Pour les amateurs d’histoire…

Par curiosité vous aurez certainement plaisir à apprendre que les statues de l’île de Pâques, environ 900 statues de basalte que l’on nomme les Moaï (4 m de hauteur moyenne)  amènent à se poser de nouvelles questions car elles possèdent un corps qui est dissimulé dans le sol !


>

La découverte ne date pas d’hier mais depuis quelques semaines refait surface sur internet

Les statues de l’île de Pâques ont en effet un corps          

 

Alors qu’elles sont connues pour n’avoir qu’une grosse tête, ces statues recèlent visiblement de nombreux secrets puisque plus de la moitié de leur taille est enfouie sous terre et révèle l’existence d’un corps et de mains.

 

Si l’on attribue au couple Routledge la découverte des parties enterrées des statues de l’île de Pâques,  en 2010 et 2011, une expédition privée, codirigée par Jo Anne Van Tilbur et Cristián Arévalo Pakarati a révélé que plus de la moitié de la hauteur de ces statues se trouve sous terre et dissimule un corps, des bras et des mains. Les statues se différenciant selon le sexe des individus (ou dieux) représentés. Des inscriptions (pétroglyphes) sont gravées sur le dos des Moaï.

Déjà, les recherches menées en 1916 par Catherine Routledge avaient conduit à montrer l’existence d’un corps sculpté sous la surface du sol ainsi qu’à l’existence d’inscriptions mais elles s’étaient limitées à une relativement faible profondeur.

Située dans l’océan Pacifique, cette île volcanique a été découverte par le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques de l’an 1722 elle est devenue ensuite possession chilienne en 1888

Si de nombreux mystères entourent l’île de Pâques, la découverte de ces écritures  enfouies sous terre risquent de relancer de nombreux débats.

En effet, si les scientifiques sont presque tous d’accord pour dire que c’est à la suite d’un écocide (destruction systématique d’un milieu naturel, de la flore, de la faune)  que la population (environ 4000) de l’île a disparu, qu’en est-il de ces géants de pierre enfouis sous terre ?

L’ont-ils été dès le départ par les Rapanui (premières civilisations de l’île) ou bien le temps a-t-il eu raison de ceux-ci ?

L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’un raz-de-marée a balayé l’île et sa civilisation ancienne. Cette découverte exceptionnelle pourra peut-être permettre d’en savoir plus sur l’île de Pâques et ses Moaï.

Cela paraît invraisemblalble, depuis toutes ces années, que personne n’ait eu l’idée de creuser au pides de ces statues ? Attendre si longtemps (un siècle) pour redécouvrir en sous-sol l’existence d’un corps et de mains, voilà encore un exemple des mystères des fouilles archéologiques.

Publicités