Tout va bien. Surtout pour certains.

Laisser un commentaire

un peu de saine lecture !! s’il on peut dire !!

 

Histoire de vous mettre de bonne humeur !!!
>
> Lorsqu’on sait que le petit Louis (dernier de Sarkosy) est
scolarisé depuis septembre à Dubaï l’article s’éclaire d’un
jour nouveau !
> > C’est intéressant

Pendant que le gouvernement
ratiboise les effectifs des profs, Sarkozy  veut imposer une réforme
géniale. Il a décidé d’offrir aux expatriés la gratuité des écoles et
lycées français de l’étranger. 

Un cadeau sympa, non ? >

Sauf qu’il va surtout profiter aux plus aisés, et que l’addition, pour l’Etat, s’annonce carabinée. >

Ces écoles, très cotées étaient jusqu’à présent payantes. >

Certains lycées sont des établissements publics, d’autres, privés sous contrat. >

En tout 160 000 élèves y sont
scolarisés, dont 80 000 français. Sous la tutelle du Quai d’Orsay,
chaque établissement fixe assez librement ses tarifs et
> > ça
atteint des sommets: 5 500 euros l’année à Tokyo, 6 500 à Londres,  15
000 à New York et 17 000 euros -le record- à San  Francisco.
> >  Au diable l’avarice! Pour les expatriés modestes, un système de  bourses plutôt généreux est déjà en place.
>
>  A New York, par exemple, il faut gagner moins de 65 000 euros par
an -pas vraiment le smic- pour décrocher 4 500 euros d’aide.

Environ un  quart des élèves
français bénéficient d’une bourse. Mais pour Sarko,   ce n’était pas
assez. Depuis l’an dernier et à la demande express del’Elysée, l’Etat
prend en charge l’intégralité des frais de scolarité  des élèves
français de terminale… quels que soient les revenus des parents. 
Plus besoin de bourse ! A la rentrée de septembre, ce sera le  tour des
premières, puis des secondes l’an prochain, et ainsi de  suite. "
>
>  J’aurais pu commencer la gratuité par la maternelle, a expliqué
Sarko,  le 20 juin dernier, devant la communauté française
d’Athènes. Mais j’ai voulu commencer par l’année la plus chère pour que
vous puissiez constater la générosité des pouvoirs publics français."

 Encore merci ! Mais générosité
pour qui ? A Londres, l’une des familles concernées par ce généreux
cadeau déclare plus de 2 millions d’euros de revenus annuels. Et deux
autres gagnent plus d’un million. 

Jusqu’alors, une partie du
financement était assurée par des grandes entreprises françaises
désireuses d’attirer leurs cadres vers l’étranger. Ces boites, comme
Darty ou Auchan, rentrent déjà leur chéquier : pourquoi payer les frais
de leurs expat’ si l’Etat régale ? 

Un coût qui fait boum Au Quai
d’Orsay, l’Agence française de l’enseignement à l’étranger a simulé le
coût de cette plaisanterie mais s’est bien gardé d’en publier le
résultat. Lequel est tout de même tombé dans les palmes du
"Canard". D’ici dix ans, appliquée du lycée jusqu’au CP (sans parler de
la maternelle), la gratuité coûterait à l’Etat la bagatelle de 713 millions d’euros par an ! Intenable ! La vraie priorité, c’est l’ouverture de nouveaux établissements, pas la gratuité.

Mais pourquoi Nicolas Sarkozy s’est lancé la dedans ? 

Peut-être parce qu’il se sent
 personnellement concerné par la question :  après avoir été annoncé à
New York puis à Londres, petit Louis est finalement inscrit au lycée
français de Doha… Et il va falloir payer ! >

Auditionné par le Sénat à la fin Juin, Bernard Kouchner n’a pas nié ces menus "inconvénients".

Son cabinet songe d’ailleurs à
couper la poire en deux : une gratuité partielle… mais toujours sans
conditions de revenus. >

Sauf que, pour le moment, Sarko
n’en veut pas. "Je tiens beaucoup à la gratuité", s’entête-t-il à
chaque déclaration à l’étranger.

