Le nouveau président Porochenko œuvre pour un cessez-le-feu dans la semaine. Un scenario difficile à imaginer au vu des informations qui arrivent de Donetsk.

Un enfant regarde passer un tank ukrainien à Kramatorsk près de Slavyansk. Pierre Crom/LEJOURNAL/SIPA Un enfant regarde passer un tank ukrainien à Kramatorsk près de Slavyansk. Pierre Crom/LEJOURNAL/SIPA

« Des centaines d’hommes passent la frontière russe tous les jours pour rejoindre les combattants indépendantistes dans le Donbass ». Alors que le nouveau président ukrainien Petro Porochenko a déclaré peu après son investiture de samedi vouloir « mettre fin aux tirs cette semaine » dans l’Est du pays, la description de la situation sur le terrain par un observateur international toujours présent dans le pays après le scrutin présidentiel fait planer quelque doute sur la faisabilité de son projet.

Selon cette source bien informée, « plusieurs BTR, ces véhicules blindés de transports de troupes, et autres camions pouvant contenir trente à quarante volontaires arrivent chaque jour sur place en provenance de Russie ».

« Les séparatistes délogent, aux points de passage, les gardes-frontières ukrainiens pour permettre l’évacuation des combattants morts vers la Russie, mais aussi l’entrée d’hommes et de matériels. Nous savons que combattants sont pour beaucoup des Ossètes, Daghestanais, parfois des prisonniers de droit commun russes, des Cosaques du Don ».

Cette situation commence à faire grincer des dents à Donetsk ou Lougansk : depuis que l’opinion publique s’est offusquée de voir des vidéos montrant des hommes de Kadyrov », le président tchétchène, « les autorités de la République du Donbass cherchent à minimiser cet afflux d’hommes en armes.

Conséquence : à Slavyansk, bastion des pro-russes encerclé et où la moitié des habitants a dû fuir, la bataille s’est intensifiée ces dernières 24 h, souligne la presse locale. Chaque camp blâme l’autre pour les tirs de roquette et de mortier qui frappent les habitations dans la ville désormais victime de coupures d’eau et d’électricité.

Poursuite de « l’opération anti-terroriste »

« Chaque jour pendant lequel des gens meurent, chaque jour pendant lequel l’Ukraine paye un prix aussi élevé, est inacceptable », a souligné Petro Porochenko, laissant entendre que les tirs pourraient bientôt cesser. Pour l’expert militaire Dmitry Tymchuk, le nouveau président dispose de plusieurs options, mais aucune ne prévoit un arrêt de « l’opération anti-terroristes. Si Vladimir Poutine tient sa parole de fermer sa frontière, les chances de l’opération anti-séparatistes augmenteront considérablement », précise-t-il.

Vladimir Poutine s’est en effet engagé à mieux contrôler sa frontière avec l’Ukraine. « Les gardes-frontières russes sont parmi les plus militarisés du monde, il n’y a donc aucun doute que les convois qui continuent de passer en Ukraine le font avec l’assentiment de Moscou », souligne l’observateur international. « En maintenant l’opération militaire et en fermant la frontière, Moscou et Kiev peuvent tenter d’acculer les indépendantistes à la négociation », estime-t-il.

Mais ces derniers comptent bien ne pas se laisser écraser sans combattre. Le « Premier ministre » de l’autoproclamée République populaire du Donbass Alexander Boroday a d’ailleurs déclaré samedi 7 juin que « les déclarations de Porochenko – président d’un autre pays – ne le concernait pas ».

