Gaza: 20 morts palestiniens dans une école de l’ONU
_h366_w650_m6_otrue_lfalse

De la fumée s’élève au-dessus de la bande de Gaza après un bombardement le 29 juillet 2014 Il y a 3 heures | Par AFP

Vingt Palestiniens qui s’étaient réfugiés dans une école de l’ONU ont été tués mercredi à l’aube à la suite de bombardements israéliens dans le nord de la bande de Gaza, selon les services de secours.

Des obus de chars ont touché de plein fouet deux salles de classes d’une école de l’UNRWA, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, dans le camp de Jabaliya, a-t-on précisé de mêmes sources.

Un responsable de l’UNRWA pour sa part fait état d’au moins 15 morts.

De nombreux civils palestiniens se sont réfugiés dans des écoles de l’UNRWA notamment à Jabaliya après avoir été avertis par l’armée israélienne que le quartier ou la localité où ils résident risquait de subir des bombardements massifs.

Chassés de chez eux par les combats, près de 180.000 habitants du territoire palestinien vivent dans des conditions très précaires dans 83 écoles gérées par l’UNRWA.

Plusieurs de ces établissements ont été touchés par les combats. Le 24 juillet, un obus israélien est tombé dans la cour d’un de ces établissements à Beit Hanoun et une quinzaine de Palestiniens y ont péri. L’armée israélienne a affirmé toutefois que ce n’est pas son obus qui les a tués.

Israël rend le Hamas responsable des morts parmi la population civile, accusant le mouvement islamiste de s’en servir comme « boucliers humains » en dissimulant ses armes et ses centres opérationnels dans des églises, des mosquées ou des écoles.
======================================================
Gaza : tirs meurtriers contre une école de l’ONU
Le Point.fr –

Deux salles de classe ont été touchées mercredi matin par des obus de chars israéliens, qui ont tué au moins 16 Palestiniens.
gaza-israel-roquettes-missiles-raid-frappes-2764830-jpg_2397392_652x284
Un tir israélien sur Gaza, mardi. Un tir israélien sur Gaza, mardi. © Ashraf Amra / AFP

Au moins 16 Palestiniens réfugiés dans une école de l’ONU ont été tués mercredi à l’aube à la suite de bombardements israéliens dans la bande de Gaza, selon un nouveau bilan, au moment où un fragile espoir de trêve humanitaire semblait prendre forme. L’incident le plus sanglant s’est produit dans une école de l’UNRWA, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, dans le camp de Jabaliya. Deux salles de classe ont été touchées de plein fouet par des obus de chars israéliens, qui ont tué au moins 16 Palestiniens, selon un nouveau bilan des services de secours palestiniens et de l’UNRWA. De nombreux civils palestiniens se sont réfugiés dans des écoles de l’UNRWA notamment à Jabaliya après avoir été avertis par l’armée israélienne que le quartier ou la localité où ils résident risquaient de subir des bombardements massifs.

Chassés de chez eux par les combats, plus de 200 000 habitants du territoire palestinien vivent dans des conditions très précaires dans 82 écoles gérées par l’UNRWA. Huit Palestiniens d’une même famille ont également été tués lors d’un raid aérien israélien à Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza. Plus de 1 260 Palestiniens ont été tués à Gaza depuis le début du conflit le 8 juillet dernier.
« La possibilité d’un cessez-le-feu »

Sur le front diplomatique, le secrétaire d’État américain John Kerry, a affirmé que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a « soulevé l’idée et la possibilité d’un cessez-le-feu », lors d’un entretien téléphonique lundi. Quant au Hamas et à ses alliés du Jihad islamique, ils sont « prêts à une trêve humanitaire de 24 heures », et à étudier une prolongation jusqu’à trois jours, a affirmé l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Les belligérants se sont toutefois bien gardés de s’engager officiellement. Le gouvernement israélien, qui entend réduire à néant la menace que fait peser le Hamas sur sa population, doit tenir une réunion de son cabinet de sécurité mercredi à 14 heures (13 heures à Paris).

