Une semaine en immersion à l’Elysée

 le Monde Vanessa Schneider

« La difficulté, ici, c'est de garder des relations authentiques et de multiplier les contacts avec les bons témoins », constate le chef de l'Etat.

Ce 29 septembre, aux aurores, il pleut sur l’Elysée. Le ciel est gris, ombrant le drapeau tricolore d’une teinte de plomb, à l’image de ce président écrasé par des sondages catastrophiques à la tête d’un pays rongé par la crise, le chômage et les menaces terroristes.

Le week-end a encore apporté au chef de l’Etat son lot de mauvaises nouvelles : le Sénat a basculé à droite ; Valérie Trierweiler s’est offert un bain de foule dans le quartier populaire de Barbès, à Paris ; les résultats économiques sont toujours aussi décourageants. Malgré tout, faisant fi du gros temps, François Hollande a tenu sa promesse : nous laisser passer une semaine entière à l’Elysée.l’interview de Vanessa Schneider

Aucun président de la Ve République n’avait accepté qu’un journaliste pénétrât dans les coulisses du palais pour une durée aussi longue. Alors que ses prédécesseurs se cadenassaient, François Hollande, qui a toujours raffolé de la presse, assume la transparence. Déjà, il avait autorisé le réalisateur Patrick Rotman à filmer le début de son quinquennat. Un autre documentariste, Yves Jeuland, se livre à son tour, ces mois-ci, à l’exercice. Opération de communication à n’en pas douter.

Si tout ne nous a pas été dévoilé – loin de là –, les portes nous ont largement été ouvertes, du bureau du président aux cuisines du  « Château », de la salle du conseil des ministres aux réunions de cabinet, du cinéma à l’aile privée, et nous avons pu saisir des moments de vérité qu’on ne souhaitait pas forcément nous montrer. …

Pour 80 % des Français, François Hollande n’est pas « un bon président »

Le Point – Publié le 21/10/2014 à 07:04

Les Français sont également 60 % à estimer que Manuel Valls n’est pas un bon Premier ministre, selon le baromètre Odoxa pour « L’Express ».

Pour huit Français sur dix, François Hollande est un mauvais président de la République.
Pour huit Français sur dix, François Hollande est un mauvais président de la République. © Alain Jocard / AFP

Huit Français sur dix pensent que François Hollande n’est pas un bon président de la République et plus de six sur dix que Manuel Valls n’est pas un bon Premier ministre, selon un baromètre Odoxa pour L’Express, la Presse quotidienne régionale et France Inter diffusé mardi. À la question de savoir s’ils diraient que François Hollande est un bon président de la République, 80 % des personnes interrogées ont répondu « non » et 20 % « oui », au vu de ce nouveau baromètre. Si une quasi-totalité (98 %) des sympathisants de droite ont affiché un jugement négatif, les sympathisants de gauche sont apparus divisés (51 % portant un jugement négatif, 49 % positif).

Priés aussi de dire si Manuel Valls est un bon Premier ministre, 61 % des sondés ont répondu par la négative, tandis que 37 % ont dit « oui » et 2 % ne se sont pas prononcés. Alors que 79 % des sympathisants de droite ont exprimé un avis négatif à son égard, cela a été le cas de moins de la moitié des sympathisants de gauche (40 %), au vu de l’enquête Odoxa.

Juppé, personnalité qui suscite le plus de sympathie

Au palmarès de l’adhésion pour les personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou de sympathie, Alain Juppé est arrivé en tête avec un total de 44 % (14 % ont dit le soutenir, 30 % éprouver de la sympathie), devant Nicolas Sarkozy (35 %, dont 14 % de soutien), François Bayrou (35 %, dont 6 % de soutien), Marine Le Pen (31 %, dont 16 % de soutien) et Najat Vallaud-Belkacem (31 %, dont 8 % de soutien). Ex aequo à la dernière place du classement, l’UMP Xavier Bertrand et l’écologiste Cécile Duflot, avec chacun 15 % d’adhésion.