Céline Lussato – Le Nouvel Observateur

===============================================

Réactions 

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
Toute la racaille qui a semé la désolation dans le Caucase, payée et équipée par la Russie, vient envahir l’ancienne possession coloniale pour lui faire payer son indépendance.
On voit ce que vaut la parole de Poutine, et qui sont vraiment les pseudos miliciens théoriquement issus de la région …
A ce train là, ces soudards ayant la mauvaise habitude de se payer sur la bête, la population tout entière, y compris les pro-russes, va accueillir les soldats Ukrainiens comme des libérateurs.

jlc1973 jlc1973
Et pour une fois et pour aller dans le sens de Mme Lussato. Si effectivement y’a des centaines de volontaires Russes qui viennent pour se battre, y sont où les volontaires occidentaux pro MAIDAN. On est les meilleurs pour glousser et critiquer mais pour se battre et mourir, y plus personne!!!

edouard soutoul edouard soutoul
ah ! vous reconnaissez qu’il n’y en a plus. C’est un progrès.

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
@ jlc
J’avais déjà remarqué ce délire chez les frontistes: les miliciens ukrainiens sont censés être partout et nul part à la fois, en fonction de ce qui les arrange pour propager leur mensonge journalier.
Une chose est sûre: la canaille payée par Moscou et pas autochtone du tout et même pas russe pour un sou se déverse sur l’Est de l’Ukraine pour y semer la désolation.

jean Lemayec jean Lemayec
Extrait du blog de Alexandre Latsa «L’Ukraine, tout comme la Russie des années 90, fait désormais face à un conflit sur son territoire, clairement nourri par les haines pathologiques que les militants majoritairement issus de de Pravy Sektor nourrissent, non contre l’Amérique donc, mais contre la Russie et les russophones. Pravy Sektor bénéficie pour cela d’un soutien de poids : l’oligarque Igor Kolomoiski qui malgré avoir été le représentant du Conseil européen des communautés juives pendant 5 ans se retrouve désormais sponsor des mouvances nationalistes radicales qui ont compris que l’antisémitisme était bien moins rentable que la russophobie et l’antipoutinisme. Peut-on qualifier cette surprenante et contre nature alliance de version ukrainienne du front Orange-brun ?

»L’oligarque Kolomoiski n’est du reste pas le financier de la nouvelle garde nationale par accident mais bien l’une des pièces maitresses et un relai essentiel du dispositif américain de prise de contrôle de l’Ukraine, dispositif dont les contours commencent à être visibles. Celui-ci dispose par le biais d’une société écran basée à Chypre (Burisma Holdings) du contrôle de la majorité des sociétés gazières ukrainiennes. Au cours du mois de mai, Burisma Holdings a confirmé la nomination à son conseil d’administration de R. Hunter Biden, fils de Joe Biden, le vice-président des Etats-Unis, et de Devon Archer, financier et ami de John Kerry.

»Au pillage

edouard soutoul edouard soutoul
« Pravy Sektor » : quel pourcentage de voix aux dernières présidentielles ?

x Dujardin x Dujardin
Latsa, … propagandiste grassement payé par le régime fasciste de Moscou depuis des années !!!

Analogik Zerozerohun Analogik Zerozerohun
pravy sektor n’a en effet aucune légitimité électorale, mais est resté le bras armé de la junte kievienne sous la protection de Tyahnibok qui fut à la fois fondateur du Parti national socialiste d’Ukraine et chois par Victoria Nuland (un mois avant le coup d’Etat) pour être chef du conseil de sécurité et donc controlller l’armée, la police et le SBU.

Ca se soigne ! Le gouvernement russe est légitime et plébiscité par son peuple, ce qui est loin d’être le cas des marionnettes de Batkivchina, remises en selle par l’UE et les Etats unis après avoir été chassées par les urnes dans leur pays qu’ils ont vendu à l’Allemagne et aux intérêts géostratégiques aggressifs et intrinsèquement anti européens des faucons américains.

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
@ Boeuf qui tente de se faire passer pour un taureau
Merci pour ce délire complotiste, résumé parfait de la vulgate propagée par les médias russes à la solde de Vlad l’Empaleur.

