Les algériens gardent le sourire malgré la défaite de l’Algérie vs la Belgique – 2014 06 17

Et merde …il m’ont cassé les pieds avec leur exubérance la nuit dernière …Sur ils ne se lèvent pas à 4h 30 du matin eux pour aller bosser….

> Défaite de l’Algérie : pourquoi 90 % des Français exultent ..

Publié le 18 juin 2014 par Paul Le Poulpe – Article du nº 360
image00111
L’Algérie a donc raté son entrée. Après avoir mené au score, elle s’est fait d’abord rejoindre, puis dépasser, et la Belgique a gagné 2 buts à 1.

90 % des Français ont sauté de joie, quand, à la 80e minute, Mertens a envoyé un missile sous la barre du gardien de but algérien. Pourquoi ?

D’abord pour des raisons footballistiques, car les protégés de Vahid Hallihodzic ont passé leur temps à défendre, à refuser de jouer.

D’autre part, nos compatriotes n’aiment pas que des joueurs de football confondent un stade de football et une mosquée, quand ils marquent un but, ce qu’ont fait grossièrement des joueurs algériens, après l’ouverture du score sur pénalty.

image00222

Mais cela va beaucoup plus loin que cela.

Les Français en ont tout simplement assez de l’arrogance de trop d’Algériens vis-à-vis de la France, et sont ravis que cette défaite soit leur défaite.

– Ils en ont assez des supporters algériens qui, depuis un bon moment, à chaque match, vandalisent systématiquement des quartiers de nos villes, drapeaux conquérants en avant, au bord de l’hystérie.

– Ils en ont assez de l’impuissance de notre police, dont un officier de police vient d’avouer qu’ils avaient des ordres de ne pas bouger, pour ne pas faire un nouveau Malek Oussekine.

– Ils en ont assez de ces voyous dégénérés qui se croient tout permis :

– En bousculant grossièrement une jeune journaliste, envoyée au feu de manière irresponsable par sa chaîne, BFM-TV, suite à la défaite de leur équipe. Cette scène rappelle les scènes de viol de journalistes, place Tahir, en Egypte.

– En remplaçant le drapeau de la France, au Capitole de Toulouse, par le drapeau algérien, sans que cela ne fasse réagir les autorités françaises,

– En sifflant La Marseillaise, en 2001, au stade de France, et en envahissant le terrain, à un quart d’heure de la fin, quand leur équipe (bien qu’ils soient Français de papier) était menée quatre buts à un, pour faire arrêter le match et ne pas prendre de buts supplémentaires.

Mais cela va bien plus loin que le football. Nos compatriotes ne supportent plus :

– Que puisse être envisagée la présence de soldats algériens, le 14 juillet, sur les Champs-Elysées.

– Que Houria Bouteldja, après avoir qualifié nos compatriotes de sous-chiens, après avoir tenu des propos racistes contre les Blancs, insulte grossièrement Eric Zemmour.

– Que Bouteflika, qui osait parler de génocide, en évoquant la présence française en Algérie, ait si peu de dignité qu’il vienne se faire soigner en France.

– Que cet assassin du FLN, coupable de la mort, dans des conditions particulièrement atroces, de dizaines de milliers de harkis, de pieds noirs et de soldats français, ose exiger de notre pays la moindre repentance.

– Que les traitres socialistes, hier porteurs de valises, osent faire du 19 mars 1962 une fête que les maires sont sommés de célébrer dans leurs mairies.

image00333

– Que l’ineffable recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, ait osé, sur le territoire français, approuver la fatwa contre Salman Rushdie, ait déposé plainte contre Charlie Hebdo, et pleurniche sans arrêt dès qu’on ose critiquer l’islam.

– Que ce pays ait engendré des Kelkal, des Merah, et des milliers de revanchards qui haïssent la France et les Français, et rêvent d’imposer leur dogme barbare et obscurantiste sur notre territoire.

– Que des Français de papier se baladent avec des maillots algériens provocateurs et conquérants sur notre sol.

– Que nous devions subir, sur notre territoire, l’agressivité de milliers d’ennemis intérieurs, après que les dirigeants algériens du FLN aient proclamé l’indépendance de l’Algérie, et se soient montrés incapables de diriger un pays que la France avait mis sur de bons rails.