Dans une rarissime déclaration diffusée par la radio et la télévision du Hamas, Mohammad Deïf, le chef des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement palestinien, a rappelé la position de son organisation : pas de trêve « sans l’arrêt de l’agression et la levée du siège », le blocus israélien imposé depuis 2006 à l’enclave palestinienne. Selon le secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo, « la direction palestinienne a convenu avec le Hamas et le Jihad islamique d’envoyer une délégation (…) au Caire pour discuter de la période à venir ». « C’est une preuve, s’il en fallait, que nous avons une position commune », a insisté M. Abed Rabbo. L’OLP et le Hamas ont scellé leur réconciliation en avril. La délégation palestinienne attendait une invitation officielle de l’Égypte avant de partir pour Le Caire, selon des sources palestiniennes.
Coupures d’électricité

Mais la route est longue. Ces derniers jours, plusieurs annonces de trêve, faites par le Hamas comme par Israël, n’ont pas permis de mettre un terme aux hostilités. Le mouvement islamiste palestinien a rejeté la semaine dernière un projet de cessez-le-feu présenté par l’Égypte, qui a par le passé servi à plusieurs reprises d’intermédiaire entre Palestiniens et Israéliens. Après une éphémère trêve de fait lundi, début de la fête du Fitr marquant la fin du ramadan, un déluge de feu s’est abattu du nord au sud de l’étroite enclave palestinienne. Bombardée et en proie aux flammes toute la journée, l’unique centrale électrique du territoire, qui assure en temps normal 30 % de ses besoins en électricité, a cessé de fonctionner. La quasi totalité de l’enclave est plongée dans le noir à la nuit tombée.

Mais si un arrêt des combats devait être arraché, les questions de fond resteraient entières. Le Hamas exige une levée du blocus, qui asphyxie cette bande de terre de 40 km sur 10 où s’entassent quelque 1,8 million d’habitants. Quant aux autorités israéliennes, elles ont répété à l’envie que tant que la puissance de feu du Hamas n’aurait pas été annihilée, leur armée ne s’en irait pas d’un territoire dont elle s’était unilatéralement retirée en 2005 avant d’y revenir le 17 juillet.

Cinquante-trois soldats israéliens ont perdu la vie depuis le déclenchement de l’opération « Bordure protectrice » le 8 juillet, soit le bilan le plus lourd depuis la guerre contre le Hezbollah libanais en 2006. Trois civils ont également été tués en Israël depuis le début de la confrontation. Or, l’armée n’a pas encore atteint son objectif, qui est de détruire l’arsenal de roquettes et les tunnels d’attaque. Quatre soldats ont été tués lundi par un commando palestinien sorti de l’un de ces boyaux et mardi, l’armée a affirmé avoir éliminé cinq « terroristes » qui émergeaient d’un autre tunnel dans la bande de Gaza. Le gouvernement de Benyamin Netanyahou est confronté à une forte pression de son opinion publique, très sensible à cette question des tunnels et qui, à en croire les sondages, est résolument favorable à une poursuite des opérations militaires.
===============
ommentaires

frankie
Jusqu’à quand ?
Ce mépris de la vie humaine, cette impunité, et cette complicité de nos gouvernants. Cette abstention et cette neutralité écoeurantes, car « qui ne dit mot consent ».

maxence56
Cessez ce massacre ! !
Honte à Israël! Qu’iles cessent ce massacre ça suffit !

papa13
Une  » trêve humanitaire  » du hamas…
Lui sert surtout a regrouper ses armes a l’aide des ambulances du croissant rouge et a repositionner ses boucliers humains pour ensuite crier au génocide lors des frappes de Tsahal.

Paracelse
Ah ?
On n’en finira jamais, car israélo veut l’etadication des Palestiniens au mieux et les Palestiniens la destruction d’israel.
Les jusqu’au boutistes n’en démordent pas. Mais que faudrait-il faire pour éliminer les faucons ?
Et tout ça pour une question de religion. Si c’est l’opium du peuple, c’est aussi sa mort à terme.
Que ne sommes-jour tous laïcs ?