Huynh Tran Huynh Tran
L’Otan est devenu un instrument qui menace la paix du monde. La Russie actuelle n’a rien de l’ogre soviétique. Mais les USA ainsi que leurs valets occidentaux feignent de croire le contraire. Au lieu des respecter la promesse faite à Gorbachev de ne pas avancer les frontières de l’OTAN ont ignominieusement trahi leurs paroles. Au lieu de faire confiance à la Russie de l’accueillir dans la famille européenne, on a voulu la réduire au niveau d’un pays sous-développé. On a traité la Chine de la même façon ainsi que d’autres pays « sous-développés » comme s’ils étaient condamnés génétiquement à rester sous -développés. On a voulu dépecer l’Allemagne et l’on a vu ce que c’est que d’ignorer l’attachement d’un peuple à son identité. Les mensonges entretenus durant un demi-siècle n’ont pas résisté à l’amour que les allemands nourrissent pour leur HEIMAT. On veut maintenant reproduire les mêmes c… vis-à-vis de la Russie en le traitant comme un pays auquel on peut dicter sa loi. Les petits ukrainiens se croient capables de la défier, en se servant de l’OTAN! On croit pouvoir faire peur à la Russie. Rappel: ni Napoléon, ni Hitler n’ont réussi à conquérir la Russie. Seuls les imbéciles continuent à rêver qu’ils pourraient le faire .

Marie Vallier Marie Vallier
Vos sources « fiables » sont quelques peu embrouillées et elles datent… les Tchétchenes de Kadyrov sont arrivés il y a 15 jours et contrairement aux Académis et Blackwater, ils ne se cachent pas et annoncent leur venue.
Drôle de scoop… sans compter qu’un peuple agressé par sa propre armée a bien le droit de résister et de se défendre.
Si ils ne se laissent pas massacrer, si ils n’acceptent pas d’être traités en population de « seconde classe » ce sont des terroristes ? Pour Maidan, vous ne justifiez pas d’un élan de liberté et de respect des droits humains ?

Pierre Munstead Pierre Munstead
« un peuple agressé par sa propre armée a bien le droit de résister et de se défendre » Comment peut-on encore lire ici ce genre de stupidité. Et défendre les Tchétchènes du dictateur sanguinaire corrompu KAdyrov, symbole de la lutter démocratique de… on ne sait pas trop qui d’ailleurs. Les troupes infiltrées de Russie.

Marie Vallier Marie Vallier
Vous, vous commencez à me plaire avec vos procès d’intention !
Si vous ne voulez pas lire, ne lisez pas, OUI, le peuple a le droit de se défendre, et pour avoir payé le prix du sang dans ma propre famille, je peux vous garantir que le peuple DOIT se défendre, et si ça vous défrise et bien regardez ailleurs et laissez nous défendre nos enfants et nos terres !

x Dujardin x Dujardin
« Académis et Blackwater » quand vous aurez vu un cadavre américain vous nous sonnerez parce que jusqu’à maintenant ils sont juste dans les commentaires de propagande.
ça me rappelle d’ailleurs en 2008 ou cette même propagande voyait des officiers américains sur le champ de bataille en Géorgie, ils avaient même parlé de noirs pour « preuve » qu’ils étaient américains, brandi des passeports américains saisis (ou? , hein en tant que menbre des forces spéciales, sur le champ de bataille, penseriez vous amener votre passeport !!!) jusqu’à ce que certains tout a fait civils, s’offusquent de voir ainsi leurs passeports alors qu’ils n’y avaient rien a y voir et que leurs passeports avaient été volés.
Ah oui, ils annoncent leur venue et donc les services russes les laissent gentiment faire plusieurs miliers de Km avec armes et bagages a moins qu’ils soient fournis gracieusement au dernier poste frontière, mis à part celà la russie n’a mais alors aucune influence sur la ce qui ce passe en Ukraine, bien sur !!!