Chez les sympathisants de gauche, c’est Martine Aubry qui est ressortie en première position avec 60 % d’adhésion, devant Najat Vallaud-Belkacem et Ségolène Royal, tandis que c’est Nicolas Sarkozy chez les sympathisants de droite (65 %), devant Marine Le Pen et Alain Juppé. Au palmarès du rejet, Marine Le Pen s’est classée en tête (51 %), devant Christiane Taubira, Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon et Cécile Duflot. Alain Juppé est la personnalité politique ayant suscité le moins de rejet dans cette enquête (20 %).

Sarkozy arriverait en tête de la primaire UMP

Sur les 49 % de sondés auxquels l’identité du futur président de l’UMP n’est pas indifférente, un peu plus de la moitié (55 %) ont répondu qu’ils souhaiteraient voir élu Nicolas Sarkozy, 36 % Bruno Le Maire et 7 % Hervé Mariton. Si l’on en croit les intentions de vote à la primaire UMP des Français déclarant qu’il est certain ou possible qu’ils y participent, Nicolas Sarkozy arriverait en tête (42 % pour l’ensemble des sondés pensant participer, 52 % pour les sympathisants UMP), devant Alain Juppé (30 % et 29 %).

Cette enquête a été réalisée par Internet les 16 et 17 octobre auprès d’un échantillon de 1 003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

A mi-mandat, seuls 15% des Français satisfaits de l’action de François Hollande

Un sondage OpinionWay pour Le Figaro publié dimanche 19 octobre révèle que moins d’un Français sur six se déclare satisfait de l’action de François Hollande.

https://fr.news.yahoo.com/video/r%C3%A9formes-la-mise-au-point-115000126.html?format=embed&player_autoplay=false

C’est un nouveau coup dur pour l’exécutif : à quelques semaines du mi-mandat de François Hollande, moins d’un Français sur six (15%) se dit « satisfait » de l’action du président de la République, selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro publié ce dimanche 19 octobre*. Autre enseignement de cette étude : seulement 13% des personnes interrogées souhaitent qu’il se représente en 2017. Dans cette hypothèse, c’est Manuel Valls qui apparaît le mieux placer pour être le candidat du Parti socialiste pour 21% des personnes interrogées, devant Martine Aubry (14%), Ségolène Royal (8%), et Arnaud Montebourg (8% également). Cependant, 49% des personnes interrogées n’ont choisi aucune des personnalités proposées.

Des Français « très mécontents »

Une majorité des quelque 1.000 personnes interrogées par l’institut de sondages se dit « très mécontente » de l’action de François Hollande (51%), près de deux ans et demi après son élection, et 34% des sondés affirment être « assez mécontent ».
Ce taux de satisfaction a baissé de deux points depuis avril, et de 21 points depuis octobre 2012.
Dans le détail, 32% des personnes interrogées approuvent « la manière dont (François Hollande) défend les intérêts de la France à l’étranger », item le plus approuvé. En terme de « lutte contre le chômage », fer de lance du chef de l’Etat, ce dernier ne recueille que 11% d’opinions positives.

« Les réformes se poursuivront à un rythme encore accéléré »

Parallèlement à la publication de ce sondage, François Hollande a assuré, devant un parterre de patrons de grandes entreprises réunis à l’Elysée dimanche 19 octobre, que « les réformes se poursuivront à un rythme encore accéléré jusqu’à la fin » du quinquennat. Une façon de répondre aux vives critiques formulées par l’ex-numéro 1 du Parti socialiste, Martine Aubry, sur la politique économique du gouvernement. Outre les sondages désastreux, le chef de l’Etat doit en effet également faire face aux contestations émanant de son propre camp politique. Cette semaine est décidément à haut risque pour François Hollande : la Commission européenne doit rendre son avis sur le budget 2015 de la France mercredi 22 octobre.

*Sondage réalisé sur Internet les 15 et 16 octobre, auprès d’un échantillon de 1.012 personnes, constitué selon la méthode des quotas.