Odalie
Surtout
Ne pas oublier la manifestation organisée par le CRIF… En France et le silence de Cazeneuve à ce sujet, ou de Normal 1er sur ces massacres dans la Bande de Gaza… Assourdissant ce silence !

hegedus2
Hebreux rancuniers.
Le peuple elu, victime de la shoah, y va un peu fort…
=============================================
Gaza : au moins 20 Palestiniens tués dans une école de l’ONU
Le Monde.fr
4464405_5_3301_apres-le-bombardement-de-l-ecole-de-l-onu-a_6fae00c72c3a5ca71007973856802176
Après le bombardement de l’école de l’ONU à Jabaliya, le 30 juillet.
L’aube fut de nouveau meurtrière à Gaza. Alors que l’opération militaire israélienne entre dans sa quatrième semaine, au moins vingt Palestiniens réfugiés dans une école ont été tués mercredi 30 juillet lors d’un bombardement. Il s’agissait pourtant d’un abri de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient), situé dans le camp de Jabaliya.

Voir : Comprendre la géographie de Gaza en une carte

Deux salles de classe ont été touchées de plein fouet par des obus de chars israéliens, selon les secours palestiniens et les équipes de l’UNRWA, qui ont revu plusieurs fois le bilan des victimes à la hausse.

De nombreux civils palestiniens s’étaient auparavant réfugiés dans le bâtiment après avoir été avertis par l’armée israélienne que le quartier ou la localité où ils résidaient risquaient de subir des bombardements intensifs.

Six autres Palestiniens, dont trois enfants, ont été tués quelques heures plus tard dans une nouvelle frappe sur l’enclave.

DES ROQUETTES TROUVÉES DANS UNE ÉCOLE

Chassés de chez eux par les combats entre Israël et le Hamas à Gaza, plus de deux cent mille habitants du territoire palestinien vivent actuellement dans des conditions très précaires dans quatre-vingt-deux écoles gérées par l’UNRWA. Israël accuse le Hamas de se servir de ces camps de réfugiés pour dissimuler du matériel de guerre.

L’UNRWA a annoncé le 29 juillet avoir découvert une cache de roquettes dans l’une de ses écoles, une découverte qu’un porte-parole de l’UNRWA a fermement condamné dans un communiqué :

« Il s’agit là d’une nouvelle violation flagrante de la neutralité de nos locaux. Nous appelons les parties prenantes du conflit à respecter l’inviolabilité des installations des Nations unies. »

Depuis le début de leur opération « Bordure protectrice », déclenchée le 8 juillet dans la bande de Gaza, les forces israéliennes ont pris pour cible plusieurs sites de l’UNRWA, dont elles avaient dit par le passé qu’ils étaient utilisés à des fins hostiles.

Lire aussi : Dans la bande de Gaza : « Je n’ai aucun espoir de m’échapper d’ici ! »

Plus de mille deux cents Palestiniens ont été tués et plus de sept mille blessés depuis le début de l’opération israélienne dans la bande de Gaza. Pendant la même période, trois civils et cinquante-trois soldats israéliens sont morts, le bilan le plus lourd depuis la guerre contre le Hezbollah libanais en 2006.
===========================
réactions

ezec
Que la France déploie des moyens au moins égaux sur le plan logistique à ceux mis en place à Gossi pour venir en aide aux gazaouis : c’est le plus grand hommage que la Nation pourra rendre en mémoire aux victimes du Crash . Qu’Hollande sous les drapeaux en berne de l’Elysée, s’il ne veut rester un Nain de la diplomatie, prenne des décisions majeures pour alléger la souffrance de Gaza et cède à la facilité de manger dans les gamelles tendues par le Crif . Un Navire Hopital à GAZA
Jamais peuple n’a autant erré sur ce qu’il croyait être sa Terre ! La loi du Talion pourrait bien tôt ou tard verser ce déluge de feu sur Jérusalem. Son arrogance aveugle la fait courir vers sa propre destruction .

Fouilla
70 civils palestiniens tués pour 1 israélien: petits bras les israéliens.. En France pendant l’occupation, la règle était de 100 exécutions de civils pour un nazi tué lors d’un « attentat terroriste »… Amis juifs, réagissez! Montrez-nous que vous n’êtes pas assimilables à ces barbares sionistes. Vite!