jlc1973 jlc1973
Il n’y a aucun doute que les médias ont du mal à nous convaincre de leur vison des choses… Moi je lis la propagande ici et après je vais me ré-informer autre part comme chez  » lescrises.fr » ou « lesobservateurs.ch » et bien d’autres !!! Que du bonheur de voir l’info au ordre être mise en pièce! Mais bon, un bon point pour LENOBS, on peut toujours donner son avis. C’est déjà beaucoup en ces temps de » NOVLANGUE  »

Exact. Ils laissent également mettre des liens vers Crises.fr, que certains ici feraient bien de lire, comme l’intéressant entretien avec Poutine – avant qu’il soit saucissonné par TF1. Ce n’est pas un ange, mais ses réponses méritent la lecture et la réflexion.
Il est également frappant de voir le peu de ligne(s) que les éditorialistes et les signatures du NO consacrent à la crise ukrainienne… Ils ont peut-être compris que c’était bien moins simple que le raisonnement très guerre froide que certains médias nous servent.
http://www.les-crises.fr/interview-poutine-scandale-des-coupes/

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
lescrises, blog censément d’économie, qui ne traite jamais d’économie, dirigé par un illustre inconnu proche des milieux cathos tradi, et qui livre à la sagacité des frontistes de gauche et de droite (le grand amour, comme en août 1939) des copier-coller dignes d’un élève moyen de seconde.

nouphis arens
===Pour Robert Gates, l’élargissement de l’OTAN vers l’Est était une erreur===

http://fr.ria.ru/discussion/20140609/201485474.html

Réponse des intéressés :

===Europe: Prague réticent à un renforcement de la présence de l’Otan====
« La République tchèque ne souhaite pas de renforcement de la présence militaire de l’Otan en Europe, a déclaré mardi le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka, en visite officielle en Autriche.
« La République tchèque ne figurera et ne figure pas parmi les pays qui souhaitent un accroissement de la présence militaire de l’Alliance en Europe », a souligné le chef du gouvernement » (RIA)
http://fr.ria.ru/world/20140604/201430338.html

commentaire : On se dirige vers un « nouvel URSS » versus « OTAN » que l’on s’y prendrait pas autrement…

x Dujardin x Dujardin
Une base navale russe au Monténégro ? Pour Podgorica, c’est « niet » !

==================================================================================

Slavyansk : « Il n’y a plus rien de bien ici… »

Le jeune homme d’une trentaine d’années vit dans le bastion pro-russe encerclé par l’armée ukrainienne. Il décrit une ville de plus en plus aux abois.

Une rue de Slavyansk. (AFP PHOTO / Andrey Krasnoschekov) Une rue de Slavyansk. (AFP PHOTO / Andrey Krasnoschekov)

« Partir ? Pour aller où ? » Joint par téléphone, Alexandre, un habitant de Slavyansk, est dépité. La voix fatiguée, il murmure presque : « Il n’y a rien à dire. Voilà, ils bombardent. Jour et nuit, ils bombardent. Et jusque dans le centre-ville maintenant. »

Rencontré dans ce bastion des pro-russes encerclé par l’armée ukrainienne il y a un peu plus de deux semaines, alors que les tirs de mortiers étaient encore cantonnés aux alentours de la ville, ce jeune homme un peu réservé, la petite trentaine, a jusque-là décidé de rester :

Bon, j’ai encore un peu de travail par-ci par-là. Et puis partir, pour aller où ? »

Beaucoup d’habitants ont pourtant fui. Le nouveau président ukrainien Petro Porochenko a d’ailleurs ordonné ce mardi de créer des couloirs humanitaires afin de permettre aux civils de quitter les zones de combats dans l’Est « afin d’éviter de nouvelles victimes dans la zone de l’opération antiterroriste ». Les combats entre les forces ukrainiennes et l’insurrection armée ont entraîné la mort de quelque 200 personnes depuis le 13 avril.

