G20 – Les Canadiens dénoncent un gaspillage budgétaire…

Un sommet international, ça coûte énormément. Mais le G8 et le G20 qui s’ouvrent dès vendredi au Canada pourraient battre tous les records.
Les Canadiens critiquent les coûts exorbitants de ces événements alors que les appels à la rigueur se multiplient dans la plupart des pays présents aux sommets.    
1,2 milliard de dollars
L’organisation du G8 à Huntsville, ce vendredi, et du G20 à ­Toronto, ce week-end, devrait coûter la bagatelle de 1,2 milliard de dollars (960 millions d’euros) aux contribuables canadiens.
Même si les comparaisons avec les autres sommets sont difficiles à faire, de faute transparence sur les chiffres, le sommet du G20 de Londres, en avril 2009, n’aurait coûté que 30 millions de dollars (24 millions d’euros).
Lac artificiel
La facture passe très mal au Canada. Car la population estime que le gouvernement a vu beaucoup trop large alors même qu’il appelle le pays à faire des efforts d’économies.
Le choix de deux villes pour organiser les différents sommets est déjà très contesté. Les travaux d’aménagement semblent ensuite démesurés. À Huntsville, un lac artificiel a ainsi été construit pour la modique somme de 2 millions de dollars (1,6 million d’euros).
La sécurité a un prix
La sécurité, à elle seule, devrait coûter quelque 930 millions de dollars (758 millions d’euros). 20.000 policiers ont été mobilisés et les mesures sont telles que Toronto va ressembler à une ville fantôme ces prochains jours.
Mais pour le gouvernement, ces dispositifs de sécurité sont indispensables. Ils n’ont pourtant pas empêché la police canadienne d’arrêter jeudi dans le centre de la ville le chauffeur d’une voiture contenant cinq bidons d’essence, une tronçonneuse et une arbalète artisanale, non loin du lieu du sommet du G20.

E.M.

Commentaire: De plus ils ont bon dos les policiers et la sécurité !!!

Publicités