Anne C.
@Gilles : Ah bon ? Vous boycottez le téléphone par internet ?

Buber
Le rapport Goldstone après « Plomb durci » (rapport non infirmé malgré les rétractations de Goldstone soumis à des pressions) parlait des crimes de guerre d’Israël et du Hamas. Même chose ici. Le crime du Hamas est de cacher des roquettes, celui d’Israël de tirer sur une école choisie comme refuge par la population sachant que cela fera des morts. Les actions du Hamas en aucun cas ne suppriment les crimes d’Israël. Les crimes du FLN ne justifiaient pas la torture en Algérie.

@Emilio Alba. Bien sûr. J’ai laissé une autre réponse allant dans ce sens.

EMILIO ALBA
Il convient toutefois d’ajouter que sans colonisation ou avec une décolonisation au moment opportun il n’y aurait jamais eu de « crimes du FLN ». Je veux dire par là que si des intrus envahissent votre maison ce soir, vous n’accepterez pas que l’on vous reproche d’avoir utilisé tous les moyens pour les virer. Ne mettons jamais sur le même plan l’oppresseur et l’oppressé, le criminel et la victime.
========================================================

Israël bombarde une école de l’ONU à Gaza, 16 morts
Par LEXPRESS.fr,

gaza-16_4981759
Des Palestiniens récupèrent les restes des corps dans l’école de l’ONU bombardée par Israël le 30 juillet. REUTERS/Mohammed Salem

Cette fois, c’est bien un bombardement israélien qui est à l’origine de la mort de 16 Palestiniens réfugiés dans une école de l’ONU, mercredi à l’aube dans la bande de Gaza.

Les faits se sont produits dans une école de l’UNRWA, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens dans le camp de Jabaliya. Deux salles de classes ont été touchées de plein fouet par des obus de chars israéliens, qui ont tué au mois 16 Palestiniens, selon un nouveau bilan des services de secours palestiniens et de l’UNRWA.

De nombreux civils palestiniens se sont réfugiés dans des écoles de l’UNRWA notamment à Jabaliya après avoir été avertis par l’armée israélienne que le quartier ou la localité où ils résident risquaient de subir des bombardements massifs. Chassés de chez eux par les combats, plus de 200.000 habitants du territoire palestinien vivent dans des conditions très précaires dans 82 écoles gérées par l’UNRWA.

Huit Palestiniens d’une même famille ont également été tués lors d’un raid aérien israélien à Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza.

Plus de 1260 Palestiniens ont été tués à Gaza depuis le début du conflit le 8 juillet dernier.
La trêve mal embarquée

Sur le front diplomatique, le secrétaire d’Etat américain John Kerry, a affurmé que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a « soulevé l’idée et la possibilité d’un cessez-le-feu », lors d’un entretien téléphonique lundi.

Quant au Hamas et à ses alliés du Jihad islamique, ils sont « prêts à une trêve humanitaire de 24 heures », et à étudier une prolongation jusqu’à trois jours, a affirmé l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Dans une rarissime déclaration diffusée par la radio et la télévision du Hamas, Mohammad Deïf, le chef des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement palestinien, a rappelé la position de son organisation: pas de trêve « sans l’arrêt de l’agression et la levée du siège », le blocus israélien imposé depuis 2006 à l’enclave palestinienne.

Les belligérants se sont toutefois bien gardés de s’engager officiellement. Le gouvernement israélien, qui entend réduire à néant la menace que fait peser le Hamas sur sa population, doit tenir une réunion de son cabinet de sécurité mercredi à 14H00 (11H00 GMT).
Le Fatah et le Hamas vont envoyer une délégation au Caire

Selon le secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo, « la direction palestinienne a convenu avec le Hamas et le Jihad islamique d’envoyer une délégation (…) au Caire pour discuter de la période à venir ». « C’est une preuve, s’il en fallait, que nous avons une position commune », a insisté M. Abed Rabbo. L’OLP et le Hamas ont scellé leur réconciliation en avril.

La délégation palestinienne attendait une invitation officielle de l’Egypte avant de partir pour Le Caire, selon des sources palestiniennes.