Les premiers évacués étaient les enfants. Dans les villages alentours d’Andriivka ou Semionovka, les premiers à avoir subi les bombardements, plus aucun enfant n’était visible il y a déjà deux semaines. « On dit qu’il reste environ 3.500 enfants dans la ville », affirme Alexandre. « Les familles ont peur et fuient quand elles ont un endroit où se réfugier ailleurs ».

Plus d’eau ni d’électricité

La situation à Slavyansk ne va pas en s’améliorant pour les civils pris en étau entre les deux camps. Outre le fait que les distributeurs d’argent sont vides et que l’activité économique est donc réduite à zéro, la ville est désormais fermée. Les barrages des deux parties qui laissaient passer au compte-goutte les potentiels visiteurs autorisent encore moins de monde à rejoindre le centre-ville aujourd’hui.

« Il n’y a évidemment plus personne dans l’hôtel dans lequel je travaille. Même plus aucun journaliste », raconte Alexandre.

Il faut dire qu’il se retrouve au milieu des bombardements et des tirs donc on peut difficilement accueillir des gens. N’importe quelle maison peut être touchée par les tirs », souligne le jeune homme.

« Et puis, nous n’avons plus d’eau et d’électricité. Tout le centre-ville subit des coupures, il ne reste que quelques quartiers où cela fonctionne encore », explique-t-il. « La ville s’est d’ailleurs vidée de la plupart de ses habitants. On dit qu’il reste 40% des gens seulement ». « Je ne sais pas quel avenir on nous réserve. Non, il n’y a plus rien de bien ici… »

Céline Lussato – Le Nouvel Observateur 

=========================================

Réactions 

jean Lemayec jean Lemayec
L’intronisation du “roi de chocolat” en président-bouffe, ou président d’Ukraine, s’est faite selon la coutume, dans une atmosphère contrainte , où la légitimation renvoyait à un discours dont chacun savait qu’il avait été quasiment rédigé par les services du département d’État (US, pour qu’on ne s’y trompe pas). Ce discours de Porochenko a donc été interprété avec la même légereté, par les uns et les autres, comme “une ouverture vers la paix” du côté-Système,et comme une “déclaration de guerre au Donbass” en face. Au reste, comme pour saluer le président-bouffe, l’offensive dans l’Est du pays a fonctionné de plus belle depuis son inauguration, notamment contre Slaviansk, selon une tactique ukrainienne pro-Kiev réduite aux bombardements par artillerie lourde et raids aériens.• D’une façon générale, les conditions de combat semblent assez bien décrites, du côté des fédéralistes anti-Kiev, par une interview de Igor Strelkov (ou Girkine, selon certains), commandant les milices du Donbass Strelkov met en évidence la faiblesse numérique, et surtout d’équipements, de ses forces, mais aussi la très mauvaise qualité, ou l’absence de motivation, des forces pro-Kiev. (Le rapport quantitatif des forces est estimé à 1 contre 5-6 pour les pro-Kiev, mais le rapport qualitatif pourrait figurer comme étant inversé.) Dans leur déploiement actuel, s’en tenant aux bombardements par raids aériens et par artillerie

nouphis arens nouphis arens
Il y aura une phase de bombardement et ensuite il faudra que les militaires ukrainiens aillent au corps à corps donc la guérilla comme au Vietnam. Car pour le moment ils bombardent à distance alors que les volontaires arrivent chez les séparatistes. Il va bien falloir que Kiev engage le combat s’ils veulent « nettoyer »(sic). On est parti pour durer…

jean Lemayec jean Lemayec
QUI? UNE NOUVELLE FOIS SEME LE CHAOS ET LE MALHEUR DANS LE MONDE?
http://www.strategic-culture.org/news/2014/06/10/place-of-ukraine-in-us-military-planning.html
regardez les résultats en Irak: apres des centaines de milliers de morts ;le destruction et des milliers de milliards dilapidés provoquant la crise de 2008, des attentats en permanence: Mossoul est maintenant aux mains des djihadistes
La Libye: il y a plus d’état sauf une centaines de petits kadhafi , souvent d’al quaida