Sans prendre le temps de préciser comment sera financée cette très généreuse gratuité !>


> > Tout va bien. Surtout pour certains.
> > Il n’y a plus d’argent ???

« pour la défense de nos droits constitutionnels… »

Laisser un commentaire

Chers
amis,
 
Chaque jour,
la réalité s’impose de la façon la plus violente qui soit. L
es licenciements se multiplient et les contre réformes
gouvernementales ne cessent de frapper les services publics les plus essentiels.
La santé avec la loi Bachelot, la sécurité
sociale, l’éducation, la justice, l’information, rien
n’est épargné.
 
Après le 24 janvier
les manifestations du 19 mars étaient encore plus massives. Et comme seule
réponse à ces mobilisations pour mettre un coup d’arrêt aux mesures que
subissent les travailleurs, salariés, jeunes ou retraités, les directions
syndicales tergiversent. Elles ne trouvent rien de mieux que de prévoir "un
premier mai revendicatif". Et après le premier mai? La mi-juin avant la rentrée
de septembre? Mais à quoi bon toutes ces journées d’action?
 
Nous avons pris l’initiative de l’appel
"Pour la défense de nos droits
constitutionnels, travail, santé, éducation, services publics, etc… chacun
doit prendre ses responsabilités".
 
Au départ nous
étions 200 à lancer cet appel, de tous horizons, ayant
cependant le même objectif, l’intérêt général et la défense du bien
commun.
Aujourd’hui,  une semaine 
plus tard, nous sommes  2000 pratiquement à l’avoir fait
nôtre!
 
Plus que
jamais notre appel répond aux exigences du moment. Aussi pour être
porté et propagé le plus largement possible il
demande toutes les énergies, tous les
efforts.
 
Partout,
-Auprès de vos
amis,
-Dans votre
entreprise,
-Dans votre
quartier,
-Auprès de votre
section syndicale, de votre organisation politique,  de vos élus, de votre
association,
Faites-le
connaître, propagez-le!
Sur les blogs, sur
les sites, indiquez son existence, l’adresse à laquelle il est possible de le
signer.
 

Pour des milliers et des milliers qui exigent l’unité pour une marche par
millions à l’assemblée, pour l’interdiction des licenciements, pour la
préservation et la restauration de nos services
publics!"


Le Pape contre le préservatif‏

Laisser un commentaire

Chers amis,


 

La déclaration, la semaine dernière, du Pape Benoît
XVI, selon laquelle l’usage des préservatifs risquait d’aggraver
l’épidémie du sida, met des millions de vies en danger. Signez la pétition
adressée au Pape, lui demandant d’éviter de condamner les efforts de
prévention du sida !

La semaine dernière,
lors de sa première visite en Afrique, le Pape Benoît XVI a déclaré : le sida
« ne peut être vaincu par la distribution de préservatifs. Cela ne fait que
l’aggraver ».

La déclaration du Pape contredit les recherches sur la
prévention du sida, et induit un recul dans le travail acharné qui est livré
depuis plusieurs décennies déjà en matière d’éducation et de prévention. Dans la
mesure où l’Eglise exerce une influence morale puissante sur plus d’1,1 milliard
de catholiques partout dans le monde, ainsi que sur 22 millions d’Africains
porteurs du VIH, ces paroles pourraient aggraver de façon dramatique la
pandémie du sida et mettre en danger des millions de vies
. Une prise de
conscience de ce danger a déjà commencé de s’opérer à l’échelle mondiale. Si le
Vatican acceptait de revenir sur sa déclaration, le travail effectué jusqu’à
maintenant aurait un impact encore plus important. Signez sans attendre notre
pétition afin que le Pape tienne désormais compte des stratégies efficaces de
prévention du sida dans ses déclarations :

http://www.avaaz.org/fr/pope_benedict_petition

 