Mais si un arrêt des combats devait être arraché, les questions de fond resteraient entières. Le Hamas exige une levée du blocus, qui asphyxie cette bande de terre de 40 km sur 10 où s’entassent quelque 1,8 million d’habitants.

Quant aux autorités israéliennes, elles ont répété à l’envie que tant que la puissance de feu du Hamas n’aurait pas été annihilée, leur armée ne s’en irait pas d’un territoire dont elle s’était unilatéralement retirée en 2005 avant d’y revenir le 17 juillet.

Cinquante-trois soldats israéliens ont perdu la vie depuis le déclenchement de l’opération « Bordure protectrice » le 8 juillet, soit le bilan le plus lourd depuis la guerre contre le Hezbollah libanais en 2006. Trois civils ont également été tués en Israël depuis le début de la confrontation.
==============================
Commentaires

vinalmar
Tous ces commentaires quand on est loin des lieux des drames, cela relève plus de l’émotion, et surtout attention aux manipulations? Du temps de mes visites en Israël pendant ma vie professionnelle, je me suis toujours senti très à l’aise dans les parties  »juives’ (et je suis français né dans un milieu, et une région,chrétien catholique), surtout à Tel Aviv dont j’ai gardé de très bons souvenirs. De tous mes voyages dans ce Moyen Orient, Israël est de loin le pays où un occidental épris de liberté, des droits de l’homme (et surtout de la femme, avez vous vu ces images de familles avec la femme voilée, voire pire cachée sous un tchador, effrayant)) se sent bien. Ce qui ne veut pas dire que les rencontres dans d’autres pays se soient mal passées, mais je reste attaché et admiratif pour tout ce que les israéliens ont réussi dans les domaines économiques, agricoles, médicaux , culturels etc, dans un si petit territoire au combien attachant, une des sources de notre civilisation, ces séfarades et ashkénazes qui ont trouvé une terre après les ghettos, pogroms et autres misères..

reusta1234
@btissem : mais c’est ce que cherche le Hamas, que des comandos entres dans la bande de gaza pour les anéantir et encore plus marquer les esprits! Cependant, on trouve tellement d’info contradictoire concernant cette frappe que le doute est permis : Israel tire sur une école ou il n’y a que des réfugiés et tue 16 personnes (si c’est ca Israel est coupable), Israel tire sur une école qui servait de cache d’arme et aussi de camp de réfugié (si c’est ca désolé mais c’est le Hamas qui est coupable sachant qu’il sait bien qu’Israel cherche à détruire les armes de la bande de Gaza tu ne caches pas ces armes dans un camp de réfugié sinon ce n’est plus un camp de réfugiés) et pour finir c’est le Hamas qui a tiré 3 roquettes dont une s’est écrasée sur l’école en question (et là c’est le Hamas qui est coupable, même si l’école n’était pas visée : mais cette éventualité reste possible dans la mesure ou les roquettes du Hamas n’ont pas de système de guidage)! Alors ou est la vérité?

abdelfattah-
Israël est entrain de fabriquer des enfants frustrés, déprimés d’avoir perdu leurs parents et leurs amies, et surement humiliés au yeux du monde entiers. ils seront les futurs combattants du Hamas si ca fait plaisir a entendre en va dire les futurs terroristes a dios la paix a tout jamais

btissem
@ marc 13 Vous savez ? J’ai versé des larmes quand j’ai vu ses victimes des 2 camps. Des enfants, des hommes et femmes qui se font pulvériser de cette manière ! C’est atroce ! Mais il faut arrêter de dire que nous sommes anti semites des qu’on dit qu’un maghrébin a volé un oeuf ou qu’un israélite a giflé son copin. Moi j’adore ce genre de forum parce qu’on peut s’exprimer, échanger et apprendre et même se rendre compte de nos erreurs. C’est censé être bénéfique mais quand on me dit que suis raciste ou que je n’aime pas telle ou telle race bein ça me désole et m’incite à couper court la discussion ! Mais je garderai le réflexe de toujours aller chercher la bonne information. Bonne journée à tous 😦

