approbations des autorités de régulation et autres conditions standards.

Nokia et Alcatel-Lucent annoncent leur fusion

Le Monde.fr avec AFP et Reuters |

Le nouvel ensemble s'appellera Nokia Corporation, son siège sera en Finlande, mais le groupe aura une forte présence en France, affirment les deux sociétés.

Le groupe finlandais s’apprête à racheter l’équipementier franco-américain. D’après un communiqué commun des deux sociétés, les actionnaires de Nokia détiendront 66,5 % du groupe et ceux d’Alcatel-Lucent 33,5 %. L’accord avec Nokia pour une offre publique d’échange valorise le groupe Alcatel-Lucent à 15,6 milliards d’euros. Les conseils d’administration des deux sociétés ont approuvé les termes de l’opération qui devrait être finalisée au premier semestre 2016.

Le nouvel ensemble s’appellera Nokia Corporation, son siège sera en Finlande et il aura une forte présence en France. Le futur groupe sera dirigé par les actuels patrons de Nokia : le Finlandais Risto Siilasmaa sera nommé président du conseil d’administration, et Rajeev Suri directeur général. Le conseil d’administration sera composé de neuf ou dix membres, dont trois administrateurs seront issus d’Alcatel-Lucent.

La nouvelle entité se donne pour ambition de dégager environ 900 millions d’euros de synergies sur ses coûts d’exploitation en 2019 en année pleine ainsi que 200 millions de réduction des dépenses d’intérêts financiers à horizon 2017. Nokia ne prévoit pas de suppressions d’emplois supplémentaires à l’issue du plan de restructuration d’Alcatel.


Nokia prend le contrôle d’Alcatel-Lucent

 

L’équipementier télécoms finlandais Nokia va acquérir son concurrent franco-américain Alcatel-Lucent. Et c’est bien le finlandais qui aura le pouvoir. Explications.

Le siège de Nokia à Espoo en Finlande, le 14 avril 2015

Le siège de Nokia à Espoo en Finlande, le 14 avril 2015               afp.com/Roni Rekomaa

Signe que les discussions étaient déjà bien avancées, la confirmation de la fusion n’a pas traîné. Nokia et Alcatel-Lucent annoncent ce mercredi leur rapprochement par un communiqué publié sur le site de Nokia. Et comme convenu, l’équipementier télécom finlandais va acquérir la totalité d’Alcatel-Lucent.

Dans le détail, l’opération devrait s’achever dans la première moitié de 2016 indique Nokia. La société conservera les grands centres de recherche et développement en France, mais aussi dans « de nombreux pays dont l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine », précise Nokia.

Nokia prend le pouvoir chez Alcatel-Lucent

En réalité, si le gouvernement entendait peser de tout son poids dans la discussion, François Hollande recevant même mardi les patrons des deux entreprises, Nokia garde la main et prend même le pouvoir chez Alcatel-Lucent. La présidence du groupe pour les Finlandais (Risto Siilasmaa président, Rajeev Suri directeur général), deux tiers des membres du futur conseil d’administration seront issus de Nokia et le siège social de la « société combinée aura son siège en Finlande ».

Un groupe valorisé 15,6 milliards d’euros

L’opération financière consiste en un échange de titre. Les deux groupes étant côté, il sera proposé aux actionnaires d’Alcatel d’acquérir 0,55 action de Nokia pour une action d’Alcatel. Ainsi, après l’achèvement de l’offre publique d’échange, « les actionnaires d’Alcatel-Lucent détiendront 33,6% du capital de l’entité combinée et les actionnaires de Nokia 66,5% », indique Nokia. Au cours actuel des deux entreprises, l’entreprise est valorisée autour de 15,6 milliards d’euros.

Nokia avale Alcatel-Lucent

Alcatel Lucent Nokia fusion innovation

Alcatel-Lucent et Nokia vont bien se marier. – Roni Rekomaa – LEHTIKUVA – AFP

Les deux équipementiers télécoms vont bien s’unir pour tenter de devenir un leader mondial de l’innovation technologique. Les détails de leur fusion ont été validés par leurs actionnaires.