Ceci n’est en aucun cas un débat religieux, il s’agit en revanche
d’un grave problème de santé publique. Les convictions personnelles des
catholiques et de chacun devraient être respectées
et le message du Pape,
prônant la fidélité et le respect, pourrait être utile dans l’effort de
prévention du sida, si l’usage du préservatif n’était pas condamné. L’Église
catholique est impliquée dans de nombreuses initiatives de travail et de service
social, incluant les soins prodigués aux personnes atteintes du sida.
Cependant, l’affirmation du Pape selon laquelle la distribution de
préservatifs ne représenterait pas un moyen efficace dans la prévention du sida
ne s’appuie pas sur la recherche scientifique. Il s’agit là d’une contre-vérité
qui aurait des conséquences mortelles, si elle provoquait une diminution de
l’usage du préservatif.

Le fait demeure, l’usage du préservatif
prévient la transmission du VIH. Il n’existe pas de solution simple pour enrayer
la propagation du virus, mais l’action combinée de l’éducation d’une part, et
de l’usage du préservatif d’autre part, restent les meilleurs moyens de
prévention
et n’induisent pas de comportements sexuels à risque. C’est
pourquoi des prêtres et des religieuses travaillant en Afrique ont eux-mêmes
émis des réserves sur les déclarations du Pape.

Nous ne saurions
demander à l’Église catholique de changer ses positions globales, mais nous
demandons néanmoins au Pape de ne plus condamner de cette façon des stratégies
de prévention qui font leurs preuves. Il est important que les gens de toutes
croyances, spécialement les catholiques, demandent au Pape de tenir compte de
son influence cruciale sur cette question. Signez la pétition ci-dessous et
parlez-en autour de vous, cela pourrait vraiment sauver des vies :

http://www.avaaz.org/fr/pope_benedict_petition

 

25 millions de personnes sont déjà mortes du sida sur la planète et 12
millions d’enfants sont aujourd’hui orphelins. Si un nombre suffisant de
personnes se joignent à notre campagne, nous pourrons gagner une bataille
importante dans la lutte pour un monde sans sida.

Avec espoir,

Ricken, Alice, Ben, Graziela, Iain, Brett, Paula, Pascal, Luis, Paul,
Veronique, Milena et toute l’équipe d’Avaaz

P.S. Un sondage a été
effectué auprès d’un échantillon de 20 000 personnes choisies au hasard parmi
les membres d’Avaaz.

Plus de 90 % d’entre elles ont déclaré être en
accord avec cette campagne, et 75 % des membres catholiques ont appuyé
l’initiative.

Références :

Position officielle de l’ONU et de
l’Organisation mondiale de la Santé sur l’usage du préservatif et la prévention
du sida :
http://www.unaids.org/fr/PolicyAndPractice/UNAIDSPoliciesAndBriefs/default.asp

 

Sida : Benoît XVI renforce la position de l’Eglise contre le préservatif
(Le Monde)
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/03/18/sida-benoit-xvi-renforce-la-position-de-l-eglise-contre-le-preservatif_1169489_3212.html

 

Le Pape mis à l’index après ses déclarations sur le préservatif
(Libération)
http://www.liberation.fr/monde/0101556260-le-pape-mis-a-l-index-apres-ses-declarations-sur-le-preservatif

 

Les propos du pape sur le préservatif déclenchent l’indignation
(AFP)
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iu3IROQyf1aEoYfwPEL4hHQ_L77Q

 

Benoît XVI complique le travail des associations camerounaises de lutte
contre le sida (le Monde)
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/03/20/benoit-xvi-complique-le-travail-des-associations-camerounaises-de-lutte-contre-le-sida_1170473_3212.html

 

——————————–

 

A PROPOS D’AVAAZ

Avaaz.org est une organisation
non gouvernementale indépendante à but non lucratif, qui mène des campagnes
mondiales pour faire en sorte que les opinions et les valeurs des peuples
influent les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses
langues). Avaaz ne reçoit aucun financement d’aucun gouvernement ou entreprise.
L’équipe d’Avaaz est basée à Londres, New-York, Paris, Boston, Genève, Buenos
Aires et Rio de Janeiro. +1 888 922 8229

Newer Entries