ELESIG
Merci de rectifier votre info. C’est un obus tiré par le Hamas qui a touché l école. Sur 3 tirs 2 ont atteint israel et le 3 ème l école. Merci de ne pas participer à la propagande du groupe terroriste Hamas.

btissem
@ marc13 Qu’elle remarque ? Connaissez-vous mes origines ? Moi si j’allais chercher des armes cachées je ne balancerai pas de roquette mais j’enverrai plutôt des commandos sur terre et un cameramen qui filmerait l’action afin de prouver qu’il y avait bien des armes cachées. Déplus. Pas pitié arrêtez de balancer toujours cette même réplique des que les gens montrent un désaccord avec ce peuple. C’est agaçant ! Et vous ne me connaissez pas alors gardez votre phrase fétiche de victime moi je veux faire avancer les choses et non pas parler pour ne rien dire!!!!!

emalle –
@rene531 : ha ha ha ha ha ….

benaroya –
informez jusqu’au bout…………………….l’ecole en question etait remplie de roquettes……..

rene531
le hamas doit rendre les armes sinon israel ne lachera pas la pression
======================================================
Gaza : Israël frappe une école de l’ONU, 16 morts

Benjamin Netanyahou « a soulevé l’idée et la possibilité d’un cessez-le-feu », selon John Kerry. Suivez tous les événements en direct.
7573873-en-direct-gaza-israel-frappe-une-ecole-de-l-onu-16-morts
Gaza toujours sous les bombes de l’aviation israélienne, mercredi 30 juillet 2014. (ASHRAFAMRA/AFP)

EN BREF

Dans la nuit de mardi à mercredi, Gaza a été le théâtre de nouveaux bombardements israéliens. Au moins 16 Palestiniens qui s’étaient réfugiés dans une école de l’ONU ont été tués à l’aube.
Ces nouvelles victimes portent à 1.267 le nombre de Palestiniens tués depuis le début de l’opération israélienne dans la bande de Gaza le 8 juillet.
Sur le front diplomatique, l’espoir encore fragile d’une trêve humanitaire entre Israël et le Hamas, jusqu’à présent toujours déçu, a recommencé à faire son chemin mardi. Benjamin Netanyahou « a soulevé l’idée et la possibilité d’un cessez-le-feu », selon John Kerry.

9h45 – 6 Palestiniens, dont 3 enfants tués ce matin

6 Palestiniens, dont trois enfants, ont été tués ce matin dans un raid de chars israéliens à Touffah, une banlieue du nord-est de la ville de Gaza, annoncent les secours locaux.

8h25 – Nouvelle médiation égyptienne

Des médiateurs égyptiens ont préparé une nouvelle mouture d’une initiative destinée à obtenir un arrêt des combats, et selon la deuxième chaîne de télévision israélienne, des progrès ont été réalisés dans cette optique au Caire, où est attendue aujourd’hui une délégation palestinienne.

Par ailleurs, le cabinet de sécurité israélien doit se réunir à nouveau, ce mercredi, pour évaluer la situation et envisager les prochaines mesures.

8h – « Des blessés soignés à même le sol »

« Les cibles civiles ne sont pas épargnées, même celles qui sont sous protection humanitaire », s’alarme auprès du « Nouvel Observateur » Jean-Baptiste Lebrun, directeur de Handicap international pour le Moyen-Orient >> Interview à lire ici.

7h30 – 82 écoles de l’ONU gérées par l’ONU

Avant l’attaque d’une école de l’ONU à l’aube, de nombreux civils palestiniens s’étaient réfugiés dans des écoles de l’Agence des Nations unies (l’UNRWA) notamment à Jabaliya après avoir été avertis par l’armée israélienne que le quartier ou la localité où ils résident risquaient de subir des bombardements massifs.

Chassés de chez eux par les combats, plus de 200.000 habitants du territoire palestinien vivent dans des conditions très précaires dans 82 écoles gérées par l’UNRWA.

6h45 – Au moins 16 morts palestiniens dans une école de l’ONU

Au moins 16 Palestiniens qui s’étaient réfugiés dans une école de l’ONU ont été tués à l’aube à la suite de bombardements israéliens dans le nord de la bande de Gaza, selon les services de secours.