françois lessage françois lessage
Voici ce que réserve Porochenko à ses « concitoyens ».
Après la mis en place des « couloirs humanitaires », je pense cela sera encore pire.
Parce que la théorique départ des habitants non-combattants permettra à cet oligarque d’intensifier les bombardements et user ses armes lourds sans moindre restrictions contre ces villes martyres.
Et le pire dans cette histoire est ce que nous, les citoyens européens simples, payent ces actions de façon direct ou indirect par les impôts et via tous les types de support financier promis par l’UE.
Et en sachant que les oligarques de l’Est savent bien « compter », j’ai peur que une bonne partie de cet argent va rester dans ses poches (vu de le niveau de corruption dans cette région).

Enver Hoxha Enver Hoxha
Quand cela se passait au Kosovo, c’etait l’indignation a Londres et Paris…

=====================================================================================

Les séparatistes ont repris les combats dans l’est du pays, actuellement contrôlé par les forces ukrainiennes.

L'est du pays est actuellement contrôlé par les forces ukrainiennes (AFP PHOTO / VASILY MAXIMOV) L’est du pays est actuellement contrôlé par les forces ukrainiennes (AFP PHOTO / VASILY MAXIMOV)

Samedi soir et dimanche matin, les séparatistes pro-russes ont attaqué l’aéroport international de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, actuellement contrôlé par les forces ukrainiennes, a indiqué dimanche 8 juin une source militaire ukrainienne à l’aéroport.

« Les rebelles ont attaqué hier soir et ce matin. Ils essayaient manifestement de détruire le bâtiment qui assure l’alimentation électrique de l’aéroport. Il n’y a pas eu de blessés de notre côté », a déclaré un des parachutistes ukrainiens qui défend l’aéroport, Sergueï, joint par téléphone.

« C’est la première fois qu’il y a une attaque de ce genre contre l’aéroport. Jusqu’à présent, il n’y avait que quelques escarmouches », a précisé la même source.

Aéroport stratégique

Les séparatistes pro-russes ont autoproclamé en mai l’indépendance de la « République de Lougansk » de même que celle de la « République de Donetsk » dans la région voisine.

Des combats meurtriers opposent forces ukrainiennes et rebelles prorusses dans plusieurs villes de ces deux territoires.

Le service de presse de la « République de Lougansk » n’a pas confirmé ces attaques contre l’aéroport, qui est fermé depuis un mois en raison de l’instabilité dans la région.

Cet aéroport est une des rares parties du territoire de la « République de Lougansk » échappant au contrôle des séparatistes qui tiennent la plupart des villes, ont érigé des barrages sur les routes et se sont emparés ces derniers jours de plusieurs postes-frontières à la frontière avec la Russie.

L’aéroport international de Donetsk avait été le théâtre de combats meurtriers fin mai: plusieurs dizaines d’insurgés, en majorité de nationalité russe, ont été tués, selon un bilan fourni par la « République de Donetsk » quand les forces ukrainiennes ont repris le contrôle de l’aéroport, passé brièvement aux mains des séparatistes.

===========================

Réactions 

un visiteur un visiteur
Ce ne sont pas des « Attaques pro-russes  » mais des combats pour l’indépendance et la liberté !
Pourquoi devez vous manipuler les choses les + simples ???

jlc1973 jlc1973
Plus le temps passe plus les forces rebelles se renforcent… C’est un long chemin qui commence! Bien malin celui qui connaît la fin de cette histoire…

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
@ jlc
Les forces loyales … à la Russie vous voulez dire.
Les pseudo-rebelles, c’est l’armée russe, c’est sûr que c’est un morceau.
L’empire soviétique n’est pas mort.