Sondage: 80% des Français pensent que Hollande n’est pas « un bon président »

Par AFP

Paris – Huit Français sur dix pensent que François Hollande n’est pas un bon président de la République et plus de six sur dix que Manuel Valls n’est pas un bon Premier ministre, selon un baromètre Odoxa pour l’Express, la Presse Quotidienne

Sondage: 80% des Français pensent que Hollande n'est pas "un bon président"

François Hollande et Manuel Valls le 19 octobre 20147 à l’Elysée à Paris   afp.com/Yoan Valat

A la question de savoir s’ils diraient que François Hollande est un bon président de la République, 80% des personnes interrogées ont répondu « non » et 20% « oui« , au vu de ce nouveau baromètre.

Si une quasi totalité (98%) des sympathisants de droite ont affiché un jugement négatif, les sympathisants de gauche sont apparus divisés (51% portant un jugement négatif, 49% positif).

Priés aussi de dire si Manuel Valls est un bon Premier ministre, 61% des sondés ont répondu par la négative, tandis que 37% ont dit « oui » et 2% ne se sont pas prononcés.

Alors que 79% des sympathisants de droite ont exprimé un avis négatif à son encontre, cela a été le cas de moins de la moitié des sympathisants de gauche (40%), au vu de l’enquête Odoxa.

Au palmarès de l’adhésion pour les personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou de sympathie, Alain Juppé est arrivé en tête avec un total de 44% (14% ont dit le soutenir, 30% éprouver de la sympathie), devant Nicolas Sarkozy (35%, dont 14% de soutien), François Bayrou (35%, dont 6% de soutien), Marine Le Pen (31%, dont 16% de soutien) et Najat Vallaud-Belkacem (31%, dont 8% de soutien).

Ex-aequo à la dernière place du classement, l’UMP Xavier Bertrand et l’écologiste Cécile Duflot, avec chacun 15% d’adhésion.

Chez les sympathisants de gauche, c’est Martine Aubry qui est ressortie en première position avec 60% d’adhésion, devant Najat Vallaud-Belkacem et Ségolène Royal, tandis que c’est Nicolas Sarkozy chez les sympathisants de droite (65%), devant Marine Le Pen et Alain Juppé.

Au palmarès du rejet, Marine Le Pen s’est classée en tête (51%), devant Christiane Taubira, Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon et Cécile Duflot. Alain Juppé est la personnalité politique ayant suscité le moins de rejet dans cette enquête (20%).

Sur les 49% de sondés auxquels l’identité du futur président de l’UMP n’est pas indifférente, un peu plus de la moitié (55%) ont répondu qu’ils souhaiteraient voir élu Nicolas Sarkozy, 36% Bruno Le Maire et 7% Hervé Mariton.

Si l’on en croit les intentions de vote à la primaire UMP des Français déclarant qu’il est certain ou possible qu’ils y participent, Nicolas Sarkozy arriverait en tête (42% pour l’ensemble des sondés pensant participer, 52% pour les sympathisants UMP), devant Alain Juppé (30% et 29%).

Cette enquête a été réalisée par internet les 16 et 17 octobre auprès d’un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

===

Commentaires

VAP

Connivence et absence de notes, un raccourci saisissant du dysfonctionnement de notre exécutif. Ils se choisissent par copinage et se maintiennent sans produire les analyses précises et documentées dont le PR a besoin. En cas d’échec, ils se recasent facilement… Un récit qui pourrait être aussi emblématique des rouages de la fonction publique. Désolant !

Hakuchi

« l’enfant prodigue qui revient à la maison » ! La Bible, Rembrandt, tout ça… Ça vous dit rien ?

DANIELE

Rien à faire de la pub pour la famille royale . Une personne de la classe moyenne qui paie toutes leurs bourdes .d’un milieu ouvrier je suis parvenue à faire des études , maintenant à la retraite avec un enfant à charge et encore avoir fini de payer notre maison nous faisons partie des moins pauvres captifs : les riches eux partent .une sans dent qui ne votera plus jamais pour vous

Serge

Pas d’ordinateur sur les bureaux du président et du Premier ministre ni sur la table du Conseil des ministres. Pas de vidéoprojecteur pour le Conseil des ministres. Des dossiers papiers à foison. C’est pathétique.