Des obus de chars ont touché de plein fouet deux salles de classes d’une école de l’UNRWA, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, dans le camp de Jabaliya.

5h – 5 Palestiniens tués lors d’un raid aérien israélien

Au moins cinq Palestiniens d’une même famille ont été tués durant la nuit de mardi à mercredi lors d’un raid aérien israélien dans le sud de la bande de Gaza, indiquent les services de secours.
MARDI 29 JUILLET

21h20 – Hamas rejette toute trêve sans arrêt des frappes et levée du blocus

Le Hamas rejettera tout cessez-le feu sans un arrêt des frappes militaires israéliennes et la levée du blocus de la bande de Gaza, prévient le chef de sa branche militaire, lors d’une rarissime déclaration publique.

Le mouvement islamiste palestinien n’acceptera aucun « cessez-le-feu sans l’arrêt de l’agression et la levée du siège », selon une déclaration de Mohammed Deïf, le chef des Brigades Ezzedine al-Qassam. Elle a été lue sur la radio et la télévision du Hamas, avec la photo du logo de l’organisation armée.
Le Nouvel Observateur
=====================
Réactions

Jean Cara
Dire que certains parlent sans honte de génocide pour 1100 morts ! Quel ridicule !
Et les six millions de morts au Congo ?
Et les 500 000 morts de la guerre civile somalienne ?
Et les 180 000 morts en Syrie ?
Et les 300 000 morts au Darfour ?
Et les 50 000 morts au nord du Pakistan ?
Le hamas cherche à faire pleurnicher le monde entier sur son sort en gérant parfaitement sa communication et son image: interdiction de filmer des combattants du Hamas. Obligation de parler de « civils tués » et jamais de miliciens. Chiffres des pertes gonflés et invérifiables…
Le plus triste dans cette affaire, c’est que les médias français suivent aveuglément sans réfléchir.
Et l’opinion suit…

Aucune école n’a jamais été bombardée en Syrie ? En Irak ? En Libye ? Au Darfour???
Est-ce que cela a fait la « une » de l’Obs ou d’autres journaux occidentaux ?
Le Hamas gère sa communication de main de maître et les opinions occidentales suivent en remuant la queue…

CASTAING2 Bruno
Loin d’être un fan du Hamas et encore moins un anti israélien. On ne peut que s’indigner de ce massacre d’une population civile et souhaiter des réactions plus fermes de la communauté internationale. Faudra-t-il qu’Israël tue tous les palestiniens pour gagner cette guerre ? Ce pays est en train de creuser sa propre tombe. La seule issue est la cohabitation de ces deux peuples et l’arrêt de la colonisation. C’est bien là le fond du problème du sionisme qui a besoin d’espace dans ce petit territoire.

Henri Ignatieff
On peut comprendre (enfin!) que cet état sioniste, en marge de toutes les résolutions de l’ONU, n’est que le chancre du Proche-Orient.
Un chancre, ça s’élimine tout ou tard.

tite souris
Quand on tue volontairement des civils, femmes et enfants, ce sont des crimes de guerre.
Il y a bien plus de morts en Palestine que dans le crash en Ukraine.
L’UE s’honorerait maintenant de prendre des sanctions économiques contre Israel, comme elle le fait contre la Russie…
Mais il y a toujours 2 poids, 2 mesures. Que l’UE ne s’étonne pas si elle est de plus en plus impopulaire ! Quant à Israel, son image de marque est désastreuse pour longtemps…

Michel Gyssens
scandale ce benjamin est digne des plus grands extremistes israel devient sous sa houlette un peuple maudit mes ancetres qui ont defendu les juifs doivent se retourner ds leur tombe honte a ce coucou

Yves Delfino
Sur Al Jazzera, après la 3ème découverte de missiles dans une école des nations unies le Hamas déclare que ce n’est pas un problème puisque c’est les vacances.
Intéressant, ce nouveau concept de bâtiments qui changent de nature selon les circonstances, pour redevenir finalement des écoles lorsqu’elles abritent des morts…..

Publicités