–                                           Que reste-t-il d’Alcatel. Combien d’emplois perdus en France?

–                     Vive la mondialisation, à force de regrouper tout il n y aura plus rien de solide.

paranoyiak       La fusion qui cache le côté noir de la forêt, le PDG Alcatel mis en place il y a deux ans qui a fait le job, rapprocher Alcatel et Nokia, le tout supervisé par Microsoft Corporation, la France se vide de son savoir technologique avec la bénédictine notre gouvernement, Mr Soulmier vous n’avez pas posé les bonnes questions.

  • résiste                                          tout ça pour finir dans la poche des américains… les futurs chômeurs, comptez-vous

Jojobo                                                    Nokia a été racheté par Microsoft , enfin il me semble au second semestre 2013 … mais si c’est bien le cas pourquoi n’en parle t-on pas ?? Car ce n’est pas aux finlandais mais encore aux US que l’on brade encore une fois sore Alstom ….. inquiétant !

  • The Defiant                                    Rappelons que la totalité des brevets issus du savoir-faire d’Alcatel ont été donnés en gage aux banquiers, rendant totalement impossible l’innovation en France. http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/17/bercy-s-inquiete-pour-les-brevets-d-alcatel-lucent_1807188_3234.html
  • AgentK3                                          Quelle honte… Un des derniers fleurons français
  • euh la                                               Ils continuent à parachever la désindustrialisation de la France.

    Tata Courreges                                      Moi aussi j’aime commenter tout et n’importe quoi même si j’y connais rien.  Par exemple, Nokia a vendu sa division mobile à MS certes, mais l’entité qui continue à concevoir et produire les infrastructures réseaux est bien Finlandaise.

    Bien sur, j’aurai pu écrire qu’Alcatel est devenu chinois quand ils ont vendu leur division mobile, et Ericsson est devenu japonais quand ils ont vendu la leur mais là, çà faisait trop.

    JC ROIG                                                  Outre le fait que Nokia appartienne à Microsoft, comme le rappelle Bluesy Man, la liquidation des actifs stratégiques français est en bonne voie.

    Après Alsthom et sa filiale de suivi des satellites, Lafarge dans le secteur industriel, Areva qui plonge et bientôt STX à la vente, la France n’aura bientôt plus qu’à proposer des camemberts moulés à la louche comme seule technologie.
    Mais c’est pour le bien de la France, comme Macron ex Rotschild et Hollande ex « jeune leader » le font croire.
    Le plus difficile est en fait de fabriquer le consentement à tout cela, l’obs. est dans ce sens un outil bien utile.

    Jean888                                                   La bonne affaire n est elle pas pour Alcatel qui perd de l’argent tous les ans depuis 10 ans.
    Li Chen                                                     Mais que connait Hollande (ou même Macron) au secteur des télécoms ? il est risible de voir ceux qui sont incapables d’engager la moindre réforme de structure pour mieux gérer la France, s’ériger en donneurs de leçons auprès de dirigeants de groupes internationaux…
    Bluesy ManBluesy Man                   On lit dans certains journaux que la fusion est une bonne chose car elle va « créer un champion européen ». Quelle farce ! Nokia appartient à MICROSOFTça va être très américain comme champion européen, mais on a pris l’habitude
  •  CTC  • 

    Le syndicaliste le dit sur la vidéo lui-même, il en sera à son énième plan social avec Nokia car ils sortent juste du dernier plan social de la fusion Alcatel-Lucent.

    Chat Méchant  •  

    Et voila le résultat de la géniale pensée de monsieur Tchuruk, l’homme qui rêvait d’une entreprise sans production, sans usine et sans ouvriers. CIT Alcatel, puis Alcatel Alsthom étaient des entreprises puissantes et prospères, jusqu’à l’arrivée du catastrophique polytechnicien Tchuruk, grand amateur d’énormes « parachutes dorés » (5,7 m€)…

    louis  • 

    900 Millions d’euros sans suppression de postes, c’est un gag ….. cela représente environ 15000 equivalents emplois sur la base des salaires europeens….. Autant dire qu’une bonne partie des 6000 salariés français peuvent préparer leur valise ……
    Lannion va devenir un désert

Publicités