@ Serge : C’est peut être plus sûr. Les pirates informatiques ne peuvent rien contre le papier.

un francais lambda

oui je suis d accord ce n est pas une enquête c’est de la com ! ils ont l’air trop sympa à l’elysee et François semble tellement sympathique….. tiens finalement j vais voter pour lui en 2017 ! mdr

thomasforbach

On a 20% d enseignants ? ? ?   Incroyable

njut off

Et si, plus simplement, ce n’était pas un président

Hondelaine

Sympa le mec

Éprouver de la sympathie pour Juppé ! C’est pas vraiment le sentiment qu’il suscite dès l’abord… Décidément les Français sont bien incompréhensibles et pas étonnant finalement qu’on se retrouve avec Hollande, ayant tous les pouvoirs pour en user si mal…

la luciole

20% d’aveugles  Et 80% des Français sont même prêts à descendre dans la rue pour exiger qu’il démissionne d’une fonction qu’il est incapable d’assumer !

Thierry443

Bof ! Par rapport à celui d’avant, tout n’est pas si mauvais…
Les médias ont plus fait dans le buzz au sujet du scooter, de ses nanas, etc. Pour le flinguer.
Evidemment quand la vie perso de nos journalistes est triste ils vont dézinguer celle des autres.
Pauvres de nous ! Manipulés que nous sommes !

africa l

Plus de 80    Encore un sondage de complaisance
je dirais facile 90/100
plus nul ? Tu meurs,
meme pas gené ni  honte lui

lobelar

C’est quoi un « bon » Président ?   On aimerait savoir ce que les Français répondraient à la question : Qu’est-ce pour vous qu’un bon Président ?

Evelyne75 l

Ce sondage est le reflet exact de l’exaspération, du ras le bol, de l’asphyxie envers ce mauvais président, pour l’ensemble du peuple de France. Les perroquets savants, journalistes de gauche qui officient, notamment dans l’émission c’est dans l’air, hier, MM. Barbier et Weill ont la certitude que M. Hollande sera à nouveau candidat en 2017 ; dans quel monde vivent-ils ? Le même que celui des bisounours de M. Hollande ? Le vrai scandale fut celui qui a eu lieu hier, à l’assemblée nationale, avec le blocage total pendant 40 minutes de 300 amendements, car la majorité de députés du PS dans l’hémicycle était insuffisante et risquait d’être défavorable par le vote de l’opposition au gouvernement. C’est une honte démocratique. M. Eckert est en dessous de tout il est poussif, incomplet, insincère, redondant, lent dans ses prises de paroles. Toutefois ces discussions à l’AN sur le budget 2015 sont passionnantes mais quelle lourdeur dans tous domaines. Bravo à MM. Chartier et Vigier pour leurs interventions efficaces. M. Dominique Lefebvre devrait arrêter de ricaner, ça n’est pas à son honneur

Toupie13

C’est pas nouveau !  Pas besoin des sondages. Quand on voit le mécontentement générale des français à l’égard du pouvoir actuel, faut pas rêver. Je ne crois pas qu’il y est encore 20% des français qui font confiance à Hollande. Si Hollande arrive à 10% cela tiendrait encore du miracle. Le pire c’est qu’il est encore au pouvoir et qu’il sabote notre beau PAYS.

cocoduchato              80%         J’aurais pensé qu’ils étaient 99% à ne pas être content
quelle nouvelle ! on le sait depuis longtemps que les Français ne sont pas contents…
Léou  •  DEHORS HOLLANDOUILLE !ASSEZ !
Martin  • Le suivant aura à mon avis les mêmes sondages, ce sont les institutions qui doivent changer et pas seulement les têtes

Les chiffres sont faux : ce n’est pas 15 % de satisfaits mais 5 % et encore. Il faut le conduire a l’abattoir ce gros porc. CEDRIC  • 
Je pige plus: ça fait des mois qu’il baisse, mais il reste toujours à 15 – 18%…Il en profite pour remonter quand je regarde pas? A moins que les sondages ne soient un peu pipés…
  • calenie  • 

    il a dit que les réformes s’accéléreraient jusqu’à la fin…la fin de quoi? celle de la France? c’est plus que sûr, encore un petit effort et on y est….
    kec  •  15 % de satisfaits, j aimerai bien voir leur tronche a ceux la et surtout savoir qui ils sont ???
    Ali Boubou  •  Alors là ! C’est incroyable.
    Julien  • Il y a erreur : ce n’est pas 15% de satisfaits mais 1,5 % !!
    Archie Capo Di Tutti Matt …  • et s’il passe la barre du zero% ? Que se passera-t-il?
  • voyageur

    C’est avant tout un usurpateur !   À quoi il faut ajouter le terme de menteur, d’incompétent, de politique véreux, etc.
    En fait un pur produit de cette école appelée ENA !
    Voilà ce qu’amène comme nul au pouvoir le vote par défaut !