jlc1973 jlc1973
Néo-soviétisme et renouveau Orthodoxe… Pas certain que Poutine maîtrise toutes le données… alors les autres commandants en chef, je doute!!! On a tous compris comment le bordel a commencé… La fin, c’est les gagnants qui l’écrirons!!!

un visiteur un visiteur
Christophe heureusement que vous êtes la pour me faire rire chaque matin au réveil !
Vous êtes un rayon d’humour dans ce monde de brutes !
Au fait dois je vous rappeler que le pro consul américain est venu fêter le débarquement de ses troupes , et vous parler d’empire soviétique ?
C’est l’américain qui est bien vivant.
Le sage vous montre sa lune et vous vous entêtez a insulter son doigt !

nouphis arens nouphis arens
IL Y A DES MASSACRES À L’ARTILLERIE LOURDE SUR LES POPULATIONS DU DONBASS ET APPAREMMENT PERSONNE NE S’EN INQUIETE. LES RUSSES, hormis leur beau discours, LAISSENT FAIRE. Ma foi ce sont après tout leurs proches les russophones du Donbass…. Non ?

Au suivant !

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
@ nouphis
Pour l’heure, les quelques cercueils sont ceux des soldats russes que l’on emmène en Russie se faire enterrer chez eux.
Il y a bien des images de destruction sur les sites russes, mais les photos sont les uns après les autres identifiées comme des faux assez grossiers.
Quant aux attaques, ce sont uniquement celles des soldats russes venus du Caucase.
Votre haine de l’occident vous aveugle -je vous conseille un petit séjour en Russie, cela vos ouvrira les yeux.

andro appida andro appida
Merci de chercher à nous informer. Vos sources, SVP !!!

jean Lemayec jean Lemayec
De l’Ukraine à la Normandie et vice-versa

Finalement nous étions encore loin du compte dans nos Notes d’analyse du 3 juin 2014. Le président Poutine a marqué les esprits avec son interview, il a vu bien entendu le président français, le Premier ministre britannique, mais également la chancelière allemande Angela Merkel, puis à nouveau Hollande et Merkel dans une rencontre informelle lors des cérémonies de Normandie ; il a vu aussi, dans les mêmes circonstances et lors d’un entretien où il y avait quelque substance, le président ukrainien Porochenko ; enfin, quelques minutes avec Obama, toujours dans le même décor, parce que cela était inévitable, parce que lorsqu’on participe au même déjeuner on se rencontre. Les Européens ont donc voté avec leurs interprètes respectifs, au contraire d’Obama qui avait fait organiser différentes variations de parcours et de dîners pour éviter de se trouver face à Poutine, seul à seul disons, jeudi à Paris, et qui ne put l’éviter vendredi. Le site WSWS.org du 6 juin 2014 note à ce propos :

«Germany’s Merkel—who told a news conference, “This is not about threats …we want dialogue”—and British Prime Minister David Cameron also organized separate meetings with Putin. And Japanese Prime Minister Shinzo Abe told a Brussels news conference, “I’m hoping to continue dialogue with President Putin” and seemed to express regret that Putin wasn’t at the [G7] summit. Ben Rhodes, the White Hou

il s’agit de l’intronisation du roi du chocolat à Kiev avant hier.

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
On voit ce que vaut la parole de Poutine, comme d’habitude.
Les grands câlins en public en France, mais les soldats russes (arrêtons avec cette hypocrisie des pseudos miliciens, même la Russie ne se cache plus) qui continuent à semer la désolation dans un pays indépendant, disposant d’un président démocratiquement élu.
Le président russe est un homme du passé, qui est en train de couler son pays avec des conceptions de la puissance qui datent, au mieux, du XVIIe siècle (et encore, la diplomatie n’était pas un vain mot à l’époque) et des méthodes qui sont celles en cours chez les dictateurs des années 1910-1930.

andro appida andro appida
 » les soldats russes (arrêtons avec cette hypocrisie des pseudos miliciens, même la Russie ne se cache plus) qui continuent à semer la désolation »
Sources, preuves ?