– Qu’ils osent, lors des élections algériennes, transformer des quartiers de Barbès en lieux de propagande pour des candidats d’un pays étranger.

– Que des jeunes nés en France, dont les familles sont présentes depuis trois générations, continuent à se réclamer algériens, et à insulter le pays qui a accueilli leurs ascendants.

– Que la France leur accorde la double nationalité, et que trop d’entre eux ne viennent sur notre territoire que pour bénéficier des aides sociales, et mépriser encore davantage un pays assez stupide pour les leur accorder (à cause de dirigeants irresponsables).

– Que plus guère d’Algériens ne donnent de prénoms français à leurs enfants.

– Du regroupement familial, qui accélère une immigration de peuplement et de prédateurs.

– Que des voiles, des mosquées, le halal et le ramadan, qui ne sont pas certes le fait des seuls Algériens, mais ceux-ci font partie de l’offensive, marquent l’islamisation du pays.

Nous pourrions trouver des dizaines d’autres exemples. Nous aimons beaucoup par ailleurs Malika Sorel ou Hamdane Ammar, et nombre d’apostats algériens.

Nous savons que nombre de Kabyles partagent notre vision. Mais eux, nous sommes certains qu’ils se sont réjouis de la défaite d’une équipe qui n’est plus la leur depuis longtemps.

Coup de chapeau à la campagne des Identitaires, qui ont collé à Barbès, et alerté les pouvoirs publics sur les exactions habituelles des supporters algériens.

image00444

J’ai oublié de préciser quels étaient les 10 % de Français qui pleuraient, à cause de la défaite de l’équipe algérienne.

Réponse : 8 % de musulmans, dont des Algériens naturalisés ou ayant obtenu la nationalité française par le droit du sol, et 2 % d’abrutis socialistes, écologistes tiers-mondistes et Melenchoniens, qui, par haine d’eux-mêmes, se reconnaissent davantage dans l’Algérie musulmane que dans la Belgique européenne.

Hier, sans doute à cause de la défaite, mais surtout grâce au dispositif policier exceptionnel (et donc coûteux pour la France) il n’y a pas le nombre d’exactions habituelles. Preuve qu’il vaut mieux que cette équipe perde, et soit éliminée dès le premier tour, ainsi, elle ne jouera ainsi que trois matches.

A partir du 28 juin commencera le ramadan….

Paul Le Poulpe
===================================================================================================
la réalité du terrain

Laurent, policier de la BAC en Seine-Saint-Denis :

«Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement au clash.» «Elles ne marchent presque jamais seules dans les cités. Donc on a pris le parti de ne plus les contrôler du tout, pour éviter ce qui s’est passé à Trappes.»

Une autocensure totale de plus en plus courante sur différents types de délits, selon Laurent, «pour acheter la paix sociale, pour éviter les émeutes, pour ne pas avoir de collègues blessés».

«Il y a quinze jours, j’ai contrôlé des mecs suspectés d’un vol avec violence. Nous étions deux contre dix. On n’a pas fait le poids.»

«Maintenant, lors d’un contrôle, on n’a pas le temps de dire bonjour qu’on se fait déjà insulter.»

Et en réponse à Manuel Valls qui prétendait encore lundi que «la loi de la République est la même pour tous et doit être appliquée sans exception» :

«Dans la Creuse, si vous conduisez votre scooter sans casque, vous prendrez 90 euros. En Seine-Saint-Denis, on vous laissera faire. Il ne faudrait pas prendre le risque d’une émeute…»

Ainsi, en plus des ordres officieux dans le genre « pas de vagues, pas d’emmerdes », les courageux policiers de base sont obligés d’abandonner le terrain face au nombre, et face aux risques de représailles et d’émeutes, et pas seulement pour le contrôle des niquabées, mais pour toutes sortes de délits.

Les islamo-racailles ont donc gagné une bataille contre ce gouvernement d’impuissants, contre Manuel Valls , contre Christiane Taubira qui ne rêve que de vider les prisons (peut-être pour y mettre les policiers) au lieu de poursuivre les délinquants.

Ces deux derniers crachent et jettent la honte sur le FN, mais c’est eux qui par leur lâcheté, leur laxisme, leur impuissance voulue (collabos islamistes?) incitent les électeurs à se porter sur cette formation politique…

Publicités