    Paddyrish

    Le système électoral français doit être remis en question !   Un système qui permet à un tel personnage d’accéder à la tête du pays est un système qui a trouvé ses limites.
    Et une fois en place, le « personnage » est là pour 5 ans. Aucun moyen légal de l’écarter si celui ci s’accroche à son poste comme c’est le cas en ce moment, bien que son incompétence ne soit plus à démontrer !

    Aman

    20%    Les 20% qui le trouvent bon sont les fonctionnaires qu’il protège ? C’est beau le socialisme solidaire et juste…

    dhlt

    Bizarre vous avez dit bizarre . Sarko écrase Juppé à la primaire ouverte ? La semaine dernière les sondages disaient exactement l’inverse !   Qu’on m’explique !

    rapha

    C’était prévisible, non ? Alors on n’a que ce que l’on mérite, vous l’avez voulu, vous l’aurez lui et ses « euhh » pour 5 ans. Avant l’affaire DSK, il était à 8 pour cent.

    pauvre de vous

    C’est clair : Le bourrage de crane commence les sans dents doivent absolument retenir deux noms sarko et jupé tout le reste est à occulter, sans dents peut être, on dit souvent qu’un défaut d’un sens renforce les autres, malheurs pour « certains » merci internet, pourquoi ne pas proposer la mère michelle ? Les français d’en bas mettent du temps à comprendre, ils demandent à être initiés, nombres de personnes âgées parcourent le net et restent bouche bée face à l’écran, et ça, ça va faire mal, principalement une phrase de député femelle de guôche (qu’il faut ponctionner les retraités bien plus solvables que les actifs)

    seedwin68

    Mon seul commentaire Ils n’avaient qu’à refléchir avant, il était de notoriété publique (à droite comme à gauche) que FH n’était pas à la hauteur !

    paul calibra

    Les autres ne feraient pas mieux !  Qu’attendre d’autres présidents puisque la seule façon de sauver la France c’est de mettre le coût du travail et des impôts sur les sociétés au niveau moyen européen. Hors pour arriver à ce résultat, il faut baisser la dépense publique donc plafonner les primes des hauts fonctionnaires, diminuer de façon drastique le nombre d’élus, de généraux. En plus il faut imposer à l’Europe le financement total de toutes interventions extérieures sous menace de retirer nos troupes. En outre il faut arrêter de financer les lycées français à l’étranger et les laisser au secteur privé. Bref un programme que de la gauche à l’extrême droite on n’est pas prêt de voir se réaliser. Enfin il reste au président une arme ultime le prélèvement de 10% de l’assurance-vie chaque année des français chaque année et d’ailleurs c’est cette mesure qui nous rend encore crédible sur les marchés.

    verdun

    Question simple : Dans l’état abyssalement décadent et hyper pessimiste dans lequel se trouve la société française, on se demande qui trouverait aujourd’hui grâce aux yeux des Français ? Dans l’actuelle offre, il n’existe objectivement personne pour relever ce défi qui va bien au-delà des 12 travaux d’Hercule ! Alors quid ?
    Qui sait si nos compatriotes ne seraient pas nostalgiques d’une gouvernance monarchique, pendant que l’on y est des sottises en tout genre qui fleurissent un peu partout. La problématique est plus simple, c’est qu’ils doutent nos chers compatriotes. Les plus jeunes en ont marre d’entretenir les inactifs, on connait cela et les plus âgés en ont marre d’être poussés vers la porte de la sortie de leurs entreprises, à cause de leur âge ! Bref la solidarité est morte dans ce pays, c’est chacun pour sa gueule et Dieu pour les pauvres ! On est mal barrés c’est une certitude si on continue dans cette voie !

Publicités