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
@ Andro
D’abord le matériel, qui n’a pas pu être pillé puisque non en dotation en Ukraine, moderne et disponible en grande quantité, avec des individus habitués à l’utiliser.
Ensuite les témoignages des paysans ayant vu les soldats arriver à travers la frontière et les messages radio interceptés avec des ordres militaires donnés depuis la Russie.
De plus les bugs liés à la méconnaissance du pays -la manif de Kharkov contre la mairie a abouti à la prise … de l’opéra. Les manifestants n’habitaient pas en Ukraine -tout comme les manifestants bidon d’Odessa, venus de Crimée, et qui n’ont pas reparu depuis.
Plus important, au bout de quelques temps, face à l’accumulation de preuves, la Russie a fini par admettre la présence de soldats russes, arguant de la solidarité des Tchétchènes et des Ossètes avec les Russes d’Ukraine -on nous refait le coup des volontaires chinois de 1950! Certains soldats russes ont même donné des interviews. Les photos montrent que nous avons affaire aux mêmes combattants irréguliers utilisés en Tchétchénie et Géorgie. Ils se comportent d’ailleurs sans aucun égard pour la population civile, y compris russe, d’où une bien faible solidarité avec le population -les fameux mineurs du Donbass, censés se révolter contre Kiev, sont en fait excédés par les exactions des soudards russes qui les touchent également.
Enfin, les cercueils des supposés miliciens sont rapatriés par camions vers la Russie,
leur vrai pays

andro appida andro appida
Mais quelles sont vos sources ? Liens url des medias relatant ces faits ?
(sauf pour les cercueils rapatriés)

un visiteur un visiteur
Ici on fête le débarquement et a Kiev on soutient les nazis !
Bonne chance les gars , libérez vous !

jean duvic jean duvic
alors, les amerloques, z’ont pas été trop tyranniques avec nous ? ou bien pensez-vous que c’était mieux avant leur venue ?

jean Lemayec jean Lemayec
Les petits enfants de ces veterans qui , eux , nous ont libérés, ont complètement dérapé et avec leurs 1000 bases militaires,leurs guerres et leur dollars sont devenus les occupants de la planète! Peut on le constater et lutter contre, dans notre intérêt?
Doit on admettre leurs sanctions de BNP parce qu’entre temps ils ont considéré que leurs lois devaient s’appliquer à tout le monde,?
Avons nous le droit de nous défendre contre ces abus ou devons nous ,nous prosterner à perpétuité?,

Christophe Maillaux Christophe Maillaux
@ Jean
Je ne reviens pas sur vos délires complotistes, mais juste sur l’affaire de la BNP.
De fait, la BNP a utilisé le dollars dans ses transactions avec des pays sous embargo américain (et parfois onusien … bravo la BNP!)
Or, et c’est cela qui est rigolo chez les frontistes, puisque c’est ce qu’il réclament via la mort de l’euro, les Etats-Unis disposent de la souveraineté de leur monnaie, et considèrent que la loi américaine s’étend à l’usage de cette monnaie (qui est la propriété de l’Etat émetteur, je vous le rappelle) et donc que la BNP tombe sous le coup de sanctions liées à la législation américaine.
J’avoue que si l’application de la loi et la dureté de la peine sont très discutables, la BNP s’est largement mise dans son tort, et que les souverainistes de droite et de gauche ne demandent pas autre chose que de pouvoir se comporter comme les Etats-Unis.
Bref, au-delà de tous les débats -les Etats-Unis vont sans aucun doute réduire la sanction, et les banques européennes faire un peu plus attention- il ne s’agit pas d’appliquer des lois américaines au reste du monde.

un visiteur un visiteur

Ce sont les Russes qui nous ont libérés pas les ricains comme le dit la légende !

VOS délires complotistes , VOS !! cricri

Publicités